Pensez-vous que deux couples bisexuels puissent partager leur vie sous le même toit ?

Fabrice1971 - Modification par Wiloooo le 17/02/2020 - 11:26:52

Pensez-vous qu'il serait concevable de vivre à quatres (deux couples homme bi et femme bi qui décideraient de vivre ensemble ? Y aurait-il que des avantages ? Comment l'accepterait leurs famlles, leurs amis, leurs entourages ? Y-a-t-il déjà des couples qui ont essayé ou qui vivent comme celà ?


● en ligne
Mimosa - modifié par mimoza le 18/12/2019 - 20:49:47

Lol.

Ce serait la fete au village !

Si mes calculs sont bons, cela fait six possibilités de couples différents, trois trio et un quatuor. De quoi varier un peu les plaisirs en somme.

Membre Anonyme

Bonsoir Fabrice,

A priori, ce doit être faisable à mon avis, si les trois autres sont patants, mais je doute qu'ilny ait que des avantages, compte tenu des difficultés pouvant exister dans un simple couple. L'acceptation de cette situation par les autres est sans importance, c'est ton choix de vie privée ; vivez-le secrètement ou imposer-le naturellement sans complexe.

Concrètement, tout cela n'est pas de mon rayon et je pense que les témoins pouvant te renseigner sont des oiseaux rares.

PhilPhil

Frango

Bonsoir Fabrice,

Ton message est assez inattendu, mais intéressant.

Alors, pour répondre à tes questions, voici des réponses "qui n'engagent que moi"...

1 - Oui, ce serait certainement concevable (en témoignent, d'une certaine manière, les communeautés hippies des années 68-70).

2 - Que des avantage ? Aucune situation ne présente que des avantages, ni que des inconvénients. Ca se saurait ! Il y a ce qu'on fait par tradition, par éducation, ou par instinct. Nous sommes "conditonnés" à ne pas trop nous poser de questions (en principe...).

3 - Tout dépend de l'ouverture d'esprit de chacun. Comment se mettre dans la tête des autres ?

4 - (Certainement) No comment, je ne suis pas concerné....!

Bonne soirée, Frango.

Fabrice1971

Pourquoi inattendu ? c'est juste un débat que je lance et ce n'est pas une solution que j'envisage pour notre couple.

Mais je me disais que certains bisexuels (elles) ont besoin d'avoir une sexualité avec les deux sexes en même temps ou par alternance et donc la solution d'un regroupement de deux couples bisexuels pourrait, peut-être, être une solution pérenne pour certaines personnes.

Frango

Fabrice, ne t'arrête pas sur un simple mot...

Le problème des discussions par mails, ou par courrier, c'est qu'on ne voit pas le visage de celle ou de celui qui écrit les mots ou les phrases...

Ca m'a fait sourire, voilà tout, parce que ce n'est pas courant, dans mon "environnement habituel de vie"....

Si, pouir toi, c'est une solution, tu fais bien de l'nvisager.

Voilà, c'est mieux comme ça ? N'y vois aucune critique ou aucun jugement, tu sais très bien que je m'en garde toujours.

Mention spéciale pour Mimoza qui a écrit : "Ce serait la fete au village !" Là, ça m'a fait éclater de rire et ça m'a fait du bien... Car après plus d'une semaine de galère dans les transports en commun, ça m'a détendu... Merci Mimoza !!!

Bonne soirée à tous, Frango.

Eko33

Bonjour,

Est-ce qu'il serait convenable, et bien, il s'agit d'un choix consentie entre personnes en pleine possession de leurs moyens donc je dirai que oui c'est convenable. Dans un sens plus large, donc la société, ca l'est moins mais il suffit de dire que c'est une colocation et pour les proches la vérité, tout simplement.

Il y aurait plus d'inconvenients celon moi, déjà que c'est pas évident de se mettre d'accord à 2 alors à 4. Mais il y a aussi des avantages notamment sur le fait de ne pas aller voir ailleurs, mais également d'autres.

Pour la réaction des proches, ca dépend des proches donc là pas vraiment de réponses, se préparer aux questions mechantes (comme d'habitude).

Il y a eu un article dans Têtu sur les trouples, tu y trouvera peut-être des réponses sur certaines de tes interrogations.

Est-ce que tu ressens le besoin, ou l'envie, d'avoir une relation avec une femme en plus de ton copain ?

Lindos - modifié par Lindos le 19/12/2019 - 20:00:53

J'ai cru comprendre que c'est plus ou moins ce que faisaient les communautés libres et un peu hippies de l'apres seconde guerre mondiale. Qui pouvaient rassembler plus de deux couples.

A mon avis cela a deux limites, peut etre même trois.

La première est la jalousie, qui se retrouve dans les polygamies traditionnelles, lesquelles les controlaient par des règles strictes, culturelles et/ou religieuses.

La seconde est que dans un tel groupe sensé avoir une organisation horizontale, il se dégage toujours un chef, un gourou, un mâle ou une femelle alpha. Et s'agissant d'activités sexuées, tous finissent par devoir passer sous l'alfa y compris ceux ou celles qui s'en serait volontier passé. C'est d'ailleurs bien souvent ce qui a coincé dans ces communautés, lorsque les enfants nés de ces unions libres y ont été mêlés.

Certe on peut supposer que la liberté sexuelle est mieux clarifiée de nos jours, mais c'est le cadre social qui ne suit pas, et peut créer des distorsions. Troisième limite que je vois.

En effet le code civil ne connait que le couple et ses enfants, tous ses droits et devoirs tournent autour. Les beaux-parents n'ont quasiment aucun droit. Et je n'imagine même pas la situation administrative d'une communauté de plus de deux couples, la tête de la protection de l'enfance, et la complexité jurique quand ils se séparent.

Bon en même temps cela doit déjà (ou encore) exister, il y a bien des polygames en France alors que c'est même strictement interdit. Et qui ne tente rien n'a rien.

Reste que gérer une relation c'est déjà pas une mince affaire, gérer une petite entreprise amoureuse sans cadre juridique doit être épique ^^


Sujets similaires
  1. Cherche témoignages sur la bisexualité.
  2. Première fois avec une fille
  3. Bisexualité attirance physique et caracterielle
  4. A la recherche de soi
  5. La bisexualité
  6. Ma bisexualité me complique la vie...
  7. Je ne sais plus ce que je suis ?
  8. Crise de la 40aine a 26ans
  9. Complètement perdue et triste
  10. Besoin de combler un manque
  11. Petit témoignage personnel du jour.
  12. Se découvrir de nouveaux horizons.

  S'inscrire pour participer