Publicité

La personne qui quitte souffre t'elle ?

auteur anonyme
Anonyme
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour bonsoir.

Il y a une question que je me pose depuis quelque temps.

Dans un couple, souvent c'est la personne qui s'est fait quitter qui souffre le plus "en apparence"

Et la personne qui a décidé de mettre fin à la relation à l'air bien !

Bien sûr je parle pas d'une séparation suite à une agression, tromperie ...

Donc ma question est, est ce que la personne qui quitte souffre-t-elle ?


Date de publication : 02/01/2019 à 21:47
#290428
photo de l'auteur Loiseli
Loiseli
Femme de 21 ans

je pence que sa depend vraiment de la situation, il y a beaucoup de cas diferent


 0 vote #290431
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Je pense que la question est complexe mais qu'une personne qui quitte (sans tromperie, sans agression, sans profonde lassitude) peut en effet éprouver de la souffrance, et ce, pour plusieurs raisons :

Si elle a le sentiment que ça ne fonctionnait plus des deux côtés mais que c'est elle qui a pris la responsabilité de rompre pour les deux.

Si l'autre voulait la larguer sans le lui dire et a poussé son partenaire à bout jusqu'à ce qu'il prenne la décision de rompre (c'est plus fréquent qu'on ne le pense, pour avoir discuté avec des personnes plus âgées que moi, c'est une dynamique assez courante dans les couples hétéros - plus souvent le fait d'un homme, mais il arrive que les femmes l'utilisent : le partenaire lassé va se montrer désagréable ou manifester son désintérêt, et la routine deviendra si pesante que l'autre demandera la rupture alors qu'il ne la souhaitait pas forcément de prime abord.)

Si elle est la seule à vouloir rompre mais qu'elle a peur de blesser durablement son ex. Ou tout simplement, si elle est seule à vouloir rompre, mais qu'elle est affectée de voir une partie de son être et de son passé irrémédiablement perdus ; même si elle largue son partenaire pour qqun d'autre, elle va forcément repenser à lui dans certains lieux, en écoutant certaines musiques... et au début c'est toujours difficile!

Si elle a le sentiment que son ex s'en remet plus vite et passe rapidement à autre chose alors qu'il a, lui, été largué (ce qui m'est personnellement arrivé). Il s'agit-là d'une faille, disons, un peu plus narcissique. On ne souffre pas tant de perdre l'être aimé qu'une présence quotidienne, réconfortante, aimante, pour qui on représentait beaucoup ! On se sent abandonné, seul, et l'on doit réapprendre à vivre sans personne à nos côtés ! Dans ces cas-là, on souffre, mais on peut s'en remettre avec profit - de la même manière que si on se trouve largué - en acceptant la rupture, la solitude et en se fixant de nouveaux objectifs.

Il ne faut pas non plus oublier que dans la rupture, c'est souvent 50-50 ! Une seule personne ne peut pas être entièrement responsable d'un échec ou d'une mésentente. Les deux peuvent donc souffrir dans un premier temps, quitte à être soulagés ensuite !

Voilà, je ne sais pas si ça répond tout à fait à la question, mais je pense qu'en effet, une personne qui prend l'initiative de la rupture peut souffrir !

#290433
photo de l'auteur Lishe
Lishe
Femme de 25 ans

Effectivement tout dépend des raisons de la séparation.

La personne qui quitte impose son choix a l'autre donc en théorie, elle assume ce choix et le fait souvent parce que la situation de couple ne la satisfait plus, dans l'espoir de mettre fin a une certaine forme de souffrance pour soi même.

Mais qu'on se le dise, ce n'est pas la seule raison de rupture. Parfois, la rupture est le seul moyen de stopper la souffrance de l'autre. Il y a des ruptures qui sont comme un sacrifice pour la personne qui porte le choix. Ce que je veux dire, c'est que parfois l'on quitte parce qu'il n'y a plus rien a faire d'autre. La decision n'est pas facile, mais une personne doit necessairement en porter la responsabilité, et tout le monde n'en n'est pas capable. Il peut arriver que l'on quitte quelqu'un par respect, parfois même par amour, alors oui, la personne qui quitte peut souffrir atrocement.

Parallèlement à cela, une fin de relation s'accompagne tres souvent d'un sentiment de solitude, d'une forme de peine, de remise en question, et la encore on peut parfois retrouver de la souffrance et ce aussi bien pour la personne qui est quittée que par celle qui quitte.

En conclusion je dirais simplement que chaque rupture est aussi unique que la relation à laquelle elle met fin.

Tadaam.


 0 vote #290435
photo privée de l'auteur Romangel
Romangel
Homme de 34 ans

Salut,

les raisons de la séparation sont multiples et donc les manières de les vivre également.

Si le partenaire en vient à vouloir se séparer, c'est qu'il y a à un moment souffrance. Cette souffrance l'ayant poussé à vouloir cloturer la relation.

Parfois, cela est violent pour cette personne qui aimait sincèrement l'autre mais un jour, à force,... bam elle remarque le changement et ne l'accepte plus.

Peut-être qu'elle aura essayé de ne plus y penser, de réparer, d'oublier mais non...

Donc lorsque la séparation aura lieu, il est possible que l'autre ne semble pas souffrir mais à un moment, il a dû souffrir.

Il est vrai que la rupture étant le choix de l'autre, la violence ce celle-ci rend le/la largué-e plus "faible" ou affecté-e que l'autre. Mais je ne suis pas sûr que cela soit toujours vrai.

Lorsque la relation a été sincèrement vécue par les deux personnes, les deux ont ou auront à souffrir de cette séparation.

Plus tu étais engagé dans la relation plus tu souffriras qu'elle soit fini, quelque soit ton côté (largueur ou largué) si, comme tu le dis, il n'y a ni mensonge, ni tromperie, etc... Juste que le couple formé n'est plus appréciable aux yeux d'un de ses fondateurs.


 0 vote #290450
photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 37 ans

Le plaisir de claquer la porte doit être bref en effet.


 0 vote #290467
auteur anonyme
Anonyme

Merci de vos réponses ! Effectivement la personne qui quitte peut souffrir d'une certaine manière .

Si j'ai posé cette question c'est tout simplement que je me suis fait quitter il peut ya de temps et que cette question me travaille beaucoup . J'avais l'impression que la personne m'avait quittée sur un coup de tête. Peut-être réfléchit mais sur le coup de la colère ... Et j'avais aussi l'impression après avoir pu lui parler une dernière fois qu'elle ce demandé si elle avait fait le bon choix . Je n'ai plus eu de nouvelle depuis... Je ne sais pas si la personne est totalement passé à autre chose ... Et sa je ne le serai pas avant quelques semaines encore je pense ...

Mais si la décision a été vraiment bien réfléchie alors je pense que je peux toujours rêver un nouveau contact avec cette personne ...

Merci de toute vos réponses !

#290469
photo privée de l'auteur Romangel
Romangel
Homme de 34 ans

Laisse le temps faire son oeuvre.

Si tu dois renouer avec cette personne dans une autre sphère que celle d'un couple, cela se produira. Peut que ton ex reviendra dans un moment vers toi de façon amicale.

Quant à toi, il faut que tu acceptes la situation, réfléchisse à ta part de responsabilité dans cette rupture pour en tirer apprentissages et hop passer à autre chose!


 0 vote #290478
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- modifié par veluma le 05/01/2019 - 10:43:08

Oui on peut vraiment souffrir d'avoir arreter une relation.

Pour ma part je l'aime toujours mais je n'en pouvais plus de son addiction (alcool) alors j'ai du la quitter a regret....

Par contre ce qui est clair, c'est qu'après une rupture, une vrai séparation est pour moi un moment obligé, pour guerir de ses blessures.

#290525
photo privée de l'auteur Romangel
Romangel
Homme de 34 ans

Il faut se retrouver avant de pouvoir repartir pour de nouvelles aventures


 0 vote #290526