Bisexualité : doit-on faire un comming Out?

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
05/09/2022 à 11:45

Bonjour à tous!

Alors tout est dans le titre. En faite c’est en lisant un post d’un homme bi en couple avec une femme mais «  non Outer » ( pardon si tu me lis j’ai oublié ton pseudo).

A titre perso, je suis bi et ai fait mon CO car au départ je pensais être une lesbienne refoulée.

Du coup c’est vrai que ma famille sait et que qd je rencontre qqn ( homme ou femme) je précise ma bisexualité comme si c’était un avertissement ou une confession mais doit - on le faire au final?

Serais-je malhonnête si je ne le disais pas à mon/ ma partenaire ou entourage proche?

avatar contributeur de Alithia
Alithia
05/09/2022 à 11:48

Je pense que la réponse reste la même peux importe le poste, que l'on sois bi, trans, hommo, ace, ect...

Le coming out ne devrais jamais être obligatoire, mais il est parfois nécessaire, ou parfois nécessaire de ne pas le faire pour sa propre sécurité.

Ça dépend de vous, de la personne à qui vous voulez le faire, et de votre situation.

Je pense qu'il n'existe pas une seul réponse, mais une différente pour chaque cas.

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
05/09/2022 à 11:53

Non, pour moi ça n'est pas malhonnête, si ton ou ta partenaire ou encore ton entourage te considère hétéro ou homo par défaut c'est un peu leur problème.

Après si quand on te pose la question explicitement tu réponds que tu n'es pas bi c'est autre chose (même si la peur de l'intolérance peut se comprendre), mais pour moi tu n'as pas à afficher ton orientation sexuelle. Si tu rencontres quelqu'un amoureusement, a priori l'important ce sont tes sentiments pour cette personne. Si ça n'est pas amoureusement, alors ça n'est pas plus leur problème.

Quand on rencontre quelqu'un de grand, doit-on lui préciser qu'on aime les grands et les petits ?

avatar contributeur de Sati
Sati
05/09/2022 à 12:32

Salut Inu Inu,

Je ne pense pas que se soit malhonnête de ne pas le dire, ça c'est a toi de voir si tu veux le dire ou pas... c'est personnel, est-ce que les "autres" te disent systématiquement leur orientation et leur préférence quelle qu'elle soit ? J'en doute...

Après c'est sûr qu’être honnête des le début si tu cherche une relation durable, bah c'est quand même mieux... Si c'est juste pour le Fun et bien là ça n'a pas vraiment d'importance.

avatar contributeur de Cinkey528
Cinkey528
05/09/2022 à 14:16

En tant que bisexuel, c'est toujours un peu problématique, car, je parle en expérience, si on se lie avec un(e) homo et que l'on révèle sa bisexualité, ça fera fuir la personne qui n'accepte pas que l'on puisse aimer les deux sexes (mais ce n'est pas tout le temps ainsi heureusement), de même que cela peut dégouter les hétéros mais comme est dit plus haut : je pense qu'il faut être honnête pour savoir où on veut aller et à savoir si la personne accepte cela.

Perso, j'ai révélé ma bisexualité à mon entourage, ce qui n'as causé aucun souci mais ça a été plus compliqué avec des personnes avec qui j'ai eu des relations très intimes.


Ce que l'on ne sait pas, nous rends plus heureux.

avatar contributeur de Cassandra10
Cassandra10
05/09/2022 à 14:34 - 05/09/2022 à 14:35

Je pense que sa dépend des situations.

Moi je suis bi certaine personne de ma famille le savent , amis aussi . Mais si je doit rencontrer une femme je serais honnête en lui disant que je suis bi et mariée aussi . Par respect aussi pour cette personne et aussi parce que j aimerais pas que l on soit pas honnête envers moi .

avatar contributeur de FallenAngel
FallenAngel
05/09/2022 à 17:13 - 05/09/2022 à 17:23

Perso je ne comprends pas bien cette notion de coming-out. Pourquoi avoir besoin d'annoncer quelque chose à quiconque, pourquoi ne pas fréquenter qui on veut (/et pour les trans s'afficher dans la présentation qu'on veut, avec les modifs corporelles qu'on veut), quand on veut comme on veut, où on veut, au milieu des autres quels qu'ils soient, que ça leur plaise ou non...

Pourquoi "annoncer" quoi que ce soit, officialiser quoique ce soit, puisque "ce qui est, est". Pas besoin de se justifier.

Inu, un coup tu vois ta famille avec un homme, quelques mois plus tard c'est avec une femme, puis après encore avec un homme. Où est le problème ? Pas besoin d'annoncer quoique ce soit, de te justifier. C'est comme ça, tu aimes qui tu veux.

Pour ton/ta partenaire du moment, quel besoin de lui annoncer "abruptement" ton attirance pour les deux genres (sauf peut-être si tu as besoin des deux EN MÊME TEMPS, comme dans le cas du polyamour, et encore pourquoi le dire si tôt), tu es avec lui/elle à ce moment ça ne suffit pas ? C'est une belle preuve d'amour. Ensuite, au fil de discussions éventuelles sur tes partenaires passés, ça peut apparaître au détour d'une phrase, et s'il y a question tu répondras que tu as fréquenté une telle ou un tel... qu'en penses-tu ?

avatar contributeur de Cinkey528
Cinkey528
05/09/2022 à 18:36

Citation de FallenAngel #418344

Je suis d'accord avec toi, perso, je n'ai pas vraiment fait de coming-out, j'ai simplement glissé dans une conversion, mine de rien, "j'aime les garçons et les filles", emballé, c'est pesé.

Mais, en fait faire un coming-out, je pense, c'est pour préparer la réaction à la personne, au lieu par exemple qu'un père surprenne son fils entrain d'embrasser un autre garçon, et que le père soit homophobe (on devine la suite), le fils l'annonce au préalable, et voit tout de suite si son père accepterait ou non son homosexualité.

Quand aux célébrités qui le font publiquement, cela apporte un soutien de poids aux personnes éprouvant les mêmes attirances qu'eux.


Ce que l'on ne sait pas, nous rends plus heureux.

avatar contributeur de Tantchen
Tantchen
05/09/2022 à 19:02

Pour moi cette histoire de coming-out ne devrait pas avoir lieu d'être. C'est à mon sens comme si la personne avait quelque chose à se reprocher.

L'orientation sexuelle ne regarde personne. Sauf un/une éventuel(le) partenaire.

En dehors de cette situation, ça ne regarde que la chambre à coucher.

Un hétéro fait-il son coming-out ? 🤗

Non ! 🤗

Alors c'est grotesque de le faire pour les gays, lesbienne, bi etc. 😜

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
05/09/2022 à 19:06

Alors moi je le fais aussi naturellement que quand j'etais en mode "hetero". Je ne vais pas le crier non plus sur tout les toits mais à partir du moment ou certaines personnes peuvent acceder à ma sphere privée. Bah je le dis le plus simplement du monde. Une collègue m'a saoulé une fois, en me disant toi t'as rencontré quelqu'un, (ca devait se lire sur ma tronche et mon grand sourire fut une reponse positive à sa question), et tout le long du trajet , elle me disait " IL fait quoi comme metier?" "IL s'appelle comment?" Le IL résonnait dans ma tête , je lui ai dit qu'elle s'appelait ............ , y'a eu un blanc puis ca finit tjrs par un si t'es heureuse, c'est le principal.

En fait, je n'ai pas envie de la cacher sous le tapis, elle fait partie de ma vie et je n'ai pas honte d'être avec elle.

Le dire pour le dire non et cacher non plus.

Les gens ce qu'ils pensent c'est le dernier de mes soucis. ^^

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
05/09/2022 à 21:59

Merci à ceux qui ont répondu.

Alors ce n’est pas pour moi spécialement puisque comme dit dans mon intro, je me pensais au départ lesbienne refoulée, puis j’avais cette impression de renier les relations hétérosexuelles que j’ai vécu et qui étaient sincères des 2 côtés, et les hommes ne me déplaisent pas non plus donc bisexuelle me convenait mieux.

Comme qqn l’a dit on fait son CO surtout pour préparer la famille et amis à un changement pour éviter toute gêne.

Je m’interroge surtout pour la situation où on fait des rencontres: quand une bi rencontre une lesbienne c’est délicat car dans la plus part des cas des qu’on dit être bi, c’est foutue on nous fuit comme la peste ! Moi je le dit car sans cela j’ai l’impression de faire un mensonge par omission ( mais pourquoi je dois me jystudt sur min orientation ?) Et quand c’est un homme c’est pas mieux il s’imagine direct les futurs plan à 3 ou sorties libertines.

On est pas dans le même cas de figure qu’une lesbienne ou un gay ou hetero

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
06/09/2022 à 09:41

Citation de Inu Inu #418387

D'un point de vu personnel, je serai très honnête sur ce point au fil des discussions avec la personne. Toute relation est basée sur la confiance. De ce fait, une femme qui ne veut pas de "bi" dans sa vie, je n'en veux pas non plus, pour la simple et bonne raison que je n'ai pas envie de me justifier et de rassurer continuellement cette personne. Soit on a confiance , soit on n'a pas confiance, ca casserait un truc au fil du temps. Les 2 plus grandes peurs que j'ai relevé chez certaines, c'est:

  • La peur qu'on retourne du côté des hommes. Pour moi c'est déjà un à priori et faire des généralités sur toutes les bi. Avant toutes choses je préfère que l'on soit avec moi pour qui je suis et non pour mon orientation, dans une confiance mutuelle.

  • Certaines sont, et je cite les termes employés par certaines , "Dégoutées" à l'idée qu'un homme ai pu nous toucher, ca les bloque. On ne peut pas y faire grand chose, c'est ancré en elles, je peux comprendre dans l'idée, bien que le mot "dégout" soit un terme fort. Personnellement, je peux ne pas être attiré par certaine "caractéristiques" ou par certaine "pratiques" mais je n'ai jamais ressenti de "dégout". Ca ne m'attire pas tout simplement.

Alors oui, je crois qu'il ne faut pas forcer les choses et cacher une partie de soi , parce que ca peut être pris pour une trahison également.

L'étiquette bi pour ma part, c'est aussi respecter mes relations passées avec les hommes, je les ai aimé, ils font partie de ma vie, de mon histoire, comme la femme avec qui je suis aujourd'hui. Je me sens en accord avec mon passé et mon présent, je n'ai pas à rougir de ça , ni à me justifier de celui ci.

avatar contributeur de Alma08
Alma08
07/09/2022 à 19:28

Citation de Inu Inu #418387

Je ne demande Pas l'orientation sexuelle de l'autre. Je connais une personne, point.

Si je fais une rencontre c'est que j'ai envi de rencontrer cette personne.

Je ne parle Pas de Mon orientation sexuelle, surtout ça ne va Pas venir de moi

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/09/2022 à 19:46

Citation de Alma08 #418678

Bonsoir Alma,

Donc si tu rencontres une lesbienne, que vous sentez que vous vous plaisez mutuellement, tu ne le lui dira pas?

avatar contributeur de Alma08
Alma08
07/09/2022 à 19:49 - 07/09/2022 à 19:57

Citation de Inu Inu #418682

Non, je ne ressens Pas le besoin. Mais a la base, je ne me questionne Pas sur Mon orientation. Je ne souhaite Pas me definir non plus.

Si on me questionne je dis tout simplement que je ne sais Pas.

Et pareil que Phoenix, une personne qui ne croit Pas a la bisexuallité ou que me souhaite Pas etre avec une personne bi, me m'interesse Pas non plus. Au moins comme partenaire

avatar contributeur de François76
François76
07/09/2022 à 20:41

Citation de Inu Inu #418320

Bonsoir Inu Inu,

il me semble qu'il ne faut pas te sentir obligée de préciser que tu es bi.

Tu es en train de nouer une relation avec qlq un.

si tu lui dis "je suis bi", c'est une façon de lui dire, je suis avec toi maintenant, mais demain je serai dans les bras d'un mec ou d'une femme.

Tu es avec la personne.

Si plus tard, le sujet des orientation/activités sexuelles vient sur le tapis, là tu pourras lui dire (si tu le juges nécessaire) !

Mais d'emblée, c'est un peu abrupte ! c'est un peu comme si devant des spaghetti au parmigiano reggiano, cuisinés amoureusement par une personne, tu déclarais "j'aime le riz basmati".

Ben oui, c'est un fait,

Mais ne pas le dire, ça n'enlève rien à ta personne.

Tu as le droit d'aimer les 2 !

Belle soirée à toi

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/09/2022 à 20:46

Citation de Alma08 #418683

Oui mais justement la femme avec qui tu vas être elle peut très bien ne pas aimer les bi et si elle ne sait pas, elle peu penser que tu es lesbienne …

Évidemment que notre orientation sexuelle ne regarde que nous, je posais la question dans ke cas d’une rencontre entre femmes

avatar contributeur de Alma08
Alma08
07/09/2022 à 20:50 - 07/09/2022 à 20:51

Citation de Inu Inu #418698

Je parle de ce que je veux et de ce je ne veux Pas. On partant de la, les choses Sont claires.

A elle de me dire si quelque chose ne lui convient pas.

Je ne fais Pas non plus des rencontres Tinder, ça veut dire que je vais d'abord connaître un peu la personne

avatar contributeur de François76
François76
07/09/2022 à 20:55

Citation de Inu Inu #418698

"elle peut très bien ne pas aimer les bi et si elle ne sait pas, elle peu penser que tu es lesbienne …"

Mais peu importe,

elle est avec toi, même si elle a des a priori, elle est avec toi !

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/09/2022 à 21:07

Citation de François76 #418703

Ça c’est la théorie, dans la réalité ça ne se passe pas ainsi car comme l’a dit phœnix, la plupart pensent qu’une femme bi la quittera tôt ou tard pour un homme.

Y’a cette idée d’instabilité sexuelle / amoureuse chez les bi, comme si le fait d’aimer les hommes et les femmes faisait qu’on auraient tous le temps besoin/ envie des 2

Je me demande d’ailleurs si les hommes bi ont aussi cette étiquette avec les gays ?🤔

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
07/09/2022 à 21:19

Citation de Inu Inu #418706

Oui surtout qu'on peut quitter aussi pour une autre femme 😂.

Plus sérieusement ne faisons pas non plus de généralités sur les lesbiennes. Effectivement ici on a l'impression que c'est une grosses proportions qui pensent comme ca (forum entre femme) et le regard peut être biaisé. De toute façon de ce que je perçois de toi, ton coeur ne pourra s'ouvrir que pour une personne ouverte d'esprit, fais lui confiance. 🙃

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
07/09/2022 à 21:25

Certes, mais cette croyance n'est-elle pas fausse ? Est-ce que ça un un sens de dire qu'on n'aime pas les bis ? Plus que de dire qu'on n'aime pas les gens qui aiment la glace à la vanille ? J'ai du mal à comprendre en quoi - si une personne te plaît pour ce qu'elle est - découvrir qu'elle est bi serait rédhibitoire.

J'aurais tendance à penser que c'est plutôt une occasion de découvrir que peut-être qu'en fait on aime une bi.

C'est un peu comme penser ne pas aimer un style de musique sans jamais en avoir écouté, écouter un jour et découvrir qu'on aime, demander ce qu'est ce style de musique et tomber des nues...

Je ne nie pas qu'il y a de l'intolérance mais pour moi c'est de l'intolérance et c'est une autre question que de se demander si on DOIT faire un coming out ou si on est malhonnête quand on ne le fait pas.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
07/09/2022 à 22:03

Citation de Tyalgis #418710

Si je dois faire une analogie. C'est un peu comme une vegeterienne qui se met avec un.e omnivore. Chez certain.e.s ca posera aucun pb , chez d'autres si.

C'est pas à nous de juger ca.

Comme il n'y a aucun jugement de valeur à avoir si une femme à une relation avec un homme et une femme.

Si une femme à eu des hommes et des femmes successivement.

Si une femme est poly ou exclusive etc...

Ce que j'apprécie moins ici (plutot sur le forum entre femme) c'est que certain.e.s flirtent avec la biphobie et ca a tendance à me titiller. Pas pour moi, mais pour toutes ces femmes qui se cherchent et qui arrivent sur un forum bourré de préjugés sur les bi par certaines, ca n'est en rien engageant.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/09/2022 à 23:25

Citation de Tyalgis #418710

C’est pas que certaines lesbiennes n’aiment pas les bi, c’est que le fait qu’on puisse aimer/ désirer les hommes aussi les insécurisent dans le sens où elles ne pourront pas rivaliser avec un homme ( enfin j’imagine que c’est qqchose dans ce genre là)

C’est un préjugé qui a la peau dure… ce que certaines oublient c’est qu’on quitte qqn quand ça ne va plus dans le couple initial. peu importe si c’est pour un homme ou une femme

@Phoenix: tu as raison je ne veux pas généraliser (j’ai moi même eu une belle histoire avec une lesbienne) mais avoues que c’est très répandu.

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
08/09/2022 à 09:57

Citation de Phoenix73 #418717

J'ai l'impression que ça serait un peu différent, comme analogie, parce que si la viande dégoûte une personne végétarienne, ce que je peux comprendre, il y a une différence entre n'avoir pas de problème à concevoir manger de la viande et en manger. Si le temps que la personne omnivore est avec la personne végétarienne elle mange végétarien, savoir que la personne a mangé de la viande dans le passé ou pourrait en remanger s'il y avait une rupture entre les deux, ça peut toujours dégoûter ? Probablement, mais je trouve ça plus étonnant. On ne maîtrise pas ce qui nous dégoûte, certes, mais je ne peux m'empêcher de m'interroger tout de même sur la part de préjugés là dedans.

En tout cas, sans prétendre que mon expérience vaut vérité générale, les personnes bi que je connais sont en majorité en couple avec des non bis. Après tout, si être bi nous condamnait à être avec des bis uniquement, il y aurait sacrément intérêt à ce que l'idée que les bis sautent sur tout ce qui bouge disparaisse. (spoiler, elle peut disparaître quand même ce serait cool)

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
08/09/2022 à 10:05

Citation de Phoenix73 #418717

Pour le parallèle avec les végétariens alors en tant que végétarienne je n’ai jamais eu la chance d’être en couple avec un végétarien -ne ( bon en même temps ça n’a jamais été un critère).

Tant qu’il y a le respect de l’autre ça fonctionne très bien!

Après il y a des végétariens / végétaliens pour qui ça serait pas envisageable de vivre avec un omnivores… et qui t’en informe rapidement ! Par contre ils ne vont pas te juger si tu as mangé de la viande de dans ton passer🤣

avatar ancien membre
Ancien membre
08/09/2022 à 10:23 - 08/09/2022 à 10:24

Je suis végétarien en couple avec une non végétarienne.

La co habitation se passe bien.

Par contre, j'ai mon ''petit jardin secret'' au niveau de mon identité sexuelle et de mes pratiques hors couple et, là, le coming out serait difficile ...car la co habitation deviendrait problématique.

Le parallèle n'est pas toujours possible :)

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
08/09/2022 à 12:22

J'allais répondre hier, je voulais apporter ma petite pierre à l'édifice en tant que lesbienne qui ne s'engage qu'avec des lesbiennes dans les relations amoureuses parce que j'ai l'impression qu'il existe des préjugés des deux côtés (comme j'ai pu le lire dans certains messages hum hum...).

Je vais d'abord répondre à Inu, sache que tu n'auras pas besoin de préciser que tu es bi car en général si la lesbienne ne veut que des lesbiennes, c'est elle qui te posera la question directement. En tout cas, pour ma part, je pense que c'est à moi de demander et pas à l'autre de me préciser. ça sert à rien de cacher votre attirance pour les hommes, parce que bcp d'entre nous ne recherchons pas qql qui ne s'assume pas. Si c'est sur un site, de toute façon, c'est sur vos profils donc la question ne se pose pas.

Pour revenir au message de phoenix, il y a tous un tas de raisons légitimes qui expliquent pk les lesb restent exclusifs entre elles, pour ma part, toutes celles que tu as énumérées ne sont pas les miennes. C'est marrant que tu dises que les forums donnent une mauvaise image de vous, parce que pour ma part, ce sont les témoignages des bis sur ces forums qui confirmaient les clichés que j'ai jamais eu sur vous (témoignage de tromperies, instabilité etc).

Le plus important, c'est de rester ouvert à l'échange avec les personnes concernées, d'écouter et de respecter leur choix. J'espère avoir pu répondre à quelques interrogations en tout cas 😊

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
08/09/2022 à 12:43

Citation de Marquise_fem #418765

Merci marquise pour ton témoignage ( rien à voir mais lady Oscar va avoir droit à un film pour les 50 ans du manga je suis trop heureuse!)

Tu dis que tu demande à la femme si elle est bi mais trouves tu cela juste ?

Tu as lu des témoignages de tromperie et d’instabilité de certaines bi, j’insiste sur certaines, on est loin d’être toutes ainsi, et quelque part on payent toute chère le comportement de quelque unes. C’est cela qui m’attriste.

Effectivement sur les sites la question ne se pose plus du coup

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
08/09/2022 à 12:46

Roooo ok mais c'est le seul truc que j'ai trouvé ! 😄

Citation de SunnySunday #418752

On part du principe d'une relation honnête et sincère en ce qui concerne le coming out (sinon le sujet n'aurait pas lieu d'etre, on dit rien, on se cache et on ment en continue).

Je ne me vois pas cacher à ma compagne une partie de moi et encore moins une autre relation . On n'est plus sur la confiance mutuelle.

En dehors du fait, de cocufier son ou sa compagne, il y a des IST et MST que tu peux lui transmettre...suffit d'une fois.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr