Je ne vais pas bien, et je n'arrive plus a faire semblant

avatar contributeur anonyme
Anonyme
12/08/2021 à 04:57

Je ne sais pas se que je cherche en écrivant ses lignes, pas de l'aide, pas une solution, car il ny en a pas... jai juste envie de mexprimer une dernière fois, je suppose. Jai perdu gout a la vie, je suis dépressif depuis longtemps déjamais la je suis a bout de ce que je pouvais endurer, je nai plus de force, ni mental, ni physique. Je nai plus confiance en qui que se soit, je nai plus aucun objectif, plus rien qui me motive a continuer, juste la souffrance et un énorme sentiment de solitude qui me tue a petit feu... toute les personnes a qui je tenais, a qui je fesait confiance mon soit trahit, soit abandonner, je nai personne. 25 ans et je nai jamais eu la moindre relation, personne a jamais eu envie de moi dans sa vie, en tout cas pas sentimentalement... je narrive plus a sourrire naturellment, je me force tout le temps pour faire genre mais en réaliter jai juste envie de fondre en larme tout les jours, de ne plus faire deffort pour qui que se soit. Je nai plus envie davoir espoir, sa suffit juste a me faire encore plus mal quand tout se casse la gueule, car sa fini toujours par arrivé, les chose bien qui marrive ne dure jamais et creuse encore plus ma dépression une fois fini... chaque jour mon je sent mon coeur se briser en continue, et cela me fait trop mal, jai encie que sa sarrête, cè mon seule désire aujourdhui. Plus rien na de sens, cette vie, cette souffrance... le pire cè quil ny aura personne pour être a mes cotés se jour la, je vais mourir comme jai vécu : seule, déprimer et en larme...

avatar ancien membre
Ancien membre
12/08/2021 à 08:44

Bonjour Anonyme

As-tu de la famille ? Des amis? Des gens qui t’aime Auxquels te raccrocher ?

Tu sais je me suis déjà retrouvée dans ta situation mentale et physique. Plusieurs fois. Alors je comprends. Par contre ce qui m’a sauvée à plusieurs reprises c’etail m’a famill et mes amis.

Ne garde pas cette douleur insupportable en toi. Parle leur. Tu verras qu’il y a des gens qui t’aiment et qui tiennent à toi.

D’un point de vue pratique : demande ton hospitalisation d’urgence: les diffèrents médecins s’occuperont de toi et te médicaliseront. Ce n’est pas grave tu sais ce sera passager. Et quand tu y verras plus clair tu te rendras compte que tu as encore plein de choses à vivre et que la roue tourne. Si tout te paraît insurmontable aujourd’hui tu verras qu’un jour tout s’arrangera. La vie n’est certes pas un long fleuve tranquille mais elle est faite aussi de promesses et d’espoir pour peu qu’on se donne la force d’y croire.

Allez courage

Va à l’hôpital medicalise toi reprends toi en main et je te jure qu’un jour tout ira mieux

avatar ancien membre
Ancien membre
12/08/2021 à 11:29 - 12/08/2021 à 11:32

Citation de Anonyme #370059

Bonjour anonyme,

Je pense ressentir ce que tu peux vivre. J'ai vécu des gros passages à vide comme le tiens mais sache une chose: tu n'es jamais seul!

Tes pensées sont piratées et déformées par ton gros mal être ( imagine un espèce de gros monstre obscur qu'il faut virer de ta tête). Tu ne sais plus réfléchir de manière normale et le monde autour de toi te semble invivable et horrible. C'est déjà bien de s'en rendre compte dans un 1er temps et de partager ses émotions. Mais si tu penses ( et c'est le cas) que tu n'arrives plus à surmonter tout seul ce mal... il faut demander de l'aide... il faut te faire aider...ce n'est pas une tare...ça arrive à plein de monde tu sais? Ça m'est arrivé à moi, à d'autres... ça arrive tous les jours ! Tu n'es pas le seul ...

Donc je rejoins vraiment ce que dis aislinn...

Prends soin de toi et demande de l'aide à des professionnels de la santé.

Tout peut aller mieux 😉

avatar contributeur de Arnaudmouret
Arnaudmouret
12/08/2021 à 12:01

Tu sais moi j'ai commencé ma vie sexuelle et sentimentale qu'à 25 ans. Parfois quand on est homosexuel on a du mal à s'accepter et notre vie amoureuse commence plus tard. Pour ma pàrt, à partir du moment où je me suis acceptée j'ai commencé à "vivre". Le sentimental a été quelque chose. Mais depuis que j'ai accepté mon handicap ma vie est sublime !

avatar contributeur de Tiloupgre
Tiloupgre
12/08/2021 à 13:41

on n'est jamais au bout , on peut encore enduré plus et finir défois par y trouvé un équilibre .... c'est pas la meilleurs façon de vivre mais y'a mieux et y'a bien pire

profite de l'instand , laisse passé les choses , les chose chiante finissent toujours par passer question de temps

pour le coté médical a toi de voir mais perso il n'y a rien a attendre d'eux sauf de l'utopie .... le mieux c'est que tu prenne sur toi , fais des truc qui te plaise , oubli les truc qui ne te plaise pas et va de l'avant

dis toi que t'es pas le seul dans cette situation même si ça ne rassure pas ...

fait toi un profil ici défois que tu y fasse une rencontre 😉

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
12/08/2021 à 15:22 - 12/08/2021 à 17:12

Citation de Anonyme #370059

Chèr.e Anonyme,

J'aimerais te serrer fort contre mon cœur, te dire que cette tristesse n'est pas réelle, juste un signal d'alarme que t'envoie ton cerveau pour te faire savoir qu'il est en carence (grave) d'éléments essentiels pour lui, peux-tu demander à faire de toute urgence un bilan sanguin complet ? L'infirmière.e peut venir te faire la prise de sang à domicile si cest inscrit sur l'ordonnance et tu reçois tes résultats chez toi : la carence peut ainsi être mise en lumière et tu peux dès lors adapter ton alimentation en la complétant avec ce qui manque à ton organisme pour retrouver sa joie naturelle (calcium, magnésium, fer, etc...). Ne crois pas une seule seconde à ce que te dit ton cerveau lorsqu'il est carencé ! Ta vie est bien plus vaste que des neurotransmetteurs ! Trop de gens autour de moi sont partis sans appeler à l'aide ! Le fait que tu aies écrit ce post montre que tu as de bonnes ressources en toi : décroche ton téléphone et appelle tout de suite un médecin ou prends rdv sur Doctolib ! Nous serons ravi.e.s de papoter avec toi sur le chemin de ton rétablissement, big hug l'ami.e, hâte d'avoir de bonnes nouvelles de toi ❤️

avatar contributeur LifeDust
LifeDust
12/08/2021 à 19:03 - 12/08/2021 à 19:18

Hello,

Je n'ai pas beaucoup l'habitude d'écrire sur les forums mais ton appel au secours me remue ..

Le fait que tu viennes ici signifie que tu as encore de la force au fond de toi pour essayer d'aller mieux, et que tu en as envie.

Comme l'ont dit les autres plus haut, tu es dans une boucle négative et tout, absolument tout doit te paraitre noir. Je te conseillerai la méthode des petits pas. Chaque petit pas compte. Fais des choses qui te font / faisait plaisir. Te balader même 30 minutes, écouter les oiseaux chanter, parler à un(e) ami(e), passer du temps en famille, lire, regarder un film ... et surtout fais toi aider par des professionnels si tu en ressens l'énergie. Et comme l'a si bien dit Doremi, le cerveau, sa chimie, finisse par se dérégler, et une supplémentation en minéraux peut être bénéfique. Je pense personnellement au magniesium, qui avec des extraits de plantes m'avait beaucoup aidé. Certains penseront que les effets sont placebo, qu'importe, du moment que des effets sont là.

Reviens parler ici, et tu auras une oreille attentive

avatar ancien membre
Ancien membre
12/08/2021 à 21:42

Salut Anonyme,

Je suis d'accord avec ce qui a été dit plus haut. Les symptômes dépressifs et la dépression épuisent le corps et l'esprit. C'est un combat interieur qui use. Ta fatigue est tout a fait normale, ton desespoir aussi..

Il peut y avoir plusieurs causes a cet état. Le bilan sanguin peut reveler des carences, un accompagnement par un medecin generaliste ou un therapeuthe peut te donner des pistes de chemin dans ton labyrinthe interieur. Pour l'avoir vécu, je comprends. Maintenant, avec le recul de ces crises, je pense qu'il ne faut pas trainer pour agir quand on sent ce genre de symptomes. Parce que tu fais vite de glisser et de ne plus avoir la force daller consulter.

Alors un seul conseil.. choisis de survivre et va consulter ton medecin generaliste ou nimporte quel medecin qui te prendra rapidement. Explique lui ton ressenti et fais lui confiance, les médecins sont formés pour soulager et orienter en cas de symptomes depressifs.

Courage, je suis de tout coeur avec toi. Il est possible de sortir de cet état, tu peux encore ressentir de la joie et de la vie en toi. Donne toi une chance.

Plume

avatar contributeur de Dime
Dime
12/08/2021 à 21:59

Citation de Plume #370115

Sauf qu'Anonyme est dans une spirale descendante qui exclue à priori d'aller vers le haut, c'est a dire de faire une démarche pour se faire aider.

Personnellement, je ne sais pas que répondre à ce genre de propos.

Si ce n'est de penser à se décentrer. Casser cette spirale destructrice. Dieu peut-etre ? Bouger aussi, aller voir un ami loin de chez soi ? De la famille peut-etre ? Une grand-mère ?

En tout cas, tu n'es pas seul sur cette terre.

Bisou.

avatar ancien membre
Ancien membre
12/08/2021 à 23:14

Bonsoir

Bravo pour ton appel ici, tu peux joindre SOS Amitié au 01 40 09 15 22.

Tu peux aussi joindre le 15 la dépression se soigne j'en sais quelque chose, je continue encore aujourd'hui des soins thérapeutiques en hôpital de jour et psychologue privé. Concentre ton énergie pour te faire hospitalisée c'est ton urgence!

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de HaricotMungo
HaricotMungo
13/08/2021 à 09:03

Bonjour Anonyme,

Je suis d'accord avec plume.

Fait un tout petit effort , aller consulter ton médecin généraliste ou n'importe quel médecin. Ils savent t'aider .

La dépression, ça peut se guéri tout seul sans traitement ou thérapie. Mais c'est long , 6 mois à deux ans pour le premier épisode majeur. sachant que quand ça dure trop longtemps, il risque de développer de la dépression chronique, ce qui va prendre beaucoup beaucoup plus longtemps a guérir. Accorder la confiance à ton médecin , tu verra après 1 mois de traitement, ce serait le jour et la nuit.

Après avoir sortir de cet état là , seulement là, tu pourrais commencer à voir plus clair des choses. Et petit a petit tu reprendra le plaisir , la passion pour la vie.

Bon courage.

avatar ancien membre
Ancien membre
11/08/2022 à 02:40

ce que tu me décris est la conséquence d’un épuisement face aux épreuves de la vie.

Nous avons des batteries qui nous permettent d’avancer et les coup dur et les épreuves etc. vont vider ses batteries. tu décrit clairement les symptômes quand ces batteries ont étés vidées par les épreuves de la vie, cela ce soigne cela s’appelle une dépression seulement 30 % de la population connaîtra cela et cela ne survient uniquement en relation avec les coups durs

avatar contributeur de Pom2reinette
Pom2reinette
11/08/2022 à 07:43

Courage à toi

Ton message posté ici te prouve, si besoin est, que ton ressort de vie n’est pas cassé, juste bien coincé. Rassemble ton énergie pour parler à un proche, un voisin…, appeler ou demander à quelqu’un d’appeler le centre médico psychologique (le 1er rdv ne t’engage à rien et c’est une prise en charge gratuite et adaptée à ton besoin), ton médecin traitant, un psychologue ou psychiatre, le 15 ou sos amitié comme dit plus haut.

Ce premier pas est difficile mais tu vas y arriver. Et n’hésite pas à poster ici, on est nombreux là à t’écouter et pouvoir te répondre.

avatar contributeur de Betty Bee
Betty Bee
11/08/2022 à 07:56 - 11/08/2022 à 08:30

@didi69 et @pom2reinette z'arrivez un peu tard non ? (allez je vous donne un indice: "2021")

J'espère que depuis l'été dernier l'OP a réussi à surmonter sa détresse et trouver de l'aide... Je voulais juste réagir à ça:

Citation de Tiloupgre #370077

pour le coté médical a toi de voir mais perso il n'y a rien a attendre d'eux sauf de l'utopie .... le mieux c'est que tu prenne sur toi , fais des truc qui te plaise , oubli les truc qui ne te plaise pas et va de l'avant

@Tiloupgre, je devine que tu n'a jamais vécu un réel épisode dépressif. Je ne t'en fais pas reproche (bien au contraire je m'en réjouis pour toi), mais du coup tes "conseils" sont je le crains totalement inadaptés. La dépression (la vraie, pas le petit coup de blues ordinaire) est une souffrance terrible et qu'on ne peut surmonter seul.e. Le désordre neurologique est tel que le sujet n'a plus aucune capacité au plaisir, plus aucune appétence pour quoi que ce soit, et plus aucune "réserve" lui permettant de remonter par lui-même. Dire à l'OP de "prendre sur soi" est non seulement absurde (iel a totalement épuisé sa capacité à "prendre sur soi"), mais pire cela contribue à l'enfoncer encore plus. Quant à "faire des trucs qui lui plaise", justement, il n'y a à ce stade plus rien qui puisse susciter un quelconque plaisir.

Pour le côté médical comme tu dis, c'est justement là qu'il faut se tourner en premier et en urgence. Les antidépresseurs et anxiolytiques ne vont certes pas régler par eux-même la cause première de la maladie, mais ils permettent de réguler suffisamment l'activité neurologique pour éviter le pire et retrouver une capacité à penser sainement et à éprouver des satisfactions qui aussi minimes et dérisoires puissent-elles paraître n'en sont pas moins indispensables au rétablissement. C'est comme le masque à oxygène pour quelqu'un en détresse respiratoire: ça ne traite pas la cause première, mais sans, les chances de survie du patient sont dangereusement faibles.

J'espère sincèrement que l'OP a réussi à aller demander l'aide médicale dont iel avait un besoin vital et urgent.


Yes I know I'm queer...

avatar contributeur de Pom2reinette
Pom2reinette
11/08/2022 à 08:04

Citation de Betty Bee #413836

Oh moi les dates tu sais … on est en 2022 ??

😛

Oups

Me suis laissé influencer par Didi69 🙃

Mettons… le message servira peut-être d’appui à quelqu’un d’autre

avatar contributeur anonyme
Anonyme
30/10/2022 à 23:10

Ahah sa fait chaud au coeur de voir que même après tout ce temps il y encore des personnes qui se préocupe de se post, je nai pas beaucoup répondu aux messages ici (a cause de ma phobie social 😅) mais merci a tous ceux qui se son donner la peine de répondre, sa fait vraiment du bien

avatar contributeur de Betty Bee
Betty Bee
31/10/2022 à 15:29

Citation de Anonyme #427655

Hello Anonyme... Contente de savoir que tu es encore là, j'espère que ta situation s'est au moins un peu améliorée - je suppose que c'est le cas pour que tu sois revenue faire coucou. Ne te sens aucunement obligé de répondre, mais n'hésites pas non plus si tu souhaites partager, c'est une petite communauté mais avec beaucoup de coeur.


Yes I know I'm queer...

avatar contributeur de Letitbi
Letitbi
31/10/2022 à 15:55

Bettybee j'aime beaucoup ta pédagogie sur la réalité des épisodes dépressifs.

Anonyme, garde espoir et reconstruis doucement comme tu peux ta joie de vivre.

Pom2reinette, un mot gentil n'est jamais perdu !

avatar contributeur anonyme
Anonyme
01/11/2022 à 02:19

Honnêtement, sans vouloir alarmer qui que se soit, même s'il s'en est passer des choses depuis, je croit que je ne me sent pas vraiment mieux qu'a l'époque ou j'ai écrit ces lignes, pt même encore moins bien en ce moment en fait... je ne sait toujours pas comment aller mieux, rien ne m'aide a me sentir bien, j’ai l’impression d’être dans un cauchemar continu, et je n'arrive pas a m’en sortir... mais je suis toujours la, même si je ne sait pas par quel miracle j’ai pu tenir jusqu’a présent (ou pt que ce n’est pas un miracle mais une malédiction, pour continuer de souffrir toujours plus, je ne sais pas, je ne sais plus grand chose a propos de quoi que se soit a vrai dire)

avatar contributeur de RedRose
RedRose
01/11/2022 à 06:40

Bonjour anonyme,

De bons conseils t'ont été donnés, j'espère que tu pourras les relire et que tu trouveras la force d'alerter ton médecin traitant si tu en as un..

Je ne vais donc pas en rajouter mais juste t'envoyer de big hugs ....

Courage....

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
01/11/2022 à 06:59

Citation de Betty Bee #413836 La dépression (la vraie, pas le petit coup de blues ordinaire) est une souffrance terrible et qu'on ne peut surmonter seul.e.

J'ai connue à 2 reprises des débuts de dépression, cela peut arriver à tous le monde. Je ne peux que confirmer tes propos. Quand on rentre dans une dépression on rentre dans une spirale où la volonté est aliénée.

Il faut s'imaginer qu'on est dans des sables mouvants on s'enfonce inexorablement. Alors dire à une personne dépressive d'aller voir les petits oiseaux dans la forêt n'a aucun sens. On a de forte chance de se ramasser une averse sur la tronche car tous les éléments se déchainent autour de nous, tout semble aller dans le sens de s'enfoncer plus rapidement quoi que l'on fasse. D'où le sentiment de vouloir partir définitivement pour influer une dernière fois sur son avenir.

Malheureusement on a pas le choix le passage médicamenteux est inévitable. Cela bousille le cerveau mais c'est la seule solution pour sortir de la spirale. Ensuite le vrai chalenge va commencer ne plus retomber dans celle-ci. Et là tous les conseils sont bons à prendre.

Monique.

💋👠🎼❤️

avatar contributeur de Betty Bee
Betty Bee
01/11/2022 à 09:01

Citation de Anonyme #427766

Hello Anonyme. A tu un suivi médical ? Contrairement à beaucoup d'idée reçue, la dépression n'est pas une "faiblesse morale", un "manque de volonté" ou autre connerie moralisatrice, c'est d'abord et avant tout un dysfonctionnement neurologique (né de la rencontre d'une fragilité endogène et de déclencheurs exogènes). Je suis bien placée pour savoir que durant les phases aigües il est très difficile de se motiver à aller demander de l'aide, et le regard complètement aberrant de la société sur les troubles psychologiques n'aide en rien, mais refuser une aide médicale appropriée dans cette situation c'est comme refuser de faire plâtrer une jambe cassée et essayer de courir un marathon en espérant que ça passe tout seul. Je peux en parler car comme hélas beaucoup d'autres j'ai refusé pendant très longtemps d'aller chercher cette aide dont j'avais besoin, et avec le recul je le regrette profondément.

Citation de RedRose #427771

alerter ton médecin traitant

C'est un début, mais hélas un médecin traitant n'est pas formé pour suivre correctement ce type de pathologies, et se contente le plus souvent de te prescrire le premier antidépresseur venu, avec comme résultat que:

Citation de Harmonique #427772

cela bousille le cerveau

Pour être efficace, un antidépresseur doit être bien choisi et bien dosé, et cela demande une réelle expertise ET un suivi sérieux et régulier. Dans mon cas (hypersensibilité aux psychotropes), prendre la molécule prescrite initialement par ma toubib de village à la dose "standard" m'aurait effectivement démoli. J'ai eu la grande chance de trouver (totalement par hasard) une psychothérapeute ayant également une vraie formation en neurologie et pharmacologie (pourquoi cela ne fait-il pas partout partie du cursus obligatoire de formation, je m'interroge), et cette femme m'a sauvé la vie, ni plus ni moins.

De plus, la pharmacologie ne doit pas constituer la seule et unique forme de traitement. Les antidépresseurs (quand bien utilisés !!!) permettent de rétablir une forme d'équilibre dans le fonctionnement du système nerveux et de sortir de la spirale infernale, mais il faut aussi un accompagnement pour apprendre à gérer les déclencheurs externes (conditions de vie, environnement social, etc) et "déconstruire" les stratégies adaptatives erronées qui nous ont mené là. Rien dans nos pathologies n'est purement endogène, rien non plus n'est purement exogène, c'est toujours une articulation entre les deux, et il convient donc de traiter les deux aspects.


Yes I know I'm queer...

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
01/11/2022 à 09:25

Citation de Betty Bee #427775

"Contrairement à beaucoup d'idée reçue, la dépression n'est pas une "faiblesse morale", un "manque de volonté" ou autre connerie moralisatrice, c'est d'abord et avant tout un dysfonctionnement neurologique (né de la rencontre d'une fragilité endogène et de déclencheurs exogènes)."

Merci pour ces mots, cest rare de lire une description aussi bien formulée !

Citation de Anonyme #427655

Chère anonyme,

Je te souhaite de te nourrir de tous les bons conseils donnés sur ce post et de trouver en toi l'énergie suffisante pour aller demander une aide médicale adaptée à tes besoins, un soutien médicamenteux qui doit être dosé précisément pour toi comme le rappelle BettyBee, pour pouvoir enfin t'arracher aux "sables mouvants" dont parle très justement Harmonique.

Aujourd'hui est un jour férié, mais dès demain matin tu peux décrocher ton téléphone pour prendre le rendez-vous qui va enclencher un processus inverse, en route vers le mieux-être.

avatar contributeur Sahine
Sahine
01/11/2022 à 10:25

Cher anonyme je ne connais pas la dépression alors je ne pourrai te conseiller à ce sujet mais je voulais tout de même te faire part de mon soutient.

De mon côté je souffre de crise de panique/d'angoisse et je sais la difficulté à aller demander de l'aide, à accepter un traitement médical, la peur que celui ci peut engendrer, avoir honte et ne pas oser en parler... Et je sais aussi que c'est nécessaire pour s'en sortir!

Courage!!

avatar contributeur de Aigle2Terre
Aigle2Terre
01/11/2022 à 10:43 - 01/11/2022 à 10:45

@Anonyme,

J'ai connu un épisode depressif pour lequel je n'ai pas été consulter. Puis des années d'angoisses, agoraphobie, visions morbides etc etc. Jai été des années après la première dépression consulter un psychiatre de peur d'y retourner (rien que d'y penser j'ai des encore des frissons de terreur).

Je suis d'accord avec les interventions des autres. C'est une erreur de croire qu'on sort d'une dépression par la volonté ou l'espoir.

Donne toi une chance d'aller mieux, va consulter et experimente ce que te conseille le psy. Il y a toujours moyen de réévaluer le traitement voir de changer de psy si qqchose ne te convient pas. Mais la dépression cela consume de l'intérieur et l'angoisse fatigue le corps et l'esprit. Ne traîne pas.

avatar contributeur de Oclia
Oclia
01/11/2022 à 16:08 - 01/11/2022 à 16:11

Citation de Anonyme #370059

Salut Anonyme,

J'ai connu la dépression, il y a quelques mois de ça je ne pensais pas réussir à sortir la tête hors de l'eau. Il faut que tu puisses accepter de te faire aider soit par des personnes dont tu as confiance (famille, ami.e), voir même un.e psychologue dont tu te sentiras à l'aise. Aussi, prend toi un cahier et un stylo, et écrit. L'écriture a un p'tit coté magique, c'est l'endroit où tu vides tout ce qu'il y a à l'intérieur de toi sans réfléchir. Essai

Aussi, il faut que tu te forces à aller marcher ne serait-ce 15 min, peut-être aussi regarder des vidéos de motivations

Avec le temps, petit à petit, tu y arriveras, tu t'en sortiras



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr