Besoin de conseils sur le polyamour

Forum PolyAmour - Créé le - 41 Participations

Besoin de conseils sur le polyamour

Bonjour à toutes et à tous !

Voilà, depuis quelques semaines j'ai rencontré une fille sur un site de rencontre et je peux dire que le courant passe à merveille avec cette fille ! On a les mêmes délires, on discute quasi 24/24, on s'envoi des photos, au point où nous sommes devenus accrocs l'un à l'autre. Bref c'est nickel !

Mais voilà... Il y a quelques jours on convient d'une date pour enfin se

rencontrer, et le jour-même elle m'envoue qu'elle entretien une relation

amoureuse avec un autre mec. Elle me parle du polyamour. Je n'en avais

jamais entendu parlé. Sur le coup j'étais affreusement déçu ! Je

rencontre une fille vraiment géniale avec qui j'adore partager des choses

et il faut que je la '' partage '' avec quelqu'un d'autre. Après

réflexion j'accepte quand même de la rencontrer et d'essayer cette forme

de relation à trois.

On continue donc à discuter et elle me parle de temps en temps de son autre mec

'' ce soir j'suis avec lui on fait ci on fait ça... '' et en vrai ça

m'insupporte ! Et je veux pas entendre parler de ce gars ni de ce qu'il

font tous les deux ! Je ne souhaite pas le rencontrer (du moins pour

l'instant) mais de toute façon jamais j'accepterai de faire un plan à

trois avec elle et lui et je n'envisage pas une seule seconde que ce gars

fasse partie de ma vie (partir en vacances etc...)

Je suis juste attaché à cette fille.

Que dois-je faire ? Est-ce que notre relation est foutue d'avance ? Est-ce

que je dois la rencontrer quand même ?

Si quelqu'un a déjà connu ce genre de problème ou si quelqu'un veut

m'aider à y voir plus clair il est le bienvenu !

Merci beaucoup ????


0 vote

Elle t'a expliquer ça façons de vivre, Si ça ne te plait pas il faut la laisser ou la convaincre.

Après si tu t'entend bien avec elle, il y a des chance pour que tu ai des point commun avec l'autre mecs et que ça ce passe bien.

Si malgrés tout tu n'arrive pas à "partager" et que tu ne le souhaite définitivement pas, il va falloir que tu passe rapidement à autre chose.

Etant moi même partisant du polyamour je préfère arrèter tout de suite la relation si je sens que la personne en face n'y ai pas receptif du tout, vos mieux que ça face un peu mal tout de suite que de s'acharner et de se mentir sur du long terme.

Il y a 9 000 000 000 d'humains sur terre, si tu te dis qu'il en faut juste une sur tout ce nombre là, tu devrais certainement finir par trouver.

Mais prend le temps aussi d'y réfléchir, si ça ne fait pas longtemps que vous vous connaissez et que tu à découver sont polyamour, ilte faut peut-etre juste du temps pour assimiler que ce mode de vie existe et l'accepter. prend le temps de voir si elle est épanouïe et heureuse avec cette façon d'aimer. Regarde aussi les inconvénient que ça lui apporte et fait toi ton idée sur la chose.

Pour le coup c'est à toi de faire l'effort d'apprentissage parce que le modèle du "couple fidèle" elle doit déja avoir fait le tour de la question de son côté vu que c'est la "norme".


0 vote

Citation de Haokian #291316

@Haokian a raison sur le fait de réagir vite.

Si tu ne te sens pas bien dans cette situation et qu'elle ne veut pas changer, tu seras amené à souffrir.

Fais au mieux pour te préserver! Car on ne force pas tellement les autre à changer. Si la notion de polyamour t'es inconcevable, il est inuile de lutte avec cette personne. Elle veut plusieurs, tu veux l'exclusivité. Soit elle en refusant les autres, soit toi en acceptant les autres allaient souffrir. Une relation n'a pas vertu à faire souffrir les ceux qui y participent.

Être en phase avec la sexualité de son partenaire est essentielle.

Pour cela il faut discuter et accepter qu'il aura peut-être incompatibilité.


0 vote

Merci Romangel pour ta réponse !

Ouais le risque que je souffre de cette relation est quand même bien présent... Au fait dans un coin de ma tête j'avais l'espoir de la changer mais je pense plutôt laisser tomber.

Merci encore pour ton conseil ????


0 vote


Citation de Cedric123 #291332

De rien.

Tu trouveras la même réponse en toi ^_^


0 vote

D'après mon interprétation, une relation polyamoureuse est une relation intime entre plus que deux personnes qui consentent tous ou toutes à avoir ce type de relation. Ce dernier point est important car il différencie entre le polyamour et la relation libre/ouverte.Je vois d'après ta description que vos attentes sont incompatibles, et sauf si l'un d'entre vous fait des concessions, il y a très peu de chance que ça marche.


0 vote

Merci BarelyInsane pour ta réponse ????

Tu confirmes ce que je pense déjà.


0 vote

Citation de BarelyInsane #291369

Je suis ok avec ta définition, dans le polyamour, il n'y a pas de notion d'exclusivité.


0 vote

Je vais diverger un peu des 2 avis précédents.

Elle t'a parlé de sa façon de vivre ses relations et le mot polyamour est sorti. Il n'y a pas une forme de polyamour, il y en a plein. Commence déjà par lui demander si elle vous place tous les deux comme des relations identiques, il y a souvent une relation principale et une relation périphérique, si tu es périphérique c'est toujours mieux de le savoir. Elle pratique peut être l'anarchie relationnelle qui consiste à mettre toutes les relations au même plan et ça peut rendre compliqué de se projeter.

Mais si tu t'entends bien avec elle, essaie peut-être de lui parler de tes limites, de ton ressenti, de lui dire que ça te met mal à l'aise qu'elle te parle de lui, tu peux accepter qu'elle voit quelqu'un tout en ne voulant pas savoir ce qu'ils font quand ils se voient.

La jalousie et la volonté de possession de l'autre sont assez intrinsèquement liés à tes propres peurs /craintes / insécurités. Y a pas de mal à en parler, et ça ne veut pas dire faire son fragile, c'est juste que c'est normal de ménager les gens que l'on aime. J'imagine que 7 mois plus tard j'arrive un peu après la guerre mais ça vaut le coup de communiquer dans ce genre de cas.


1 vote

Bonsoir.

Cette fille se joue de toi. On a bannit les hommes polygames, en tout cas dans nos cultures, et on dénigre la polygamie dans les cultures arabes ou africaines, ce n'est pas pour voir arriver des femmes polygames en France ! Un peu de descence et de suite dans les idées tout de meme !

Ne tirez pas trop sur la corde!


0 vote


Meilleure réponse

Il n'y a aucun rapport entre la décence et la suite dans les idées quand on parle de polyamour, ce n'est pas de la polygamie.

Veuillez s'il vous plaît réviser vos définitions avant de tout amalgamer.


3 votes

Il ne faut pas perdre de vue non-plus les différence entre polygamie, polygynie et polyandrie.

A proprement parler, les cultures polygames où il peut exister des relations entre plus de deux personnes, indépendament de leur sexe ou genre sont rare. Le utilise souvent le terme polygamie pour parler de culture pratiquant en fait la polygynie (un homme peut avoir plusieurs partenaires féminines). Quand à la polyandrie (où une femme peut avoir plusieurs partenaires masculins), elle est assez rare que la polygamie.

D'autre part, dans la culture occidentale, si la monogamie est officiellement de mise, la polygybie officieuse, est courante. En France, la polygynie est même valorisée, puice-ce qu'avoir une maîtresse, voir plusieurs, pour un homme hétérosexuel, fait partie des signes extérieurs de réussite sociale.


0 vote


41 remerciements

Citation de PetiteCore #307798

Tu as raison au jour d'aujourd'hui, quoique pour que dans un pays monogame les hommes sortent avec plusieurs femmes il faut bien que les femmes sortent avec plusieurs hommes, sinon ça coince numériquement.

Actuellement dans la monde la polyandrie structurelle est beaucoup plus rare que la polygamie que tu appelles à juste titre polygynie. Laquelle est beaucoup plus rare qu'il y a un siècle, où elle était encore répandue en Afrique, en Asie, en Océanie, et dans les coins reculés d'Amérique du sud.

Malgré qu’elle ait pu être pratiquée par des populations de tradition orale n’ayant pas laissé d’écrits, la polyandrie ayant survécu dans des populations isolées d’origine très ancienne, s’étant fait supplanter par la polygamie avant de se faire supplanter actuellement par la monogamie, et bien d’autres indices géographiques et ethnologiques permettent de formuler l’hypothèse que la polyandrie a pu être répandue aux époques préhistoriques où les humains étaient encore chasseurs cueilleurs.

Mais poly mâles ou poly femelles, quand les conjoints étaient identifiables il s’agissait toujours (et s’agit encore) de structures assez strictes, familiales, claniques, alliance ou mariages, permettant d’élever des enfants en maîtrisant leur filiation. Pas d’une liberté où chacun peut sortir avec qui il veut s’il en a envie, sauf si les enfants étaient élevés par le clan de la mère et la paternité n'avait pas d'importance.

Si dans les structures les plus « primitives » et donc probablement les plus anciennes, la séduction pouvait être favorisée, dès qu’il y a eu des intérêts économiques et notamment dès qu’il y a eu des terres cultivables à défendre, les mariages polygames au sens que tu emploies ont été plus souvent des alliances entre familles, où la séduction était secondaire voire inexistante. Y compris dans les matriarcats polyandres, par exemple dans les populations tibétaines où une femme était mariée à une fratrie, plus exactement à l’aîné des garçons, les cadets devaient prendre la relève en cas de défaillance de leur ainé (lévirat, dont on a aussi la trace dans l’ancien testament).

Bref, les mariages polytrucs, polygames comme tu dis, ne sont pas toujours des polyamours, à part pour la tite dernière femme souvent la plus jeune. Ceci d’autant plus que les divorces ne sont jamais recommandés...


2 votes

Merci pour les récisions historiques, Lindos. Je me contentait de préciser quelques point autour des la polygamie, le terme étant apparue plus haut dans le fil de discussion avec un très succin état des lieux.

Je n'avais aucunement l'intention de faire un lien quelconque avec le polyamour, ne sachant pas comment les polyamoureux-euses se situent par rapport à la polygamie.

Néanmins, je serais intéressés se savoir comment des polyamoureux-euses se situent, tant par rapport à la polygamie, qu'à l'amour libre ?

Je ne sais pas s'il y a des trekies (fans de Star Trek) ici, mais il existe un peuple fictionnel, les Dénobulien qui pratiques quelques chose qui me semble ressembler au polyamour (mais je peu me tromper) :

"Les Dénobuliens sont typiquement polygames et il est courant qu'un mâle ait trois épouses, elles-mêmes liées à trois époux différents.

De plus, les mariages Dénobuliens ne sont pas exclusifs et les époux ont la possibilité d'avoir des relations intimes en dehors du mariage s'ils le désirent."

Extrait de se site : https://startreksansfrontiere.org/pages/aides-jeu/peuples-races/quadrant-alpha/denobulien.html

J'aimerais aussi avoir l'avis de polyamoureux-euses sur le mode de vie de ce peuple de fiction, si vous le voulez bien ?

C'est un sujet qui m'intéresse particulièrement.


1 vote

"Néanmins, je serais intéressés se savoir comment des polyamoureux-euses se situent, tant par rapport à la polygamie, qu'à l'amour libre ?"

En ce qui me concerne je dirais que le polyamour est plus proche du couple libre. Tout en supposant une confiance réciproque plus large. C'est parfois effrayant d'accepter de ne pas être l'objet unique de l'amour de quelqu'un, c'est souvent pourquoi les couples libres se posent cette frontière.

La polygamie, de part son asymétrie n'a rien à voir avec le polyamour. Ma compagne est mon égale et nous avons les mêmes droits. Ce n'est pas un des membres du couple qui décide d'amalgamer l'autre à d'autres personnes. Réduisant ainsi sa valeur face à lui (ou elle).


0 vote

C'est justement cette notion de respect de l'autre qui m'intéresse dans l'union libre et peut-être aussi dans le polyamour. Ne pas exiger de l'autre qu'il se contente de soi, n'est-ce pas non seulement une preuve de respect, mais aussi d'amour ?


0 vote

Je suis assez interloqué que la polygynie ayant été par le passé décriée et contrée par les femmes (ce que je conçois tout à fait), la polyandrie soit maintenant plébicitée par ces memes femmes et accéptée par les hommes. Je n'y vois qu'une piètre revanche des femmes jouissant (sous-couvert de l'égalité) d'un certain pouvoir illusoire et cautionné par les hommes.

Le vrai poly-amour consenti existe mais il est par essence tellement rare et fragile qu'il a vocation à rester anecdotique. Quand au poly-amour subi, il existe aussi mais n'apporte que douleur aux protagonistes.


0 vote

Vrai polyamour, faux polyamour ?

On peut jouer à ce jeu là avec tout et n'importe quoi.

Le polyamour nécessite un cheminement conjoint, des discussions, des limites (si si c'est important). Décrier des dérives féminines est contre productif car des mecs font la même chose.

Ça commence à sentir le discours antifeministe et je ne crois pas que ça soit le propos du polyamour.


1 vote

Vrai polyamour, faux polyamour ?

On peut jouer à ce jeu là avec tout et n'importe quoi.

Le polyamour nécessite un cheminement conjoint, des discussions, des limites (si si c'est important). Décrier des dérives féminines est contre productif car des mecs font la même chose.

Ça commence à sentir le discours antifeministe et je ne crois pas que ça soit le propos du polyamour.


1 vote

Citation de Polygeek #307961

Si tu es en train de le vivre, il est normal que tu le défendes. Mais ce type de relation étant par définition non pérenne, on en reparlera dans quelques temps et on verra si tu le défends encore.


0 vote

Je ne penses pas que la pérennité d'une relation soit liée au type de celle ci.

Aime t'on plus longtemps dans un schéma patriarcal classique ? Ce schéma apporte t'il plus de garanti ?

Être en couple classique avec la même personne toute une vie sans écarts ni frustration... je n'y crois pas.

Toute relation, longue ou courte, intense ou appaisante, n'est elle pas tout simplement à vivre ou doit on pronostiquer pour s'engager sur un ?


2 votes

Je ne penses pas que la pérennité d'une relation soit liée au type de celle ci.

Aime t'on plus longtemps dans un schéma patriarcal classique ? Ce schéma apporte t'il plus de garanti ?

Être en couple classique avec la même personne toute une vie sans écarts ni frustration... je n'y crois pas.

Toute relation, longue ou courte, intense ou appaisante, n'est elle pas tout simplement à vivre ou doit on pronostiquer pour s'engager sur un choix de type de relation ?


1 vote

Citation de DansTesReves #307973

En effet, lorsque l'on est dans une relation, on la vit, quitte à en etre aveuglé. Je suis tout à fait d'accord. Par contre, en terme de statistique, une relation à trois est tout de meme bcp plus fragile, car plus compliquée qu'une relation à deux. c'est tout ce que je voulais signifier. L'union libre en revanche, peut durer dans le temps, à la condition que l'on ne se voie pas trop souvent et que ça reste leger. Mais les relations intimes sont de toutes façon assez complexes, quel que soit leur mode de fonctionnement. C'est justement pour cela qu'à trois, il est quasi-impossible qu'elles soient pérennes. C'est pour cela que je suis contre le plébicite du poly-amour. Je trouve que c'est une belle idée en soi mais tout à fait utopique. Ceux qui l'ont vécu le savent et ne le plébicitent pas je suppose.


0 vote

Je pense que beaucoup de choses sont mises sous cette étiquette polyamoureuse.

Vous parlez de 3 personnes impliquées... ceci peut être plus.

Ma définition serait plus une philosophie de vie où chaque personne à le respect de laisser libre les autres de vivre selon leur élan de coeur. Ce que font les couples classiques en sous marin est ici consenti. Pas de tromperie ni de trahison.

Quel est le mode de vie le plus sain ?


1 vote

Citation de DansTesReves #307973

Pour reprendre le point que tu soulèves, je n'aime pas, pour l'avoir vécu, les relations de passage, meme si elles sont fortes. Je préfére largement, avec le recul, une relation solide ou l'on tente de s'engager pour la vie, meme s'il faut lutter contre l'ennui, la routine, les tromperies etc... mais au moins on a un vrai allié dans la vie. On se rend compte, l'age passant, que quand on a négligé de développé cela, on se retrouve seul. Et c'est difficile de le développer sur le tard, car c'est tout un travail que l'on est plus trop capable de faire quand on est vieillissant.

Et je ne parle pas de patriarcat, qui, pour les jeunes, ne signifie plus rien. Chance aux jeunes qui ont su s'engager et tenir malgré les difficultés. (Malchance aux femmes de patriarches qui se sont fait largué sur le tard).


0 vote

Ce point de vu personnel à toute sa valeur effectivement.

Par mon expérience, une seule personne ne peut répondre à tous les besoins affectifs d'une autre... surtout arrivé un certain âge où plus rien n'est à construire.

Ce qui personnellement me deranger dans le schéma classique est la notion d'appartenance.

Après polyamour, union libre ou autre ... il n'y a pas de recette miracle pour être heureux. Juste trouver son chemin en étant en accord avec soi ... et on est tous différents.


2 votes

Citation de DansTesReves #307979

il n'y a pas de recette miracle pour être heureux

... pour être heureux en amour ;-) Parce que si le bonheur ne s'achète pas, on peut toujours acheter du fromage :-) (ou une très bonne glace au chocolat). Sinon, je crois qu'on peut déjà éviter d'être malheureux, c'est une manière de préserver son bonheur minimum syndical.

Citation de DansTesReves #307979

on est tous différents.

Exact !! On a tous des valeurs différentes, des backgrounds différents et donc des attentes différentes. Chacun·e pense différemment et gère sa vie sociale/amoureuse/sexuelle comme bon lui semble, tant que personne ne fait de mal à personne. Après, comment matcher avec la ou les bonnes personnes : vous avez quatre heures, sachant que dans certains cas une vie ne suffit pas !

Citation de Membre désinscrit #291332

Ouais le risque que je souffre de cette relation est quand même bien présent... Au fait dans un coin de ma tête j'avais l'espoir de la changer mais je pense plutôt laisser tomber.

L'important étant de bien se connaître et de ne pas s'imposer des choses qu'on ne peut pas supporter. Des choses peuvent être gênantes chez certain·e·s et pas du tout chez d'autres. C'est cliché mais très vrai : il faut communiquer, au moins pour savoir ce qui peut gêner ces autres qu'on a envie d'aimer... ou pas.


2 votes

Citation de mimoza #307971

Par définition non pérenne ?

Il est temps de revoir la définition alors.

Cela fait 13 ans que je suis en couple, 6 ans en couple poly, avec des relations satellites qui sont rarement synchronisées.

Partir du postulat que ce n'est pas pérenne c'est n'avoir rien compris au polyamour et amalgamer couple libre, libertinage et polyamour.

Oui je le vis, mais je ne le défend pas parce que je le vis mais parce que quelqu'un qui n'y connait rien se permet d'expliquer ce qu'il en est, le tout avec des œillères et par un prisme androcentré.


0 vote

Ne sois pas agressif Polygeek.

J'exprime mon point de vue qui, étant un homme, est forcément un peu androcentré. Tu vis bien comme tu veux et je ne t'ai rien dit. Je parle du poly amour comme je le conçois et pas de l'Union libre.

Je ne connais pas ta vie, mais le peu que tu en parles, ça semble s'apparenter plutot à de l'union libre?

Dans le poly amour (pour moi), une personne en aime deux autres et c'est accépté par les deux autres protagonistes. Cela s'apparente à de la poly-gamie. Mais si je fais erreur, dites le moi.


0 vote

L'union libre peut facilement dériver sur du poly-amour, mais pour combien de temps? Il faut sacrément ravaler sa fierté pour accepter cela et etre profondément amoureux.

Ou bien etre pieds et poings liés par des interrets financiers ou encore sous une domination écrasante d'un sexe sur l'autre.


0 vote

Citation de mimoza #307291

Bonjour à tous,

Bonjour Mimoza,

Je voulais juste te dire que, même si je comprends ta position, tes propos me paraissent vraiment fort tranchés et jugeant vis-à-vis d'une jeune femme dont nous ne connaissons rien. Elle a informé la personne (membre desinscrit dans le cas présent :) ) de son choix de vie et c'est à lui de voir si cela lui convient à court, moyen ou long terme. Tant que chacun est ok et ne ment à personne je ne vois vraiment pas où est le mal... Par ailleurs, de nombreux polyamoureux sont sur betolerant et comptent sur notre tolérance et bienveillance vis-à-vis de leur choix qui ne doivent évidemment par pour autant être le nôtre.

PS: j'espère que tu comprendras, que j'interviens uniquement sur la forme du message et non sur tes intentions qui étaient clairement d'apporter ton aide a cette personne ou encore ton positionnement quant au polyamour qui n'appartient évidemment qu'à toi.

Je te souhaite une très bonne journée


0 vote

Salut Selen.

J'entends ce que tu dis et je t'accorde que je me suis emporté un peu lors de mon premier post. Cela m'arrive parfois. J'ai soutenu et défendu le jeune garçon qui était visiblement irrité du comportement de la jeune fille, par solidarité masculine je suppose.

Il est vrai, quoi qu'il en soit, que je suis assez remonté vis à vis du polyamour. Et il n'y a pas trente six mille façon de le dire. Mais je vais m'habituer à mieux l'accépter probablement. C'est souvent en échangeant que l'on arrive à comprendre.

Mais je tacherai de ménager les poly-amoureux un peu plus à l'avenir.


0 vote

Salut Mimoza,

La solidarité féminine je connais aussi, c'est donc quelque chose que je comprends bien. Vraiment pas de soucis ;) Je lis souvent tes interventions qui sont en général très bienveillantes et assez positives. Je voulais juste intervenir car les écrits restent et celui-ci méritait d'y revenir à mon sens. Surtout pour ceux qui, comme moi, lisent parfois d'anciennes discussions sur les forums.

Je comprends bien ta position sur le polyamour. J'y étais moi-même plutôt fermée jusqu'à peu. Mais il est vrai que plus j'écoute les gens qui le vivent et je lis des posts sur le sujet, plus je me dis que finalement c'est assez honnête comme façon de vivre pour ceux qui ne sont pas ok avec le principe de fidélité.

Ayant le mensonge en horreur, je trouve plus sincère et respectueux de pratiquer le polyamour plutôt que d'opter pour un schéma plus classique et hypocrite qui consiste de prendre un(e) amant/maitresse. Au moins, c'est assumé et personne n'est pris au dépourvu...

Bonne soirée


2 votes

Citation de mimoza #308532

Je ne suis pas moins agressif que le sont tes jugements.

Le polyamour c'est d'accepter au sein du couple que chacun des membres du couple puisse avoir des relations sentimentales, et donc éprouver de l'amour à destination d'autres personnes.

Cela ne remet pas en cause l'amour éprouver vis à vis du partenaire "principal" et cela va dans les deux sens.

Il y a diverses formes de polyamour, celle basée sur une cellule familiale inamovible, qui permet, contrairement à ce que tu disais d'avoir des relations à long terme, de faire des projets et d'avoir des enfants (j'en ai 2). Il y a l'anarchie relationnelle qui place toutes le relations sur un pied d'égalité ou des systèmes de fonctionnement tribales, qui acceptent plus la relation périphérique dans la cellule familiale. Ces derniers modèles ne nous conviennent pas, mais nous en avons parlé.

Une relation périphérique n'est pas une relation au rabais. L'amour n'est pas un facteur quantitatif à l'inverse du temps et de l'argent. Si déséquilibre se produit c'est qu'un problème n'avait pas été anticipé ou désamorcé par la discussion. Ce n'est pas un souhait dicté par les femmes ni de la polygamie. Je n'ai jamais compris que l'on puisse se satisfaire de n'aimer qu'une personne pour "toute sa vie". C'est comme supposer que le reste de l'humanité ne peut pas nous convenir, qu'on ne saurait plus trouver aucun amour épanouissant. Je trouve cela faux et terriblement dangereux. C'est cette liberté qui nous renforce et nous rend plus respectueux l'un de l'autre.

Bref je n'ai pas d'autres priori sur les couples monoamoureux, mes parents le sont, la majorité de mes amis le sont, mais je n'accepte pas d'entendre une propagande mal renseignée qui me place au pilori ;)


0 vote

Bon. Je vois que le sujet t'interresse Selen.

Je te dirais juste que je vois une certaine malhonneteté intellectuelle dans un discours qui veut sacraliser le polyamour. Tu parles toi-meme dans ton post de l'infidélité. On parle de polyamour pour pouvoir bénéficier d'une liberté qui n'est en fait qu'une liberté sexuelle. C'est cela que je conteste. L'amour humain réciproque pour moi ne peut se consommer qu'à deux. Si c'est à trois ou à cinq, ça devient de la sexualité (à mon avis). Je conçois qu'une personne puisse en aimer deux autres. Mais elle sait que l'amour qui lui sera porté en retour sera moindre et bien souvent douloureux pour les deux autres. Donc pour moi, il n'y a pas à se vanter d'un tel comportement. La dignité voudrait, si l'on parle d'amour, que l'on fasse un choix. Ou bien sinon il s'agit d'un amour accompagné d' un amant ou une maitresse, auquel cas on en revient au shéma traditionnel.

En gros, j'y vois comme une duperie, un joli mot, le polyamour (qui me fait penser à un oxymore) pour un comportement trés classique dans lequel des gens se font un peu abuser. J'éspère que je me suis fait comprendre. Si certains ou certaines veulent m'expliquer que je suis dans l'erreur, je suis tout à fait ouvert au débat.

(Petite précision : on ne parle nullement de l'union libre ou des sexefriends, dont je n'ai rien à redire).


0 vote

Je suis du même avis que Mimoza (c´est plutôt rare !) ; le polyamour c´est juste une forme de libertinage avec consentement mutuel. On utilise juste un mot plus joli pour habiller quelque chose d´assez triviale : le sexe sans contrainte. C´est comme utiliser le mot escort girl au lieu de prostituée. C´est juste du cosmétique et vous ne trompez personne. Arrêtez de vouloir essayer d´ériger votre mode de vie comme un modèle sain.


0 vote

J'entends ce que tu dis Polygeek. Tu sembles y trouver ton équilibre et tant mieux. Je sais que chacun conçoit les choses avec sa propre sensiblité, son vécu, ses attentes, etc... je sais que les gens sont tellement diverses qu'il n'y a pas un modèle universel de fonctionnement. Je ne remets nullement en question la sincérité de ta propre histoire et son bien-fondé.


0 vote

Dimanche,

c'est plutot rare que tu sois d'accord avec moi ? Je note.( moi qui pensais que nous étions en phase...)


0 vote

Entre le polyamour amour ce n'est qu'une liberté sexuelle et le polyamour n'est accepté que s'il y a domination financière ou d'un sexe sur l'autre je crois qu'on atteint des sommets de dialogue de sourd.

Non le polyamour ce n'est pas ça. Et je n'ai pas la patience de vous prendre par la main. Je ne vous juge pas, gardez votre méconnaissance du sujet pour vous, ou intéressez vous réellement, lisez "La salope éthique", participez à un café poly...

Mais n'assenez pas vos contre-vérités de café du commerce, toutes enrubanées d'une rhétorique aux grand mots mais finalement très creuse.

Ce sera mon dernier message, si certains souhaitent en savoir plus je suis prêt à répondre par message privé.


1 vote

Citation de mimoza #308600

Si je comprends bien, en réalité c'est plus le mot "polyamour" qui te dérange que la pratique en elle-même. Cela donne l'impression qu'il y a des sentiments plus profonds que ceux qui existent en réalité... Je crois que je vois ce que tu veux dire et ne le pratiquant pas moi-même c'est difficile de me positionner par rapport à ça. Après, je pense qu'on a tous une définition un peu différente de l'amour et c'est peut-être là que réside l'incompréhension sur le terme?

C'est évident, qu'on n'est pas dans le cas d'un amour classique et exclusif.

Et en même temps, je trouve difficile de croire que l'on puisse avoir des rapports répétés avec la même personne durant longtemps sans avoir le moindre sentiment... Du coup, je trouve ce terme plus honnête sur le type de relation qui est pratiqué hors couple. Après oui, on n'est pas forcément dans un cas d'amour avec un grand "A" tel qu'on le conçoit romantiquement bien évidemment.

Mais j'ai parfois eu le sentiment qu'on minimise un peu la tromperie en disant "c'était que du sexe" alors que cela se résume rarement à uniquement cela lorsqu'il y a échanges réguliers avec une seule personne.

J'imagine donc que c'est pour cette raison que le terme "polyamour" est préféré au terme "libertinage" car dans le premier cas il s'agit d'une relation répétée avec une autre personne alors que dans le second cela peut très bien être des personnes différentes tous les soirs. Pour ma part, je vois dans ces différents termes avant tout une volonté de différencier ces pratiques.

Après, mon propos était surtout de dire que chacun fait bien ce qui lui plait tant que cela le rend heureux lui et les personnes impliquées.

Et que pour ma part, même si je ne vois pas pourquoi on érigerait ce mode de vie en modèle pour tous (je n'ai jamais eu l'impression que c'était une volonté de la part de ceux qui le pratiquent mais plutôt une volonté de ne plus être stigmatisés pour leurs choix de vies), je ne vois pas non plus pourquoi on le qualifierait de malsain. Si toutes les parties y trouvent leur compte... ma foi pourquoi pas...


0 vote

Citation de Selen #308615

Je vois que l'on est tout prés d'arriver au concensus. L'infidélité au sein des couples de longues durée existe et a toujours existé. C'est une respiration quasi-nécessaire à mon avis. Donc les couples s'arrangent comme ils peuvent pour passer la tempete. Certains ne veulent pas le savoir, d'autres veulent que ce soit dit. Certains meme, n'ayant plus de sexualité entre eux, le plébicitent afin de maintenir leur relation (avec enfants en général). D'autres utilisent le libertinage et l'échangisme pour etre présents, etc...

Le polyamour semble etre une version nouvelle, plus explicite, plus affirmée, plus franche de gérer le couple. Why not. A la condition d'avoir passé les premiers temps de la passion. Je suis amusé quand je vois des jeunes de vingt ans plébiciter le polyamour. On voit qu'ils ne savent pas encore ce qu'est le lien amoureux.

Citation de Polygeek #308614

Tu montes au créneau de suite et avec beaucoup de vivacité, mais sans vraiment expliquer réellement ton fonctionnement. Tu as surement tes raisons de ne pas trop vouloir en parler...


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit