Je ne sais plus où j'en suis, j'ai besoin d'avis et conseils...

avatar contributeur anonyme
Anonyme
18/12/2021 à 01:05

Bonsoir à toutes et à tous !

Je vais essayer de vous détailler un peu ma situation, toutes les questions que je me pose, tous mes doutes et mes peurs, donc préparez-vous, faites vous un café, parce que c'est plutôt long ! Merci par avance à ceux qui prendront la peine de me lire et de me répondre ^^'

Donc ma situation, j'ai 25 ans, né garçon, et ayant toujours vécu en tant que tel. Ça fait cependant quelques années déjà que je me pose des questions sur mon identité de genre. Il m'a fallu déjà beaucoup de temps pour comprendre seul mon "souci", pas avant je dirais 17 ans, et depuis donc quelques années que j'en ai conscience, je n'ai presque que des questions sans réponses. Pour reprendre sur ma situation, j'ai toujours été un garçon, et je suis parfaitement rentré dans cette case, même à l'heure où j'écris ces lignes. Je suis par exemple bricoleur, d'ailleurs mon métier doit être plus de 95% occupé par des hommes, j'ai toujours aimé les voitures, et de nombreux autres trucs qu'on associe généralement plus aux hommes qu'aux femmes, à savoir toutefois que tout ce qui serait plus catégorisé comme trucs de femmes, j'aurais aimé y avoir accès mais la vie et la société en général font que ça n'a pas été possible. Je suis également assez grand, large d'épaules, de grands pieds, etc... Je corresponds parfaitement à ce que la société attendrait d'un homme, et c'est vrai qu'en partie ça me correspond.

Au niveau de mon cercle d'amis, les plus proches sont au courant de mon questionnement, et ma famille proche également, mais pas à ce point détaillé comme je vais vous l'expliquer. Ma mère est ouverte et ne souhaite que mon bonheur, quant à mon père, il a été un peu éduqué dans l'intolérance sur ces choses-là, la faute à une époque où c'était peut-être délicat, et à un environnement où ces sujets pouvaient choquer, mais malgré tout il a bon coeur et il fait de son mieux pour essayer de comprendre même si c'est très nouveau pour lui, et assez difficile de comprendre et envisager toutes les questions que ça peut entraîner, mais final je sais que ce qu'il veut c'est mon bonheur aussi et qu'il me soutiendra de son mieux.

Au niveau professionnel je pense que ça serait très compliqué si je faisais un coming-out autant au niveau de mes employeurs pour lesquels j'ai des réserves sur ces sujets qu'au mien, puisque je suis souvent au contact des gens, ce qui est un gros frein pour moi.

Au niveau de mon questionnement, en fait d'aussi loin que je m'en souvienne, je me suis toujours posé la question de ce que je ferai comme choix si j'avais une baguette magique, celle qui ferait de moi une fille sans que ça change rien, comme si pour tout le monde j'en avais toujours été une, et je me souviens d'avoir toujours pensé que je l'aurais utilisée sans hésiter. Au début ça ne me tracassait pas du tout, c'était une question comme une autre, puis petit à petit, j'ai commencé à me demander pourquoi je répondrais ça.

Parallèlement et sans lier les deux choses, je faisais déjà vers 11-12 ans des "expériences" (dont le résultat était du reste assez monstrueux) en cachette avec les habits et maquillage de ma mère, et ça me plaisait, mais bien sûr je n'en parlais à personne et ça restait assez rare. Vers 13 ans j'ai subi un petit traumatisme sur ce sujet et j'ai chassé ça de ma tête, avec assez de succès, un peu comme si c'était passé, jusqu'à ce que ça revienne vers 17 ans, sans cesse depuis. Étant plus âgé, et plus au fait des choses concernant le sexe et l'amour par ma propre expérience, et plus sensibilisé à l'homosexualité, la transidentité et ces choses-là par des amis qui faisaient eux-mêmes partie de la communauté LGBT, et les questions que je me posais se sont complexifiées. Me concernant, je n'arrive toujours pas à savoir si je me sens être un homme une femme, parce que comme je l'ai dit mine de rien le moule de l'homme j'y rentre bien, sans vraiment avoir d'efforts à faire et quelque part je m'y plais bien, mais je sais qu'au fond de moi c'est dans le moule de la femme que j'aimerais rentrer, plus que dans celui de l'homme.

Partant de là, les questions que j'ai commencé à me poser étaient celles qu'on se pose sûrement aussi quand on est sûr de soi, et c'est surtout des inquiétudes : comment faire son coming-out, comment expliquer ça à ses employeurs, ses amis, sa famille, ceux qui ne se doutent de rien, comment affronter le regard des gens (ça me fait vraiment peur ça), trouver une partenaire, etc...

Puis ensuite ce sont les questions pratiques qui sont venues : comment "apprendre" à être une femme, car ayant toujours été éduqué comme un homme, j'ai toutes les façons de faire, de parler, de bouger ou marcher d'un homme, alors comment apprendre à modifier ma gestuelle, ma façon de parler, de m'habiller, comment apprendre à se maquiller, toutes ces questions là. Pour ces derniers points je n'ai pas la moindre idée de par où commencer, il y a tellement de choses, que ce soit les habits, les bijoux, le maquillage, les cheveux, le corps, enfin tout... D'autant que les rares fois où j'ai pu essayer de m'habiller et de me maquiller un peu dans l'intimité mais aussi la solitude de mon appartement, je me sentais parfaitement ridicule, même si d'un autre côté j'adorais ça, ce qui me laisse toujours très confus.

Puis enfin les questions de passing, la largeur de mes épaules, mes pieds, ma taille, mon visage, mes cheveux (d'autant que les miens sont épais, frisés, et j'ai beaucoup de mal à les imaginer longs, et quand bien même, comment gérer la période entre cheveux courts et longs ?), et même si encore pour tout ça je pense qu'on peut de débrouiller, il reste ma voix, qui est assez grave...

Et ces questions, je n'arrive pas à avoir de réponses, j'essaie d'y réfléchir, et d'un côté il y a ce que je voudrais faire, de l'autre la peur, la honte, et à force d'y réfléchir, sachant que je n'arrive même pas à savoir si je me pose toutes ces questions pour quelque chose, je me demande si en fait je ne me trompe pas, et quand bien même c'est ça que je me demande, j'interroge si ce n'est pas parce que justement j'ai peur et honte que je me retiens en quelque sorte de faire un choix, enfin c'est un cercle sans fin... Ce qui me perturbe également beaucoup, c'est que certains jours, ces questions me hantent, d'autres elles sont juste dans un coin de ma tête, et d'autres encore on pourrait presque dire qu'elles ne sont pas là. Malgré tout quand j'y réfléchis je me dis qu'au final ce que je voudrais c'est pouvoir m'isoler pendant tout le temps que ça prendrait, pour avoir le temps d'apprendre tout ce qu'il faut, pour éviter le regard et le jugement des autres durant cette période...

J'ai en plus de ça énormément de mal à m'ouvrir aux personnes qui me sont proches, même si comme je l'ai dit elles sont pour la majeure partie au courant à des degrés divers, j'ai beaucoup de mal à en parler avec mes parents, mes amis, ça me met toujours mal à l'aise et je me sens honteux et ridicule, ce qui fait que ça ne m'aide pas, c'est aussi pour ça que je poste ce message sur un forum dans une communauté safe, où je peux m'ouvrir bien plus facilement. D'où la raison qui fait que je recherche vos conseils, vos témoignages, vos avis, dans l'espoir d'y trouver quelques clés pour m'aider à mieux me comprendre.

Encore une fois je remercie celles et ceux qui auront pris la peine de lire jusqu'au bout et de me répondre et vous souhaite à toutes et à tous de joyeuses fêtes !

avatar ancien membre
Ancien membre
18/12/2021 à 11:07

Up!

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
18/12/2021 à 11:45

Bo.jour anonyme

Si je peux me permettre et sans vouloir te manquer de respect, avant de chercher à savoir comment,tu pourrais déjà te demander oû tu as envie d'aller. Le reste suivra et coulera de source. As tu juste envie de pouvoir exprimer ta féminité au quotidien (ce qui ne nécessite pas de suivre un cursus particulier) ou désir tu une résignation sexuelle ? (terme barbare et pompeux pour désigner le parcours de la transition)

Selon ta réponse, les aides et suggestions que nous pourrons te proposer, ne serons pas les même


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
18/12/2021 à 12:28

Citation de Kitsune #384558

Bonjour Anonyme et Kitsune

Il me semble après avoir relu que son choix de direction est exprimé en trame... mais, Kitsune, tu as bien raison de lui demander de se préciser, de rechercher à bien exprimer sa volonté, son devenir personnel... Yep !

Anonyme ? Le malaise, ressenti dans ton appartement, semble bien être de la dysphorie. Sentiment complexe à analyser 'en tête-à-tête avec toi-même' (oui cette expression est délirante)... Votre venue en débattre ici avec nous est un bon début : Rien de grave donc et si vous vous posez toutes ses questions, c'est qu'il y a bien un déséquilibre dont la profondeur, le 'décalage' est à mieux appréhender...

Bien à vous toustes 🤗

P.S. : 😠 j'ai bu un café froid à cause de vous !! hihihi car vous avez bien capté mon attention jusqu'à la fin !!! 😁 😜


N'attendez rien du XXIe siècle ; C'est le XXIe siècle qui attend tout de vous...

avatar contributeur de Chrisanna
Chrisanna
18/12/2021 à 17:03

Bonjour je vais essayer de te donner un aperçu de mon expérience personnelle j’ai plus de 50 ans et j’ai commencé ma transition il y a environ une dizaine d’années

Tu as bien raison de prendre cette décision n’a rien de facile elle est d’autant plus pour les gens qui ont réussi à trouver une forme d’équilibre malgré leur mal-être

J’ai vécu environ 40 ans dans le rôle d’un homme du moins un tel que la société le décrit j’ai fait de mon mieux pour plaire peut-être même pour pas décevoir et je me suis perdu oublié

Je n’en pouvais plus de me questionner et de prendre si peu de plaisir à vivre finalement

J’ai connu des histoires d’amour j’ai fait des enfants j’ai réussi socialement mais rien n’y faisait rien ne pouvait remplacer mon besoin d’être moi-même

J’ai eu la chance de parcourir le monde et de connaître d’autres cultures dans lesquelles la transe identité fait partie des choses naturelles

Cela m’a permis de comprendre que la tenue vestimentaire en résumé que l’habit ne fait pas le moine ni la bonne sœur , donc j’étais une trans

Il m’a fallu prendre la mesure des conséquences que cela pouvait engendrer sur l’ensemble de ma vie professionnelle affective amoureuse et également auprès de mes enfants devenus grandes

Bien des femmes diront toujours vous n’êtes pas de vrais femmes et les hommes diront vous n’êtes pas des vrais hommes c’est exact je suis une trans et Je possède les pouvoirs d’une super-héros J’ai une connaissance des deux Genre inconnu des cisgenre

Je ne suis pas devenu une cinglée du shopping même si je me trouve encore plus joli bien maquillée et dans les tenues que j’aime et confortable ma féminité intérieur n’a pas besoin d’artifice pour convaincre la communauté ni moi-même aujourd’hui ce qui n’était pas forcément le cas au début , il m’a fallu un moment pour comprendre que l’image que j’avais de la féminité était influencé par mon fantasme et mes souffrances

Mon choix à peser lourd dans mes relations familiales et auprès de la jante féminine qui m’appréciais ,seul l’amour de mes enfants contait pour moi pour les autres je me suis fait une raison ,cela m’a aussi permis de voir leur vrai visage

Certaine on réalise que j’étais la même personne mes valeurs et un bon nombre de mes goûts n’avais pas changer et que certain bien caché faisait surface

Ma personnalité trans m’a influencé et guidé à construire l’homme que je représentais que les autres attendais de moi et cela pour être désiré et aimé et sa marchais pas trop mal

Mais cette mascarade devais ce terminer c’était évident et effrayant aussi

Nos peur nous empêche d’être nous même

J’ai eu la chance de parcourir le monde et donc de connaître d’autres cultures ou la trans identité fait partie de la nature .cela m’a permis de prendre conscience que de vouloir devenir une femme etait une utopique et d’être un homme également j’étais donc une trans

Après ces années de torture il était temps que je sois moi-même et courir après celle que j’imaginais Vouloir devenir sans même avoir vraiment conscience de ce qu’est la vie d’une femme allait encore me détruire

Durant ma vie qui a précédé ma transition je n’ai fait aucun cadeau à mon corps que je n’appréciais pas personnellement malgré tous les compliments auquel j’avais droit de la part des femmes que j’ai pu séduire j’ai pratiqué la boxe pendant des années et mon visage et bien d’autres parties de mon corps en portent les stigmates

J’ai donc profiter du talent de certains chirurgiens pour y remédier mais non pas pour devenir une femme mais pour apprécier l’image que j’avais de moi ,le traitement hormonal m’a également permis de changer ma silhouette j’ai perdu énormément de muscle du coup je m’apprécie beaucoup plus aujourd’hui je ne suis pas parfaite bien des choses me rappelle ma vie d’avant mais je m’aime .Bien des fois j’ai entendu tu es beau je t’aime j’adore ta voix très grave etc et j’ai réalisé le jour où l’on m’a dit je t’aimes-tu es belle à quel point le fait d’entendre tous c’est compliment au masculin n’avait aucun effets Sur moi ce fut une vrai surprise , je ne m’étais jamais senti aimer avant ce jour et ce de personnes

Puis il m’a fallu comprendre que tous les artifices qui me permettait de me sentir féminine n’était que des valeurs dictés par la jante féminine et surtout masculine Mais aussi par mes fantasmes et ma frustration et mes goûts Du coup j’essaye d’être vraiment moi

Devenir une femme au Mont-Dieu sûrement pas je n’ai pas conscience des difficultés que cela représente car je ne l’ai pas vécu alors essayer encore une fois non merci j’ai perdu assez de temps à essayer d’être un homme et maigres tout j’ai bien profité de mon statut de mâle que je crois bien plus tranquille que celui des femmes

Ma transition m’a permis de gagner ma liberté je suis celle que je suis une femme trans

Je me sent moi en talons en chaussures de sécurité en jean en jupe à poil peu importe aujourd’hui je suis moi si quelqu’un me désires il elle me désire moi telle que je suis

Ce qui concerne Mes goûts je reste moi

Perso J’aime toujours pas passé des heures dans un magasin pour choisir un pull ou autre mais loisirs ne sont pas celle de Barbie mais toutes les femmes ne sont pas des barbies pour info certaine mesure 1,90 m avec des épaules larges les pieds et des mains en proportion

Certainement la voix grave et cela n’en fais pas pour autant des hommes

J’ai Une voix très très très grave et l’on me demande souvent vous êtes un homme ou une femme je réponds vous souhaitez savoir si je suis un mâle ou une femelle la réponse gêné et souvent oui et je réponds ne vous inquiétez Je n’ai aucun désir de me reproduire avec vous

Je crois que personne n’ayant entrepris une tél transition ou affirmation de sa personnalité ne mesurais l’ampleur des effets sur elle même ni sur son entourage ni le temps que cela prendrais

N’oubli pas que tout les soins pris en charge par la médecine sont là pour que nous puissions vivre heureuse et malheureusement cela ne passe pas simplement par le fait d’acheter tes sous vêtement ou vêtements dans le rayons féminin

Notre société nous impose certaine douleur ou souffrance , vouloir être perçu comme une femme nous expose au risque de ces remarques déplacé et maladroite et stupide parfois mais elle me blesses bien moins aujourd’hui

Ma nature de boxeuse me permet sûrement de remettre les gens à leur place assez vite

Pour mes parents je les accuse d’avoir fermé les yeux sur ma vrai personnalité d’enfant ( l’époque n’étais pas la même et j’ai grandi dans une banlieue où il fallait mieux être un garçon alors je leur ai pardonné)

Mes enfants on pris là choses avec beaucoup d’empathie et après réflexion elles ont trouvé pleins de choses qui Prenait tout leur sens aujourd’hui

Ma petite fille a vite trouvé la réponse elle m’appelle papy Barbie et ça me fait bien rire contrairement à son père qui aurai préféré l’usage de mon prénom de naissance sans titre ni papi ni mamie lol

Pour les amis le tri se fait très rapidement ce qui n’est pas plus mal en tout cas par leur comportement leur attitude il ne me manque pas ,les autres m’apprécie pour ce que je suis vraiment et c’est tellement meilleur à vivre

Professionnellement c’est tout autant compliqué je n’ai jamais rêvé d’être coiffeuse ou esthéticienne et je n’ai appris que des métiers masculins et physique donc être en adéquation avec moi-même professionnellement est assez compliqué car je n’ai plus le même physique ni la force force d’avant mais il faut bien manger !! j’ai fait le choix d’être indépendante car trouver un employeur ouvert d’esprit n’est pas monnaie couranteJe fais le constat que finalement les compétences peuvent suffire et que le pourcentage de con au m2 est le même partout sur la Planète Il existe aussi des gens intelligents et des pays où les compétences sont bien plus importante que le genre ou la tenue vestimentaire

Je vivais en Asie depuis 10 ans et le Covid m’a ramené en France car je refuse d’être vacciné il m’a fallu reprendre tout à zéro et redécouvrir les joies de l’hiver les journées si petite aussi petite que les températures et les mentalités françaises et me refaire une situation professionnelle c’est long et dur je te l’avoue rien est acquis

Mes désirs et passion passent avant tout dans cette vie qui m’est offerte de vivre pour je ne sais encore combien de temps et dans cette peau de femme trans

Je suis heureuse que dieu ou qui d’autre m’est offert ce privilège d’être trans et j’emmerde tout es ceux celle que cela dérange

J’espère que cela t’aidera devconnaître un peu mon parcourt je n’ai aucun conseil à donné car tu sera toujours seul à assumé tes choix

Bises

avatar contributeur anonyme
Anonyme
21/12/2021 à 17:08

Je vous remercie tous (je suis à l'origine de ce post). J'ai pris le temps de lire vos réponses, et d'y réfléchir (encore un peu haha) de mon côté. Après m'être relu(e), fait le tri dans mes pensées, je sais ce que je veux, ou plutôt ce que je suis. Malheureusement la Corse n'est pas le territoire le plus trans-friendly en France, et y étant pour deux ans, je ne pourrais pas faire grand chose en attendant, car aucun médecin/psy/... et autres qui vont bien (si jamais vous en connaissez quand même je prends). Disons que ça me laisse encore deux ans pour bien y réfléchir, et être vraiment sûr(e) de moi, même si en réalité je le suis déjà, je le suis depuis longtemps je dirais même, sauf que je ne l'acceptais pas jusqu'à maintenant. Cela dit même si pendant ces deux ans il ne se passera rien au niveau de mon corps et des "soins", je peux le mettre à profit pour apprendre certaines choses en attendant (maquillage, look, etc pour lesquels je suis vraiment nul(le) ! Si une âme charitable veut me donner un coup de main, je prends !

Encore merci et bonne journée à tous !

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
21/12/2021 à 18:54

Citation de Anonyme #385011

"Cela dit même si pendant ces deux ans il ne se passera rien au niveau de mon corps et des "soins", je peux le mettre à profit pour apprendre certaines choses en attendant (maquillage, look, etc pour lesquels je suis vraiment nul(le) ! Si une âme charitable veut me donner un coup de main, je prends !"

Coucou Anne O'Nîmes,

Côté conseils pour ton look es-tu déjà allée faire un ptit tour par ici ?

-> https://betolerant.fr/forum/20851/espace-echanges-de-conseils-beaute

Bonne soirée, biz

avatar contributeur anonyme
Anonyme
22/12/2021 à 13:00

J'y vais de ce pas !

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
21/05/2022 à 23:59

Citation de Chrisanna #384615

Coucou Chrisanna,

Il nous reste 1 minute pour te souhaiter un beau nanniversaire ?

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
22/05/2022 à 04:22

Citation de Chrisanna #384615

Citation de Dorémi #400244

Merci Dorémi de faire remonter ce beau témoignage de Chrisanna.

Et pour Anne Onyme j'aurais adoré discuter avec toi si j'avais été là à l'époque.

Monique

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr