Comment gérer le passif agressif sur le lieu de travail ?

avatar contributeur de Prosperos
Prosperos
10/07/2024 à 23:10

Bonjour tout le monde,

J'écris ceci car je fait face sur mon lieu de travail a un profil passif agressif très prononcé je doit dire, qui jouxte avec un harcèlement verbale.

Le cas est le suivant, une personne dans ma hiérarchie est constamment dans le P.A dans ces échanges verbaux, et se permet parfois de m'insulter et en complément juge et dénigre les efforts des autres. j'ai de plus en plus de mal a gardé mon calme, je prends de plus en plus l'assurance de lui répondre, cela fait déjà 1 an, je n'ai nul envie de quitter mon poste et j’entretiens des relations très cordiales avec "les patrons" de la société.

Dans le cas ou certains d'entre vous on déjà rencontré ce type de situation (milieu du travail ou non), avez vous des solutions ou des astuces a mettre en place pour réduire les frictions et les conflits ?

Je précise que toute la société est au courant de la situation mais rien n'a réellement changer, au final le P.A repart après une courte pause. 😐

Merci d'avance pour vos prochaines réponses !

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
11/07/2024 à 00:20 - 11/07/2024 à 09:04

Alors personnellement je marque mes limites, sous entendu "je rentre dans le lard" en mode pro bien entendu. Mais je ne pense pas être un modèle, j'ai un pb avec la "hiérarchie" tel que bcp la voit. Pour moi, le boulot est un travail d'équipe et il est normal d'avoir un chef d'orchestre , chacun à ses propres missions pour faire avancer le bateau, mais celui qui veut jouer d'un pouvoir sur moi, n'est plus là pour faire avancer le bateau, mais son ego. Et bien qu'il en joue...une fois les limites posées , j'ai toujours vu qu'on s'en prenait à celles et ceux qui ne disaient rien. J'ai eu une équipe à gérer, j'estimais que j'étais là pour les encadrer, les guider dans leurs missions , si le boulot n'était pas fait correctement, on recadre en expliquant pourquoi si telle chose n'est pas faite ou rendue, ca met en difficulté les autres. On met du sens, on remercie l'équipe etc... et on protège aussi son équipe. Insulter ne fait pas partie du jeu , alors peut être faudrait il en parler à quelqu'un de plus haut hiérarchiquement.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
11/07/2024 à 09:21 - 11/07/2024 à 12:19

Citation de Prosperos #515492

Bonjour,

J’ai été harcelée verbalement et psychologiquement par la medecin et coordinatrice de mon service pendant 2 ans.

Au début c’était très anodin, elle parlait de moi comme SA secrétaire, Son assistante ( je suis la secrétaire de toute une équipe ) et j’ai laisser couler parce qu’étant l’ancienne génération de médecin c’était assez typique… sauf que ça a dégénérer, elle m’appelait le soir après le taf, me racontait sa vie et attendait que je lui raconte la mienne et qd j’allais pas dans son sens m’humiliait en réunion d’équipe puis m’encensait à outre mesure en réunion partenariat en me mettant très mal à l aise et c’est allé crescendo…

J’ai essayé les discussions à l amiable, mes collègues aussi et rien y à fait c’est aller jusqu’à des propos telle que ma petite négresse… bref j’ai fait un signalement à la médecine du travail, a la direction médicale et DRH… ça a mis 2 ans avant qu’elle soit mise en Arrêt de travail prolongé et bientôt en pré - retraite . Ça m’a mis KO

Surtout ne lâche rien , faire un signalement à tes supérieurs, rappelons que dans le code du travail, ton employeur se doit d’assurer ton bien-être et ta sécurité.

Recadre la personne tout de suite et sois ferme, poli, mais ferme pour qu’elle sache que tu ne te laissera pas faire mais surtout informant tes supérieurs, notamment par écrit pour que tu es une preuve comme quoi ils ont été averti.

avatar contributeur de Luxis
Luxis
11/07/2024 à 10:06

Ne pas se laisser bouffer tout simplement.

