Je ne sais plus ce que je suis ?


Auteur : Anonyme
Anonyme
  il y a 16 jours


Aide
Bonjour !
Je sais que je peux paraître confuse mais voilà: dernièrement je me suis remise en question et je ne sais plus ce que je suis?
J'ai parler à des amies de ça et elles m'ont conseiller de prendre mon temps et de faire mes propres expériences (je ne connais pas grand chose en l'amour et ma seule fois s'est mal terminée). Je me le demande depuis 1 an et demi, mais ce n'est que là que je me pose sérieusement la question.
Je me suis toujours dit bi car pour moi l'amour n'a pas de physique, mais je ne me sentirais pas mal d'être avec un transgenre ou androgyne; puis je me dit que j'apprécie plus le physique des femmes et pourtant je n'ai aucun problème avec celui des hommes mais c'est plus dur pour moi d'en trouver un qui me plaît.
Donc voilà, j'espère ne pas être trop confuse dans mes explications, en espérant avoir de l'aide;
Bisous à tous.

Auteur : Samuel
Samuel - 30 ans
De Lyon
  il y a 16 jours


Salut,

J'avoue ne pas tout à fait avoir compris ta difficulté. S'agit-il pour toi de réussir à dire si tu es bi ou lesbienne ? Si c'est cela, définir / enfermer ton orientation sexuelle est-il réellement essentiel ? Si oui, en quoi ?

 7 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Anonyme
Anonyme
  il y a 15 jours


Merci Samuel !
C'est une autre question que je me poser: suis-je obliger de me définir une orientation ? Ou bien non ? J'avais peur de ne pas savoir ce que j'étais mais peut-être bien que je n'aime pas l'idée de me définir.
Auteur : Samuel
Samuel - 30 ans
De Lyon
  il y a 15 jours


Tu n'es obligée de rien. Ce qui importe c'est que tu sois au contact de tes sentiments, de tes envies. La case "bi" ou "lesbienne" ou encore "hétéro" est une simple case qui permet de simplifier ton orientation sexuelle aux yeux des autres. Mais ta vie ne dépend en rien du regard extérieur, et donc par extension elle ne dépend en rien de la case que tu pourrait définir à l'attention de ce monde extérieur.

Te casse pas la tête à mettre des mots sur qui tu es, le principal c'est que tu sois bien avec ce que tu ressens.
Si jamais tu éprouves le besoin de te définir auprès des autres, tu peux toujours leur donner une info globale du genre "je suis potentiellement bi mais en couple avec une femme" ou encore "a priori je suis lesbienne mais pas tout à fait fermée aux hommes". Mais très franchement, et à mon avis, ça n'a aucune espèce d'importance. D'autres ne seront pas forcément d'accord, ce n'est que mon avis :)

 7 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Anonyme
Anonyme
  il y a 15 jours


Je te remercie ça m'aide beaucoup que quelqu'un me réponde et m'aide à me trouver !

Auteur : TarteOCitron
TarteOCitron - 25 ans
De Toulouse
  il y a 15 jours


Salut !
Je rajouterais que les étiquettes d'orientations ont surtout été crées pour donner des solutions à ceux qui veulent décrire ce qu'ils sont, encore que ça ne suffit pas toujours car certaines personnes mettent pas toujours la même chose derrière certains mots comme "asexuel" par exemple, donc pour moi ça se limite à un point de départ pour expliquer plus posément ce qu'on ressent aux personnes que ça intéresse vraiment de savoir ça ^^

Tu peux n'avoir aucune étiquette et avoir parfaitement conscience de tes désirs, du fait qu'ils varient en fonction du temps, des nouvelles rencontres, etc.. tout comme tu peux avoir "ton" étiquette et te prendre la tête comme c'est pas permis (l'effet pervers, c'est de se demander ensuite "je suis machinchose ok, mais suis-je une Vraie Machin-chose ?", ce qui en devient absurde).

Du coup maintenant je vois plus vraiment ces mots comme des cases dans lesquelles se ranger, mais plutôt comme des balises disposées dans un périmètre assez abstrait (un peu comme les bouées jaunes qui flottent à la plage, pour la super métaphore), qui sont juste là pour indiquer l’existence (et par extension la légitimité) des notions telles que la bisexualité ou autre, mais que les individus en eux-même sont libre de nager entre ces balises-notions, de dire "celle là-bas c'est Ma balise, je suis bi" si ça les rassure, ou simplement de continuer de se balader là où l'eau semble bonne.. j'ai moi-même une zone de gris sur certains aspects de mon orientation, du coup j'aime bien avoir ma balise à laquelle référer quand j'dois expliquer assez rapidement un truc, mais c'est d'avantage "je suis genre par-là bas" plutôt que "je suis ça".

 6 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : Mookie
Mookie - 21 ans
De Nantes
  il y a 15 jours


Comme dit ci avant, ta sexualité te concerne toi et seulement toi et n'es pas impératif de rentrer dans des cases.
Au même titre qu'un hétéro n'a pas à se blâmer de trouver une personne du même sexe que le sien attirante, tu n'as aucunement à te réprimer ni te forcer à quoi que ce soit.
Il est important que tu prenne le temps de voir ce qui te conviens et t'attire, ce que tu n'aime pas... Cela se construit au long de la vie et personne n'attend de toi que tout soit fixe pour le restant de tes jours à un instant donné.
Auteur : CplprJhbi68
CplprJhbi68 - 53 ans
De 68000 Colmar
  il y a 14 jours


Les mots, les balises, les repères ont leur importance. Quand j'étais jeune, il n'existait que le normal (=hétéro) et l'anormal (=homosexuel, pédophile, violeur...même combat (sic)). Quel soulagement quand j'ai découvert le mot bisexuel ! Prends tes précautions et cherche-toi, trouve-toi, deviens ce que tu es - sachant que tu as le droit de te tromper, de changer d'avis, d'orientation. L'autointrospection n'est pas la seule voie.
Auteur : Anonyme
Anonyme
  il y a 14 jours


Je vous remercie de m'avoir répondu, je commence à mieux distinguer les choses à présent;
je vous fais de gros bisous à tous pour m'avoir écouter;
ET ENCORE MERCI !!!



Pour participer à [ Je ne sais plus ce que je suis ? ] il faut être obligatoirement inscrit