Aide  La mort est t'elle la solution pour être enfin en paix?

Membre Anonyme - Modification par w0nderwOOman le 11/02/2020 - 23:58:08

Personnellement défois j'y pense à passez à l'acte,mais j'ai pas le courage,j'ai peur ça me terrorise et défois j'en peut plus,de cette souffrance,j'ai l'impression d'être une merde inutile qui a rien à apporté, Je sert à rien,je suis banal,mes qualité d'autre personne les ont , donc pourquoi je suis née,j'ai l'impression que tout le monde me déteste et me voit comme une pauvre merde,même moi je me demande si je suis pas vraiment un monstre,mais malgré ça j'ai pas le courage de mourir j'ai peur,je sais plus quoi faire,je suis suivi psychologiquement mais j'ai l'impression que rien n'avance,je sais même pas pourquoi je continue les sites,personne s'intéressera jamais à moi,mais j'ai toujours cette espoir même si c'est peine perdu. j'en ai marre 😓

Publicité
Membre Anonyme

Tu poses une vraie question: La mort est-elle une solution quand on arrive pas à vivre…

Pour exprimer un choix, il faut avoir le choix.

Ce choix de mourir en est rarement un; on y a recours en général quand, justement, cela s'impose comme une évidence: On a plus le choix.

Cette sensation peut venir d'une situation de vie gravissime, mais elle peut aussi être juste un problème de visibilité.

Ce n'est pas tant qu'il n'y a pas de solutions mais elles sont hors de ta vue.

Ce serait dommage de se supprimer si il y a des moyens pour toi d'être heureux, non ?

Il faudrait que tu puisses exprimer ta souffrance, dire comment tu te sens, chercher pourquoi tu es malheureux.

Si je peux t'être utile, ce sera avec plaisir.

Membre Anonyme

Ne te tue pas !

J'ai déjà un ami qui l'a fait et c'est insupportable pour ceux qui restent.

Ta question n'a aucun sens, car tu ne seras pas en paix ; il faut être vivant pour être en paix.

J'ai souvent envie de me foutre en l'air tant ma vie est un non-sens ; ma lâcheté me sauve, pour l'instant. JE n'envisage pas de veillir en restant dasn la situation où je suis, à quoi bon ? De toute façon, je n'ai personne.

Lucybi

Bonsoir :)

On voit que tu es en grande souffrance, il va falloir que tu nous parles, que tu nous explique pourquoi tu en es arriver a te sentir comme ça.

En tout cas sache que la mort n'est pas du tout une solution. La solution mon ami c'est toi qui l'a au fond de toi. Si ta vie ne te plait pas, c'est ok, ne panique pas et n'ait pas peur de changer. Je te dis ça car cela a marché pour moi. J'ai abandonné ce qui me mettait mal pour faire ce qui me plaisait vraiment.

Je te propose une solution ENCORE MIEUX que la mort (qui n'en est pas une). Change de vie. C'est aussi radicale mais te rendra mille fois plus heureux, et en paix. Par exemple : j'ai laissé tombé mes etudes, mon boulot etudiant et je suis parti travauller en Angletterre, ce dont je revais. Je ne me suis jamais sentis aussi libre et bien. N'ai pas peur!

Ensuite sache que personne ne te voient comme une merde, c'est seulement toi qui t'ai mis cette idée dans la tête, va savoir pourquoi.

si tu a l'impression de ne pas avancer, fais les choses de maniere plus radicales, là tu auras des resultats.

n'hésite pas a me repondre j'aimerai beaucoup te faire ouvrir les yeux :) lucy

Mimosa

salut mon ami,

cela arrive d´etre au fond du gouffre. j´espere que tu prendras vite conscience de ta valeur, car chaque individu est precieux. Rien que ton humilité est gage d´intelligence. Essaie de faire preuve d´indulgence avec toi meme, de prendre la vie avec un peu plus de legereté. Penche-toi vers des gens en souffrance, cela peut t´aider aussi a apprivoiser les tiennes. Bonne chance pour ton retablissement e tout cas,

Publicité
Otentik

Bonsoir Ketimide.

Comme toi je suis passé par des idées suicidaires mais pas pour les mêmes raisons.

mais j'avais comme toi une bien mauvaise opinion de moi.

Je me suis fait aider par un toubib et des anti dépresseurs et ça m'a bien aidé.

Ce qui m'a aussi beaucoup aidé ce'st de ne pas rester à ne rien faire et de sortir le plus souvent possible.

Être constemment occupé permet de ne pas penser à ces mauvaises idées.

Aujourd'hui je suis bien heureux de ne pas avoir fait de conneries et ma princesse m'a appris à m'aimer.

Maintenant je suis très bien dans ma peau.

Sort, occupe toi, fais des activités diverses genre sport, asso etc.

Ne reste pas inactif et soit sûr d'une chose, tu n'es pas un monstre, juste un jeune homme qui se cherche.

Lucybi

Tu as besoin de gens qui te pousse vers le haut, qui te montre que ta vie peut etre belle si tu le veux :)


● en ligne
Plume

Bonsoir Ketimide,

C'est toujours difficile de répondre à quelqu'un qui souffre comme toi.. Parce que cette souffrance, on l'a comprends vraiment quand on l'a vit.

J'ai envie de te dire qu'il y a de multiples raisons qui peuvent entrainer ton cerveau à "dysfonctionner", à voir la réalité de façon déformée (te sous-estimer).. des blessures passées, un cocktail de chimie defaillant, un pb d'identité... Et ce n'est jamais facile de trouver son chemin dans ce genre de labyrinthe.

Mais savoir que ton ressenti se base sur une perception déformée est une premiere étape. Comprendre les mécanismes de defense de ton inconscient en est une autre. Enfin apprendre à s'aimer soi-même pour ouvrir cette possibilité aux autres (c'est dans cet ordre là que cela fonctionne)..

Je suis persuadée que tes initiatives n'aboutissent pas, non pas parce que tu n'es pas assez bien mais parce que tu te trompes de démarche.. Le ressenti que tu as actuellement et cette souffrance.. c'est la priorité. Prendre soin de toi, cest la priorité.. Apprendre a t'aimer aussi..

Bon courage à toi,

Plume

Cabby

Le vrai courage ce n'est pas de mourir. Mourir c'est simple !

Le vrai courage c'est d'affronter la vie, avec toutes les merdes qui vont avec, mais aussi avec tous les bonheurs !

Comme toi, comme beaucoup d'autres jeunes, j'ai pensé à mourir mais je ne voulais pas être lâche !

Un de mes amis d'enfance, que j'adorais même si je ne le voyais pas souvent, est mort fauché par une voiture à l'âge de 16 ans. J'ai été dévastée, j'ai pleuré sans presque m'arrêter pendant deux jours alors que je ne pleurais plus depuis des années(et là encore j'ai les yeux plein de larmes). C'était tellement injuste, il était si plein de vie, si gentil, un soleil et moi j'étais mal dans ma peau, si terne, sans intérêt. J'aurais tellement voulu pouvoir échanger nos places. Et si j'ai continué à vivre c'est aussi pour lui

C'était il y a bien longtemps, bien plus longtemps que ta vie 😕

Mais aujourd'hui je peux regarder en arrière et me dire que si tout n'était pas rose, tout n'était pas noir non plus, loin s'en faut !

Et depuis 15 ans, je vois même un arc-en-ciel ! Un peu d'humour pour te remonter le moral 😀

Courage VIS !


● en ligne
Laird

Salut,

J'ai eu la même vision des choses que toi. J'ai eu les mêmes pensées pendant de nombreuses années. J'avais l'impression d'accumuler les tares. Personne s'intéressait à moi (amoureusement ou amicalement). J'étais et me sentais seul.

Après un énorme travail sur moi. J'ai réussi à me sortir de l'obscurité. J'ai pas fini de changé. Mais finit on, un jour de changer , de s'améliorer, même un peu. Je ne dis pas qu'il y a pas des jours où j'ai pas un coup de mou. Je me demande pas si je finirais pas seul. Si, je vais un jour rencontrer l'homme de ma vie. Oui, ça m'arrive encore. Mais, ça dure quelques heures et dans des proportions beaucoup moins importantes qu'avant.

Aujourd'hui, je me plains plus du faite que je m'améliore pas assez vite. Je suis impatient de changer ce qu'il me reste à améliorer. J'essaye de croquer la vie à pleine dents.

Courage, tu vas y arriver.

Membre Anonyme

Bonjour et merçi pour vos messages,de toute façon je ne passerait pas a l'acte,car la mort me terrorise,je peut pas rien qu'a l'idée de me retrouver dans un caveau 😣 par contre j'ai vraiment peur d'avoir un avenir seul et sombre et toujour cette souffrance,je n'arrive pas a evoluer

rentrer dans la société me dégoute,je la déteste,j'aime mon look,aprés c'est vrai que physiquement,je me trouve par moment laid,pour ce qui est de changer de vie ect,je suis terrorisé j'ai peur,je préfére rester enfermé devant les jeux vidéo,et internet,car j'ai vraiment peur que les autres me jugent quand je sort j'ai cette impression d'êtrre vu comme un monstre, donc me retrouver tout seul dans un nouvelle endroit,ça me terrorise,je crois même qu'etre heureux me terrorise au final,meme si j'ai envie d'être enfin en paix avec moi même,je suis perdu,j'ai peur de l'inconnu.


● en ligne
Laird

C'est vrai que la société n'est pas très attirante. Mais, il y a des choses biens , malgré tout.

Bravo, tu as trouvé quelque chose de positif sur toi. Ton look. C'est un bon début 🙂 . Après, on a tous des moments, où l'on se trouve moins bien, laid, pas dans les critères stupides, trop grand, trop gros, etc. C'est normal.

Tu peux commencer à changer de vie petit à petit. Juste sortir dans la nature, te promener en ville, au moins 30 min, 1h. Et si les gens te jugement (99% du temps, ils croisent sans faire attention à toi) qui te dit que ce jugement est pas positif? J'ai bien le style vestimentaire de ce jeune. Sympa sa coupe de cheveux, etc etc.

Le fait, de parler ici de ce problème est déjà un grand pas. Tu es sur la bonne voie. C'est le premier pas le plus dur. 🙂

Membre Anonyme

Merçi Lairds,je sais pas dans leur regard,je les trouve froid cruel,comme si j'avais rien à faire la,donc j'ai du mal à croire que qu'elqu'un me trouvera charmant.


● en ligne
Laird

Les regards changeront sur toi quand tu ne seras plus dans ce tourbillon négatif. Ça changera parce que tu auras plus le même regard sur les choses. Leurs regards n'auront pas changé. Mais, ta vision des choses, oui.

Je sais que ce que je te dis là. C'est compliqué. Mais crois moi. C'est vrai. Je l'ai vécu. Quand tu changes ton regard sur toi et les choses, tout change.

Jstophe

Les choses ont la valeur qu'on leur donne. Les problèmes (j'ai horreur de ce mot, car je suis avant tout positif aujourd'hui) ont la valeur qu'on leur donne.

J'ai "touché le fond", dans ma jeunesse, mais j'ai rebondi, je ne sais comment, alors que je me sentais faible, lâche, perdu.

Des tentatives de suicide, oui, j'en ai fait suite à des déceptions amoureuses, mais je m'en suis remis, et retrospectivement, c'est tant mieux.

Un être humain n'est jamais un monstre (sauf exception dans l'histoire de l'humanité).

Tu es ce que tu es, tu te juges, bien ou mal. Les autres, s'ils te jugent, qu'importe, cela n'empêchera pas la Terre de tourner, le soleil de briller, les fleurs de fleurir.

Ici, tu sais que des gens qui ne te connaissent pas te soutiennent. Cela fait partie de la magie de BeTolerant.

Laisse battre ton coeur, tant qu'il bat, tu vis, alors vis vraiment. Une question à laquelle tu n'es pas tenu de répondre : Crois-tu en Dieu ?

Carlena

Bonjour,

Dans tes messages tu parles de passer à l'acte mais que tu n'as pas le courage pour. Je pense que le vrai courage, celui que tu as est de ne pas passer à l'acte justement, de décider comme tu le fais d'affronter tes souffrances, de continuer à vivre malgré cet insuportable sentiment que tu as en toi. D'en parler, là sur ce forum ou ailleurs. Alors pour moi tu es courageux et ce serait bien si tu pouvais en avoir conscience.

Il est difficile de voir la lumière là où nos yeux sont habitués à ne voir que l'obscurité. Cherche au fond de toi cette lueur d'espoir en la vie, accroche-toi y et fais-la grandir petit à petit afin qu'elle prenne plus de place.

On est beaucoup plus nombreux que ce que l'on pense à être passé par ce sentiment d'inutilité, de dégoût de la société ou de l'être humain. Et comme certain l'on déjà dit, mais on le répètera jamais assez, on s'en sort ! Alors pourquoi pas toi ?

Si je peux me permettre un conseil: entoure-toi (amis, associations, familles, personnel médical, animaux...) peu importe mais ne reste pas seul car plus on se referme sur soi (même si on aspire qu'à être seul)plus il est difficile de s'extirper de soi-même et plus on ressasse les pensées négatives et on se concentre sur ce qu'il y a de moche sans voir les belles choses qui pourtant sont si proches.

Je te souhaite de retrouver bien vite joie et bonheur.

Charlina

moi aussi j ai une tendance suicidaire...Ce que je te conseille est de mettre en scène artistiquement ton désir de mort.

Je suis devenue gothique, ça m'a aidée.

L'art sauve le cul.

Musique, poésie, théatre...vomis ton ressenti empoisonné

Membre Anonyme

Jstophe,je ne sais pas je suis mitigé je croit que ce que je voit,

Carlena j 'ai peur d'aller vers les autres,j'ai peur de ne pas leur plairent,et peur de la trahison surtout

Charlina ah bon? j'avait jamais songé à cette méthodes

Charlina

essaye, ça libère bcp

Yubels

Bonsoir/Bonjour !

La mort c'est le prolongement de la vie. C'est parce qu'on sait qu'on va mourir qu'on se sends vivant. Après je sais par expérience tout problème à une solution et tout tunnel à une fin (facile à dire quand on est à l'extérieur je sais). De plus derrière chaque événement se cache un apprentissage, oui meme les pires. On est tous unique et en meme temps on se ressemble tous. Tu as des qualités j'en suis sure. Comme je suis sure que tu es doué pour quelque chose, tu n'as juste pas trouvé quoi.

Membre Anonyme

Généralement, lorsqu'on est jeune, on est peu conscient du puissant rapport entre ce qu'on se sent être et l'emprise de ses origines, familiales, sociales. On grandit d'abord dans le regard et la parole de ceux qui nous sont proches, on ne pousse pas "comme ça", par hasard ou au gré d'un caprice, d'un désir, d'une volonté qui nous tomberait dessus.

La positivité comme la négativité qui nous habitent ou nous hantent, elles ont des origines, qui parfois sont très bien cachées. Quand un jeune nourrit des idées de suicide ou se sent raté, inutile, c'est qu'il porte le mal d'être d'un autre, d'un parent proche ou même plus lointain, et qui le tire en arrière.

Je remarque que tu n'évoques pas tes conditions de vie, comme si tu étais coupé de tout, dans une bulle, seul avec ton malheur. Or le malheur c'est comme un tissage, c'est très concret, il faut de la matière et un plan : c'est un projet. Un enfant vient au monde avec une énergie vitale mais autour de lui des personnes, sans même le savoir, peuvent glisser en lui un programme négatif, qui l'inhibe, le dévalorise et parfois même souhaite sa disparition. De l'extérieur ça ne se verra pas forcément, la famille passera pour exemplaire, mais dans l'inconscient il se passera tout autre chose, parfois de très sombre.

Si tu as un suivi psy, en principe tu abordes ce genre de questions. Mais pas forcément si toi-même tu ne sais pas les formuler. Alors, pour éviter d'aborder des réalités douloureuses, honteuses, scandaleuses qui impliquent d'autres personnes, il se peut que tu t'inventes des prétextes pour être conforme au regard négatif -très négatif !- qu'on porte ou a porté sur toi. Au cours de la vie il y a des éléments -notamment de jeunesse et d'enfance- qui remontent, comme des objets empoisonnés qu'on a jamais digéré, il y a des blessures qui se rouvrent parce qu'elles n'ont jamais été soignées. En général ni soi-même ni l'entourage ne comprend ce qui arrive alors, comme une maladie. Mais ce n'est pas forcément une maladie mais plutôt les symptômes de grandes souffrances passées inaperçues, oubliées et jamais exprimées.

Donc un travail psy et des activités comme du théâtre amateur ou du dessin, ou de l'écriture peuvent aider vraiment à faire remonter les énergies négatives qui te nuisent et polluent tout ton mental. Et pire, t'en culpabilisent sans doute.

Tu as manifestement de l'énergie pour te dénigrer, pour te plaindre, alors cette énergie, elle peut être orientée autrement pour te permettre de comprendre que tu es accablé par des réalités qui ne peuvent pas provenir de toi tout seul. Chaque détail compte dans des situations comme celle que tu sembles subir lourdement et tu as besoin d'être aidé, soutenu -de forte préférence par une personne extérieure à ton milieu, compétente et de confiance-.

J'espère avoir été clair et encourageant.

AngeDechue

suicider cest nul trop nul meme

tu vas mourir ils va se passer quoi tu crois ?

-tu vas detruire une merveille de la nature!

-tu vas redevenir un tas de particules :/

-deriere tu vas laisser sue quelle que personne en soufrance, crois pas que tu nest pas aimer

--(crois moi tas disparition va toucher des personne comme ta famille si ten a une. les personne avec qui tu discute sur les jeux. par fois tu dois sortir dehors tu fais un sourir contre quelle que humain ou tu caresse un chat abondonner qui vas le faire ??? je peux te cite encore une tonne dexample comme ca)

chaque etincelle de vie a son importance!!!

-tu te trouve pas attirant et tout. tes serieux la?? tu regarde jamais un miroir ou quoi (ca menevre les gens qui disent ca ca me fous meme en rage)

-fais du sport, change tas facon habiller( si cest naisseraire), fais attention a ce que tu mange, tas coiffure ext ext et la tu vas voir si tu vas te trouver moche encore ou pas

TU NAS RIEN SI TU NE FAIS RIEN.

tas encore beaucoup annee devant toi au lieux de passer ton temps a dire je suis nul.

avance droit devant

Brunette58

en effet tu ne sers à rien mais hey,c'est une bonne nouvelle non ? T'es pas un esclave,tu n'es pas là pour servir qui que ce soit tu es là pour vivre TA vie. Pour le reste c'est la loi de l'attraction.Nous sommes vibrations,il faut rayonner, vibrer positif pour attirer les autres.

Alors commences par te préoccuper de toi,^prendre soin de toi, voir ce que tu aimes faire,ce qui te met de bonne humeur qui pourrait te rndre épanoui...et là tu sortiras du cercle vicieux pour le cercle vertueux.

Dis toi bien que si tu veux sentir que tu as des choses à apporter la façon d'y arriver c'est d'être qq1 de ben dans ses baskets avec sa propre vie.Là oui tu auras des choses à apporter aux autres

Kitsune

Bonjour, ketimide. je n'ai pas pris le temps de lire les commentaire qui suivent le sujet que tu as poster. je viens juste avec mes bagages partager.

je vais éluder la question du passage à l'acte, parce que moi, justement, je suis passé à l'acte. cette douleur lancinante qui te bouf, je l'ai connu.

le passage à l'acte n'est pas une fin en soi pour plusieurs raison. la première c'est que tout déterminé que tu pourrait être, si tu te loupes, ta vie peut devenir le pir des enfers qui soit. toi tétraplégique, privé de toute tes faculté, sauf celle de penser, par exemple. sans compté que la mort peut ne pas survenir tout de suite et que tu pourrais agoniser pendant des heures, des jours, des mois, voir des années.

la second, mais là, c'est un domaine plus personnel, j'ai eu l'occasion de voire bon nombre de reportage sur les NDE tout ce qui n'est pas résolu ici, sera forcement à remettre plus tard.

voilà, ça s'est dit, venons en maintenant à ce qui me pousse à te répondre.

j'ai lu, et là, je me permet de te citer :

" j'ai l'impression d'être une merde inutile qui a rien à apporté, Je sert à rien,je suis banal,mes qualité d'autre personne les ont , donc pourquoi je suis née,j'ai l'impression que tout le monde me déteste et me voit comme une pauvre merde,même moi je me demande si je suis pas vraiment un monstre (...) "

le truc récurant, c'est que tu te sens comme une merde. dis toi que les plus belles fleurs s'épanouissent les pieds dans la merde, justement !!!

et quand je te dis ça, je n'ai absolument pas envie de plaisanter. c'est une réalité. plus on a quelque chose d'important en maturation en nous, plus on en chie à accoucher.

je note le désamour. tu te sens inutil, banal, voir même haït.

là encore j'ai de bonnes et de mauvaises nouvelles à t'annoncer. la mauvaise c'est qu'effectivement, les gens fuit devant toi. la bonne, c'est que ce n'est pas toi qu'ils fuient mais la négativité qui t'entoure.

je vais t'expliquer une chose, la vie c'est une aventure, mais pour la vivre, il faut sortir de sa zone de confort. toi, ta zone de confort, elle se situe dans le regard des autres et tu souffre parce que justement, tu es mésestimé. faut que tu arrete de penser aux autres. les autres sont des moutons qui aiment ce que les autres aiment et qui font ce que les autres font.

toi, tu ne le sais pas encore, mais tu es un aventurier. un indianajohn's qui s'ignore.

si tu ne rentre pas dans le moule, et que tu n'arrive pas à interesser les autres, c'est juste parce que tu n'es pas tarte !

faut que tu arrete de vouloir rentrer dans des cases qui sont trop petite pour toi et que tu commence à te lancer des defits, qui te permetront de te réaliser.

tu te demande pourquoi tu es né, mais faut il forcement une raison à tout ?

tu es né pour vibrer, pour boire l'univers à pleine gorger !!!

tu as soif des autres, mais bon dieu, oublie les ces autres, commence déjà par devenir ton meilleur ami.

ce mec qui te regarde dans le miroir tout malheureux, c'est celui dont tu as besoin pour partir à l'aventure.

va falloir que tu l'apprivoise parce que ce mec il en a bavé et je suis pas sur qu'il fasse confiance facilement.

ce mec, en apparence, il est semblable à plein d'autres mec. mais il a un truc que les autres n'auront jamais c'est qu'il utilise ses qualité, que d'autres ont, pour faire des choses que d'autres ne font pas. si tu lui donne sa chance, il pourrait t'épater. mais encore faut il que tu lui donne sa chance.

Pis faudra que tu sois constant, aussi, dans l'amitier que tu lui offrira. que tu l'emmène en ballade, que tu fasse avec lui, des trucs, que tu n'as jamais osé.

et surtout, surtout, ce mec, faudra que tu le fasse toujours passer avant les autres. parce que ce mec, c'est lui ton meilleurs ami.

le monde est comme un miroire. les gens ressentent ce qui émane de toi. si tu as envie d'être aimé réellement et apprecié à ta juste valeur, aime toi réellement et apprécie toi à ta juste valeur.

je suis sur qu'il y a plein de choses que tu as toujours révé de faire. je sais pas

je jete des exemple pèle mêle :

  • passer ton permi moto,

  • partir sur un coup de tête au bord de la mer pour marché dans l'eau et faire un crocodil de sable avec une carapasse de coquillage

  • apprendre à jouer d'un instrument de musique

  • faire le tour du mont blanc

  • faire un saut en parachute ou du deltaplane

  • une randonné à cheval (tien, j'ai peur des chevaux, mais ça pourait être fun, faut que j'essaye)

  • tester les insecte en apéritif

la liste n'a pas de fin. elle peut être agrémenter de grosse ou de petites choses, selon ton appétit.

la vie est merveilleuse mais personne n'a dit qu'elle était facile.

il faut construir son bonheur avec pugnacité et partir à la conquète des petites joies, tout les jours

et surtout, n'ai pas peut dêtre égoiste parce que personne ne peut apprendre à être heureux à ta place.

Otentik

Ketimide dis nous dans quelle ville tu vis de façon à pouvoir rencontrer des membres de beto.

Tu sais déjà qu'ici tu n'es pas jugé et c'est probablement des beto que tu devrais rencontrer dans un premier temps, ça te ferai un bien fou et tu pourra ainsi reprendre confiance en toi.

Lindos

"je suis suivi psychologiquement mais j'ai l'impression que rien n'avance"

La peur est naturelle, elle est faite pour sauver la vie en cas de danger vital, mais elle ne doit pas prendre notre controle.

Autant que je sache il n'y a pas de solution miracle pour vaincre les peurs, mais en combinant des petits gains, des petites victoires, de façon soutenue dans la durée, on peut se remettre à flot.

On peut difficilement changer les contraintes de la vie, et la forte concurrence entre les gens. Mais on peut trouver un équilibre entre trop s'isoler, trop d'évitements, et se laisser envahir et submerger par les contraintes imposées par les autres. Les deux sont des écueils, mais c'est notamment le cas de s'isoler pour tenter d'échapper à la peur.

Retrouver un comportement social peut se réapprendre en s'imposant une vie régulière, en affrontant ses peurs, en guérissant ses addictions, si nécessaire en se faisant aider médicalement.

Pour que cela ne soit pas physiquement insurmontable, baisser biologiquement le niveau d'anxiété, des peurs, du découragement entrainé par un état déprimé, est possible par une petite béquille chimique.

D'autres techniques ont fait leur preuve, telles que l'hypnose médicale.

Moyennant toutes ces béquilles, et bien d'autres possibles telles qu'une activité valorisante ou des activités relaxantes, ne dispensant pas de faire soi-même des efforts à notre portée, il est possible de reprendre confiance en soi, et d'accepter que la vie soit ponctuée de satisfactions, mais aussi d'échecs, et même d'épisodes douloureux.

Et possible de plaire, car pour séduire il faut déjà s'aimer et de respecter un minimum soi-même.

J'insiste un peu sur cette combinaison de petits gains, sur une longue période.

Car c'est un peu comme faire rouler un lourd train de marchandise, c'est une combinaison d'actions et de forces très modestes, mais continues et durables, qui lui font progressivement prendre de la vitesse. Et c'est aussi sa vitesse, son inertie, qui vont lui permettre de surmonter sans trop de difficulté de petites montées, des complications transitoires. C'est peut etre moins prestigieux qu'un puissant SUV sportif, mais on ne choisit pas son corps ni ses traumatismes, il faut faire avec, et il n'y a que le résultat honorable qui compte.

.

Kitsune,

"tester les insectes en apéritif"

Je te recommande les sauterelles grillées à l'huile pimentée.

En tout cas, ne jamais tester un insecte cru, non cuit, ils sont souvent fourrés de parasites qui se font un plaisir d'élire domicile dans nos organes, d'y grouiller de façon répugnante, et d'en être difficilement délogeables...

Reste que le principe de s'étonner de notre vaste monde est bon, comme l'est aussi de pouvoir compter sur nos amis les animaux pour nous remonter le moral ^^

LiptonIceTea - modifié par LiptonIceTea le 13/02/2020 - 14:12:13

Bonjour Ketimide,

Il est dur d’entrevoir des moments de bonheur lorsque l’on ne connaît que la souffrance. Ces ondes négatives qui tournent autour de toi t’ont peut–être finalement ôté la vue sans t’en rendre compte? Mais est-ce que c’est réellement la réalité ? Toi, tu en es persuadé, puisque tu nages continuellement dans le noir sans voir une parcelle de lumière. A première vue, ça à l’air inaccessible, et ça à l’air vrai, puisque le nuage noir ne laisse rien transparaître et on a l’impression qu’il n’y a rien derrière. Mais la réalité est tout autre. Il y a réellement de la lumière qui s’y cache. C’est un peu comme une méchante illusion. Et ces mots prendront du sens lorsque tu auras touché à ces moments de joie de quelque nature qu’elles soient et qui te sont propres.

**J'ai l'impression d'être une merde inutile qui a rien à apporté, Je sert à rien,je suis banal,mes qualité d'autre personne les ont , donc pourquoi je suis née,j'ai l'impression que tout le monde me déteste et me voit comme une pauvre merde,même moi je me demande si je suis pas vraiment un monstre

**

Est-ce qu’il faut nécessairement servir à quelque chose pour être légitime de pouvoir respirer ? J’ai l’impression que tu es emprisonné dans le regard des autres et que tu te plies à leur exigeances. Mais est-ce vraiment la meilleure chose à faire ? Je rejoins l’avis de brunette58. Tu vis avant tout pour toi, pas pour les autres. C’est un peu comme si tu leur laissais le droit de choisir et de disposer comme bon leur semble de ta vie. Ne serait-il pas mieux que tu choisisses toi–même comment vivre ta vie et ce qui te rends heureux TOI ?

Membre Anonyme

bonjour si vous avez raison tous,pensez à moi m'aimer moi,mais avec mon mental je vous jure c'est difficile,et quand je vois que personne viens vers moi,ou s'intéressent à moi,ça aide pas ça me renfonce,je sais que je fait,trop attention au regard des autres,j'aimerai en avoir rien à faire,mais comme j'ai pas de petit ami,car personne vient ver moi,ben j'y fait attention,je fait trop fixette à assécher d'avoir absolument qu'elqu'un.

défois j'aimerait passez à autre chose et me dire qu'être célibataire c'est pas la fin du monde,mais à chaque fois la société et la pour me rappeler que il y a l'amour 😠

Otentik je vis à Gaillan en Médoc

et pour les insectes Kitsune et Lindos,je pourrais pas ça m'ecoeure 🤢 les insecte j'en ai

Brunette58 - modifié par Brunette58 le 13/02/2020 - 23:04:38

Déjà les amis ça ne tombent pas par miracle comme ça.C'est quand même rare qu'on devienne ami avec des gens qui débarquent comme ça en nous croisant dans la rue.

Arrête ta fixation sur le regard des gens.D'abord la vérité c'est que 9 fois sur 10 les gens en ont rien à faire . Et pour le 1 sur 10 son avis change quoi à ta vie ? Ben rien. Ca t'affecte car tu as décidé que ça la devait. Comme on dit "les autres ont sur nous le pouvoir qu'on leur accorde".

Pour se faire des amis la meilleure façon,la plus naturelle...c'est quand on connait des gens à force de les fréquenter.Genre au boulot ou dans une activité genre sport.Et ça tombe bien parce que ça ça fait voir autre chose et ça te donne des sujets de conversation etc...

oui se faire des amis en restant cloitré chez soi et en ayant peur du moindre regard ça ne marche pas.

Quand tu auras compris que tu vas attirer les gens quand tu te seras d'abbord occupé de toi...

On a envie d'être ami avec qq1 qui a le smile,il a des projets on a envie de participer,on partage des passions communes...sentir que l'autre déprime et qu'on est une bouée de secours ça donne le vertige.

Membre Anonyme

Complètement d'accord .

Tu as reçu bien des avis mais si tu ne fais pas l'effort de t'aider toi même rien ne changera .

Les gens ne viennent pas vers toi ?!

Vas vers eux .

Etre célibataire n'est pas une tare : un comble sur un site de rencontre , non ?!

L'absence d'estime de soi a le même effet que l'excès d'estime de soi : un effet répulsif .

Si tu te détermines en fonction de "ce qu'on en dit" ou "ce qu'on en pense" , tu risques fort de ne pas voir le bout du tunnel avant longtemps .

Bouges toi , secoues toi :)


Sujets similaires
  1. Où commence, et où s'arrête le respect des gens.
  2. bipolaire,trouble de la personnalité et l'amour ?
  3. Suis je different?
  4. La mort est t'elle la solution pour être enfin en paix?
  5. Je fais comme si j'allais bien mais je souffre...
  6. La fille qui me plaît est en couple..
  7. le sentiment d' inachevé
  8. Peur de la première fois
  9. Aucune expérience...
  10. Perdu dans son corps
  11. Ce sujet n'existe plus du tout.
  12. Foi et sexualité

  S'inscrire pour participer