Je sais, c'est facile à dire 😊

Mais au bout d'un moment, prend la personne à part et dis lui clairement les choses, tu n'as pas à subir son comportement

Et si ça ne change pas, bah...

Ma grand-mère disait toujours: "A Paris, fais comme les Parisiens"

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
11/07/2024 à 12:17

Il existe des lois qui indiquent que toute personne doit pouvoir travailler dans un lieu safe.

Tu commence par lui dire la prochaine fois qu'il s'amuse à ça que c'est la dernière fois. Parce que tu n'es pas son pote mais son collaborateur et que vous n'êtes pas dans son salon. (Et tu note précieusement le jour l'endroit et le contexte de cette remise en place)

Après ça, comme ça fait 1 an que ça dur, tu n'en est plus à quelques insultes près donc tu vas noter precisément les termes employer, la date et le contexte. Voire mieux : tu l'enregistres.

Ensuite, tu envois un mail à ta direction en expliquant que ça fait un moment que ça dur et en leurs faisant un rappele à la loi. ET tu porte plainte pour harcèlement.

(Ce sera à lui de prouver qu'il ne te harcèle pas)


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Prosperos
Prosperos
11/07/2024 à 19:47

Merci pour vos messages,

Tout d'abord, je note très clairement que les écrit des situations et des dates ou elle se produise est très important, ce que j'ai omis de faire la plupart du temps, étant figer et cloîtrer par les propos verbaux, il est difficile de prendre du recul dans l'instant de la situation.

Je vois que dans vos cas, je ne suis pas le seul, il y a des similitudes.

Je suis tout à fait d'accord sur le fait que la personne doit être recadré dès l’instant. (Et je ne me gêne plus à le faire désormais.)

Je n'ai pas réalisé, mais il est vrai que si la personne dégrade par ces propos l'état physique et psychologique de la personne, alors il n'y a pas de mal a déposer une plainte pour harcèlement, c'est enfaîté logique.

j'ai réussi à avoir une petite conversation avec mon patron (le p.a m'avait soit disant averti que le patron devait me parler de mon comportement) au final rien du tout, c'était de l'intimidation.

"Comportement", car je réponds à ces accusations haineuses.

Vu comment j'aime mon poste, je ne lâcherai rien.

Merci encore, je parlerai de l'évolution de la situation dans le futur.

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
11/07/2024 à 21:03

Tu as tout notre soutien !

(Je poste aussi pour que tu puisse faire remonter le sujet car on ne peux pas poster 2 fois d'affilé) 😊


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
12/07/2024 à 07:33

Citation de Prosperos #515546Vu comment j'aime mon poste, je ne lâcherai rien.

Tu fais bien de le dire car moi c’est la 1ere solution que l’on m’a proposé (comme pour les enfants, victimes d’harcèlement scolaire où on incite les parents à faire changer d’établissement, l’enfant victime et non l’enfant coupable) Et comme toi, j’aime mon poste aussi, et j’ai tapé du poing sur la table.

J’ai pas hésité non plus à faire appel au syndicat.

En tout cas tu es dans une bonne attitude, j’espère aussi que tu es soutenu par tes collègues, moi j’avoue ça m’a énormément aidé sans leur soutien totalement ouvert. Je sais pas si à la longue j’aurais pu tenir sur la durée

avatar contributeur de Nujabes
Nujabes
12/07/2024 à 09:15 - 18/07/2024 à 17:05

Bonjour,

Citation de Prosperos #515546

Citation de Némésis InuJ’ai pas hésité non plus à faire appel au syndicat.#515569

Excellent conseil.

Je le dis souvent au quotidien, si vous le pouvez : syndiquez-vous/rapprochez-vous d'un syndicat. Cela offre plusieurs avantages, notamment celui d'accéder à des personnes ressources qui pourront vous accompagner et vous conseiller. Si vous allez au contentieux et que vous souhaitez/devez être représenté, vous pourrez désigner l'avocat du syndicat à moindre coût, voire gratuitement.

Bon courage.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr