Comment faire un coming out ?

Aurel - Modification par Wiloooo le 18/02/2020 - 10:30:16

Salut à vous tous.tes, Je lance ce sujet pour vous demander des conseils sur comment je pourrais faire mon coming out. J'ai vraiment envie d'en parler autour de moi, mais je sais pas coment le faire. Dois-je tous dire, même les trucs les plus intimes ? Leurs laisser me poser des questions pour leurs expliquer ? etc... et puis je vous pose une question, si vous avez fait le votre, avez-vous eu peur les personnes dans la confidence ne vous croient pas ? cette question m'empeche aussi pas mal de me lancer...

Merci pour vous réponse, j'ai hâte de les lires :) Aurel

PetiteCore

Personnellement j'ai fait mon coming-out trans par petits groupes de personnes en commençant par ceux en qui j'avais le plus confiance et en élargissant le cercle au fur et à mesure.

Par contre, il faut faire très attention au niveau du monde professionelle.

Pour ce qui est de l'intimité, j'ai laissé venir les questions, j'ai répondue à ceux avec qui je me sentait à l'aise et j'ai recadré les autres.

N'hésites pas si tu as des questions.

Coré

Membre Anonyme

bonsoir , moi personellement je l'ai fais par téléphone etant avec ma copine il fallais que je prévienne mon pére que une amie viens me chercher sauf qu'il me dit qu'il la connait pas ect et alors c'est de la que je lui dis que c'est ma copine que je suis bi ect mais en sois mes parents sens n'ai toujours douté dans tous les cas j'ai toujours assumer qui j'était et personne et jamais eu peur ma mére me la tourjours reprocher ect mais j'ai compris que c'est tous simplement qu'elle a peur que j'aime une autre femme que elle.

N'ai pas peur , lance toi certe c'est compliquer de se lancer on n'a de l'apréention mais plus vite tu le diras et plus vite tu seras soulager

Twigson

Je parle la du coming out pour homo ou bi. Je n´en ai pas vraiment fait j´ai juste dis a mes parents que j´avais une copine car je ne vois pas de ce qu´il y a d´anormal et pourquoi ca aurait du etre different que si j´avais ete avec un mec. Apres j´ai des amis et une famille plutot ouvert d´esprit (malgre ce que je pensais de certain).

Kitsune

un jour, par rapport à la nudité, une personne adepte de naturisme m'a fait cette reflexion par rapport à ma gène à la fois vis à vis du regard de l'autre mais aussi par rapport au fait que j'avais peur que mon regard ne spit happé, de façon déplacé, par cette "exibitition" de parties intimes auxquelles mon regard n'était pas accoutumé

n'est plus soumis au desir de l'observation que ce qui est vue et bien vue.

je sais que ça peu parraitre con, mais je trouve que c'est completement vrai et que ça s'adresse à d'autres pans de la vie que seulement la nudité.

une autre chose que j'ai constaté c'est que plus on assume, moins on est attaqué et attaquable.

les seules vraies questions c'est à qui et jusqu'où TOI, tu as envie de te dénudé (là je fais volontairement le parrallèle parce qu'il siez parfaitement à la situation : sur une plage, tu peux eventuellement faire du topless, mais tu sera d'accord avec moi, que tu ne vas pas faire l'amour à ta copine devant le reste de la foule ...)

je suis désolé parce que je n'ai pas de recette de grand-mère pour la façon d'aborder la chose.

dans ma vie, je suis du style rentre dedans. après, c'est en fonction du feeling et de l'humeur du moment. il y a des fois une je dis clairement les choses, d'autre au je laisse les choses se dire (je ne dément pas, ni n'infirme ce qui est dit ) et en fonction du feeling, des fois, ou je m'en branle royalement. j'accèpte mm le madame ... (sachant que quand je remet les pendules à l'heure, je fais rarement dans la demi-mesure)

mais tu vois, au fond, aujourd'hui je m'insurge. un hétéro ne va pas faire de coming out en expliquant qu'il est hétéro au pire, à l'occasion d'une tentative de drague, il/elle dira qu'il/elle n'est pas interessé parce qu'il/elle à une autre orientation sexuelle.

idem pour le genre. ...

( de toute façon, je m'en fou, c'est moi qui ait la plus grosse bite -miniature, certe- et la nuit, j'enfile mon pilou-pilou au couleur de spiderman et j'arpente la ville pour botter le cul de tout les trouducs qui me parlent pas comme il faut et je les laisse pour mort sur pavé, non sans leur avoir au paravant arraché des excuses sincères et m'être tapé leurs gonzesses ET APRES .... le reveille sonne !! )

courrage

Maxime555

Salut Aurel ;)

Se lancer n'est jamais simple, souvent parcequ'on se fait énormément de film. comme si nous calculions par avance la réaction d'autrui, c'est bête mais c'est un réflexe tout ce qui y'a de plus humain. Alors on perd nos moyens, et du coup on s'est plus trop comment s'y prendre.

Alors détends toi, et ne pense plus incertitude, pense bien-être "le tiens".

Comment t'y prendre.. ça c'est a toi de voir, par rapport à ta personnalité.

Si la peur des réactions te paralyse écrire une lettre est plutôt une bonne idée, cela permet de rentrer plus dans le détails de ses ressentis. Et puis là au moins tu es sûr que personne ne te couperas dans ton élan, à t'assaillir de questions si tu ne te sents pas prête à y répondre à chaud.

Pour ce qui est de rentrer dans le côté intime, encore là chacun voit midi à sa porte.. mais comme son nom l'indique "intime" c'est cadre réservé aux personnes les plus proches de toi, ceux en qui tu peux avoir confiance et que tu sais d'avance qu'il n'y aura pas de jugement. Et puis tu n'es obligée de rien, si tu as pas envie de rentrer dans les détails pourquoi te sentir obligée et te mettre une pression en plus, va à l'essentiel puis voit les réactions, tu auras tout le temps de rentrer dans les détails avec le temps avec les personnes t'ayant compris, accepter et qui continueront à marcher à tes côtés ;-)

Parcontre excuse j'ai pas bien saisi la question... avez vous peur, les gens dans la confidence ne vous croient pas?

c'est à dire?

Genre des personnes qui te dirais -"Tu nous fait une blague"?

Est ce dans ce sens?

Perso dans ces cas là, je rentre dans leur stupidité. C'est déjà pas facile de se livrer, alors si il le prenne comme ça, je fais le niais à mon tour.. style ben oui bien sûr j'aime bien lâcher des petites bombes pour voir vos réactions, ça me fait kiffer, je prends mon pieds ca se voit pas^^

La seule date a éviter pour faire son coming out c'est le 1er Avril, y'a que là que se serai excusable?

Patissiergay

jcôtéj ai eu le coming out le plus pourri de la terre, on avait un pc portable avec mon frère j avais 17ans et lui 22ans, un jour j ai regardé du porno sur le PC en oubliant de passer en mode discret du coup l historique de navigation est resté en mémoire et mon con de frère a rien trouvé de mieu a faire que de ramener le pc quand ont etait a table avec mes parents et de leur dire regarder ve que louis regarde sur internet, et la des page de porno gay sont apparru j ai eu la honte de ma vis suivie d une énorme engeulade de mes parent mon père dissait qu il y avait pas de PD dans la famille et que ca allait pas commencé ma mère elle etait inquiète de ce qu allait dire ma famille et les vousins.

il m ont dit de quitter la table et d aller dans ma chambre.

ca a ete tres tendu durant une semaine plus mon fere qui c est mis a m appeler petit PD.

Au bout d une semaine mes parent on discuté avec moi ils ont voulu savoir si c etait un fantasme ou si j avais deja franchi le pas, je leur est dit que j avais deja franchi le pas ils m ont dit que ce ne leur fessaient pas plaisir mais que si j etait gay il n avaient pas d autre choix que de me laisser faire au risque de me pedre, mon père ma dit ok t est PD mais reste un homme je veut pas te voir en fille ou effeminé j ai eu deux fils et ca doit resté comme ca, je lui est repondu que j etait gay mais que je me sentait homme avant tout et que je n avait aucune envie de me travestir et que la majorité des gay restait des homme viril et que ce se voyait pas qu ils étaient gay, il ma dit ok ca me vas mais test quand meme un jour une fille poyr etre sur de ton choix, je lui est dit que c etait deja fait.

Aurel

Merci pour vos réponses, 2-3 fois on m'a dit d'ecrire une lettre, ça me semble pas mal, je vais sans doute faire ça =)

Si d'autres se sentent de me conseiller, hésitez pas, ça peut pas faire de mal ;)

Pasea

Bonsoir,

Oui, c'est affreux quand ça se passe dans de telles conditions.

De mon côté, mon père a appris par une personne de ma famille à qui je m'étais confié que j'étais avec un mec et il a eu la merveilleuse idée de venir chez moi pour me tabasser, m'insulter et a fini par chialer en me parlant de virilité, je te passe les détails... ça date d'il y a plus de 25 ans et c'est comme si c'était hier...

Je suis d'accord qu'il faut être prudent au boulot, beaucoup d'hypocrisie...

Bonne soirée

TarTi

Quand je lis vos témoignages, je me dis que j'ai vraiment de la chance... Et je confirme pour la lettre, c'est une excellente idée, ça permet également au lecteur ou à la lectrice de relativiser sur la difficulté d'avouer ce genre de choses et donc de prendre la nouvelle avec plus d'empathie (c'était tout du moins mon cas)

En tout cas, tendresse et courage à toi ! 💕

🐱 🦊

Denislama - modifié par Wiloooo le 20/11/2019 - 19:16:10

Bonjour moi ce fut simple et surtout tres facile, j'ai juste ecris une lettre a mes parents. c'est comme ca qu'ils m'avaient toujours apprs am'exprimer lorsque je ne voulais pas dire quelque de genant pour moi. Ma mere l'a mal pris mais mon pere plutot bien et voila maintenant tout va bien entre nous.

Aurel

Pour vous mettre au courant, j'ai fait mon coming out à mon meilleur ami, on était au bord d'une rivière a parler, et ça s'est hyper bien passé. il a tout bien accepté, je suis content.e.

Membre Anonyme

Bonsoir Aurel,

Il faut y aller avec prudence et comment dire ? en y mettant les formes. Tout le monde n'est pas forcément familiarisé par ce que tu vis comme moi par exemple. Je sais que cela existe mais cela me parait loin de ma vie, de mes pensées. Il me semble, qu'il faut peut-être aussi une période de compréhension, de digestion par rapport à ce que tu dévoiles. Tu n'as pas besoin de tout déballer d'un coup. Tout dépend qui tu auras en face de toi. Echanger dans le respect est la meilleure des solutions. Préserves-toi du milieu professionnel qui peut-être impitoyable.

J'espère que tu auras des oreilles attentives autour de toi.

Ecrire c'est bien aussi.

Bon courage !!!.

Visavie

bonsoir Aurel

vaste sujet que le coming out, deja, qu'est ce que tu en attends?

Pour moi ce n'etait pas dans un but de revendication, mais dans le but de ne pas avoir à me cacher et surtout ne pas mentir aux personnes que j'aime et elle est là la difficulté du coming out, on a peur de les perdre. Pour les autres personnes qu'importe si ils sont au courant ou non. J'ai eu la chance de conserver fille, parents, familles et amis. Et puis, après tout,si certaine personne nous rejette et nous refuse le droit de vivre notre vie, mérite t elle notre amour ?

Le coming out, ce n'est pas tout, il ne sert à rien de le dire si on ne s'assume pas . L'homme que j'aimais et avec qui j'ai vécu 7 ans avait mis son entourage au courant pourtant il fallait se cacher, car il ne s'assumait pas . D'ou ma question du début.

Perso je ne reregrette rien et n'oublie pas, une vie, on en qu'une (jusqu'à preuve du contraire)

Membre Anonyme

Le sujet m'intéresse. J'aimerais pouvoir en parler, pour ne serait-ce que me sentir en paix avec moi-même, mais je réfléchis beaucoup à ce qui en découlera. Ce que je perdrais à avouer quelque chose que je ne pourrais sans doute jamais changer... J'en ai parlé à des personnes extérieures à mon entourage proche. J'envisage de le faire auprès de mes amis virtuels, mais la famille, je ne pense pas que j'y arriverai. J'ai un compagnon, et c'est là que ça va se compliquer... est-ce que je me décide à être moi-même, comme j'en rêve depuis que je suis gosse, et je me retrouve seul, ou je continue à jouer la comédie depuis toujours, jusqu'à ce qu'un jour je me réveille et m'effondre parce que j'aurais gâché toute une vie à être une autre personne pour le bonheur des autres ? C'est un dur choix...

Membre Anonyme

J'ai abordé la chose tout à l'heure, j'ai demandé à mon père ce qu'il dirait si dans la famille, il y avait un trans, sans parler de moi, j'ai baragouiné un truc que je suis sûr il n'y a même pas cru. Et il m'a dit qu'il s'en foutrait. J'en attendais pas moins de lui, il est très tolérant et il m'a rassuré par rapport à ma belle-mère. Je sais pas s'ils se doutent du coup de quelque chose, parce que mon comportement est loin d'être en accord avec ce qu'ils sont toujours vu (une fille, donc). Si c'est le cas, je pense qu'ils finiront par m'en parler et ça ira sûrement tranquillement. Pour le reste de la famille, je sais que ça va coincer... Bah, je prendrais le temps qu'il faut. Merci pour ta réponse en tout cas !

Membre Anonyme

Bah moi personnellement personne n'en sait quoi que ce soit sur moi lol

J'ai bien essayé de lancer le sujet juste une fois, mais c'était lors du passage du premier mariage gay à la télé et les réactions de ma famille m'ont tout de suite découragée. Bilan: je suis une Ninja en mission d'infiltration depuis des années et c'est bien parti pour continuer xD


Sujets similaires
  1. Le fondateur d'une thérapie de conversion fait son coming out
  2. Ces comings-out auxquels on ne pense pas
  3. Questionnement quant au coming out dans une famille musulmane
  4. Faire sont coming out a ses Parents !
  5. Coming out libérateur m'apaisant au plus profond de moi
  6. J'hésite a faire mon coming out
  7. Faire son coming out au lycée
  8. Quelle est votre relation avec votre père depuis votre coming out?
  9. COMING OUT A 32 ANS. Angoisse
  10. Coming-out? Le mien était sympa...
  11. L'utilité de faire son coming out
  12. Comment faire un coming out ?

  S'inscrire pour participer