Ace, demi, ou autre chose ?

avatar contributeur de Phénix23
Phénix23
15/10/2023 à 00:32 - 15/10/2023 à 00:36

Cher.e.s ami.e.s Ace et demi,

Comment définiriez-vous, en quelques mots, votre propre orientation sexuelle ? Je me pose cette question en ce qui me concerne. J'ai lu de nombreuses fois que les Ace se définissaient comme " n'ayant aucune attirance érotique pour quiconque ". Ce n'est pas mon cas, j'ai une attirance érotique et romantique pour les garçons, et je recherche des relations fortes et intenses, mais j'arrive très bien à me passer de relations sexuelles. Ce qui m'attire, c'est plus d'avoir une intimité avec quelqu'un, une complicité, faire des câlins... Je vis la sexualité davantage comme un " don " à l'autre que comme l'accomplissement d'un désir ou d'un besoin. J'y prends plaisir mais pas au point d'en avoir " besoin " absolument. Y a-t-il d'autres personnes dans ce cas et comment le vivez-vous ? J'ai parfois le sentiment d'être anormal.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/10/2023 à 09:13

Bonjour à toi,

Ne te sens pas "anormal" , nous vivons dans un monde tres sexualisé , où on a l'impression que chacun.e à une vie sexuelle riche. Alors qu'on a tous notre façon de vivre SA propre sexualité ou non sexualité. Le tout est juste d'etre en accord avec soi , si tu te sens bien tel que tu es et avec tes desirs, alors tout va bien.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
15/10/2023 à 09:28

Bonjour,

Je connais deux personnes (ne gravitant pas du tout dans les cercles "LGBT"), femmes, cisgenres, avec lesquelles j'en ai parlé et qui sont exactement dans le même cas que toi. Je sais que passé un certain âge (je ne parle pas du 3ème !!) , un certain nombre de personnes considèrent avoir "fait le tour" de l'acte sexuel. Elles y prennent du plaisir à l'occasion, mais considèrent cela comme périphérique à la relation.

Je vis la sexualité davantage comme un " don " à l'autre que comme l'accomplissement d'un désir ou d'un besoin

Pour ma part je prends mon plaisir essentiellement en sachant (en voyant ?) que l'autre est en train de prendre le sien, et idéalement j'espère bien que c'est réciproque. Et quand je parle de plaisir, ce n'est pas que le sexe.

Donc comme tu vois tu n'as rien d'anormal. D'ailleurs il faut savoir qu'à de très rares exceptions près, si tu présentes une caractéristique psychologique (en lien avec le sexe, par exemple), tu la partages probablement avec des millions d'autres. Mais j'aime bien aussi parfois poser la question "suis-je normale ?" 🙂

avatar contributeur de RedRose
RedRose
15/10/2023 à 10:34

Citation de Phénix23 #480049>Je vis la sexualité davantage comme un " don " à l'autre que comme l'accomplissement d'un désir ou d'un besoin. J'y prends plaisir mais pas au point d'en avoir " besoin " absolumen

Je suis comme toi concernant la sexualité.

Pour moi c'est "la cerise sur le gâteau ", mais ce n'est pas pour moi un "besoin irrepressible"..même si j'apprécie réellement cette cerise dans le couple 😏

Quand je vois ce que certaines personnes sont prêtes à faire juste pour une partie de sexe, je n'ai jamais compris et je ne comprendrai jamais..

Au contraire, ça fait du bien de lire un homme qui écrit cela, de lire que la relation à l'autre ne se résume pas à du sexe encore et encore..

avatar ancien membre
Ancien membre
15/10/2023 à 12:36 - 16/10/2023 à 10:22

Ouf ! Y a bocoup de phenix ici😅😋

Bah vous avez tout dit ... moi tant que je suis seule et pas amoureuse, je m'en passe très trop bien! La sexualité (😱) en plus c'est po trop mon truc za moua ! Je préfère partager des trucs marrants chouwettes et passionnants... c'est plus comme ça que je prend mes ptis petons!

Sinon je suis quand même pas la sainte vierge non plus... mais quand même je suis difficile et assez complexe à cerner de ce point de vue...

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
16/10/2023 à 17:22

Citation de Phénix23 #480049

pour répondre à ton sujet, c'est probablement pour ça que je placerai l'amitié au dessus de l'amour car dans l'un, il y a la passion, le désir physique alors que l'autre n'en a pas besoin pour exister.

Et j'ai toujours placé au dessus l'intime, le sentiment de complicité, supérieur à la sexualité qui dans mon cas ne pourrait pas exister sans ce sentiment premier.

Citation de RedRoseQuand je vois ce que certaines personnes sont prêtes à faire juste pour une partie de sexe, je n'ai jamais compris et je ne comprendrai jamais..

Je fonctionne comme toi...

Et je rajouterai même au-delà du sexe, le couple en soit est une cerise sur le gâteau, quand je vois des gens témoigner sur le forum pour dire qu'ils ne sont rien et vide sans ça, perso ça me fait très peur, non seulement je ne voudrais pas leur ressembler mais ça me choque.

Mais d'un autre côté, je me dis que c'est parce qu'on n'a pas la même hiérarchie d'importance pour notre bonheur (bien être), pour certain, c'est la famille (ce qui est mon cas), pour d'autres, c'est les amies et du coup pour ces gens, ça sera l'amour.

Donc je me dis que si on prends ça en compte, nous ne sommes finalement pas si différents, nous cherchons tous à nous remplir d'un amour, c'est juste que ce sera pas la même personne qui la donne (enfants, amies ou partenaire).

Malgré tout ça, je n’arrive pas à comprendre comment on peut placer l’amour passion en premier probablement parce qu’on va pas se mentir, à mon sens, une relation saine ne peut pas se construire avec une personne qui cherche désespérément à se faire aimer.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/10/2023 à 18:13 - 16/10/2023 à 18:14

Citation de Marquise_fem #480207

Surtout que l'on peut chercher toute sa vie en passant à côté de tellement de choses 100 milles million de fois plus waw qu'un bête orgasme à la con... 😅😝🤭🤫

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
16/10/2023 à 19:09

Citation de Marquise_fem #480207

On a tous tendance à caler nos propres ressentis et les projeter sur les autres.... mais nous ne sommes pas tous fait pareil, comme la chimie de notre corps reste différente d'une personne à une autre. Comme il y a aussi des phases de vie.

Alors on peut ne pas comprendre pourquoi certain.e.s ne pourraient pas se passer de sexualité dans le couple ou difficilement parce qu'on n'a pas vécu ces ressentis tout simplement. Ca ne veut pas dire qu'on ne peut pas se maîtriser hein. Comme on ne peut pas contrôler tjrs tout (dans le sens où parfois bah la libido XXL est là et ca vous emmerde royale car vous lui avez rien demandé, alors vous faites des footing dans le couloir, vous pensez à votre grand mere sans dents et ses culs de bouteille sur le nez etc...pour la faire disparaître (la libido pas la gd mere!).

avatar contributeur de Phénix23
Phénix23
16/10/2023 à 20:40

Merci à tou.tes pour vos retours ! Ça me rassure de savoir que je ne suis pas si " anormal " que ça, finalement...

avatar contributeur de RedRose
RedRose
16/10/2023 à 21:13

Maiissss non, t'es pas "anormal" du tout ! 🙂

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
18/10/2023 à 19:09

Citation de Phoenix73 #480215

pour la libido, ça me semble logique (même si en soit on peut avoir une très forte libido tout en étant incapable de réduire une personne à l'acte et en ayant besoin d'amour pour le faire etc, bref ! tous les cas de figures sont possibles ☺️ )

mais pour ce qui est des différentes formes d'amour ? qu'est-ce que tu en penses ? tu penses que c'est possible que ça puisse être "sain" de chercher l'amour passion et d'en avoir besoin pour son bien-être ?

Citation de Phoenix73 (la libido pas la gd mere!)

ouais c'est ça ouais ...

Citation de PetiteVortex #480212

oui aussi haha :D

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
18/10/2023 à 19:26

Citation de Marquise_fem #480392 mais pour ce qui est des différentes formes d'amour ? qu'est-ce que tu en penses ? tu penses que c'est possible que ça puisse être "sain" de chercher l'amour passion et d'en avoir besoin pour son bien-être ?

Non, son bien-être il faut l'acquérir soi et ce n'est pas à l'autre de nous le fournir. Et en ce qui concerne l'amour passion , je le vois comme un amour deraisonné , un shoot pure mais les flammes devorent et consumment tres vite ce genre de relation.

Dans la vie, il ne faut jamais abuser des bonnes choses, c'est ainsi qu'on conserve son équilibre.

L'amour ne doit pas etre une quête ou un objectif de vie. Parfois il arrive et s'installe pendant un court ou long moment... tel un bonus , le truc en plus et c'est tres chouette à vivre.

Parfois il se fait attendre et la vie continue avec tout ce qu'elle nous offre.

avatar ancien membre
Ancien membre
23/10/2023 à 05:16

Citation de Phoenix73 #480393

"Dans la vie, il ne faut jamais abuser des bonnes choses, c'est ainsi qu'on conserve son équilibre."

Mais des fois c'est le desequilibre qui fait l'abus...

Ahhh cet equilibre autant cherché

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
23/10/2023 à 07:53

Citation de Alma08 #480852

Et est ce que l'abus dans ce cas arrange les choses ou au contraire les aggravent? Lorsqu'il y a déséquilibre pour des raisons parfois physiologiques voire psychologiques la porte de sortie est ce l'abus? C'est une réponse sur tres court terme, et on en abuse justement pour cette reponse rapide sur court terme. Mais ca aggrave les choses si on ne resoud pas le pb de base.

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
23/10/2023 à 09:07

Citation de Phoenix73 #480393

oui merci je pense comme toi aussi :)

ça m'a rappelé une demande d'aide où la personne normalisait cette réaction d'avoir un besoin d'amour et ça m'avait tiqué, au final s'en est suivi un petit débat sur la dépendance etc, ce qui m'avait posé souci c'est qu'on cherchait à banaliser le principe de la dépendance en partant du principe que comme tous les humains sont sociaux, on ne peut donc pas vivre sans amour au sens large, ce qui est vrai mais ne justifie pas la dépendance pour autant.

et vraiment on s'exprimait comme-ci le fait de revendiquer une certaine indépendance était "naif" ou un peu ridicule, c'est comme ça que je l'ai ressentie donc ça m'avait assez perturbé et à ce moment-là je me suis un peu sentie anormale, je me suis même demandé si c'était moi qui avait un souci haha

avatar ancien membre
Ancien membre
23/10/2023 à 09:40

Citation de Phoenix73 #480855

Mais on n'a Pas Tous les mêmes ressources malheuressement. En psychiatrie c'est ou on voit mieux l'abus du au desequilibre

avatar contributeur de Farf
Farf
23/10/2023 à 10:02

Citation de Alma08 #480863

... Et certains abus sont aussi des déclencheurs de troubles, voire de pathologies restés en latence

avatar ancien membre
Ancien membre
23/10/2023 à 10:11

Citation de Marquise_fem #480859

"on ne peut donc pas vivre sans amour au sens large, ce qui est vrai mais ne justifie pas la dépendance pour autant."

D'une certaines façon, on est Tous dependants car on a besoin d'amour. Chacun aura ses propres límites. En parle des troubles quand il y a une souffrance. La souffrance determine ainsi un état pathologique. Mais qui n'a pas souffert d'amour ?

Citation de Farfuck #480866

👍

avatar ancien membre
Ancien membre
23/10/2023 à 17:34

Le côté cerise sur le gâteau mais rien sans plus, je ne sais pas si c'est Ace, mais pour ma part je m'y retrouve mieux parmis la communauté Ace, précisément car s'il n'y a pas de sexe dans une relation ça me va très bien aussi, et ça rend les relations plus simples pour moi... Ca me permet d'être sur d'être sur la même longueur d'onde que mon ou ma partenaire, je sais que le fond de la relation sera basé sur les mêmes choses pour l'autre que ce à quoi moi aussi j'accorde de l'importance. Même si on a l'illusion que ce n'est pas commun, peut-être que ce n'est pas la "norme", certes, mais en fait c'est plus répandu qu'on ne le pense: la vraie vie ce n'est pas les pub, les magazines, les séries, dans lesquels les héros sont presque toujours des personnes hétéros très sexuelles et très sexualisées, déjà on a fait un progrès du côté des représentations des héros (le héros est parfois une héroïne, parfois lgbt, parfois neuro atypique), même si les clichés sont encore légion, disons qu'on avance même si c'est à la vitesse de l'escargot xD La plupart du temps, l'affection, la sociabilité, être entouré d'amis et de famille sont des besoins vitaux, le sexe en revanche n'en est jamais un même pour les personnes dites sexuelles. La mort naturelle ou le suicide pour cause de manque de sexe ça n'existe pas. La baisse d'estime de soi lié à une mauvaise image qui peut nous être collée, liée au culte de la performance dans le sexe, en revanche, touche tout le monde, sexuels comme assexuels, pour différentes raisons et fait de gros dégâts. Certaines personnes Ace sont consentantes pour des relations sexuelles aussi car elles aiment le plaisir de leur partenaire, donc c'est aussi une forme de plaisir mais ça prend un autre chemin que l'excitation et le désir. Ce qui compte: faites seulement ce que vous avez vraiment envie, ne vous forcez jamais à rien et si quelqu'un veut vous forcer, fuyez !!

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
24/10/2023 à 16:44

Citation de YettyBoop #480867

tu fais bien de parler de souffrance ! je pense que c'est là qu'on peut délimiter l'amour sain à séparer d'un fonctionnement toxique. Quand c'est sain, tu souffres pas ou peu (ou de façon raisonnable) et quand c'est malsain, c'est la cata.

Dans le cas de cette personne, elle niait totalement être en dépendance et normalisait le fait de tomber en dépression après une rupture et ça m'a choqué. C'est normal d'être au plus bas quand on a une rupture mais après ton état s'améliore par la suite.

Tu finis pas en dépression par amour. Tu finis en dépression parce que tu es dépendant là oui je veux bien.

Après, j'ai l'impression que chacun a sa définition d'amour et que bcp aiment bien fourrer tout et n'importe quoi dedans pour se donner, peut-être ? l'illusion d'aimer.

Après, ça c'est ma définition, mais à mon sens, le bonheur on le trouve par soi-même pas par les autres (sans nier la nature sociale de l'humain certes mais voilà ☺️ ).

Je trouverai ça terrible d'avoir besoin d'autres personnes pour vivre ma vie, elle est à moi, pas aux autres, mais d'un autre côté, ça peut paraître très condescendant comme vision, parce que si on a grandit, par ex, dans une famille de rêve, c'est forcément plus simple de réfléchir avec cette mentalité que quand on a pas justement une famille et donc des gens finalement qui nous apporte déjà un certain amour.

Je dis ça parce que dans mon cas, l'amour d'une famille, c'est sacré et je pense que c'est parce que mon amour porte là dessus que finalement le reste ne me paraît pas crucial pour être en bonne santé et tous le tralala...

Citation de Snuagless #480928

pour moi une relation sans sexe, c'est de l'amitié, c'est pour ça que je ne vois pas l'intérêt de me donner une étiquette et m'enfermer dans d'autres cases, m'enfin ça c'est un autre débat 😇

avatar contributeur de Phèdre
Phèdre
24/10/2023 à 17:29

Citation de Marquise_fem #481012

"pour moi une relation sans sexe, c'est de l'amitié"

Là est tout le problème... difficile d'être prise au sérieux et de parvenir à trouver son bonheur quand on est Ace parce que beaucoup de personnes pensent comme toi. Et pourtant, l'amour asexuel existe et engendre beaucoup de souffrance parce qu'il est rarement partagé.

avatar ancien membre
Ancien membre
24/10/2023 à 17:57

Bonjour,

Je réponds à la question de base : comment définiriez-vous, en quelques mots, votre propre orientation sexuelle ?

C'est la réponse que je cherche sur ce site. Concernant mes désirs, j'ai remarqué que j'ai besoin d'un attachement pour ma partenaire, de valeurs et centres d'intérêts communs. Le fait de pouvoir partager ceci rend le désir intense.

Parce que sans ces valeurs et centres d'intérêts communs… Ben, la personne en face aura beau avoir tous les attributs physiques qu'il faut, je ne serai pas attiré. Je vais juste me dire : "mouais, m'enfin, on partage trop peu en communs pour que je sois véritablement emballé". Et si la personne se montre insistante, j'aurais juste l'impression d'être pris pour un sexe sur commande…

Du coup, je me demande si je ne serais pas demisexuel. J'espère trouver des réponses.

Concernant le besoin sexuel… Ce sera difficile à dire, l'abstinence ayant dépassée les limites du raisonnable, forcément ça influencera mon jugement. Mais je vais essayer d'être objectif. Dans mes souvenirs, avec la personne avec qui j'ai eu ma meilleure expérience amoureuse, le sexe n'était là que pour servir notre couple : si l'un ou l'autre n'en avait pas envie, c'est pas grave, on passe à autre chose. Et ça m'allait. J'aimais nos moments intimes, mais je retiendrai surtout les fous rires devant nos parties de jeu vidéo, nos promenades dans les bois, les délires dans lesquels on partait loin etc.

Donc, je pense que c'est l'abstinence qui joue sur mon état, mais j'ai conscience que dans une relation engagée, le sexe ne sera pas aussi mis au premier plan parce que ce n'est pas aussi important pour moi que ça l'est pour d'autres. Certes, j'en ai besoin, mais le sexe doit servir le couple, pas l'inverse.

avatar ancien membre
Ancien membre
24/10/2023 à 18:30

Pour répondre à Phère, pour moi la différence entre l'amour et l'amitié c'est que par exemple je vais avoir envie d'avoir des gestes et des attentions envers la personne aimée que je n'aurais pas pour un ami, des attitudes connotées du registre amoureux, comme lui offrir une rose rouge, je ne ferais pas ça pour un ami par exemple, vouloir de longues conversations, parler de sentiments l'un pour l'autre, etc, je peux aussi aller prendre un café et parler longuement avec un ou des amis mais le ton ne sera pas du tout le même! Personnellement, y compris hors de la question "ace ou pas ace", le sentiment amoureux et amical sont complètement différents, l'absence de sexe ne suffit pas à les rendre identiques! Ca c'est probablement plutôt une remarque de quelqu'un qui n'a pas vraiment compris son orientation ou bien une personne bourrinne capable de peu de nuances, si c'est une vraie incapacité et pas juste un questionnement pas encore résolu, je trouve même ça limite inquiétant... Confondre l'amitié avec du sentiment amoureux, ou pas de sentiment avec de l'amour, ça s'appelle de l'érotomanie et c'est un trouble qui peut pousser par exemple quelqu'un à envoyer des lettres d'amour à une personne qui n'en a rien à faire, à croire qu'il va épouser bientôt quelqu'un à qui il n'a jamais parlé, qui va suivre une personne chez elle en se faisant un délire d'imagination... Et c'est malheureusement une confusion très actuelle, s'en ficher des sentiments de l'autre et n'être là que pour exercer les siens sur l'autre.

Dans une vraie orientation amoureuse assexuelle il n'y a pas cette absence de réciprocité et cette projection sur l'autre, c'est sain et équilibré. Confondre l'amour et l'amitié ou prendre l'amitié comme un genre de "porte d'accès" à une relation amoureuse , ça veut dire qu'il y a une dimmension de mensonge et pour moi c'est le début du déséquilibre. Même si au final la personne finit par vous aimer aussi, vous ne vous aimez pas sur la même fréquence ni pour les mêmes raisons c'est un peu foireux...

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
24/10/2023 à 23:04

Citation de Phèdre #481013

en faite le problème c'est que tu as une définition de l'amitié qui concerne ta réalité et en voyant ton commentaire, j'imagine que tu dois penser que ta définition de l'amitié est universelle et bien entendu ta manière de qualifier l'amitié comme ci ce sentiment était en dessous de l'amour ou même comme si il était différent du sentiment d'amour, tu pars du principe que je valide ta manière de hiérarchiser les 2 alors que ce n'est pas le cas.

Tu penses que moi par ex je vois l'amitié comme toi tu ressens l'amitié tout en reprochant aux autres de dire "l'amour ace n'est pas pris au sérieux" ce qui n'a aucun sens parce que l'amour ace n'est qu'une case totalement arbitraire et subjective porté par un regard qui décide de le distinguer de l'amour en tant que tel, si pour toi il y a un amour ace, pour moi y a juste de l'amour, point.

L'amitié c'est de l'amour et venir dire "oui on n'est pas pris au sérieux" c'est sous-entendre que l'amitié n'est pas un sentiment aussi profond, aussi "intense" et authentique que l'amour alors que désolé mais moi j'ai déjà ressentis les deux avec la même intensité, et finalement, c'est aussi invalider mon expérience et toutes celles et ceux qui considèrent l'amitié comme plus précieux que l'amour ou qu'ils le ressentent de la même manière parce qu'ils ne voient pas l'intérêt de faire des cases pour hiérarchiser l'intensité du sentiment.

Tu pars du principe que tout le monde ressent un sentiment moindre en amitié et c'est le cas pour beaucoup de gens certes mais ce n'est pas mon cas, d'où ma remarque sur mon désintérêt d'avoir besoin de case, je me dis pas "ah là je ressens une intensité qui est la même que l'amour donc je vais Pas appeler ça de l'amitié" bah non et c'est justement pour ça que je me positionne comme "sans case".

Bref, en gros, c'est juste la manière d'utiliser les mots, de leur donner une définition qui est pas la même pour tous.

j'accorde à l'amitié la même valeur que l'amour tout simplement parce que l'amitié, c'est de l'amour. C'est le même sentiment de base. ça n'avait pas pour but de dénigrer les asexuels, ça représente juste ma réalité et mon vécu tout simplement.

Citation de Snuagless #481017

oulala pathologiser les gens qui considèrent l'amitié au même niveau voire qui accorde plus d'importance à celle-ci qu'à l'amour vécu dans un couple, eh bas bonjour la tolérance d'esprit.

Je sais pas si vous vous rendez compte mais vous reprochez littéralement ce que vous dénoncez, qualifier les gens de taré parce qu'ils sont pas comme vous et qu'ils ont osé ressentir l'amitié de la même façon que l'amour... limite il faudrait qu'on m'ausculte pfoulala mais j'y vais de ce pas.

Vous reprochez aux gens de pas reconnaître un amour qui serait "asexuel" mais en même temps vous n'êtes pas capable de comprendre que tout le monde n'a pas la même définition de l'amitié, du mot amour et qu'il est possible de ressentir la même intensité que ce que la majorité appelle "amour" tout en l'appelant "amitié" parce qu'on n'aime pas les cases, c'est fou ça.

avatar contributeur de Quartz
Quartz
25/10/2023 à 00:37

"Dans la vie, il ne faut jamais abuser des bonnes choses, c'est ainsi qu'on conserve son équilibre." L'abus ne sert qu'à servir les déséquilibres.

"un amour qui serait "asexuel" mais en même temps vous n'êtes pas capable de comprendre que tout le monde n'a pas la même définition de l'amitié, du mot amour et qu'il est possible de ressentir la même intensité que ce que la majorité appelle "amour" tout en l'appelant "amitié" parce qu'on n'aime pas les cases, c'est fou ça".

Qu'est-ce qui compte au bout du compte? L'amour avec un grand A. L'Amour, sans étiquettes, rappelez vous, il y a peu, les femmes n'avaient pas le droit de voter, certains peuples étaient réduits à l'esclavage; et tellement d'autres horreurs... Nous vivons, aujourd'hui dans ce pays, Que chacun puisse être et aimer comme bon lui semble, sans division. Pour moi, c'est la seule perspective à prôner. SORTEZ DES CASES Qui vous Enferment. Au pire, soyez-en conscients....

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
26/10/2023 à 20:57

Citation de Quartz #481094

exactement, on a droit de se mettre dans une case si ça nous rassure mais on l'impose pas aux autres comme ci c'était universelle et qu'on parlait d'une équation ou d'un calcul mathématique, les émotions, leur intensité, leur interprétation, c'est très singulier et propre à chacun.

et surtout sous-entendre que les gens ont des troubles parce qu'on ressent ou/et ne hiérarchise pas les mêmes émotions de la même façon, c'est du jamais vu quand même.

le manque de respect, ça au moins on sait que c'est universelle chez l'humain, dommage que ça soit si répandu.

avatar ancien membre
Ancien membre
18/11/2023 à 20:52

Je parle de déséquilibre dans la relation, merci de ne pas me faire dire n'importe quoi. Eh oui, le consentement ne peut pas exister s'il y a mensonge, et faire des projections sur l'autre en croyant que parce que "moi" je l'aime, l'autre m'aime forcément de la même façon, ça s'appelle l'érotomanie. Ce n'est pas un sujet de plaisanterie ni un jugement, c'est littéralement la définition du truc. Je peux comprendre qu'une immaturité ou un esprit un peu limité puissent être source d'incompréhension entre les deux personnes, mais si ça s'affirme en quelque chose de plus "durable" dans le temps, alors c'est un problème. Je pense qu'on s'est mal compris. Malheureusement on est dans l'époque précisément où l'ouverture d'esprit est encore très bof, et où le respect de la vérité de l'autre est souvent écrabouillée par du "moi je veux", ou du "moi pas content". "Moi je veux" donc mes désirs sont des réalités. Le seul moyen de savoir si l'autre personne ressent la même chose c'est de le lui demander ou bien qu'elle l'ait dit. C'est un peu ce que tu es entrain de faire en fait, inventer des propos que je n'ai pas tenu. Amuse toi bien à jouer à ton personnage de justicière.

avatar contributeur de PtiteVortex
PtiteVortex
19/11/2023 à 03:56 - 15/02/2024 à 18:07

.

avatar contributeur de Farf
Farf
19/11/2023 à 08:34

Citation de PtiteVortex #484784

😌☀️😘

avatar contributeur de PtiteVortex
PtiteVortex
19/11/2023 à 19:45

Citation de FarFuck #484787

Ça fait du bien des mots gentils de temps en temps😅 😘 ma farfou😍



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr