Aide  Habiter avec son meilleur ami..

Anonyme

Salut tout le monde, donc voilà comme le dit le titre, je vais habiter avec mon meilleur ami, lui il est hétéro (au moins à 80%, faut bien laisser un peu d'espoir :) ) et moi je l'aime.

Nous nous connaissons tellement bien, trop bien peut-être, on est "en phase", nous partageons souvent les même pensées, envies...sauf sur un point ->il ne se doute que très peu de mes sentiments, je sais qu'il n'est pas naïf, il me connais depuis longtemps,

Mais voilà, mon premier vrai amour, le coup de foudre, et ensuite le coeur brisé...tellement banal vous allez me dire.

On devait avoir, hum, 12 ans quand on s'est connu, 14 quand on s'est aimé "l'amour de l'esprit de l'autre", puis petit à petit l'atttraction charnelle prenait de + en + d'importance, mais cela ne nous gênait pas, au contraire ; 15 quand on s'est dit que cela devait rester entre nous, 16-17 ans quand on a compris ce que cela impliquait, là il est rentré dans une "négation"...Un jour j'ai eu un accident, et je lui ai simplement dit "Ne t'en fais pas, on peut se voir demain, ça me ferait du bien aussi."

Je n'ai plus rien entendu de lui, et puis nous avons changé d'école, nous nous sommes jamais revu.

Et pourtant on s'aimait vraiment, à la vie à la mort..et pourtant, voilà.

Voilà pourquoi j'ai peur de déménager et être avec cette nouvelle personne, mon meilleur ami depuis un bon nombre d'annéees...J'ai encore quelques mois pour me décider.

Comme j'ai vraiment souffert de cette première vraie rupture (je suis un peu hypersensible j'avoue) je ne voudrais pas et ne pourrais pas le revivre.

Merci à tous de me donner vos avis ;)

LeazeR

Hello,

Si vraiment ton ami est hétéro (et donc ne t'aime pas), je pense que c'est une très mauvaise idée pour toi que de vivre avec lui.

Cette situation risque de te faire plus de mal qu'autre chose. Comment vas-tu faire lorsqu'il voudra ramener une fille chez vous ? Ou même juste quand il voudra en parler ? Puis dans tous les cas je ne pense pas que ça soit sain pour toi de rester en contact si proche avec lui si tu es actuellement dans un amour à sens unique.

Prendre tes distances te ferait surement du bien, te permettrait de passer à autre chose. Ca ne sert à rien de rester sur cette relation si tu sais qu'elle ne mènera nulle part.

La vie a plein de belles choses à apporter, vas t'en donc en profiter ! :)

Isoya - modifié par Isoya le 29/06/2020 - 18:33:02

Bien le bonjour.

Alors tout d’abord: aïe aïe aïe...

Pour avoir vécu une situation similaire, je te donnerai deux avis opposés.

Déjà, si il a partiellement conscience de tes sentiments envers lui et qu’il a accepté que vous vous mettiez en colloc, c’est soit qu’il se dit qu’il peut avoir une totale confiance en toi et que tu ne cherchera rien, soit qu’il y a probabilité qu’un jour, il se passe quelque chose rien qu’une fois et que malheureusement ça change à jamais le regard que vous aurez l’un envers l’autre et le malaise pourrait pousser à briser cette amitié. Donc ma première réponse est mauvaise idée.

Ensuite, la seconde solution, est que le fait que vous viviez ensemble sans qu’il ne se passe rien fasse que votre amitié se renforce. Par ce biais cela implique que tu devrai accepter de vivre ta vie et rencontrer des personnes qui te correspondraient tout autant mais qui seraient désireuse de vivre une relation avec un homme (donc ne pas attendre après les « 20% » de chance ;p). Et la tu pourrai vivre avec lui en colloc sincèrement sans attendre de lui une relation (potentiellement inexistante) et votre lien s’en retrouverai renforcé.

La colloc avec des amis c’est quite ou double !

Je sais que c’est dur parce que quand tu as des sentiments forts, se dire qu’il faut que tu les étouffe dans l’œuf c’est pas une chose aisée surtout quand ils sont très fort. Mais parfois il faut savoir privilégier une réelle amitié véritable et solide plutôt qu’attendre de prendre un risque de relation dont tu n’as aucune idée du dénouement ou même de son existence. En plus, il pourrait mal réagir et préférer prendre des distances définitives et vouloir tout arrêter et tu perdrai une personne que tu aimes et un ami proche de surcroît...

Ce n’est que mon avis, encore une fois, peut être que cela ne s’appliquerait pas forcément et je te souhaite que tout se passe bien mais il est préférable d’avoir plusieurs possibilités en tête plutôt que de tenter le diable pour perdre au jeu des sentiments..

Anonyme

Salut à toi, cela me fait plaisir d'avoir des avis, et si tu l'as vécu, c'est d'autant plus interessant.

Le fait est que parfois il m'envoie des signes contradictoires, exemples nous sommes vraiment des zombies après une longue longue soirée, il me laisse dormir avec lui (dans son lit donc) mais sans plus je n'ai rien cherché, et parfois il va se prendre la peine de me faire une place etc..

Mais moi j'aimais le sentir près de moi, alors un jour j'ai lancé un peu maladroitement alors qu'il voulait me faire une place avec un matelas, je luis lance un " t'inquiète pas besoin tu sais! "..et je sais pas comment il l'a compris, du coup il me rétorque "comment ça? C'est pas bien comme je fais t'as besoin de quoi pour passer une bonne nuit?" et je lui répond que je peux dormir dans son lit, au bout, je prendrais pas de place dans mon sac de couchage si jamais..

Sur quoi il lance en riant "Ho allé c'est mieux comme ça dis, tu aura de la place au moins".

Avec les yeux pétillant. Et parfois on fait comme si l'on ne se regardait pas, mais du coin de l'oeil on ne se quiite pas.

Moi je volais lui répondre "Non t'inquiète donc pas!" haha.

Enfin bon, oui la confiance elle est là, elle est totale, je pense des deux côtés.

On se connaît bien, sauf sur ce point précis, bien que comme je le disais, il y a des moments "de doute"..tant mieux, j'aime cela, m'ai j'ai peur qu'avec l'habitude, tout cela perde de son "charme" (on est attiré vers l'innacessible, non?); je veux dire, à force, ne vais-je pas me lasser de lui car c'est cette tension "psycho-physique" qui nous uni et nous divise, au final..

:)

Clem13 - modifié par Clem13 le 29/06/2020 - 23:42:38

Je crois aussi que tu te condamnes à souffrir en vivant avec un homme que tu aimes et qui n'est pas disons dans le même contexte dans sa tête il croit se mettre en coloc avec un pote et non un amoureux.

Il faut que tu te préserves.

Anonyme

C'est vrai tu as raison...je me dis que voilà, j'en profiterais un peu par moment sans doute, mais rien de méchant, je ne me fais pas d'idée...Et c'est vrai que, en fait, c'est que j'aime tellement la personne pour ce qu'elle est, j'aime son être profond (je cerne vite les gens en général, et j'ai apprit à me faire confiance, et de là est né doucement et viscieusement le désir charnel. Je m'attache psychologiquement parfois très fort à certaines personnes, c'est ainsi.

Mais je m'attache à l'une ou l'autre personne, trop vite, je le sais, et du coup j'en souffre souvent.

Mais ce genre de relation où je suis près à mettre ma vie entre ses mains, et savoir qu'il trouvera moyen de la guider, de la lever, c'est très rare, et justement le seul autre avec qui j'ai vécu cela m'a nié au final, car il n'acceptait pas (je ne sais pas s'il est véritablement heureux ou non...) ce qui est marrant c'est que nous avons fait quelques études mais qui n'ont vraiment rien à voir entre elles, et nous avons suivit exactement le même parcourt (sauf que lui était à des milliers de kilomètres de moi.."Note: Lettre A France, j'addore je viens d'y penser, toujours cette chanson me renvoit à lui".

Et puis si je vois que cela fini par me faire plus de mal que de bien, il faudra que j'envisage de partir.

Mais en même temps j'ai envie de voir jusqu'où cela peut aller :) ..

Mais même si à un moment j'aurais un comportement déplacé, je ne pense pas qu'il me regettera, vraiment pas.

Et puis s'il parle d'une fille, comme il l'a fait récemment, et bien je le supporte, je trouve cela bien.

Moi même je peux tomber amoureux d'une femme, mais c'est vrai que c'est "pas pareil".. et bien plus rare, c'est ce dont je parlais, j'aime pour le psychique avant le physique (sauf certains hommes, bon ... là on va dire ça se discute haha!)

C'est douloureux d'être qui on est au final.

@Clem13 oui je sais ça. Meilleurs potes...mais ne t'en fais pas, je ne pense pas à aller plus loin, limite j'aime cette relation platonique, de regards furtifs, de touchés suptiles, de paroles si douces qu'elles caresssent l'esprit, les yeux dans les yeux, sans un mot, dans le silence un réconfort se fait sentir, sur nos visages, nous ne pouvons cacher nos sourires, je vais m'éforcer de trouver quelqu'un, comme moi; j'avoue que je me suis longtemps dit "me supporter, c'est pas du gâteau!", et moi-même j'ai parfois du mal à savoir réellement qui je suis. Pourtant je sais ce qui m'attire, ce qui me fait du bien, mais je repense à ce premier amour, il s'est forcé à trouver une fille et faire la chose en espérant être délivré de son attraction gay, je ne sais pas si cela marche...perso j'ai prit plaisir plus jeune avec un garçon de mon age, et ensuite avec l'une ou l'autre filles, donc je me demande parfois, car nous étions tellement "pareils", si j'aurais changé, si j'aurais fait d'autres choix dès le départ?

Allé ;)

Isoya

Je comprend ton point de vue. Pour tout te dire j’ai eu testé les deux version.

Dans la première, mon ami s’est laissé tenter. On a eu une aventure deux ou trois fois grand maximum. On était au lycée et quand j’ai changé de lycée et lui est passé dans le supérieur, il m’a lancé un regard le dernier jour. C’était hyper étrange, ses yeux donnaient un mélange de compassion, d’inquiétude, de force amicale mais aussi de regrets... non j’extrapole un peu mais c’est ce que j’ai ressenti... c’est la dernière fois que j’ai eu de ces nouvelles, malgré des tentatives pour se voir tous entre anciens amis. Personne ne m’a plus voulu me donner de nouvelles de lui: fin d’une « bromance », fin d’une amitié.

La fois suivante ou c’est arrivé, mon meilleur ami à la fac savait que j’étais bi et que je le trouvais à mon goût. Je lui avais même dis le fameux « tu sais, si tu étais gay, je serai sorti avec toi » et il m’a répondu que s’il l’avait été, il m’aurait sûrement choisi aussi. Je te laisse imaginer le bond que mon cœur a fait dans ma poitrine. On avait geeker toute la soirée et je n’avais plus de métro. Et bien évidemment il me dit de rester pour la nuit mais n’ayant pas de matelas je dors donc avec lui. Quelle surprise lorsqu’il me passe un bras derrière le cou pour me serrer contre lui.

Et la je me suis souvenu de mon ancien ami. Et j’aimais tellement ce garçon à côté de moi... que j’ai enlevé son bras de derrière ma tête, je lui ai dis bonne nuit et me suis tourné. Il a fait de même.

J’ai appris plus tard que s’il avait du un jour faire une expérience homo, il aurait voulu la faire avec moi. Mais lui comme moi savions que si nous avions sauté le pas cette nuit la les choses n’auraient jamais été pareilles. Et je te dis cela car on en a reparlé et il me la dis lui même. Aujourd’hui nous sommes toujours meilleurs amis, il vit a l’autre bout du monde avec sa compagne mais lorsqu’il revient en France, il me contacte afin que l’on puisse se voir et on adore passer ce temps ensemble à rire et parler de tout et de rien. Et je ne regrette absolument pas le geste que j’ai eu cette nuit la parce que je sais que aujourd’hui, si nous avions sauté le pas, nous ne nous verrions plus, ne parlerions plus et ne ririons plus ensemble. Et je préfère 1000 fois l’avoir pour ami dans ma vie plutôt que ne plus l’avoir. Et cela ne m’a pas empêcher de rencontrer des gens formidables et de les avoir aimé comme j’ai pu avoir des sentiments pour lui.

Hanabi

Je pense qu'il s'agit d'une mauvaise idée.

Déjà, la liberté n'a pas de prix. je parle de la vie coloc en général. Si tu es habitué de la coloc, ça vaut peut être le coup. Perso, ça finit toujours mal avec les coloc pour moi.

Secondo, il ne faut pas se fier à sa réserve, on a qu'une vie, autant rester amis. La distance crée de la beauté. Donner à chacun un peu d'espace libre, c'est mieux.

Enfin, faut aussi savoir pourquoi il voudrait mettre en coloc avec toi. Côté facilité de la vie, ou bien d'autre. Étant amis, tu peux l'aider à n'importe quel moment ou il a besoin, sans que vous soyez sous le même toit.

Ps: deviner la sexualité de son meilleur c'est pas à conseiller. Ça ne regarde qu'à lui, quand il assume son choix, étant son meilleur ami, on doit comprendre et respecter son choix. Que ce soit hetero ou d'autre.

Bon courage.

Isoya

Alors c’est vrai que je suis quand même d’accord avec les avis généraux...

Au niveau avis personnel ET par expérience, je te recommanderai malgré tout de ne pas te mettre en colloc avec lui si tu n’es pas en mesure de tirer un trait sur tes sentiments pour lui. A mon sens, si tu veux vraiment te mettre en collocation avec lui, tu dois le faire en tant qu’ami.

Sinon tu as de gros risques de perdre beaucoup plus de choses et d’être invariablement déçu en décidant de forcer le truc.

A toi de voir et faire ta propre expérience, mais je ne te souhaite pas de tout perdre..

Bon courage en tous cas et réfléchi bien et longuement à toute mes possibilités et conséquences que cela implique avant toute decision.

Anonyme

Vous allez me dire c'est vraiment la question type, la question à 2 francs que l'on retrouve encore et encore, avec comme réponse finale, "c'est toi qui doit savoir!".

Bien d'accord, mais par expérience, pour les homos/bis, y a-t-il certains signes qui vous ont ouvert les yeux sur l'un ou l'autre? ..le fameux gaydar qui bug en ce moment chez moi.

Je le vois comme un ami, je n'irais jamais plus loin et cela me ferait même une étrange sensation s'il venait à se "livrer à moi"..:) hum.

Je me dis que c'est mieux ainsi que des inconnus en colloc (ou pas, ça dépend j'avoue).

Mais je me demande s'il y a des signes, moi perso j'y mettrait déjà "regards vides longs et profonds"; ainsi de suite. Au final sur des tests bidons je dois tomber sur "possible"...car je sais qu'il y a quelque-chose, de + qu'ami, et de - qu'amour. Très spécial, au moins avant c'était claire je l'aimais ce type haha!

Evidemment cela me fait peur.

Vous avez des avis, des "conseils" ou justement comment remettre la mise à jour de mon "gaydar" qui fonctionnait avant :)

Edit: par exemple je trouve qu'avant je trouvais plus facilement les homos, les bis, hommes ou femmes, etc.

Là on dirait qu'il m'envoie tellement de signaux incohérant que je ne sais quoi y penser!

Thanks à tous!


Sujets similaires
  1. Peur de la première fois
  2. Déception amoureuse
  3. Coups de déprimes
  4. Que suis-je au final ? Homo, Bi, Pan ?
  5. Exs sur exs : Suis-je un cas désespéré ?
  6. Je suis plus quoi penser.. complètement détruite..
  7. Amour et burnout
  8. Quelle différence faites vous entre la sexualité et l'amour?
  9. CO bi : Mode d'emploi
  10. Amitié homme-femme
  11. Vivre en Trouple?
  12. Comment s'assumer ?

  S'inscrire pour participer