je t'aime un peu, beaucoup ou pas du tout ?

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
05/05/2024 à 12:14

Bonjour,

Quand j'etais gamin, j'entendais souvent que souffrir "pour l'autre" etait un gage d'amour.

J'ai longtemps cru que c'etait une vérité absolu. Un jour, j'ai réalisé que cette croyance prenait son fondement dans la religion ou certain pratiquant se moleste literrallement pour demandé grace au divin. - Sans rentrer dans une polémique sur la religion (ce n'est pas le sujet ) -

Cette prise de conscience m'a permit de revoir une bonne partie de mes croyances vis à vis de l'amour et de realiser à quel point cette croyance est pervers et destructrice mais, helas, très rependu.

Prendre conscience de la charge émotionnelle qu'on fait peser sur les epaules d'une personne aimé dans cette situation, a été une grosse claque.

Il m'est revenu tout ces souvenirs oû je voyais des ami(e)s se maltraiter et se detruir "par amour". Sans réalisé que la possible prise en charge de ces souffrance, au mieux detruisait l'amour à petit feu, au pire amenait au rejet pur et dur. (Avec la possible option, de tomber sur une personne pervers, entretenant cette situation et versant de l'huile sur le feu)

Je parle de ça parce que quand je discute avec des personnes sur les relation, ou même plus simplement, quand je lis le forum, je me rend compte que souvent, la peur de la solitude, emmene souvent les gens à se plier en 4 et a se malmener pour "l'autre"

Qu'on puisse trouver une forme de plaisir à se plier en 4, ponctuellement, pour les beaux yeux de son amour, je comprend. Ce que je ne comprend pas c'est ou est le bonheur quand la maltraitance (imposee par soi-même) est constante.

Comment peut on encore parler d'amour ?

J'aurai encore plein de chose à dire mais je vais m'arreter là.

(J'aime bcp cette chanson de offsping à ce sujet)

https://youtu.be/EtNZnhxWLHo?si=yarthnnYGJoP9-l8


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
05/05/2024 à 13:36

En te lisant personnellement j'y vois plusieurs choses.

Lorsque l'amour est source de souffrance constante, c'est ce qu'on met sous l'étiquette "relation toxique".

L'amour sain reste basé sur le respect mutuel, la compréhension et le soutien avec réciprocité.

En amour "se plier en 4" pour l'autre doit se faire de manière ponctuelle tjrs avec réciprocité et aussi, parce qu'au fond on en retire une certaine satisfaction d'avoir fait plaisir à l'autre. Si on en retire jamais de satisfactions...faut se poser des questions ... etre gentil ne veut pas dire être pris.e pour un.e con.ne.

Lorsqu'on est ds une relation toxique et qu'on a l'impression d'aller de relation toxique en relation toxique, peut être que c'est avec soi même qu'il faut faire le point, et travailler sur certains points.

avatar contributeur de Farf
Farf
05/05/2024 à 14:16 - 05/05/2024 à 14:22

Citation de Phoenix73 #507235

L'amour sain reste basé sur le respect mutuel, la compréhension et le soutien avec réciprocité.

Oui. J'ajoute juste la confiance mutuelle (en concédant évidemment qu'elle s'élève et se renforce dans le temps). Sans un minimum de confiance (en soi, en l'autre, en la nature des sentiments, et dans l'assurance que soi-même on est "aimable", etc ) une relation ne me semble pas viable.

La confiance est, pour moi, la première des bases. Car sans elle je pense que respect, compréhension et soutien seront compromis, s'ils en sont dénués.

avatar contributeur de Sharkie
Sharkie
05/05/2024 à 14:31

Citation de Farf #507237

👍 rien à rajouter

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
05/05/2024 à 14:42 - 05/05/2024 à 14:44

Citation de Farf #507237

Oui 👍, elle fait partie intégrante du jeu, la confiance en l'autre grandi, muri dans le tps aussi. En revanche je ne sais pas si c'est "naturel" ou non 🤔, dans le sens où je ne donne pas ma confiance comme ça , meme par amour. J'ai pas vraiment bss de preuves de... juste j'observe, j'ecoute, et certains comportements (avec les autres), paroles etc... me donne assez d'indicateurs. Mais ca c'est moi, d'autres ont bss d'etre davantage "rassuré" sur certains points, ce qui n'est pas "gênant" en soi sauf si ca dure ds le temps, c'est chiant :x.

avatar contributeur de Farf
Farf
05/05/2024 à 15:03 - 05/05/2024 à 15:07

Citation de Phoenix73 #507243

Je crois que je comprends ce que tu veux dire, et je te rejoins, au moins dans une certaine mesure. "Ne pas donner sa confiance comme ça" est selon moi une forme de mécanisme naturel pour le coup, que je perçois comme de l'ordre de la protection.

Néanmoins, je fonctionne ainsi, (quitte à ne pas perdre de vue que je puisse me planter, et garder ça dans un coin de ma caboche, histoire d'être réactive aux éventuels signaux badants) lorsque je décide de m'ouvrir, d'aller vers l'autre, ou de le laisser aller vers moi, je pars du principe que je peux faire confiance à cet autre, sans quoi je suis tout bonnement dans l'incapacité de faire naître quoi que ce soit en le considérant dès le départ comme foireux. Je garde cette hypothèse en tête, mais pas au-delà, car dans le doute ou le soupçon permanents je suis paralysée.

De la même façon que j'ai besoin sentir la confiance de l'autre.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
05/05/2024 à 15:18

Je dirais qu'il y a le 1er terreau de l'ordre de l'instinct, que l'on retrouve aussi dans les amitiés. Le pb c'est qu'au fond dans une relation, il y a différents "thèmes" de la vie où l'on peut accorder sa confiance en fermant les yeux ou non et là on est plus sur de la construction.

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2024 à 17:08

Citation de Bidule #507229

Je rejoins les autres membres👌

Trop souvent, les gens sacrifient leur bien-être émotionnel et physique au nom de l'amour, pensant que cela démontre leur dévouement. Cependant, cette mentalité peut conduire à des relations toxiques et destructrices. Le véritable amour devrait être une source de soutien, de croissance personnelle et de bonheur mutuel. Cela signifie respecter ses propres limites et celles de son/sa partenaire, et cultiver une relation basée sur le respect, la communication ouverte et la compassion. Se soumettre à une souffrance constante au nom de l'amour ne mène pas au bonheur, mais plutôt à la détérioration de l'estime de soi et de la relation elle-même.

avatar contributeur de RêveuseParis
RêveuseParis
06/05/2024 à 07:10 - 06/05/2024 à 07:32

Bonjour tout le monde 😍😍

Je rejoins tous les messages écrits ci dessus 👍👍

Mais on peut souffrir en Amour même avec du respect mutuel, car il y a des histoires d Amours qui se vivent avec des tas d impossibles qui sont extérieurs aux deux êtres qui s'aiment....

Et quand cet amour se vit des deux côtés pendant des années et pour l éternité , sans jamais, défaillir ni froisser ses sentiments et qu il reste impossible à vivre, faut une sacrée dose de tout pour le faire vivre avec tous ses cruels impossibles 😍😍

Et dire que ces amours là doivent davantage se justifier dans leurs sentiments par rapport aux autres qui se vivent au grand jour, dire que ces amours là ne sont pas reconnus comme les autres et qu ils sont invisibilisés ou pris pour inexistant, faut être sacrément carapacé dans son socle mental pour poursuivre sa Romance

.

Tous mes Baisers de Branleuse 😍😍



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr