Un véritable fléau : la violence conjugale

photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Ce sujet est une actualité

Un véritable fléau : la violence conjugale

Avant toutes choses, un peu de vocabulaire


La violence conjugale est une sorte de processus au cours duquel un partenaire ou un ex-partenaire adopte à l'encontre de l'autre des comportements agressifs, violents et destructeurs.
Il s'agit donc de violences exercées par un partenaire au sein d'une relation de couple (que les partenaires soient mariés, pacsés, ou vivants en concubinage,
que le couple soit hétéro ou homosexuel, ou que le couple soit séparé) ou au sein des relations amoureuses.

A savoir que toutes les sortes de violences quelles soient conjugales ou non sont toujours intentionnelles, ces violences portent atteintes aux droits physiques
et mentales, et au droit de vivre en sécurité et touche surtout la dignité ! Ces violences peuvent mettre en péril la vie, la santé, l'intégration scolaire, professionnelle et sociale.

Elles sont un problème socio-politique et de santé publique. Une permanence téléphonique a été mise en place en 1992 par la Fédération Solidarité Femme avec
depuis 2007 un numéro d'appel gratuit et anonyme depuis un téléphone fixe, le 39-19 violences conjugales info.


Les femmes plus touchées par la violence conjugale


A savoir également que dans plus de 82% des cas de violences conjugales ce sont les femmes qui sont touchées, de nos jours les violences conjugales sont fréquentes, répétées et durable malheureusement, elles touche toute
les couches de la société, à toutes les périodes de la vie de couple, mais elles sont encore plus fréquentes chez les jeunes, lors de la première grossesse ou lors d'une séparation.
Elles bénéficient d'une tolérance, d'une minimisation et d'une banalisation de la part de société, lesquelles reposent sur des stéréotypes concernant les femmes et leurs rapport aux hommes, sur l'amour-passion confondu avec l'emprise et la possession qui justifierais la jalousie, le contrôle du partenaire, la violence lors des rapport sexuels etc...


A savoir également que les violences conjugales peuvent-être puni par la loi d'un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d'amende !

En quelques mots simple, il faut arrêter ces violences, favoriser la discussion et la prise de conscience face aux problèmes de tous les jours et savoir se séparer quelques temps, faire une pause en quelque sorte pour mieux se retrouver plus tard!

Voici quelques liens pour compléter ce texte qui en dit long sur notre nature.


Informations

Date de publication : 14/06/2014 à 20:29



photo de l'auteur Gakin
Gakin
Homme de 21 ans
chauvigny
le jour où tout le monde aura appris à vraiment se remettre en question , le monde ira mieux , mais c'est pas gagné :/

moi perso j'ai trouvé la solution à ca : c'est le célibat :D (le célibat choisi ou non , d'ailleurs , *snif*)

bon texte :)

photo de l'auteur Nadjo
Nadjo
Femme de 36 ans
SAINT PRIEST

4 remerciements
On confond souvent les violences conjugales avec la violence physique, mais la violence psychologique est très dure à prouver, mais existe belle et bien.

Si je peux donner un conseil, c'est n'hésitez pas à porter plainte, même si c'est difficile et si, des fois les policiers ne veulent pas prendre la plainte, masi juste une main courante (qui n'apportera rien).
Si ce sont des violences physiques, allez chez votre médecin ou hôpital faire constater les ecchymoses, même s'ils sont petits.
Ne vous laissez pas faire; Une femme meure tous les 3 jours sous les coups de son conjoint, et il me semble qu'un homme tous les 10 jours !

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit