Débat Quels droits face aux aggressions homophobes?

Kahad
Publiée le 21/04/2019 à 04:40 - Modification par Wiloooo le 18/02/2020 - 10:19:43
Auteur du sujet

Bonjour à tous et à toutes ! Bon, je vais commencer par vous mettre dans le contexte : je suis en couple avec une fille (relation lesbienne) et on ne cherche pas à le cacher parce qu'on estime qu'on a droit de vivre notre amour comme n'importe quel autre couple. Malheureusement, c'est également accepter de subir tous les actes homophobes ou remarques desobligeantes, les regards au coin de l'œil en passant sur le trottoir, les hommes qui vous prennent pour des putes (je ne categorise pas évident, je parle juste de ce qu'il nous est arrivé) et les groupes d'ados qui viennent vous aborder sans complexe en vous demandant votre âge et si vous êtes bien deux filles qui s'embrassent. Ce qui me choquera le plus c'est quand on s'était allongée dans l'herbe près d'un jeu pour enfants et que les mômes, fraîchement formés par un système ou des parents homophobes, s'approchaient de nous en balançant fièrement des phrases telles que ''huum c'est vraiment bizarre ici, on dirait des lesbiennes'' ou ''il faudrait appeller les gendarmes pour leur dire d'arrêter''. Et cette phrase m'a fait tiquer. Je viens d'avoir la majorité il n'y a pas si longtemps et ça me fait me préoccuper de mes droits, par souci d'autonomie. Alors j' en viens à aux questions suivantes : est-ce que quelqu'un saurait quels sont les droits qui nous défendent contre des aggressions homophobes ? Que pouvons-nous revendiquer comme libertés ?

Je pense qu'on a un peu tous vécu ce genre de cas, que ce soit de près ou de loin, et je serai aussi curieuse de savoir ce qu'il vous est arrivé, ou si vous avec des conseils ou des recommandations en tout genre je suis preneuse :)

Merci d'avoir pris le temps de lire en tout cas et soyez heureux, qui que vous soyez :3


Membre anonyme
Publiée le 21/04/2019 à 05:46

Déjà , t'évites les jardins d'enfants pour tes ébats amoureux . Sans déconner ?!

Membre anonyme
Publiée le 21/04/2019 à 05:48

18 ans ?! ... fake surtout .

Membre anonyme
Publiée le 21/04/2019 à 05:52

Vous devez drôlement vous emmerder:)))))

(qui plus est en couple , quelle tristesse . pour vous)^^

Lindos
Publiée le 21/04/2019 à 07:08 - modifié par Lindos le 21/04/2019 - 07:22:15

Sur le papier la loi augmente les peines lorsque les injures, diffamations, discriminations, harcellement, violences, etc, ont un caractère homophobe. Actuellement nos institutions respectent le droit, même si ce n'est pas necessairement facile de porter plainte et de prouver les faits, si les procedures sont longues et avec un résultat souvent peu contraignant.

En pratique il existe des zones de non droit, dans les lieux publics où le droit peut se faire respecter le salut est encore souvent la fuite ou l'indignation publique sur internet, et dans les lieux privés oû chacun fait un peu ce qu'il veut, il y a des milieux tolerants et des milieux intolérants voire violents moralement ou physiquement.

Pour être à peu près sur d'obtenir justice il faut être laissé pour mort, ou que ton agression pèse sur une élection, mais c'est rarement le cas car les gays sont peu solidaires, sauf si tu te fais aider par une association de défense des droits des gays.

Même si l'adolescence est encore bien souvent une zone de non droit entre mineurs, si tu as 18 ans comme tu l'indiques tu as sans doute été éduquée dans l'idée que tu as le droit d'être visible, et de te comporter comme les hétéros. La sur-protection des mineurs limitant les abus d'autorité des adultes - par ailleurs tout-a-fait légitime - tombant de facto, tu te retrouves plongée dans un panier de crabes qui ont les pinces acérées. Et où, surtout, le populisme et les croyances homophobes regagnent du terrain, y compris sur le plan politique.

Il n'a jamais été aisé de s'embrasser en public a fortiori en face d'un jardin d'enfants, mais cela pourrait le devenir de moins en moins, surtout pour les gays et lesbiennes.

S'embrasser en public est un droit, surtout chez les jeunes qui ont encore la beauté de la jeunesse, mais c'est aussi un risque. En 2016 un jeune étudiant brillant prénommé Marin a été laissé pour mort à Lyon pour avoir défendu un couple hétéro qui s'embrassait, il a reçu depuis la légion d'honneur mais il a tout perdu de ses capacités physiques et son brillant avenir.

Je te conseillerais volontier de vous embrasser dans les lieux gays et lesbiennes qui présentent, actuellement, plus de sécurité.

  S'inscrire pour participer au sujet