Peur du coming out familial

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
08/10/2020 à 22:31

Bonjour,

J'écris ici car je suis à une moment de ma vie ou je n'ai jamais eu aussi peur.

Je suis bisexuel, et la plupart de mes amis, ceux que je fréquente le plus souvent du moins, le savent très bien. Or ma famille ne le sais pas et je ne sais pas comment leur dire. A vrai dire je ne sais même pas comment ils vont réagir : je ne les trouvent pas homophobes mais pas très ouvert sur la question non plus et bourrés de préjugés. En temps normal je n'ai peur ni de ce que je fais et des conséquences, ni de mettre ma vie en danger pour les autres, ni des autres en général, mais là je n'y arrive pas et j'en viendrais presque à m'énerver contre moi même; je me trouve lâche et je pense qu'il est temps que me famille soit au courant. Quelqu'un ici a une famille au profil similaire à la mienne, et qui a osée franchir le pas ?

Merci d'avance

Mathéo

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
08/10/2020 à 23:52

Bonjour !

Si ta peur te paralyse autant, peut-être n'est-ce pas utile d'en parler ? Voire même peu judicieux ? Si tu as quelqu'un dans ta vie actuellement et que cette personne se trouve être du même sexe que toi alors dans ce cas je comprends que tu te sentes un peu en devoir d'en parler, autrement rien ne t'y oblige. Je sais que certaines personnes ont besoin d'un coming out pour se sentir totalement sincère mais pour ma part je ne me trouve pas ça malhonnête ou lâche de ne rien dire tant que ça ne s'impose pas.

De mon côté ça fait de nombreuses années que je sais que je ne suis pas hétérosexuelle et que je n'avais rien dit à personne, si ce n'est à une amie proche avec qui le sujet était venu sur la table. Après tout les hétérosexuels font assez rarement des déclarations à leurs parents avant de leur ramener quelqu'un. Il se trouve qu'actuellement je suis amoureuse d'une femme, ma mère et mes amis sont au courant mais je n'ai même pas évoqué le fait que je n'étais pas homosexuelle non plus.

J'ai conscience cependant d'évoluer dans en environnement bienveillant, ça n'est pas le cas de tout le monde. Après j'ai beaucoup plus de doutes sur mon père par exemple.

Bref, tout ça pour dire que je ne peux pas te faire part de mon expérience puisque je n'ai pas franchi le pas avec les personnes avec lesquelles je considère que ça pourrait poser problème. Cependant je tenais à dire que tu n'es pas obligé. Il n'y a pas de deadline ou de "il est temps" qui tienne dans ce genre de domaine. Tant que tu n'as personne tu ne caches rien.

avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
09/10/2020 à 10:21

Salut !

Je suis du même avis que Noelia :)

Tu as 19 ans & en + T bi ^^ : pour ta famille ça donne une visibilité que tu as un côté "hétéro"... notamment si, comme tu dis => "(...) pas très ouvert sur la question non plus et bourrés de préjugés.".

Attends que ta vie soit stable surtout si, tu vis au crochet de tes parents.

avatar contributeur de Maya67
Maya67
09/10/2020 à 10:55

Bonjour Matheo

Tu as autour de toi des amis avec qui discuter de tes coup de coeur le plus naturellement possible quand tu le souhaites. Ton jardin secret ne concerne que toi. S’il y a des phrases, questions de la part de ta famille, soit tu penses qu’ils sont intrusifs et tu as le droit de leur dire, soit naturellement tu leur dis une phrase du genre ” je peux faire connaissance avec une femme ou un homme” ”j’ai la chance de pouvoir aimer femme et homme ”, comme cela viendra. Le coming out style ”asseyez-vous j’ai quelque chose à vous dire..." Ça fait certainement peur à tout le monde.

Je répète que ta vie affective, privée t’appartient. Pour l’avoir vécu, quand j’ai été amoureuse d’une femme, je l’ai dit tout simplement, genre ”demain, Dany vient boire le café.” le plus jeune de mes enfants a posé la question ”C’est une copine comme Gwenn?” je lui ai dit "non c’est mon amoureuse” et on a discuté, les grands avaient déjà compris. Quant aux autres personnes, quand j’étais invitée, je disais que je venais accompagnée avec elle, parfois seule aussi bien entendu. Ça passe naturellement. J’ai eu quelque ” tu es avec une femme ? ” j’ai pris l’option de la surprise avec aucun sous entendu, s’il y en avait ce n’est pas mon problème donc Réponse ”oui". Alors selon la relation qu'on a avec les personnes, elles vont demander ”vous vous étes connues où ? elle fait quoi ? etc. je l’ai toujours pris pour une saine curiosité, la même que si ce fut un homme, je n’ai pas eu de questions intrusives, sinon je pense que j’aurais répondu que c’est mon jardin secret et que je ne pose pas ce genre de question, alors merci d’en faire de même ou sur le ton de l’humour j’aurais retourné la question....

Attends que ta peur diminue avant d’en parler puis éventuellement en tête à tête quand tu le sens.

avatar contributeur Anouk
Anouk
12/10/2020 à 21:00

salut

Je partage vos avis. Ma famille m´a toujours connue en couple avec des mecs, meme si depuis un an je sortais avec une femme, qui me mettait un peu la pression pour que je leur en parle, pour cessée d´etre invisibilisée. Sauf que ce n´etait pas mon moment pour en parler, je ne le sentais pas, je redoutais leur reaction etc. J´ai donc attendu encore qq mois de me sentir prete et d´en avoir envie. Envie moi aussi de sortir d´une boucle de petits mensonges et d´invisibilisation de ma copine. Quand je me suis sentie prete un jour, je n´ai pas trainé à leur en parler. Ca a ete un grand soulagement pour moi, mais je suis convaincue d´avoir bien fait d´attendre MON moment. Alors ne maisse personne te mettre la pression, et attends de le sentir ;)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr