L'orgasme, mythe ou réalité ?! x)

Anonyme  
Ce sujet est une demande d'aide, bienveillance et courtoise sont de rigueur.

Bonjour la communauté..!

Je suis une femme, de 27 ans, qui ne connaît pas l'orgasme. Et ça me pose question. Y a t-il d'autres personnes dans l'assemblée qui ne pensent pas non plus avoir atteint un jour cette jouissance ultime ?!

Je me pose mille questions du coup. Suis-je suffisamment connectée aux sensations de mon corps ? Est ce seulement une question de lâcher prise ? L'orgasme est-il vraiment aussi transcendant qu'on le décrit ou alors l'ai je peut-être déjà ressenti sans m'en rendre compte ?

Je crois que mon problème c'est la peur de perdre le contrôle. Je ne sais pas de quoi mon corps serait capable et j'ai peur de ce qu'il pourrait faire, et des réactions autour.

Comment arrivez vous à faire le vide ? A n'être plus qu'à l'écoute de vos sensations sur l'instant présent ?

Comment savez vous que vous y êtes ?! Qu'est ce que vous ressentez ?! (bon c'est peut-être un peu trop personnel xD mais si certain.e.s se sentent d'y répondre, je serais toute ouïe...!)

Et si vous avez des questions pour essayer de comprendre et m'aider, n'hésitez pas ^^

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Plume
Plume  

Coucouuuuu,

Ah le sujet qui tue!

Alors bon deja je te comprends. C'est pas si evident pour moi non plus.

Et non tu es loin d'être seule dans ce cas, c'est juste un peu tabou.

Ensuite, oui ca existe, c'est pas un mythe. (cool!)

Et enfin, une amie m'a dit dernierement que tout se passait dans la tête. Et avec le recul, je trouve ca pas si con... ; )

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

Anonyme  

Merci pour ta réponse 🙏 déjà je me sens moins seule 😅

On m'a aussi dit que c'était beaucoup de psychologie... mais du coup, on fait comment ?! 😅

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Plume
Plume  

On écoute et applique les conseils des femmes qui ont le secret.. ; )

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

Anonyme  

Ahah c'est déjà un conseil qui me parle bien plus que tout ceux qu'on a pu me donner jusqu'ici..! Me manque plus que les femmes qui ont le secret.. ;)

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Tennessee
Tennessee  

Hello ^^

C'est marrant, je me posais exactement la même question et me faisais exactement les mêmes réflexions hier ! Je ne crois pas avoir jamais expérimenté l'orgasme dans aucune pratique et contrairement à mes partenaires que la nouvelle affole (et sans doute les inquiète-t-elle aussi dans le style "ai-je été assez bon ?"), je le vis très bien. En revanche, j'en finis comme toi par me demander si en réalité je ne l'aurais pas vécu sans m'en rendre compte, mais sans comprendre que c'était ça tant le cinéma et la littérature nous survendent le truc. Je m'attendais peut-être à un giga feu d'artifices (comme dans les Sims xD) beaucoup plus puissant que ça ne l'est en réalité. Et puis le plaisir est aussi plus ou moins intense selon la sensibilité de chacun•e et nous avons touStes notre propre fonctionnement.

Anonyme  

Merci pour ton témoignage Tennessee :) ça m'a fait du bien de te lire..! C'est exactement ce que je me dis, tous ceux qui en parlent disent que ce sont des sensations tellement intenses que je m'imagine un feu incontrôlable et des papillons, limite le cerveau en ébullition 😅 alors que s'il faut ce sont juste des petites vagues qui me mettent comme sur un petit nuage et rien d'extraordinaire, mais par contre totalement délicieux..!

Mais oui, j'ai eu aussi à faire à cet affolement des autres, ou à des frustrations car ils/elles ont l'impression de ne pas avoir été compétents. Et puis moi comme je sais pas "ce que je suis censée ressentir" je suis pas d'une grande aide xD

Je prends du plaisir. Mais j'ai aussi peur de passer à côté de quelque chose. Dur de savoir ^^'

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Farf
Farf   - modifié par Farf le 06/04/2021 - 17:38:34

Bonjour Anonyme

As-tu toi même exploré ton corps ?

Oser se toucher peut permettre de découvrir beaucoup de sensations. Une bonne connaissance de soi favorise une sexualité légère et libératrice.

Ceci étant dit, je ne sais pas comment tu abordes le sexe. Tu as l'air de prendre du plaisir. C'est bien là la chose à retenir. La quête de l'orgasme peut-être un frein au plaisir simple de se promener sur la peau de l'autre, et avec lui.

La performance liée à l'orgasme, on s'en fiche royalement dans le fond, non ?

Le tout est de vivre un chouette moment, agréable pour les partenaires.

avatar contributeur de Anilem
Anilem  

Perso, je dirai que l'orgasme au niveau du ressenti, c'est comme des spasmes de plaisir qui te font avoir envie que ça continue, ou que ça s'arrête histoire de laisser reposer un peu la partie sensible exposée à ce plaisir et dans ce cas, faire une pause et puis recommencer peut faire du bien car les spasmes qui s'enchaînent, c'est bon je trouve ;)

Je n'ai pas experimenté un truc transcendant (est-ce un mythe ?!) mais plutôt des réels spasmes de plaisir qui font dire ou penser "oh oui encore, ou jsute oh oui !" et qui peuvent donner des crampes jusqu'au pied !...

Mais je suis aussi d'accord avec ce qui est dit plus haut que si tu le cherches, tu peux ne pas le trouver, c'est donc important il me semble, d'apprendre à connaître ton corps, découvrir tes zones sensibles, expérimenter aussi peut-être des choses auxquelles tu n'aurais pas pensé ! En solo ou en duo, trio etc.

Et sinon, avec un-e partenaire, ne pas avoir l'objectif de l'orgasme est, il me semble, libérateur car il te permet d'offrir et de donner, juste pour le plaisir ! OU même juste de donner sans reçevoir ou inversement.

Là pour moi est la magie du partage d'intimité avec une personne ;)

Dime   - modifié par Dime le 06/04/2021 - 19:22:17

Salut Obscur Anonyme (lol).

Comme dit plus haut, plus tu le cherches et moins tu le trouveras. Je pense qu'il s'agit simplement d'un lacher-prise. c'est-à-dire faire fi de ton ou ta partenaire et te concentrer uniquement sur ton propre ressenti. Pas si facile à faire selon les sentiments que l'on porte à son partenaire. Bien souvent les femmes jouissent lorsqu'elles sont détachées affectivement parlant (avec un amant de passage par exemple). Si c'est ton partenaire de vie, c'est plus compliqué, c'est avec le temps que tu arriveras à vraiment te laisser aller au plaisir.

Ferme les yeux et oublie ton partenaire, concentres-toi uniquement sur ton ressenti. C'est le seul conseil que je peux te donner.

Une petite technique aussi est de laisser s'exprimer tes cordes vocales. Pas pour simuler, juste pour aider à lacher prise. Moi ça m'a aidé, car j'étais silencieux avant. Et le fait d'oser témoigner de mon plaisir, de l'extorioriser m'a permis de mieux lacher les rennes, de mieux le ressentir.

avatar contributeur de Doremi
Doremi  

Comme un immense barrage qui cède... Les vingt premières années de ma vie adulte, j'ai davantage considéré la relation amoureuse comme un espace de partage de tendresse et de discussions profondes, j'ai beaucoup appris mais jamais vraiment trouvé cet himalaya. Et puis j'ai rencontré des personnes non-binaires (comme moi), avec qui les rôles n'étaient pas figés, et l'amour a commencé à devenir de plus en plus savoureux... Puis lorsque la bonne personne est arrivé.e , comme un barrage qui cède, les voyages vers le cosmos ont enfin commencé et n'ont fait que s'intensifier au fil du temps : c'est comme apprendre à nager, un jour toutes les réserves s'envolent et ça devient vraiment merveilleux.

Le "tao de l'art d'aimer" exprime avec une infinie poésie (et d'exquises gravures anciennes) l'importance de la recherche du plaisir féminin, c'est un ouvrage précieux et inspirant qui m'avait donné la certitude que c'était possible bien avant de le vivre.

Mon ptit conseil amical et complice : ne renonce jamais à explorer ce beau chemin, seul.e ou accompagné.e 🌞

Dime  

Citation de Doremi #359085

Exact.

Je pense que le plaisir sexuel est un cheminement. C'est au fil de la vie que l'on apprend à se faire vraiment plaisir indépendament du partenaire. ça s'apprend au fil du temps.

avatar contributeur de Doremi
Doremi  

Il y a deux chemins à mes yeux aussi merveilleux que sacrés à explorer avec la personne qu'on aime : apprendre à trouver son propre plaisir et apprendre à accompagner l'autre au sommet de son propre plaisir. Ce graal mérite qu'on y consacre le meilleur de notre intimité. (J'ai dû dépasser les réticences dues à ma pudeur naturelle pour écrire ces coms, qui me tenaient à coeur...).

Dime  

Citation de Doremi #359093

Ne serais-tu pas un peu trop dans le don ? Je dirais que ce sont deux etres qui font leur propre cheminement. Ils parviennent à le faire ensemble ou non.

avatar contributeur de Doremi
Doremi  

Citation de Dime #359098

Je n'aimerais pas me retrouver avec une personne qui cherche uniquement son propre plaisir, hihihi !

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX   - modifié par ApoFFtX le 06/04/2021 - 23:44:52

Je dirais que si tu te poses la question, c'est que tu ne l'as pas expérimenté. L'orgasme, c'est une évidence quand il arrive. T'as une montée de plaisir de plus en plus intense et tu te demandes jusqu'où ça va aller. C'est à devenir folle parfois. Moi je peux hurler comme une malade et je n'attends qu'une chose, c'est qu'il arrive enfin pour être délivrée de cette montée incessante et incontrôlable.

Évidemment il y a des orgasmes plus petits et d'autres hyper explosifs mais tous sont l'apogée d'une excitation qui monte et qui monte et qui monte jusqu'à exploser enfin. C'est comme si ton clitoris allait s'atomiser, ton vagin a des spasmes de contractions en même temps et ta tête pffff c'est le bouquet final du 14 juillet. Tout ton corps est pris également de spasmes ou de raideurs musculaires et tu n'as plus aucune pudeur, tu perds complètement la tête. Impossible de retenir les cris, je dirais même les hurlements parfois.

Il m'est arrivé après un orgasme de devoir attendre de nombreuses minutes avant de reprendre mon souffle et d'avoir même des vertiges.

Mes partenaires aussi ont ce type de réactions. En tous les cas, mes compagnes. Les partenaires d'un soir c'est plus variable. Et ça dépend du lieu aussi. Si tu ne peux pas te lâcher, que tu es contrainte par la présence de voisinins ou par ta propre pudeur, évidemment, ça ne va pas t'aider à te faire grimper. C'est pourquoi, pour bien faire l'amour, il faut, d'une part, bien prendre son temps et d'autre part, être dans un endroit où tu puisses te lâcher visuellement et vocalement. Il ne faut avoir peur ni de ton image ni de tes cris, au contraire.

Pour cela, le mieux c'est une personne avec laquelle tu te sens en pleine confiance et avec qui tu vas explorer ton corps au fil des relations, chaque jour un peu plus.

Ce que je vis comme orgasmes, non seulement mes partenaires lesbiennes le vivent également, mais je sais que certaines de mes amies hétéras peuvent le vivre aussi. Mais là, il faut que le mec soit à l'écoute et que son désir premier soit de faire jouir sa copine. Sinon, on connaît : un petit coït avec des petits aahm aahhm (limite sous la couette) et puis on éjacule et ciao.

Perso quand j'étais hétéra, il n'était pas question de ça. Je préférais arrêter en plein milieu plutôt que de subir ce genre de petits rapports à la con.

Donc je dirais que tu devrais d'abord t'explorer toi-même. Pratiquer une masturbation lente et tranquille. Te mettre en condition. Selon tes fantasmes et tes excitations, tu peux utiliser des ustensiles ou te mettre en condition. Te laisser aller tranquillou en caressant ton clitoris, tes lèvres, ton vagin et en laissant aller ton esprit à des images, des scénarios que tu kiffes. Regarde toi te kiffer, prends vraiment ton temps. Limite tu te prépares une ambiance cosy et utilise du gel, ça aide aussi à la stimulation. Explore ton clitoris sous tous ses angles tout en fantasmant et tu verras, ça va monter petit à petit. Ne sois pas pudique, laisse toi aller. Ton orgasme ne sera pas aussi puissant que dans un rapport à deux mais ça sera un super moment quand même et il te donnera confiance pour t'abandonner complètement lorsque tu fais l'amour avec une autre personne.

Voilà mon pavé, désolée mais ça me semblait difficile de faire plus court pour que tu comprennes bien.


Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de Doremi
Doremi  

Citation de ApoFFtX #359109

Ne sois pas désolée Apo,

ton texte est juste excellent !

avatar contributeur de Saaya31
Saaya31  

J'ai discuté avec une sexologue il y a quelques années sur cette fameuse question de l'orgasme.

Elle m'a expliqué déjà ce qu'était un "orgaste" d'un point de vue purement physique, c'est à dire ce moment où le vagin se contracte de façon incontrolé, les palpitations qui vont avec etc, bref toutes les sensations purement physique qui se passe lors d'une stimulation sexuelle et qui indique une sorte de "fin de rapport", l'atteinte d'un seuil maximal où il ne serait plus necesaaire de continuer la stimulation. Cet orgaste peut être accompagné ou non de plaisir.

La première question à se poser déjà c'est est ce que tu es déjà arrivé jusqu'à l'orgaste?

Ensuite elle m'expliquait qu'avec cet orgaste venait (ou pas) un plaisir plus ou moins intense , variable selon les femmes et les expériences vécues, selon la capacité à lâcher prise, à être à l'aise avec ton corps, la connaissance que tu as de celui ci et de ce qui te fait plaisir, être en confiance et adéquation avec ton partenaire, selon ton rapport à la sexualité etc...

La sexualité de la femme est souvent complexe et comporte une énorme part de psychologie. D'où probablement la difficulté qu'on beaucoup d'entre elles à arriver à ce seuil de plaisir extrême que certaines décrivent .

Mais si tu as ressenti du plaisir, une sorte de "fin" , de soulagement agréable en réponse à une stimulation, un pic de plaisir après une montée ...alors oui tu as eu un orgasme, même si ce n'est pas le feu d'artifice que beaucoup décrivent. On est pas toutes égales sur ce plan là.

La bonne nouvelle c'est que si tu arrives à réunir les conditions qu'il faut , et je pense que le premier est de vraiment lâcher prise et ne pas focaliser sur l'intensité du plaisir, alors tu pourras aussi connaitre ce feu d'artifice.

L'autre bonne nouvelle c'est que même si c'est pas le 14 juillet dans ta culotte c'est quand même un moment hyper agréable à partager avec sa/son partenaire et que ce n'est pas une compétition de qui criera le plus fort ;)

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

@saaya31

Est-ce qu'il y a quelque chose qui t'a gênée dans mon post pour que tu y fasses autant référence ?


Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de Saaya31
Saaya31  

Citation de ApoFFtX #359182

Absolument pas: J'ai lu le sujet hier , je ne réponds qu'aujourd'hui sans avoir relu les réponses des uns et des autres.

Effectivement après relecture de ton message on pourrait penser que j' y fais référence, je comprends pourquoi tu peux avoir cette impression, mais je t'asssure que pas du tout ^^

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

Citation de Saaya31 #359183

👍 merci tu me rassures. j'ai eu peur d'avoir eu un discours inapproprié.


Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de Saaya31
Saaya31  

Citation de ApoFFtX #359184

T'inquiètes pas ^^

En ayant lu les messages hier, j'ai peut être malgré moi été influencée par le souvenir inconcient de certaines expressions que tu as pu utiliser , mais ce que j'ai écris je l'ai fais de façon complètement indépendante de ce que tu as pu dire dans ton post ;)

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX   - modifié par ApoFFtX le 07/04/2021 - 16:11:09

😉 ouf !


Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de Farf
Farf  

Citation de ApoFFtX #359186

Tu as un sacré avantage. Là où tu es, le seul risque est de réveiller les volcans.

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

J'ai un nouveau voisin 😬


Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de Farf
Farf  

😂

avatar contributeur de ZeroTwo
ZeroTwo  

Bonsoir,

Je vais y répondre pas par mon expérience mai plutôt de mon meilleur ami, il a coucher avec une femme très sensible et ma confirmé que c'était ... très intense 😂 la femme fontaine sa existe 😀

avatar contributeur de Anilem
Anilem  

Citation de ApoFFtX #359109

Ahah c'était bien cool de te lire Apo ! Rien d'autre à ajouter pour le moment si ce n'est que OUi, masturbes toi dans tous les sens, tranquilou et tu verras au fur et à mesure ce qui te fait vibrer !

Et puis c'est aussi vrai qu'avec un-e partenaire, c'est différent, le sexe peut être génial ou vraiment bof, ça dépend de la connexion entre les personnes et de tellements pleins de trucs mais je pense effectivement comme dit plus haut que la confiance peut aider à se laisser aller et biensûre qu'il ne faut pas hésiter à crier, hurler, mordre etc ! C'est si bon !

Sur ce hein, je vais me coucher ! MERCI pour vos partages !

avatar contributeur de Riccia
Riccia  

Citation de ApoFFtX #359109

Alors là... merci Apo pour ce texte, il est extraordinaire !!!

Ben moi je crois n'avoir jamais ressenti ce moment orgasmique si recherché ou bien je n'en ai pas gardé un souvenir exceptionnel !

avatar contributeur de Flyni
Flyni  

Je fais partie de ces femmes chanceuses qui ont la recette ....mais cette recette reste personnelle vu que nous sommes toutes différentes. Une chose est sure c'est que pour l'atteindre il faut connaître son corp et là tu as le droit d'utiliser des joujoux en solo (et même en duo ) s'il le faut . Secondo ton etat d'esprit ... si tu pars en te mettant la pression en voulant accéder à cette porte , c'est mort d'avance. Personnellement si je veux un orgasme xxl , celui où t'as tellement d'endorphine ds le corp que t'es ds un etat second pendant un moment... il me faut des sentiments ou une connexion , une bonne periode ds le cycle (le piqueeee!!! Oui la libido est aussi un facteur) , pas trop de choses qui me chafouine comme en ce moment, etre dans un moment de détente (pour moi c'est en debut d'aprem... et oui y'a pas que le soir !), et durant l'acte solo ou duo , ca demande de se concentrer sur ses ressentis, un effleurement, une caresse etc... concentre toi sur le voyage et le plaisir du corp et non la destination . Et le xxl vient chez moi quand il y a stimulation des 2 (mister C et point g) . Exit faire sa liste de courses pdt l'acte ou le planning du week end. Et pour les orgasmes multiples et bien il vaut mieux eviter le xxl des le début et savoir se contrôler. Dernière chose ...le périnée bcp de femmes l'oublient mais ce muscle est hyper important et pas que pour votre sexualité... donc on le muscle^^ et on deconne pas avec les abdos à gogo ! Ce muscle retient aussi vos organes , et vous evitera de porter des couches trop tôt. En duo , perso je conseille pour les hétéro de mettre un petit coussin sous les reins ;). Puis le sexe, c'est comme tout il faut en parler , dire ce qu'on aime ou pas, savoir guider l'autre et même entre femmes. Chaque corp est une découverte. Bonne chance

Envoyé depuis l'application android