Besoin d'aide et de conseils pour pour les relations polyamoureuses

avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2021 à 09:49

"j'aime trop pour n'aimer que toi"

Suis je polyamoureuse ?

Y a t-il une harmonie possible en étant polyamoureuse ou est-ce une utopie ? J'ai besoin de conseils et de témoignages pour m'aider à comprendre et à gérer mon polyamour, j'ai trop peur que

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Neptune44
Neptune44
27/10/2021 à 17:30

Bonjour,

Je suis un peu comme toi, je m'interroge... c'est nouveau pour moi et c'est partie de ma compagne qui m'a révélée vouloir vivre cette expérience, aimer librement, se libérer des contraintes du couple sans renier l'autre bien sur. Sa transparence m'a touché et après un temps de réflexion, je lui ai dis que je ne me voyais pas la brimer, sa liberté lui appartient, de quel droit devrais-je imposer une forme de possessivité?

Du coup, je me dis que peut-être moi aussi je devrais essayer, me libérer de la vision judéo chrétienne du couple. Je pense que l'harmonie est possible en polyamour, je le crois et c'est pour cela que je suis ici.

avatar contributeur de SebTeddy
SebTeddy
27/10/2021 à 17:57

Bonjour,

C'est une vaste question que tu poses, Cerise ! C'est en tout cas un bon point de départ de prendre le temps de la soulever. Cela montre que tu as déjà pris un certain recul. Je te propose quelques conseils que je donne souvent aux personnes qui se questionnent sur leur rapport au polyamour. Je suis persuadé que ce n'est pas une utopie et qu'il existe un tas de façons de vivre et s'épanouir au travers des relations plurielles.

Premièrement, de la patience. Je sais que ça peut être difficile à gérer comme situation, quand les questions et les émotions parfois contradictoires nous submergent… Il faut cependant accepter que certaines réponses n'arriveront pas tout de suite, ou pourront changer au fil du temps. Si tu fais tes premiers pas vis-à-vis de ces interrogations, cela pourra te prendre du temps de découvrir le vocabulaire, la grille de lecture ainsi que les valeurs que proposent le polyamour. Dans cette démarche, je pense que la patience est précieuse afin de ne pas se précipiter dans des situations qui pourraient se révéler incomfortables voire douloureuses. Et il faut aussi accepter qu'on peut se tromper, et qu'il faut parfois s'y reprendre plusieurs fois pour avancer dans la bonne direction. Chemin faisant, il s'agira aussi pour toi de te découvrir toi-même, pour te rendre compte si tu te sens à ta place dans des relations amoureuses plurielles.

Ce qui m'amène à mon second conseil : de l'introspection.

Pour faire le choix le plus éclairé possible sur la façon dont tu souhaites mener ta vie sur le plan affectif, il est capital que tu t'interroges sur ce que représente une relation pour toi en termes de désirs, attentes, besoins, objectifs, limites, valeurs de réserve, compromis etc. C'est une tâche qui peut sembler aussi vague que colossale, mais après tout l'introspection se pratique tout au long de la vie. D'autant plus qu'en évoluant au cours de celle-ci, ce qu'on trouve en soi est tout à fait susceptible de changer. En ayant à portée de main ces éléments qui participent à définir ce que tu souhaites vivre, tu seras plus à même de l'exprimer à d'autres personnes lorsque l'opportunité d'une relation se présentera.

Ensuite, comme c'est forcément l'affaire de plusieurs personnes, la communication est une des clés pour faire fonctionner une relation (romantique ou non) de façon saine. Cela peut demander des efforts pour surmonter de la timidité, des craintes ou de la honte avant de communiquer certaines choses particulièrement intimes. Certes, il n'est pas question de tout communiquer à tout prix, mais construire une relation passe nécessairement par un échange, sincère et enthousiaste tant que possible. Même si je n'aime pas trop l'aspect « commercial » de cette métaphore, on peut aborder une relation comme un « contrat » au travers duquel plusieurs personnes s'engagent à suivre des règles afin que chacune d'elles puisse s'épanouir sainement. Cependant, les personnes et les circonstances changent, et il est donc capital de s'autoriser à « renégocier le contrat » si besoin est. En pratique, cela signifie : communiquer avec les personnes concernées par la relation, discuter de ce que cette relation recouvre comme engagements, règles, libertés, compromis etc. Étant donnée la diversité des situations, le cadre que se donnent ainsi des personnes engagées dans une relation polyamoureuse peut (et va) se décliner d'autant de façons différentes qu'il y a de relations.

Le dernier élément que je veux mentionner est la diversité. Ce qu'on appelle couramment « polyamour » est un terme-parapluie qui recouvre une multitude de façons différentes d'aborder et de vivre les relations plurielles. On peut identifier un certain nombre d'archétypes et de structures courantes (e.g. anarchie relationnelle, relation socle ouverte) mais des cas existent forcément en dehors de ces catégories, qui sont elles-mêmes loin d'être parfaitement homogènes. Pour en revenir à ta question initiale, je lui en associerai une autre :

« Quelles formes de polyamour pourraient me convenir ? »

Ma contribution prend la forme d'un gros pavé, j'espère qu'il ne sera pas trop indigeste… En tout cas, je te souhaite bon courage et bonne chance dans ton cheminement pour trouver les réponses que tu cherches.

avatar contributeur de Nopseudo
Nopseudo
04/11/2021 à 19:59

Citation de SebTeddy #377324

Je ne crois pas que les "relations ouvertes" soient du polyamour. Je vois plutôt ça comme une manière détournée de dire que leur relation ne leur satisfait plus et d'aller voir ailleurs.

Ma définition perso du polyamour s'appelle le "trouple", sujet que l'on peut voir sur ce forum initié par certains internautes. Partager sa vie avec deux autres personnes (ou peut-être plus) est ce que j'appelle le polyamour. Maintenant être en couple et aller voir ailleurs juste pour "se vider" j'appelle ça de l'adultère même si ces personnes-là sont en "relation ouverte". Comme je l'avais lu sur internet, et je vais me répéter, c'est juste une manière détournée d'aller voir ailleurs et surtout de ne pas avoir à affronter le célibat encore une fois. Au vue des relations actuelles et de la difficulté à se trouver quelqu'un de stable ou tout du moins qui nous corresponde, certains préfèrent rester avec leur partenaire tout en allant voir ailleurs.

Perso, je ne sais pas si je supporterais ce genre de chose. Par contre le trouple me plairait bien. Bien entendu j'ai ma propre vision du trouple qui diffère sûrement de celle des autres.

avatar contributeur de Polpo
Polpo
08/11/2021 à 12:30

Citation de Nopseudo #378144

Par mon expérience perso je ne suis pas du tout d'accord avec ta vision que je trouve pessimiste et un peu aigrie ("se vider", "aller voir ailleurs" "pas satisfait", "ne pas affronter le celibat" etc)

Je suis en couple avec ma compagne depuis 21 ans, on a une fille et depuis 2 ans on a décidé de faire évoluer notre couple en "version" non exclusive, voire polyamoureuse si cela se présente, c'est à dire ne pas se refuser à tomber amoureux de qqn d'autre.

Il s'avère qu'on est très bien ensembles, qu'on s'aime toujours énormément mais on pense qu'on peut aussi être capable de rencontrer d'autres personnes et d'aimer (du même sexe ou pas pour elle comme pour moi). En tout cas, il est hors de question de se priver de cette possibilité sous prétexte d'une société réactionnaire, judéo-chrétienne, patriarcale etc etc...

En attendant, à titre perso j'ai eut des relations avec 2 autres femmes ces dernières années et ce n'était pas pour "me vider" comme tu le dis, même si nos personnalité n'ont pas fait que ces relations ont durés. Je trouve extraordinaire de pouvoir avoir cette liberté, rencontrer d'autres personnes, d'autres corps...

Après la définition de trouple, polyamour etc...peu importe, par contre parler avec son/ses partenaires est très important, que chacun.e soit respecté.e dans ses attentes et ses peurs éventuelles...

(quand j'ai dit "aigrie" c'était pas une attaque contre toi hein, juste ton texte lu comme ça qui m'évoque cette sensation amère ;) )

avatar contributeur de Nopseudo
Nopseudo
09/11/2021 à 13:24

Je reste perché sur mes positions.

Aller voir ailleurs, que ce soit consentie ou non, reste pour moi une manière de dire que l'on n'est pas satisfait de sa relation. Quand on est satisfait on ne va pas voir ailleurs.

Je dois faire partie de ces gens qui préfèrent être en couple plutôt qu'en "couple libre". Je ne supporterais pas de savoir que mon copain aille voir ailleurs et encore moins tombé amoureux de quelqu'un d'autre car s'il devait tomber amoureux de quelqu'un d'autre ça voudrait dire qu'il ne l'était pas avec moi et qu'il me larguerait pour un autre.

J'en discutais quelques semaines en arrière avec un gars que je connais depuis quelques temps et il était du même avis que moi malgré le fait qu'il disait que dans notre société actuelle les relations ouvertes sont de plus en plus nombreuses. Mais va savoir combien d'entre eux sont vraiment ravis de ce genre de relation!? Beaucoup sont jaloux, possessif et auront du mal à supporter ce genre de relation. Elle n'est pas faite pour tout le monde. En tout cas pas pour moi. J'ai déjà été en couple et bien que l'opportunité ce soit présenté à moi quelques fois je n'ai pas été voir ailleurs car je n'en avais pas envie. Même quand ça allait mal je restais fidèle mais il faut croire que la fidélité n'est qu'un mythe!

avatar contributeur de Polpo
Polpo
09/11/2021 à 14:14

Tu le dis toi même "ca ne te correspond pas" mais tu ne peux pas tirer une généralité de ton cas, décréter que le couple libre c'est pour les insatisfaits, que les gens qui sont polyamoureux , n'osent pas dire en vrai que ca ne leur convient pas... "beaucoup sont jaloux etc"... qu'en sais tu ? beaucoup...certains, quelque uns, la majorité, une minorité... on en sais rien, ni toi, ni moi ...

"Si même quand ca allait mal" tu es resté fidèle...tant mieux si c'est ton objectif, dommage si d'autres en souffre dans la même situation et s'infligent ça par doctrine sur la "fidélité"...

" car s'il devait tomber amoureux de quelqu'un d'autre ça voudrait dire qu'il ne l'était pas avec moi et qu'il me larguerait pour un autre."

Croire que parce que on tombe amoureux d'une personne on ne peut plus aimer la première, c'est justement l'opposé du polyamour... crois tu que des parents aiment moins leur premier enfant à partir du moment où ils en ont une deuxième, que leur amour se divise en deux ?... c'est pas une question de fidélité, c'est une question de confiance en soi, en son partenaire... effectivement je peux envisager le polyamour ou la couple libre parce que j'ai toute confiance en ma partenaire, qu'on s'aime et qu'on sait que notre couple "primaire" passera avant tout, c'est un choix qu'on a fait, qu'on a discuté en toute franchise et confiance.

Mais j'ai bien compris que ca n'etais pas pour toi, je ne cherche pas à te convaincre, juste à apporter une nuance dans tes propos sur quelqu'un qui demande de l'aide sur le sujet du polyamour...



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr