Refouler son homosexualité ? Discussion,Debat

avatar contributeur Verylost
Verylost
11/07/2022 à 16:03

Bonjour,

Je viens vers vous avez vous déjà côtoyer des personnes qui refoulent leur homosexualité?

Il y a t-il des signes?

Cela vous est-il arrivé?

L'instinct est il plus fort que les paroles?

I am very lost

XXXXXXXXXXXXXXX

avatar contributeur de SlowRaph
SlowRaph
11/07/2022 à 16:51

On m'a parfois traité d homosexuel ( péd?) refoulé..mon père par exemple , mais peut-être se parlait il a lui-même..

Ça peut provoquer une grande souffrance( pour moi) de sentir sa part homosexuelle ..finalement c'est plus sa souffrance que sa part homosexuelle que l on refoule..peut etre..

avatar contributeur de Skyquiver
Skyquiver
11/07/2022 à 17:49

Bien sûr, il y en a forcément ! Certains d'entre nous l'ont refoulée quand ils étaient jeunes parce qu'elle était d'autant plus mal perçue qu'il valait mieux éviter de confronter le regard de son entourage familial, scolaire ou professionnel se dégrader pour devenir plus oppressif et anxiogène qu'il ne l'était déjà en devant se cacher et rester là en tant que spectateur.

Si cela peut paraître moins difficile à notre époque, il n'en reste pas moins que nous sommes toujours une minorité, et que cela restera pour beaucoup de jeunes un bouleversement et une épreuve à affronter, et que selon le milieu dans lequel ils évoluent et leur situation, certains d'entre eux peuvent être évidemment amenés à refouler leur orientation sexuelle. Pas facile de s'épanouir et d'oser prendre le risque, voire se mettre en danger dans certains cas (expulsion du domicile par les parents homophobes/insultes et discriminations selon l'entourage familial, scolaire, etc.). Ce n'est forcément pas aussi évident pour tout le monde dans une société majoritairement hétérosexuelle de trouver sa place.

Tu demandes des signes, comme si l'on pouvait te fournir un manuel ou une sorte de radar, mais chacun est différent et agit et réagit différemment !

Pour ma part, je ne suis pas non plus "out" au boulot, pas plus que je ne l'étais au lycée ou à la fac, mais à cette époque, je refoulais vraiment mon homosexualité jusqu'à mes 24ans. Donc, en résumé, dès que l'on évoque le sujet des homosexuels, et même aujourd'hui au boulot, je suis forcément inconsciemment mal à l'aise quand il ne s'agit pas de personnes amicales, parce qu'elles l'évoquent souvent de manière très humiliante, dégradante, risible, malsaine, homophobe. Je me contente souvent d'esquisser un sourire faussement approbateur (pas vraiment le choix face à des cons en majorité encore une fois). Si quelqu'un insistait alors encore plus sur le sujet, je serais alors encore plus gêné et je pourrais évidemment répondre directement en mentant et en évoquant des préférences hétéro, histoire de bien rentrer dans le moule.

Le mieux, à mon sens, si c'est une personne à laquelle tu tiens, c'est déjà de la mettre en confiance si tu parles avec elle. C'est-à-dire que pour tenter de s'accepter et de dévoiler cela à quelqu'un, il faut vraiment que son interlocuteur soit une personne ouverte d'esprit, qui est tolérante, bienveillante, qui soit un véritable ami, ou même dans nos rêves bien plus que cela ! Cependant, si tu insistes trop, cela pourrait te retomber dessus, quitte à te retrouver à faire un coming out par inadvertance, selon le milieu professionnel ou amical, on ne saurait donc te conseiller que trop d'être prudent(e).

avatar contributeur de MecOpenParis
MecOpenParis
13/07/2022 à 19:20

Salut

Oui, j’ai eu 2 bons potes qui refoulaient leur sexualité.

Tous les 2 historiquement hétéros, dont l’un, Gino, de famille très machiste.

J’ai toujours refusé de faire le 1er pas car c’était leur problème.

Un soir, Gino est passé. Il avait clairement envie d’essayer.

Nous y avons passé la nuit. Il en redemandait.

Sauf qu’une fois parti il n’a pas assumé.

Il a même réécrit l’histoire en me disant au téléphone : « Alors, tu es content, tu as eu ce que tu voulais? ».

Si j’ai un conseil : pensez-y à 2 fois avant de coucher avec un pote dans le doute haha !

avatar contributeur de The Blob
The Blob
13/07/2022 à 20:36

pour moi ce n’est pas l'homosexualité que certains gens refoulent mais plus l’image qu’ils aurons d’eux et que les autres aurons d’eux

Citation de MecOpenParis #408035

ne jamais céder à un ”caprice” orientation sexuelle souvent la personne qui veut tenter/ce trouve dans la détresse fait que ”la raison” l’y amenant n’est pas saine

sans complicitée profonde ainsi que fait dans le respect celà n’entraine que des problèmes y vaut même mieux refuser l’acte au moment de la demande et laisser le temps de remise en question de la personne désireuse

avatar contributeur de SlowRaph
SlowRaph
13/07/2022 à 22:55

Je suis d accord..c'est l image qu on peut se faire de soi même qui peut faire souffrir..



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr