Comment vivez vous votre célibat sexuellement parlant - Page n°2

avatar ancien membre
Ancien membre
29/04/2018 à 08:48

Poour ma part c'est tres dur, si je n'ai pas de plan bah c'est a l'ancienne comme a l'adolescence.lol

Ce n'est pas le fait du contact humain mais plus du sexe pur après chacun est comme il est

avatar ancien membre
Ancien membre
30/04/2018 à 12:55

Bon. J'ai pas eut le temps de répondre hier..... Je vois que la conversation à bien avancé depuis ^^. J'aimerai quand même apporter ma pierre à l'édifice même si c'est un peu en retard.

J'ai eut plusieurs fois des amants réguliers, mais un seul cas où je puisse considéré que j'ai été réellement sex-friend avec un ami. C'est-à-dire que nous avions l'un pour l'autre une profonde affection et une profonde entente sexuelle, mais où ça ne dépassait pas le cadre amical (même si nous étions sur un fil tendu). Ca c'est particulièrement bien passé parce qu'au départ, quand on s'était connus, on était sorti ensemble rapidement avant de se rendre compte que ça ne collait pas en dépit de l'affection que nous partagions et d'une attirance physique assez explosive. La certitude que ça ne marchait pas entre nous nous à permis quelques années plus tard d'avoir une relation de sex-friend particulièrement forte et épanouissante. Encore aujourd'hui alors que le temps à passé, cette personne reste très spéciale dans mon coeur même s'il reste compliqué de nous voir quand on est en couple car notre complicité sensuelle est un peu trop évidente. Il est en couple maintenant et je suis réellement ravie pour lui (sérieusement; c'est la fête, il le mérite!).

Maintenant je comprends que ce soit compliqué dans d'autres cas. Le fait est qu'une relation de sex-friend ne peut durer indéfiniement le plus souvent (à moins que les deux protagonistes ne veulent pas du tout être en couple) et qu'elle peut dériver sur des sentiments plus forts. Ca me semble normal et ça peut déboucher sur une belle relation amoureuse du faite qu'on soit passé par l'amitié d'abord. Mais il est vrai que quand les sentiments qui se dévelloppent ne sont pas partagé ça peut être compliqué. L'important je pense au départ et par la suite c'est d'être clair sur ses attentes et son ressentis avec l'autre et soi-même, et surtout d'être conscient qu'une relation de sex-friends comporte le risque d'être blessé ou de blesser. C'est une responsabilité que les deux personnes doivent être capables de prendre consciement pour ne pas souffrir et faire souffrir. C'est tout à fait faisable donc pour moi avec un peu d'attention.

Pour le reste. Moi le célibat sans sexe, je gère avec quelques dérivatifs artistiques, et en étant très tactile amicalement. Je n'aime pas vraiment les coups d'un soir, je n'y trouve rien de satisfaisant, et je me suis lassé des amants, ceux-ci me méconnaissants souvent trop, ce qui ne permet pas de garder l'équilibre agréable que j'ai pu avoir avec mon sex-friend. Je suis plus dans la qualité que le quantité finalement, et comme l'émotionnelle se mèle toujours à mes relations physiques, je préfère m'en passer quand il n'y a rien de satisfaisant que se profile.

avatar ancien membre
Ancien membre
03/04/2020 à 21:59

On n'a qu'une vie.

avatar ancien membre
Ancien membre
12/08/2020 à 15:36

Pour ma part je n'ai pas spécialement de besoins de sexuels. Un manque affectif certes car je suis assez casanier.

J'aimerais pouvoir avoir une relation sérieuse. Avoir un lien fort avec quelqu'un. Surtout pas de plan cul. C'est ma philosophie mais je suis pas fan du coït sans amour.

La compétition amoureuse est pas facile quand on est moins bourrin que la norme.

Envoyé depuis l'application android


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr