Dans un effort de bonne foi avec mes parents, je me sens encore plus mal

avatar contributeur de Salotte
Salotte
04/07/2021 à 09:20 - 04/07/2021 à 09:37

Bonjour,

Pour vous expliquer un peu mon parcours, je suis une femme trans de 25 ans, (qui vit seule dans son appart), et je le sais depuis peu. J'ai aussi vécu dans un foyer chrétien, donc forcément, je savais que ma transidentité n'allait pas plaire aux membres de ma famille.

Je suis toujours croyante, et ce, depuis mon très jeune âge. Sauf que dans le même temps, j'ai développé des problèmes d'anxiété, de porno dépendance et un profond mal être qui s'est manifesté l'année dernière par des tendances suicidaires. C'était durant cette période que j'ai appris pour ma transidentité et que mon moral allait mieux avec le fait de m'habiller en femme, et de vivre en tant que tel.

Sauf que j'ai fait mon coming out il y a plus d'une semaine et que, maladroite comme je suis, je ne me suis pas bien exprimée, causant des malentendus. Mes parents m'ont alors demandé si je pouvais venir pour rencontrer des prêtres de ma congrégation pour en discuter. J'ai accepté en voulant faire preuve de bonne foi envers mes parents.

Ça s'est globalement bien passé, ils ont été très respectueux, m'ont écouté m'exprimer sur le pourquoi de ma transition etc... Mais ils étaient clairement du côté de mes parents mais admettaient qu'ils ne pouvaient pas comprendre pleinement ce que je ressent. Après, ils m'ont dit que ce genre de changement est radical, que ça mettait une pression sur mes parents, que je peux aller mieux maintenant mais que plus tard ce ne serait pas aussi facile etc... J'entends les arguments, et je ne m'attendais pas à autre chose, juste à clarifier des points afin que je puisse enfin vivre.

Le soucis, c'est que maintenant, je me sens encore plus coupable de ne pas appliquer les principes de ma religion alors que je suis sûre d'être trans, et que je n'ai plus envie de supporter encore une fois une période de pensées négatives, d'envies de me mutiler et de me suicider et de taper sur les murs.

J'en ai marre de me dire que je dois encore appliquer la même méthode pour me défaire de mes problèmes (la prière, la confiance en dieu etc...) alors que ça fait longtemps que j'essaie de combattre mes vieux démons et que ça ne marche manifestement pas.

Je m'attends pas à des solutions, juste j'avais besoin d'en parler.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove
04/07/2021 à 09:35

Bonjour Salolotte,

Un coming out est toujours suivi d'effets indésirables mais il est aussi fondateur pour soi.

Bon courage pour ton chemin qui sera sans doute plein d'embuches.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
04/07/2021 à 09:38

Bonjour tu ne cherches pas de solutions donc tu as déjà renoncer à t accepter telle que tu es ...

Tu es croyante ok , et tu n appliques pas les principes de ta religion , je croyais que la base de la religion s était d aimer son prochain sans le juger ... tu as choisi d être comme tu es ? Ou c est dieu qui t as faites comme tu es ?

Personnellement la religion n est pas un domaine sur lequel je m aventure ... trop d interprétations erronées , fausses , contradictoire ...

Tes pensées suicidaire sont en parfaite contradiction avec le sujet principe de ta religion , ces pensées ont étés induites par des moralisateurs qui ne vivent pas ta souffrance , c est bien gentil de te dire qu on te comprend si c est pour te dire après que tu dois changer ... comme si tu avais le choix ...

C est spécial comme discours ...

avatar contributeur de Salotte
Salotte
04/07/2021 à 10:10

@Rosso, l'idée c'est que tu as le choix de ne pas céder à tes envies. Sauf qu'à force, j'ai fini par être totalement dégouté de tout. Ça marche pour d'autres, mais pas pour moi.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Jade 54
Jade 54
04/07/2021 à 10:23

Bonjour Salolotte,

Je pense que pour avoir une écoute active et bienveillante ,le mieux est de t'adresser à une association d'aide aux personnes transgenres dans ta région.

https://ant-france.eu/

As-tu lu le livret: si mon genre m'était conté?

http://www.ant-france.eu/int-doc/si_mon_genre_web.pdf

Je respecte totalement ta foi religieuse, mais je pense que ce n'est pas avec ta congrégation qui tu trouveras de l'aide.

Tu es sur le bon chemin lorsque tu t'écoutes et t'assumes, oublies la culpabilité, elle est mauvaise conseillère.

Peace and Love

Jade

avatar contributeur de Rosso
Rosso
04/07/2021 à 10:40

Citation de Salolotte #366031

@Rosso, l'idée c'est que tu as le choix de ne pas céder à tes envies. Sauf qu'à force, j'ai fini par être totalement dégouté de tout. Ça marche pour d'autres, mais pas pour moi.

Ne pas céder à tes envies ... ah ok ... donc le fait que tu sois trans est une envie ? Et pour celles et ceux qui sont gays , lesbiennes , bi etc etc c est la même chose ... une envie ...

Ouais on se réveille un matin et on se dis tient j ai envie d être gay ... ben oui c est sûr ...

moi ce qui me dégoûte c est de te faire culpabiliser et rendre malheureuse pour une chose sur laquelle tu n as aucun contrôle ...

C est comme si on me demandais de tenir un round face à Tyson , et qu on me dise quand on veux on peux ... ben celui qui me dis ça il me montre comment il fait et après on en reparle ... avant de juger quelqu un marche dans ses chaussures ...

Les moralisateurs et donneurs de leçons sont bien gentils mais bon ...

avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove
04/07/2021 à 10:54

En effet @Rosso, la transidentité n'est pas un choix. Le seul choix qui est fait par les personnes trans est de vivre son identité ou non.

Il existe malgré tout des personnes transgenres qui font ce choix de braver le genre pour d'autres raisons que leur identité propre.

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
04/07/2021 à 11:25 - 04/07/2021 à 11:30

Bonjour Salolotte.

Tu es majeure. Tu as le droit de vivre ta vie comme tu l'entends et non pas selon la volonté de tes parents.

Le soucis, c'est que maintenant, je me sens encore plus coupable de ne pas appliquer les principes de ma religion

Éloigne-toi de ta congrégation, si ça te fait plus de mal que de bien...

En tout cas, tu as le droit d'être croyante tout en étant une femme transgenre. Dans un monde idéal, croire en Dieu ne devrait pas rendre maso... peut-être devrais tu te rapprocher d'autres croyant·es LGBT, auprès desquel·les tu serais mieux accueillie, si tu tiens à vivre ta foi d'une manière plus épanouissante.

👉 https://www.davidetjonathan.com/nous-contacter/

J'en ai juste entendu parler, je ne sais pas trop ce que ça vaut 🤷‍♀️J'ai un ami qui allait à leurs réunions. Peut-être que ça peut t'aider, il paraît qu'ils sont présents dans différentes villes.

Bon courage

EDIT : il ne s'agit pas des chanteurs David et Jonathan des annes 80 est-ce que tu viens pour les vacaaances... 😅


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de Dime
Dime
04/07/2021 à 12:46 - 04/07/2021 à 12:49

Salolotte,

Les gens utilisent encore la religion pour instaurer ou faire perdurer les préceptes moraux favorisant la famille, l'ordre et la procréation. Je te conseille de te détacher un peu de l'emprise de ta famille et de ta paroisse pour trouver ton propre cheminement spirituel (l'idée ce Wondeur avec David et Jonathan est bonne par exemple, ou tout autre mouvement chrétien alternatif).

Dieu est amour et ne laisse personne de coté.

avatar contributeur de Doremi
Doremi
29/07/2021 à 10:11 - 29/07/2021 à 10:12

Citation de Salolotte #366020

Bonjour Salolotte,

Dans ce que tu écris, j'entends trois choses bien différentes :

  • des questionnements et bouleversements (presque inévitables) liés à la découverte de ta transidentité

  • un questionnement spirituel lié à ton éducation, à la confrontation entre des préceptes religieux et ta réalité intérieure

  • un inconfort au niveau de l'humeur et des pensées qui te font te sentir déprimée

Pour moi, chacun de ces trois domaines mérite une attention particulière, aucun ne peut-être mis sous un tapis et oublié.

Les conseils qui t'ont été donnés dans les coms précédents me semblent pertinents concernant les deux premiers aspects : faire appel à la communauté LGBT+ pour trouver des conseils et du soutien dans ta transidentité, et contacter l'asso David & Jonathan (qui font un super boulot et sont très conviviaux) pour bénéficier d'un soutien spirituel, ne pas te croire automatiquement rejetée (ce qui est inexact : récemment, une femme mtf que je connais a été baptisée après un parcours de transition).

Quant au troisième domaine, celui de l'humeur et des pensées en berne, il me semble essentiel de chercher du soutien de ce coté indépendamment des deux autres (les assos LGBT+ et la spiritualité ne remplacent en aucun cas un lieu de parole quand on en a besoin !), d'autant que les hormones féminisantes, si tu es amenée à en prendre par ma suite, ont tendance à jouer au yoyo avec nos émotions, c'est pourquoi il vaut mieux trouver un.e accompagnant.e professionnel.le pour démêler les pelotes de laine pleines de nœuds que nous pouvons avoir accumulées au fond de nous depuis l'enfance. Retrouver et exprimer le genre ressenti à l'intérieur fait beaucoup de bien / mais ne résoud pas tout : si on a des peurs, des angoisses, un manque de confiance en soi ou autre difficultés limitantes que connaissent beaucoup d'autres personnes, trans ou pas, le mieux est de travailler sur ces difficultés pour les surmonter. Faute de quoi on sera dans le 'bon' genre, mais sans pouvoir s'y sentir épanoui.e car les peurs, les inhibitions, etc... seront toujours là.

Tu trouveras également ici des personnes bienveillantes à qui parler à titre amical (et + si affinité) et des forums avec des conseils et infos qui peuvent t'être utiles. Je te souhaite le meilleur pour ce cheminement, à l'intérieur et à l'extérieur.

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
29/07/2021 à 12:50

Citation de Salolotte #366020

Dieu t'a créée telle que tu es, et ne fais pas d'erreurs (il paraît).

Si il t'a créée trans, il t'aime comme tu es, et les prêtres n'ont rien a y dire.

La transidentité n'a rien d'une maladie, ni rien de mauvais ou démoniaque, où je ne sais pas quels mots ils ont pu utiliser. Et ce n'est absolument pas une envie ou une phase.

Si ils sont incapables de t'accepter tel que le seigneur t'a créée, c'est qu'ils Le remettent en cause. Pas ouf pour des prêtres hein...

Peut être peux tu trouver une autre congrégation un peu moins.....moins comme eux?

avatar contributeur de MistyDay
MistyDay
15/08/2021 à 19:00

Citation de Wondeur #366040

Je n'aurais pas mieux dit que Wondeur.

Dans un monde idéal, la foi ne devrait être que bien-être et espoir, et pas une souffrance qui te met le derrière entre deux chaises.

N'oublie pas que tu n'es pas seule, et qu'il existe plein d'autres personnes trans qui sont aussi croyantes - peu importe leur religion - et qui se vivent tel.les qu'iels sont sans se laisser culpabiliser par un clergé, clergé qui est parfois loin d'être blanc comme linge.

Beaucoup de courage, soutien et bisous 😗

avatar contributeur de Exaltis
Exaltis
26/08/2021 à 20:30

Les idées suicidaires et l'automutilation, le dégoût de tout, c'est dû au non traitement de ta transsexualité et à sa non-acceptation par des êtres proches et (sensés être) aimants. Cela est tout à fait logique. Fait attention tout de même à toutes les prises de risque...

Tiens-bon. Il faut parfois du temps pour que les proches réalisent et acceptent ce qui n'est pas dans leur schéma de pensée au départ.

Quand à la religion, ne l'abandonne et ne la renie pas, elle n'a aucune raison d'être contre ton ressenti qui est légitime et "est en toi". Ne pas accepter ce qui est au plus profond de toi (et ne fait de mal à personne en fait), ne permettra jamais que tu donnes" le meilleur de toi même" affectivement à tes proches en premier lieu bien sûr, mais aussi au corps social.

Pense que tout est relatif à la socioculture.

Je vais te donner un exemple : En Iran, l'Ayatola Romeni, pourtant archi-conservateur musulman, donc a priori opposé à la transidentité et la transition, a reçu en privé et écouté longuement une personne transgenre (F to M je crois), et a décrêté il y a déjà plusieurs décénnies, une fatwa (loi religieuse) autorisant la transidentité, et la conversion génitale est légale et encouragée dans le pays.

Courage à toi.

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr