Comment aider et accompagner ma fille dans son coming out ?

avatar contributeur de Dentelle
Dentelle
30/08/2023 à 14:12

Bonjour

Voilà ma fille a 17 ans, pas vraiment genré, pansexuelle et en couple avec un ado trans/nonbinaire ( il réfléchit encore sur lui même) .

Bon avec moi elle a pas eu besoin de faire un coming out car on c'est mise à parler de tout ça vers ses 10/11 ans de manière très naturelle...

Alors la ou ça coince pour elle, avec ses grand parents paternel, je vous plante le décor:

Avec sa grand mère paternel et son grand père de cœur, ils sont très fermer, sans être "phobique" je pense ou du moins j'espère. Elle a droit à chaque fois, enfin c'est en boucle ,aux est-ce que tu plaît aux garçon, est ce que les garçon te plaise, il faudrait que tu te mette plus en valeur, si tu perdrait quelque kilo... enfin bref en gros normalise toi petite fille.

Et avec son grand père paternelle et ça copine, ils sont vraiment très fermé raciste, et je pense plutôt phobique face au personne lgbt, et avec eux c'est du genre, tu t'habille en garçon mais t'es une fille faut mettre des robes, demain on va t'acheter une robe et tu la mettra, faut que tu te fasse percer les oreilles, je te le paye, t'es une fille et faut des boucle d'oreille, ils essaient la chantage aussi bref j'en peut plus deux 4.

Alors ma fille aimerait leur parler mais bloque à chaque fois qu'elle est en face d'eux, en faite le climat la ferme, alors elle prend sur elle et supporte tout ça, et des qu'elle est avec eux ben ça devient une relation juste par principe, elle se sent obligé en fait de passer du temps avec eux mais n'y prend plus aucun plaisir...

Dans l'idée je pense qu'il faut qu'elle leurs explique qui elle est, ça passe ou ça casse mais au moins elle aura plus besoin d'être un mensonge, j'ai envie de lui proposer de faire son coming out par SMS vue que de vive voix elle n'y arrive pas et je trouve que ça la protégerait des réactions execive si il doit y en avoir, je pense qu'il est important qu'ils puissent mieux la comprendre finalement c'est ce non dit qui créé cette situation.

Mais voilà je ne sais pas ce que ça fait de le vivre et malgré que j'ai une relation très fusionel avec ma fille, on peut parler de tout sans problème, j'ai pas envie de l'influencer vers un coming out si elle n'est peut-être pas prête à le faire. Si je me fit à mon instinct qui est plutôt bon, c'est le momment de leur parler, le lien entre elle et eux est en train de se rompre progressivement, aller les voir est un enfer, bref faut essayé de "crevé l'abcès".

Autre complication, elle ne connaît pas son père donc ne peut pas être soutenue par lui et moi je ne peut pas vraiment me mettre au milieu, il y a eu un conflit qui a mal tourné entre mon ex belle mère, son type et moi, donc si je prend position avec elle il vont penser que c'est de la provocation et c'est pas le but...

Du coup si vous pouvez témoigner de vos coming out ou celui de vos proche, ça pourrait me.permettre de mieux orienté ma fille et essayé de faire en sorte que ça se passe au mieux pour elle...

Merci

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
30/08/2023 à 14:16

Bonjour,

Déjà , je tenais à vous dire à quel point c’est toujours un plaisir de voir des parents accompagner leurs enfants dans leur vie en tant que personne LGBT.

Pour ses grands-parents, serait-il possible qu’elle leur écrive une lettre ? Je pense que ce sont des personnes d’une certaine génération, et peut-être que poser des mots sur un papier en imitant, ses réels sentiments et en leur expliquant combien Pour elle c’est important qu’il l’accepte comme elle est, serait une façon de faire qui les toucherait au plus profond d’eux même.

avatar contributeur de Dentelle
Dentelle
31/08/2023 à 09:51

Citation de Némésis Inu #474440

Bonjour

Merci, et oui je trouve que c'est ce qui manque malheureusement a beaucoup d'enfant...

Ils ont entre 63 et 65 ans donc les SMS passe très bien mais c'est vrai que la lettre permet de pouvoir mieux s'expliquer...

Mais j'en ai rediscuter avec elle hier soir, et elle m'a dit qu'elle pense que c'est inutile de leur en parler. Du coup je pense qu'elle les voit trop fermer pour comprendre et qu'elle préfère subir ces réflexions même si elle les trouvent violentes. Donc je pense qu'il faut que je l'amène en douceur à accepter de leur dire même si ils comprennent pas, que l'essentiel est qu'ils "acceptent" assez pour arrêter de vouloir la mettre à leurs image, et que si ils acceptent pas au moins les chose seront clair entre elle et eux.

Et aussi la fameuse dispute que j'ai eu avec eux met un frein car cette dispute est partie du faite que je suis mal voyante depuis toujours mais ma maladie a été diagnostiqué y a 4 ans et ils on pas compris que je vois presque plus et que je vais devenir aveugle ( je le vie très bien faut pas en être mal a l'aise) et ça a pris une proportion ou mon ex belle mère m'a mis 2 droites, et ma déplacer la machoir voir fracturé mais c'était juste avant le premier confinement et j'ai pas pu faire tout les examens... et ma fille a assister à ça, elle c'est mise au milieu et du coup ils ont été violent envers moi alors que ma differance est une maladie, un handicap donc ça renvoi aussi une mauvaise image autour de leur degré d'acceptation des autres. Et pour le coup je pense qu'elle et moi on a la même peur, qu'il y est un débordement violent verbalement ou physiquement, et ça je le comprend parfaitement c'est in événement traumatisant autant pour elle que pour moi...

Mais il faut que j'arrive à lui faire contourné tout ça pour qu'elle puisse être elle, et libre de s'habiller et de vivre comme elle veut.

Et en même temps je me dit que c'est peut-être pas encore le momment pour elle d'en discuter avec eux, même si j'ai envie de la pousser un peu à le faire, je suis consciente que c'est à elle de se sentir prête pour ça et j'ai aussi peur de la brusquer...

Bref je suis une femme cis et hétéro et je sais pas ce que ça fait de devoir "se justifier, se défendre" d'être qui on est, je pense que c'est cette incompréhension de se qu'elle vie et pense ( dans le sens où je le vie pas pour avoir ma vision du coming out ) qui me perd un peu dans mon rôle de guide...

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
31/08/2023 à 10:05

Bonjour,

Si votre fille finalement ne souhaite pas faire son coming out à ses grands-parents, pour toute raisons qui lui appartiennent, alors il faut respecter son choix.

Peut-être n’est-elle pas encore prête ? Peut-être ne sont-elles pas suffisamment forte ?

Il faut savoir que faire son coming out ce n’est pas une obligation

Quand on le fait, c’est avant tout pour se sentir soutenu et accepter comme on est mais malheureusement le faire n’aboutit pas forcément à ce résultat

le plus important c’est qu’elle vous ai vous à ses côtés pour la soutenir, et lui garantir l’amour dont elle a besoin actuellement et dont elle aura besoin dans l’avenir🙂

avatar contributeur de KaLee
KaLee
31/08/2023 à 10:23

Vu la réaction de ton ex-belle mère sur un handicap incontrolable, le terme "intolérance" est clair.

Comme j'ai toujours considéré que je n'avais pas à me justifier envers "les autres" sur ma vie... je n'ai pas vraiment fait de coming-out.

En fait, un jour, comme ma nouvelle copine devait passer plusieurs jours dans mon appartement alors que je serais absente, j'ai dit à ma mère qui était en train de bosser dans son épicerie à l'ouverture du matin: "Au fait, si tu vois une fille dans mon appart, tu t'étonneras pas... c'est ma copine!"

Pour ma fratrie, je me suis fait "engueulé" par ma soeur mais uniquement parce qu'elle n'avait pas encore rentré ma chérie alors que je l'avais déjà amené chez une de mes tantes, et elle estimait qu'elle aurait du être au courant en premier.

Pour les grand-parents:

j'avais une grand-mère "ouverte"(divorcée très tot, vivant sa vie de célibataire avec enfants comme elle l'entendait, se fichant de se promener avec des boucles d'oreilles en feuilles de canabis alors qu'elle avait 80 et quelques années), et j'ai été la voir plusieurs fois avec ma "copine" ce qui fait que quand on lui a dit qu'on s'installait ensemble, et que je n'avais qu'une chambre dans mon appart, elle a compris de suite. Et on a pas épilogué.

Pour les autres grand-parents, j'ai simplement dit: "je sors avec qui je veux, et ça ne vous regarde pas!"

Et nous n'en avons pas reparlé...

J'ai des amis qui étaient "homophobes" dans le passé et en voyant que nous n'en faisions pas un plat, ni prosélytisme, qu'on ne faisait pas de grandes déclarations d'amours ou des gestes équivoques devant eux ou leurs enfants, qu'on leur a expliqué qu'un couple homo/lesbien n'est pas différent d'un couple hétéro... ils se sont peu à peu ouverts.

Les choses doivent évoluer pas à pas... pour certains et il faut un temps pour tout.

Si ta fille estime que ce n'est pas le moment, laisses-là faire... elle trouvera d'elle même la solution: lettre, film, musique . De nombreux artistes ont abordés les thèmes homo/gay notamment Calogero, Lynda Lemay https://www.youtube.com/watch?v=nXB2SENgINQ (moi c'est cette chanson que j'ai utilisé avec ma grand-mère qui était férue de musique), pour leur faire comprendre.

Et puis dites vous que vous n'êtes pas "mariées" avec eux, donc ils ont plus à perdre (car le temps file plus rapidement quand on est âgé) que vous !

avatar contributeur de Alma08
Alma08
01/09/2023 à 17:56 - 01/09/2023 à 17:57

Citation de Nietge.mnv #474657

Bonsoir.... Un coming out est violent... C'est ouvrir une intimité qu'appartient qu'à votre fille.

Pour ma part, je serai plutot pour qu'elle se fasse respecter telle qu'elle est, avec les habilles qu'elle aime et dire, qu'avoir un partenaire dans sa vie n'est Pas une obligation, qu'elle l'aura ou Pas. Comme ça, les grand-parents aurons une ouverture à d'autres possibilités.

Cela pour commencer.... Voir deja s'ils acceptent cette position et Sont capable de l'accepter et la respecter telle qu'elle est, s'ils comprennent que "les temps changent" (j'utilise la des mots qu'ils peuvent utiliser en cas d'acceptation car cela a toujours existé mais avec des personnes malheureusses car il fallait le cacher et entrer dans "la norme").

S'ils n'acceptent Pas cela, pas la peine d'aller plus loins ou présenter le copain ou copine de votre fille.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr