Je n’ose pas avouer ma bisexualité

avatar contributeur anonyme
Anonyme
17/08/2018 à 22:57

bonjour,

je suis nouveau et c´est la premiere fois que j´en parle ouvertement.

alors voilà, la question ne se pose plus j´aime les femmes mais j´aime aussi les hommes

mais voilà je n´ose pas l´avouer....

je sens que mes parents ne reagiront pas super bien ni même les autres membres de ma famille

je n´ose pas non plus le dire à mes amis car j´ai peur que ma relation ne change avec eux surtout avec mes amis garçon

mais aussi parce qu´en tant que bi je n´ai pas envie de ne plus interesser la gente feminine. j´ai peur qu´en l´avouant les filles ne voient plus qu´en moi un gay alors que oui j´aime les hommes mais je suis aussi attirer par les filles

alors je me suis dit que j´allais le dire à personne mais plus le temps avance et plus j´ai besoin de le dire, d´etre enfin pleinement moi

si vous aviez des conseils à me donner ou votre avis sur ma situation

j´ai ete long pour ma première fois mais ça fait du bien d´en parler enfin

avatar ancien membre
Ancien membre
17/08/2018 à 23:16

Bonsoir

Je comprend bien tes craintent. L'avouer à sa famille n'est pas chose facile, à ses amis non plus. Surtout quand on est un garçon je pense, car malheureusement il existe encore beaucoup de gens qui pensent qu'un homme bi c'est juste un gay qui ne s'assume pas ( même certain gays pensent ca )

Le seul conseil que je puisse te donner c'est d'en parlé a la personne en qui tu as la plus confiance, ton/ta meilleure ami(e) par exemple. Si tu as des doutes sur le fait de lui avouer tâte le terrain en abordant le sujet de la bisexualité ( tu peux toujours dire que tu as vu un reportage pour essayer d'amener ça le plus naturellement possible ), tu peux faire de même avec ton entourage. Il est important de se trouver un soutien dans ces moments là car meme si on ose pas le dire a tout le monde, avoir un proche qui sait aide a tenir jusqu'au jour ou on trouve la force d'affronter le regard des autres.

Je te souhaite que tout ce passe bien en tout cas, le jour ou tu l'avouera à ton entourage

Bon courage

Ps : N'oubli jamais que tu n'es qu'un simple être humain qui ne fait qu'aimer et que personne n'a à te juger pour ça :)

avatar ancien membre
Ancien membre
17/08/2018 à 23:17

bonjour

Je te comprends c est vrai que ce n est jamais facile d avouer sa bisexualité à son entourage. on a toujours peur je pense d être rejeté d une part et d autre part la bisexualité est toujours plus compliquée à expliquer que l homosexualité. elle n a pas bonne presse les gens ne comprennent pas toujours au début. cependant si tu veux mon avis si tu ressens vraiment ce besoin d en parler à tes amis fais le: si ce sont de véritables amis ils ne te rejetteront pas pour cela. les amis nous aiment pour ce que nous sommes et tels que nous sommes. donc pas d inquiétude envers eux vraiment. pour ce qui est des parents là c est plus compliqué. tout dépend de la relation que tu as avec eux mais là encore ne pas hésiter à prendre le temps d expliquer les choses. si tu ressens le besoin de parler de tout ça fais le mais n aies pas peur du jugement des autres. sinon rien ne t oblige à en parler non plus ça t appartient. mais je comprends ton desir de vouloir être toi sans avoir l impression de tricher ou mentir par omission. Je suis passée par là aussi. explique les choses telles que tu les vois, que tu les ressens, que tu les vis, laisse du temps aux personnes qui en ont besoin pour assimiler et tout se passera bien. ????

avatar ancien membre
Ancien membre
18/08/2018 à 12:20

Bonjour à toi et bienvenue sur le site,

Je partage complétement ton avis, moi-même inscrit depuis peut sur le site, je trouve intéressant de pouvoir partager nos peurs, nos espoirs, nos envies d'avancer.

Je prends également à mon compte les conseils d'Ulfoa et d'Aislinn ;-) merci à vous.

Pour ma part, je n'ai pas encore parlé à qui que se soit car entre se l'avouer à nous même et l'assumer intérieurement il y a un chemin que je parcours actuellement. Et sans doute quand, tout me semblera claire et que je serais prêt à en parler alors je le ferais (sans doute avec la grosse boule au ventre me connaissant !!). Comme toi, j'ai besoin d'être vraie dans mes futurs relations qu'elles soient hétéro ou homo selon avec qui tomberais en amour comme dirait les quebecois et avec mes amis et ma famille.

N'hésite pas, on est là

Olivier

avatar contributeur anonyme
Anonyme
21/11/2018 à 22:20

merci beaucoup pour vos réactions, ma réponse a pris du temps avant de venir. Mais je pense sue j´avais un peu honte, honte de ne pas avoir le courage de suivre vos conseils!

depuis que j´ai écrit ce message m´a vie ne s´est pas améliorée bien du contraire! Je ressens toujours ce besoin de le dire sans pouvoir le faire. Et je sens bien que je ne suis pas heureux, ça se sent au fond que j´en un gros sur la patate comme on dit.

Je me dis constament que ça va s´améliorer mais je ne suis même pas sûr de me convaincre moi même. Aurais-je un jour le courage de le dire?

je me pose beaucoup de questions pourtant ca ne surprendrais pas tellement que ça car je suis un garçon assez maniéré (on m´a souvent dit que j´etais gay lorsque j´etais plus jeune) mais quelque chose me bloque, les mots ne veulent mas sortir de ma bouche comme si tant que je ne le disais pas, ce n´etait pas réel ...

avatar ancien membre
Ancien membre
25/07/2021 à 19:55

Salut, est ce que tu as su en parler a quelqu'un? Je suis exactement dans la même situation que toi.. :(

avatar contributeur de Judeline
Judeline
26/07/2021 à 01:03

Citation de Anonyme #283125

Pourquoi as tu envie de l'avouer en fait ??

Qu'est ce que ça peut leur faire aux autres, que tu aimes les femmes, les hommes ou les deux ?

En quoi veux tu que ce soit un problème, si ce n'est que c'est toi qui va te le créer, en dévoilant quelque chose d'intime et de personnel.

Est ce que ton pote hétéro se justifie d'être hétéro ?

Est ce que ta copine lesbienne se justifie d'être avec une Femme ?

Non !

On s'en tape, c'est leurs vies, ils n'ont de compte à rendre à personne.

Je suis une femme trans.

Quand je rencontre des gens, tu crois que je vais leur dire, "salut je suis une femme trans. Tu ne sais pas ce que c'est ? Je suis née garçon !"

Franchement, ca regarde qui ce que j'ai dans la culotte et qui j'ai dans mon lit ?

Ca regarde qui les personnes avec qui tu as envie de passer du bon temps ?

Et en connaissance de cause, pour avoir perdu tout le monde en 3 semaines, si toutefois tes "ami·e·s" venaient à te tourner le dos parce que tu es bi, j'ai envie de te dire bon débarras ! Ce sont des abrutis finis !

Tu te feras de VRAIS AMI·E·S qui seront là pour toi, pour ce que tu es et non pour ce qu'ils veulent que tu sois.

avatar ancien membre
Ancien membre
29/07/2021 à 08:51

Bonjour

Après un vie en couple de 15ans je vois que Depuis quelques temps des envies charnelles avec un homme mais j'avoue et que le contact féminin m'excites en tous points, comme dois je comprendre la chose Homosexualité, bisexualité ou juste la découverte je ne sais pas.

Mais cette envie me fait poser.de question

Merci

Pour vos.attentions et vos reponses

avatar ancien membre
Ancien membre
01/05/2022 à 15:13

Pourquoi vouloir le faire savoir absolument !!! pour vivre heureux vivons caché. Je considère que ma sexualité ne regarde que moi. Je suis moi même bisexuel et jamais je n'en ai fais la confidence à qui que ce soit. mais après, c'est à vous de voir ...

avatar contributeur de TendreNeels
TendreNeels
02/05/2022 à 21:17

On se sent toujours obligé d'avouer les choses tôt ou tard...

Mais je pense que c'est avec le temps qu'on installe une petite ambiguité dans l'entourage...

Puis un jour cela vient sur la table... au détour d'une discussion... et là on peut dire avec simplicité que cela ne nous dérangerait pas d'être avec un personne du même sexe... et qu'on y a déjà pensé...

Tout simplement. Mais oui il faut du temps et le faire avec douceur.

avatar ancien membre
Ancien membre
02/05/2022 à 21:57

Citation de TendreNeels #398547 On se sent toujours obligé d'avouer les choses tôt ou tard...

Cette discussion datant de 2018, je ne donnerai pas de conseils car la personne en question ne doit plus être présente sur betolerant.

Tendreneels, Je me permets de te corriger parce que notre société hétéronormée nous impose des termes et moi aussi je disais "avouer" alors que l'on ne fait que dévoiler une partie de soi, on n'avoue pas.

Aimer de personnes de même genre que soi c'est aussi naturel que des personnes de son genre opposé.

Avouer suppose avoir commis un acte immoral, ce n'est pas le cas ....

avatar contributeur de TendreNeels
TendreNeels
02/05/2022 à 23:24

Citation de Lulustrike #398553

Désolé, j'aurais dû mettre le mot entre parenthèses car c'est bien de celui là dont je parle pour marquer ce sentiment d'obligation qu'on s'inflige finalement à soi même. Comme si on avait fauté.

Cette pression qu'on se met. J'en parler en connaissance de cause.

avatar contributeur de The Blob
The Blob
03/05/2022 à 00:17

je connais cette pression comme une torture arcellant l’esprit quand celà t’arrive d’être avec des gens bonne chance souvent cela arrive avec ”les amis proches” ce demander inconsciemment ci je les considère comme mes amis j’aurais du leurs dire mais les perdrai je ci je leurs avoue

un truc pour toi que j’aurais du utiliser mais je ne l’avais pas c’est le : ”je le suis”

je t’explique tu les réunis et tu leurs dis une fois qu’ils sont réunis ”j’ai un truc à vous dire” ”JE LE SUIS” sans rien ajouter d’autre ci ils posent des questions tu leurs dis juste ”désolé je le suis et c’est comme ça je tenais juste à vous le dire comme vous considère comme mes amis et c’est tout ne me questionnez pas ce n’est pas le lieux le moment ni la bonne façon respectez ma franchise”

avatar ancien membre
Ancien membre
04/05/2022 à 06:00

Cette pression à "avouer" m'a rendu malade.

La peur de perdre ceux que l'on aime, voire que leur regard change. Après de longue hésitation, j'ai commencé par mon amie d'enfance, un jour à la plage (à cette époque j'étais avec un homme, j'apprendrai plus tard qu'en fait il était marié). Puis ma meilleure amie et puis tout c'est arrêté car je n'arrivais pas à le dire à ma famille. Le silence qui était le mien m'a fait de plus en mal et s'est traduit en colère et agressivité envers ma famille.

Après un énième échec où je m'étais imposé de leur en parler (week-end où j'ai perdu ma voix), j'ai écrit un pauvre SMS.

La libération interne qui a été la mienne quand le SMS a été envoyé n'avait pas d'égal. Je n'avais plus peur d'être abandonné et j'étais enfin moi.

Le concept "pour vivre heureux vivons caché", je l'ai toujours eu mais avec mes copines (époque où je me croyais hétéro) et deux copains. Je n'ai jamais aimé m'afficher, embrasser en public, se tenir la main. Certainement parce dans les zones où je vivais, les rumeurs et les cancans des personnes qui se connaissent toutes étaient très lourds à la longue.

Communauté Bi

betolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur le forum coming-out.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr