Egypte : condamné à un an de prison ferme pour avoir interviewé un homosexuel

Café du commerce - Créé le - 10 Participations


1 remerciement
Egypte : condamné à un an de prison ferme pour avoir interviewé un homosexuel

Le présentateur vedette de la chaîne privée égyptienne LTC TV, Mohamed al-Gheiti, a écopé d'un an de prison ferme après avoir interviewé un homosexuel, en août 2018. Il a été accusé d’incitation à "l’immoralité et à la haine", d’"outrage aux religions" et de "promotion de l’homosexualité". Le présentateur vedette de la chaîne

Le lien ici : https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/societe-africaine/egypte-un-presentateur-tv-condamne-a-un-an-de-prison-ferme-pour-avoir-interviewe-un-homosexuel_3155233.html?fbclid=IwAR2Z7kuJC9TcipvzwhCSgz-xNRJYDDyK4NRsLwBQarK5PVcIwEoA__-su68


0 vote

Gens COMPLETEMENT CINGLES.... Pauvre monde...


0 vote


1 remerciement

Et c'est vraiment de pire en pire. A part la Tunisie où il y a quelques avancées (les femmes peuvent avoir le même héritage que les hommes youhou) le reste des pays dits "mususlmans" verse de plus en plus dans l'obscurantisme.


0 vote

Bonsoir à vous deux ^^

En effet , notre situation peut être jugée confortable en comparaison . Il n'y a pas que dans les pays du Maghreb que le droit de vivre des homos n'existe pas . Je n'en ai pas le courage là , tout de suite , pour énumérer... en Russie , Tchéchénie , etc , il y a une réelle volonté d'ERADIQUER tous les homos . De simples recherches sur gogole devraient vous renseigner ...


0 vote



1 remerciement

J'ai déjà fait des topics sur la Tchétchénie et la Russie il y a quelques mois et j'aurais encore des nouvelles à poster.

Il faut se rendre compte que nous sommes dans une oasis de liberté en Europe et que nous sommes cernés par les obscurantistes et que ces obscurantistes, qui sont le cancer de l'humanité, font des métastases dans nos pays.


0 vote


41 remerciements

Tu dis du mal d'un très bon client dont la France est le premier fournisseur d'armes. Si j'ai bien compris ces armes ne serviraient pas à réprimer les civils égytiens, sauf les rébellions évidemment, et sont donc très morales. Plus généralement les pays occidentaux ne tarissent pas de louanges pour ce général qui a pris le pouvoir par un coup d'état et liquide ses opposants par paquets de cent. Opposants plus ou moins ultra-musulmans, anti-occidentaux primaires, homophobes par conception, et soutenus par le bas peuple (qui a apparemment oublié que traditionnellement l'homosexualité était endémique parmi les jeunes désargentés non mariés). Faire la chasse aux gays, surveiller la moralité des femmes, sont des concessions faciles au peuple qui souffre, et auxquelles adhèrent facilement les juges. C'est beaucoup plus facile que de sortir de la pauvreté ce pays surpeuplé. Et ne gène que les organisations humanitaires internationales.


0 vote

Smic réitéré à chaque contrat , malgré la qualification .

(post précédent avalé - à bon escient^^)

A un moment , dire stop : c'est juste du bon sens .


0 vote

Dire stop . Ne plus être dupe de . Défendre et se défendre . Une utopie qui n'en a que le nom . Rester droit , debout . Envers et contre tous . Les gens aimants ne sont

redevables de rien . Quant on aime quelqu'un , on fait surtout en sorte de le laisser respirer , pas de l'étouffer ...


0 vote

Les sociétés arabes, toujours arriérées en matière de libertés individuelles, traitent l'homosexualité comme de l'herpès : beaucoup ne savent pas ce que sait, certains savent déjà que ça existe, mais on en parle jamais parce que c'est dégueulasse. On préfère donc de ne pas voir ça sur la télé, les journaux, les livres, bref...une fois on le voit avec ses propres yeux, le complotisme et l'hystérie sociale s'installent : qu'est-ce que c'est ? que font ces gens-là avec ces déviances ? combien y'en a-t-il qui font ça ? pourquoi s'occupe-t-on de ces conneries au lieu de s'occuper de la pauvreté et de la guerre civile ? comment éradiquer tout ça ? c'est pitoyable de lire à chaque fois les commentaire pour toute recrudescence des interviews comme celle-ci.

En fait, en lisant l'article de FranceTVInfo, on ne comprend pas vraiment les circonstances de cette affaire. D'abord, l'interview date un peu. C'était en septembre 2017 et non pas août 2018. La chaîne LTC fait partie de ces pseudo-chaînes de faible budget qui osent (ou veulent oser) parler des sujets tabous dans les sociétés arabes : athéisme, homosexualité, prostitution, etc. Pourtant, ces chaînes avec leurs interviews jouent plus sur la polémique que sur l'éducation. En quelque sorte c'est de la putaclic. De toute manière, Al-Gheiti n'est pas une icône de défense de l'homosexualité, bien qu'il soit conscient à quel point la liberté d'expression est réprimée en Égypte. D'ailleurs, il faut creuser un peu pour savoir que l'instigateur de cette condamnation est Samir Sabri, un gros connard qui passe toute sa vie à regarder la télé et déposer des plaintes contre tous ceux qui ne s'accordent pas avec sa doxa nationaliste (il a quand même un archive impressionnant !). Il n'est donc pas étonnant de voir une grande partie des critiques du régime actuel condamnés à la prison ferme pour les mêmes délits ou crimes : outrance à la pudeur, incitation à la délinquance et à l'indécence, le blasphème, etc. des crimes pour lesquels le code pénal reste vague et malléable. LTC, née durant la purge des frères musulmans et étant une chaîne qui a supporté le régime actuel sous le prétexte d'anti-terrorisme, a changé relativement de ton et Al-Gheiti a critiqué à plusieurs reprises le président surtout après la fermeture de la chaîne en 2018. Donc, c'est plus probable que la condamnation soit plus liée à la critique du régime égyptien qu'à une interview de 2017 : une interview que beaucoup l'ont fai avant lui, avec les mêmes polémiques, sans qu'on le mette en taule.


0 vote


41 remerciements

Le président Emmanuel Macron doit rencontrer aujourd’hui le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, dont l’armée est entretenue par les US et l’Arabie Saoudite, et qui a pris le pourvoir par un coup d’état démocratique, autrement dit soutenu par les pays démocratiques. Ils devraient pouvoir comparer l’efficacité respective de leurs moyens de maintient de l’ordre public, qui suit des modes comme toutes les activités humaines. S’il est très tendance d’éclater un œil ou un genou qui handicape le trublion, voire de la trublionnne parce que les grand-mères se mêlent de plus en plus de la politique, la bastonnade précédée par quelques coups de fusils et suivi d’incarcérations restent apparemment des moyens bons marchés de maintenir l’ordre en Egypte, d’autant que le confort des prisons reste sommaire et peu coûteux.

Pour se recentrer sur le sujet, merci BarelyInsane de tes précisions très vraisemblables. Dans les pays religieux monothéistes d’état les affaires de mœurs sont un moyen très habituel pour calmer les ardeurs ou se débarrasser d’un opposant politique. Les iraniens notamment sont devenus les champions incontestés de la valorisation politique des petites turpitudes sexuelles, d’autant plus facilement que pour un homme c’est infiniment plus facile de chatouiller un jeune homme peu farouche qu’une femme voilée, le plus difficile étant de pouvoir s’isoler des regards. Mais les femmes sont aussi traditionnellement de grandes séductrices, qui plus est éduquées, qui ne cessent de défier la police des mœurs en remontant de quelques centimètres leur tchador, ou lui choisissant une couleur que la pudeur réprouve. Les dossiers sont donc rapidement épais mdr.

En Egypte où les gens sont plus nilotiques qu’arabes, où les jeunes hommes ont du mal à toucher intimement une femme avant d’atteindre l’age adulte ou avoir quelques revenus, étaient traditionnellement peu farouches, avaient la djellaba légère et rapidement ithyphallique mdr, où les gens souffrent de plus en plus économiquement jusqu’à épuisement, et où il est désormais facile de convaincre que les plaies de l’Egypte sont une punition de Dieu, les affaires de mœurs sont désormais une méthode de choix pour écarter un opposant politique de façon publiquement à peu près morale.

Après cela dépend beaucoup de la culture des pays, dans certains il faudra plutôt viser la corruption autrement dit la solidarité clanique ou familiale, dans d’autres plutôt le mensonge sous serment, dans d’autres plutôt la sucette hétéro plus ou moins consentie sous la table, mais c’est vrai que la chasse à l’homosexualité visible, au nom de la protection des mineurs, est désormais une valeur sure dans les pays restés plus traditionnels. Ca fonctionne très bien en Russie notamment.

Je voudrais toutefois apporter un (tout) petit bémol sur la notion de pays arriéré en matière de liberté individuelle. Est-ce plus arriéré de bastonner puis jeter en prison que d’éclater l’oeil à un opposant politique, voire de lui éclater un genou par un sniper comme cela se fait d’ans d’autres pays démocrates ? Est-ce plus arriéré de liquider les opposants élus qui veulent être califes à la place du calife, ou de le déléguer à un maréchal qui veut bien s’acquitter de cette basse besogne pour faire vivre dignement sa famille ? J’ai le sentiment que les humains se posent ces questions depuis que l’humanité existe, et n’ont pas exactement la même réponse selon qu’ils soient élites ou roturiers, dominants ou dominés, armés ou victimes, raffinés ou rustiques. Le trop cheap d’aujourd’hui a pu être le raffiné de l’antiquité, le raffiné d’aujourd’hui être le cheap de demain. Et je ne crois pas que les français soient désormais en position de donner des leçons de morale aux autres.


0 vote





Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit