Ma PMA : Comment commencer ?

avatar contributeur anonyme
Anonyme

Bonjour,

Cela fait un an que j'ai très envie de débuter une PMA, et aujourd'hui, je suis prête à me lancer et à aller à la rencontre de mon désir d'enfant. Mais je ne sais absolument pas par où commencer... Dois-je d'abord en parler à mon médecin traitant ou trouver un gynecologue ?... Ou me rendre directement dans la clinique que j'ai choisis pour faire ma PMA ?...

Je remercie tous ceux et toutes celles qui s'arrêteront ici pour me lire.

avatar contributeur Chapichapo
Chapichapo

Bonjour,

Le medecin traitant est un bon point de départ. Il pourra t'orienter, te prescrire des analyses sanguines de contrôle, te conseiller sur les aliments à éviter, etc.

Et te suivre pendant la grossesse et te conseiller un pédiatre pour dans quelques mois ;-)

avatar contributeur de Nomi Rennes
Nomi Rennes
- modifié par ImeonNG le 09/05/2021 - 09:23:02

Bonjour, j'ai fait un parcourt pma dans le cadre d'une infertilité dans un couple hétéro et cisgenre. Je précise parce que du coup ce que je t'ai dit ne sera pas forcément valable si tu es en couple lesbien et/ ou trans

effectivement, nous avons commencer par une recommandation de notre généralise. Après c'est le toubib de la pma qui sera "référent" et vous guidera dans la procédure. Nous on a commencer par un médicament pour que mes règles soit régulière. on a fait aussi un examin chez un biologique pour regarder si y'a pas un problème technique avec mon utérus et mon compagnon a fait un spermograme.

Une fois cette étape passée j'ai eu des piqures à faire tout les jours pour stimuler l'ovulation (durant tout ce temps on devais évidement continuer a essayer "naturellement", puis comme ça vennais toujours pas, après plusieurs mois d'essais on est passer à l'étape supérieur et c'était autrement plus compliqué.

Je devais toujours me faire des piqure tout les soir et on devais aller faire un examin de mes ovaire tout les deux jours (examin des ovaires avec une échgraphie pelvienne -donc avec pénétration de la sonde par le/a gynéco) pour estimer quel est le meilleur timing pour une insémination et ça dépend vraimet de ton corps donc tu choisis pas la date. C'était la période la plus dure parce que se lever tout les deux jours à 6h pour un rdv à 7h(comme c'est à faire toutes les 48h, ils le faisait avant les horaire de bureau classique), a un moment ton ovule est près et on te dit une date d'insémination.

à l'insémination, monsieur est venu à 8h faire le prélèvement (assez intrigant c'est dans une salle type vidéo porno pour "stimuler") toi tu viens deux heures après, parce qu'il y a le temps que les biologiste analyse les gametes pour sélectionner celles qui ont le plus de chance de faire un oeuf. Donc moi je suis arrivée à 10h pour l'insémination en elle meme, faut avoir ta carte d'identité et la carte de patient qu'on te donne au début du parcourt, (pour éviter qu'on t'insémine avec le sperme du voisin :p (évidement monsieur avait la sienne aussi)

tu as une prise de sang a faire obligatoirement trois semaines après pour voir si ça a marcher. (pour moi, la premiere insémination ça n'avais pas marché, la deuxième à marcher mais j'ai fait une fausse couche un mois après et la 3e est devenue ma Crevette qui essaie de dormir à coté), du coup si t'es enseinte, tu apprend ta grossesse à 3 semaine, alors que les gens l'apprennent en moyenne à au moins 3 mois XD

voilà je pense que j'ai résumer au mieux comment ça c'est passé pour nous. au total, cette aventure nous a durer un peu plus de 3 ans. Je ne peux pas te parler des fiv puisque on en a pas fait du tout mais j'espère déjà t'avoir donner quelques pistes sur comment ça se passe.

Reste plus qu'a t'envoier plein de soutien, de tendresse et d'espoir. La pma est une épreuve, pour ton mental, celui de ta/ton partenaire donc bon courage aussi, espérons que ça vienne le plus vite possible. Mes mp sont ouverts au cas ou tu veuille échnager sur le sujet en privé au fur et à mesure de ton parcourt.

Y'a aussi pas mal de groupes consacrés à la pma sur fb, mais perso je ne m'y sentait pas à l'aise, déjà parce que c'était très très très binaire et transphobe (avec forcémnet monsieur bite et madame vagin, et les anonces du sexe de l'enfant comme une certitude absolue de son genre futur :( ) mais aussi parce que c'était pour moi une vrai souffrance de voir les début de grossesse des personnes alros que j'était dans une douleur indescritptible du fait de mon désir d'enfant. Mais après ça n'est que mon vécu personnel et peut-être que ça peut te convenir. Je partage quand meme un groupe qui m'a bien aider (meme si c'est pas centré sur la pma tu pourras y trouver du soutien) c'est The Feminist Parenting Club (c'est un groupe franophone,) y'a aussi son petit frère le groupe Parentalité féministe/atypique/queer (titre provisoire).

Voilà. Bon courage surtout. Prend soin de toi

avatar contributeur de Inframince
Inframince

Merci Anonyme d'avoir lancé le sujet et merci ImeonNG d'avoir mis en récit ton expérience de façon détaillée. J'avoue ne m'être jamais intéressée au sujet. C'est l'occasion de réparer cette lacune.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr