19 ans de handicap

photo de l'auteur Mozartracks
Mozartracks
Homme de 26 ans
Auvers sur Oise
Aujourd'hui, je fête un anniversaire particulier : celui des 19 ans de l'accident de voiture. Nous ne fêtons pas Halloween, depuis 1998. Quand on vous appelle un soir de 31 Octobre pour vous annoncer que votre fils de six ans a subi un grave accident de la route, emmené à l'hôpital et plongé dans le coma...
J'ai quelques souvenirs de cette période : nous, les enfants hospitalisés, étions tous courageux. Les adultes, nos familles, disaient que nous avions une force incroyable en nous. Et j'ai cette chance d'avoir une mère extrêmement courageuse qui a su m'accompagner, me soutenir, comme certains membres de ma famille.
Après ce qui s'est passé, ma mère a fait en sorte que je sois heureux et que je m'en sorte dans la vie.
"...se sont les petits choses. les gestes quotidiens des gens ordinaires qui nous préservent du mal. De simples actes de bonté et d'amour."


photo de l'auteur Tonyoparigo
Tonyoparigo
Homme de 30 ans
PARIS
Salut,
Merci et bravo pour ces mots. J'espère qu'ils pourront aider de jeunes gens et des familles qui auraient traversé une telle épreuve car souvent ce type d'évènement peut briser une famille. D'après ce que je comprends dans ton propos c'est que ton entourage est resté soudé et fort autour de toi, et a fait en sorte que tu puisses t'épanouir aujourd'hui malgré toutes les difficultés que j'imagine et qu'il a fallu franchir.
Bon courage pour la suite!

photo de l'auteur Mozartracks
Mozartracks
Homme de 26 ans
Auvers sur Oise
Soudé, oui :) C'est important aussi que les parents et proches d'enfants handicapés de différentes familles puissent s'épauler. Parfois, les enfants hospitalisés se battent pour (re)vivre sans le savoir. Moi tout du moins je ne m'en rendais pas compte. Tout ça pour dire que la famille et le soutient d'autrui, c'est important (plus encore avec de tels événements) : ne pas hésiter à la aller vers les autres :)

photo de l'auteur Mozartracks
Mozartracks
Homme de 26 ans
Auvers sur Oise
C'est bien de garder de bons souvenirs, pour conserver notre force et avancer dans les moments difficiles. Pendant l'hospitalisation, c'est loin d'être simple.
Hémiplégie gauche suite à un traumatisme crânien : ma main gauche ne "fonctionne" plus et je boîte un peu.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tes mots sont très touchants. Les petits gestes peuvent paraître anodins pour les personnes qui les font mais signifient beaucoup pour les personnes qui les reçoivent. Si ta Maman te lisait, elle serait très touchée.
Personnellement, je garde aussi un très bon souvenir des clowns et des dames roses à l'hôpital, sans oublier l'attention et le soutien de ma famille, en particulier de ma mère.
Quel handicap as-tu si ce n'est pas indiscret ?

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit