Rompre ou se faire quitter

avatar contributeur de Peekaboo
Peekaboo
27/02/2024 à 23:45

Bonsoir tout le monde

J'aurai aimé recueillir vos avis/expériences concernant le fait de se faire quitter ou d'être quitter...

C'est la troisième fois que je vis cette expérience (le fait de rompre avec quelqu'un) et je trouve cela toujours aussi dur émotionnellement voir traumatisant pour moi qui suis hypersensible. J'ai toujours dit que je pensais que je préférerais que l'on me quitte plutôt que quitter quelqu'un ; quand on se fait quitter, on doit gérer notre tristesse. Je trouve que lorsque l'on rompt avec quelqu'un, on doit aussi gérer notre tristesse (de l'échec, ce n'est jamais une mince affaire que de rompre avec quelqu'un) + la culpabilité de blesser l'autre... je ne peux chaque fois m'empêcher de me mettre a la place de l'autre et c'est une période très difficile. Et en même temps je me dis que je n'ai pas le droit d'être si mal "pour l'autre" alors qu'au final, c'est moi qui rompt...

Qu'en pensez vous? Quelles sont vos expériences/retours a ce sujet?

Merci :)

avatar contributeur de Pasgamine
Pasgamine
27/02/2024 à 23:50 - 28/02/2024 à 14:50

Je préfère rompre que d'être quitter même si comme toi je n'ai absolument pas envie de blessée l'autre, je suis empathique.

Quand on m'a quitter j'ai également eu la douche froide, de l'incompréhension car on ne m'avait pas expliqué pourquoi. Je me suis alors rapprochée de ma famille pour me changer les idées car des amis j'en avais pas. Je me suis accordée du temps 3 ans célibataire et je le suis toujours aujourd'hui même si j'ai eu deux flirte cette année.


La vie ressemble beaucoup au surf.Quand vous êtes pris dans la zone d'impact, vous devez simplement vous relever. Parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se passer sur la prochaine vague!

avatar contributeur de Happiness
Happiness
27/02/2024 à 23:56

Citation de Peekaboo #499756

Coucou

Ce que j'ai appris de mes expériences, c'est que la rupture est rarement facile, quel que soit le côté où l'on se trouve. Chaque situation est unique et apporte son lot de défis émotionnels. Ce qui m'a aidé à surmonter ces moments difficiles, c'est de m'accorder du temps pour guérir, de chercher du soutien auprès de mes amis et de ma famille, et de me rappeler que la douleur finit par s'estomper avec le temps.

Et n'oublie pas, une rupture n'est pas un échec. C'est plutôt une occasion de se comprendre mieux soi-même et de grandir sur le plan personnel.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
28/02/2024 à 13:38

Citation de Peekaboo #499756

Quitter qqn est difficile car c’est affronter en face le fait que l’on s’est trompé sur notre couple et de l’assumer en arrêtant la dite relation Et de ce fait d’en supporter les conséquences, notamment l’incompréhension, la douleur et la peine de notre futur ex partenaire.

Le problème c’est que maintenant les relations de couple sont toutes aussi jetables qu’un pot de yaourt usager, beaucoup se contente de Gohster l’autre, C’est-à-dire de faire silence radio et de couper tout le lien sociaux visuel auditif avec l’autre, sans lui expliquer le pourquoi de l’arrêt du couple, de la disparition de la personne.

À ce moment-là, le côté j’assume le fait de devoir arrêter la relation n’existe plus. On se facilite la tâche en devenant lâche.

Dans la condition d’être quittée, c’est différent :

Si on sentait déjà la fin venir, alors il peut y avoir une certaine surprise, une peine aussi, mais beaucoup moindre que si on était dans notre propre cocon, étant persuadé que tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Là c’est la douche froide, la claque en pleine figure et une énorme période de remise en question de doute, sur soi, ses capacités à aimer quelqu’un et à être aimé de l’autre

avatar contributeur de Mazon
Mazon
28/02/2024 à 19:24

Je n'ai pas grand chose à rajouter à ces réponses alors je partagerai juste une anecdote: il y a peu j'étais en couple avec une personne pour qui j'avais des sentiments très forts mais une relation que je qualifierais de négligence. Ça a été très dur pour moi, étant aussi hypersensible, d'envisager la rupture... qui s'est passé dans l'indifférence la plus totale. Mal du fait de quitter l'autre, culpabilisé de blesser l'autre, j'ai eut droit limite qu'à un "ok".

Que l'on quitte ou se fasse quitter, le plus important, pour moi, c'est la manière dont c'est amené.

Je connais des personnes dans mon entourage qui préfèrent laisser pourrir une relation plutôt que de devoir gérer la culpabilité de quitter l'autre. Alors bien sur je n'en fais pas une généralité, certains trouvent plus simple de mettre fin à des relations et d'autres préfèrent laisser cette charge à l'autre quitte à rester malheureux. Mais pour des personnes comme nous (en tout cas de ce que j'en vois dans les réponses), reconnaissons le courage d'avoir fait face à la situation.

avatar contributeur de Vero222
Vero222
06/03/2024 à 20:36

Je preffere rompre que d'etre quittée, quand je rompts c'est que j'ai bien peser le pour et le contre, et que j'e ne fais pas ce choix a la va vite, en principe je vais jusqu'au bout des choses essayeant de faire mon possible pour ne pas en arriver là, mais quand ça devient invivable alors......

Etre quitée comme celà m'es arrivée par le passé sans savoir le pourquoi du comment , n'est pas chose facile, rester dans l'ignorance , c'est un poids car on ne peu pas se reconstruire et aller de l'avant, si malgrés tout on rencontre une autre personne le doute persiste , pas le doute de l'autre mais bien de soit-méme.....

avatar contributeur de Visitoramus
Visitoramus
09/03/2024 à 09:24

Les separations n'ont jamais ete de mon fait dans mes relations sauf la toute derniere en date. Et c'est vachement plus facile à "encaisser" meme si on se sent un peu coupable et nul

avatar contributeur de Pasgamine
Pasgamine
09/03/2024 à 10:01 - 09/03/2024 à 10:02

Je connais des personnes lâches qui au lieu de quitter la personne, préfèrent laisser pourrir la relation. Dans ma vie j'ai du quitter 4 copines, et 5 copains.

Les filles :

Une parce qu'elle habitait trop loin et que certaines choses n'étaient pas claires.

Une autre parce que c'était vital (perverse narcissique).

Une autre parce que j'ai préféré qu'elle s'occupe de sa fille pendant les week-ends et les vacances plutôt qu'elle vienne voir ma belle gueule.

Une autre parce que c'était Miss arnaque... les plans de merde elle tomber dedans et même en l'avertissant elle ne capter pas.

Les garçons :

1 car il commencer à se négliger et qu'il préfère les brunes à petits seins.

Un autre il voulait partir en Correze.

Un autre il voulait un trouple.

Un autre qui me manipuler

Un autre qui faisait que de me faire des reproches.


La vie ressemble beaucoup au surf.Quand vous êtes pris dans la zone d'impact, vous devez simplement vous relever. Parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se passer sur la prochaine vague!

avatar contributeur de Crossc33
Crossc33
09/03/2024 à 14:57

Bien le bonjour très chère Peekaboo 👻

1]Les ruptures, pour la plupart, m'ont été imposées. Je me suis alors toujours dis que cette personne n'était pas faite pour moi. Plus jeune, je ressentais, j'avoue, une forme d'incompréhension mais j'ai très vite appris. J'ai très vite appris, pour me protéger de la dureté de la chose, que le problème venait peut-être de moi mais peut-être pas !! Et je n'attendais aucune explication car je trouve que c'est encore plus douloureux de savoir pourquoi (sachant que s'il y a problèmes dans le COUPLE on est supposé en avoir parlé avant. La rupture est une conséquence. Avant rupture il y a des discussions, des alertes, des pares-feux, des intentions, des attentions, des ajustements... qui permettent de prévenir cette dernière, sauf si la personne ne se considère pas en couple).

Sensible, je le suis également et l'info principale pour moi, dans ces cas-là, est "la volonté de se séparer". Le mal est fait. Le reste est superflu. Et donc, une fois que la personne prend cette décision, je la remercie et tourne les talons sans presque aucun mot, parce qu'il faut digérer l'info!! et sans presque aucune émotion de son point de vue. "C'est comme ça ! Je comprends, je respecte, merci pour ce bout de chemin. Prends soin de toi, Salut!" Ce qui a généralement suscité de la surprise chez l'autre, parfois un rétropédalage mais souvent des interrogations "c'est tout? on s'arrête là?"

... " Ah oui, pardon, tu voulais en discuter?" je répondais gentiment avant d'ajouter "je n'ai personnellement pas besoin de plus de mots, tout est clair et limpide, c'est fini! C'est terminé ! donc bon tout est dit, alors encore une fois merci pour tout "

... "mais tu ne cherches pas à savoir pourquoi ?"

... "cela changerait-il quelque chose?"

2]Et non j'ai rarement quitté, mais quand je le fais c'est que mon équilibre vacille. Dans ces cas-là j'explique simplement les choses tout en étant à l'écoute de l'autre s'il ressent le besoin d'en parler. LE TOUT dans le respect c'est le plus important !!

3]Je garde rarement contact avec mes ex car si le temps aide à panser nos plaies, il nous habitue aussi à l'absence de cet autre dans nos vies, je le crois.

Je ne sais pas si j'ai aidé c'était juste un témoignage parmi d'autres :)

tschüss 🖖

avatar contributeur Llaho
Llaho
09/03/2024 à 15:16 - 09/03/2024 à 16:55

Toujours j'ai quitté l'autre...aux petits matins sans lendemain, d'une jeunesse d'autrefois. (Désolé)

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
09/03/2024 à 20:31

Citation de Peekaboo #499756

Je me permet de repondre à ton sujet car les relations que j'ai eu, étaient "entre femme"

Quand l'initiative de rompre vient de toi, n'oublies pas que cette liberté que tu rend, laisse l'oportunité à l'autre de rencontrer "enfin" sur l'âme soeur. Alors que tant que tu restes, tu t'abimes et tu abimes l'autre.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Vavavi
Vavavi
09/03/2024 à 21:29 - 09/03/2024 à 21:32

Je pense quand même que se faire quitter doit beaucoup plus blesser l'égo que le contraire...

Mon conseil serait de ne pas laisser l'autre se permettre d'être négligent avec soi, d'avoir du respect pour soi et l'exiger de l'autre. Mon dernier a été négligent, il l'a été une fois, il l'a été deux fois, trois fois c'est fini. Dégagé et bloqué sans lui exiger d'explications car je n'en attendais aucune.

avatar contributeur de The Blob
The Blob
09/03/2024 à 22:01

Citation de Peekaboo #499756

J'aurai aimé recueillir vos avis/expériences concernant le fait de se faire quitter ou d'être quitter...”

tu pourrais être moins clairement intéligible: ta phrase ne colle pas avec ton titre

avatar contributeur de Zineb
Zineb
18/03/2024 à 22:49

La question ne doit pas se poser peut importe la rupture qui à quittée qui c'est avec toi meme que tu dois en parler !

Salon de tchat lesbien

Toutes les femmes célibataires inscrites peuvent accéder à notre salon tchat lesbienne. Chat réservé exclusivement à la gent féminine.

Communauté lesbienne

betolerant est fier de sa communauté lesbienne. Communauté de rencontres lesbiennes tolérante et bienveillante.

Actualités Lesbiennes

Les actualités lesbiennes sont des informations liées à l'homosexualité féminine. Le monde lesbien, la culture lesbienne et leur identité n'auront plus de secret pour vous.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre espace dédié sur l'homoparentalité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr