Eunuques du Royaume (Mt 19-12)


Damien93
Damien93 - 36 ans
De Saint-Denis
  il y a 11 jours


Dans la Bible à l'Evangile de Jésus-Christ selon Matthieu chapitre 19 au verset 12, il est écrit :

"Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne." (Louis Segond)

"Il y a, en effet, des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l'action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu'il comprenne ! " (Bible de Jérusalem)

"En effet, il y a des des eunuques qui sont nés ainsi du sein maternel ; il y a des eunuques qui ont été rendu tels par les hommes ; et il y en qui se sont eux-mêmes rendus eunuques à cause du Royaume des cieux. Comprenne qui peut comprendre ! "(TOB)

Pourquoi insérer ce passage biblique dans le sous-forum "amour et intimité" ? Parce que c'est à bien à cela que Mt 19-12 fait référence. Juste avant on parle du mariage, de la répudiation mosaïque et de l'adultère par re-mariage. C'est évidemment phallocentrique. Jésus n'est pas né avant hier dans la Société massaï qui est matrilinéaire mais il y a 2 000 ans dans une société fortement patriarcale et conservatrice : Israël. Selon ma lecture on parle bien ici d'intimité ; ce n'est pas du mariage d'un point de vue social et légal. Ici Jésus introduit une notion incompréhensible il y a 2000 ans mais qu'on peut essayer de comprendre aujourd'hui.

Ce passage que j'ai découvert à la vingtaine (eh oui les Catholiques ne lisent pas la Bible comme les Protestants, c'est à dire rarement) m'a parlé personnellement. Mais qu'est-ce qu'un eunuque ? Un châtré ? Qu'est-ce qu'un eunuque pour un royaume (en Ethiopie et en Chine ils étaient les Premiers Ministres) ? C'est quoi l'action des Hommes ? l'Homophobie ? C'est quoi un eunuque de naissance ? une asexualité innée ? Et puis des questions typiquement chrétiennes que je n'évoquerais pas là. On va se cantonner à "amour et intimité".

Lindos
Lindos - 35 ans
De Lyon
  il y a 11 jours


Si j'ai bien compris Mathieu 19:12, Jesus rappelle aux Pharisiens qui estiment qu'il vaudrait mieux ne pas se marier plutot que de devoir renoncer au droit biblique de répudier sa femme, que l'on doit se marier si on est pas eunuque. Il était très doué en rhétorique le Jesus ^^

Je suppose qu'il évoque les hommes infertiles, les eunuques par abblation des testicules, et les renonçants à la sexualité, car les précheurs et moines abstinants et autres sadous en tout genre étaient nombreux.

Les eunuques permettaient de pouvoir employer des mecs dans l'intimité des gens puissants, qui avaient de nombreuses épouses et concubines.

Castrés jeunes ils pouvaient garder des voix aigues et chanter ou danser devant un public d'hommes des roles de femmes. Un peu du style des jeunes garçons bacha bazi actuellement en Afghanistan, qui ne sont pas castrés mais encore pré-pubères.

Je ne sais pas si on peu vraiment faire un lien avec l'homosexualité, qui était plus ou moins endémique et fréquemment pédérastique dans ces sociétés patriarcales, et ne devait normalement pas interférer avec le mariage.

C'est d'ailleurs essentiellent l'exclusivité et la visibilité de l'homosexualité, ainsi que la sodomie, et plus particulièrement passive, qui était tabou dans ces sociétés.

 36 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Icare
Icare - 19 ans
De Aix En Provence - Marseille
  il y a 11 jours


J'ai tout d'abord pris ce post pour un troll ...
Enneathusias
Enneathusias - 44 ans
De Lyon
  il y a 11 jours


Je suis étranger aux religions (pas à la spiritualité) et je découvre ce chapitre 19 de l’Évangile selon Saint Matthieu, mais je peux t’apporter un point de vue extérieur.

J’interprète comme toi ce passage dans le contexte du chapitre complet. Pour moi aussi, il est notamment question d’intimité au sens d’union charnelle, de désir et de pulsions à connaître plusieurs femmes, conduisant à l’adultère. Jésus suggère que le type d’union originel, ici entre un homme et une femme, est en premier lieu spirituel et que cet engagement est sacré. Les « eunuques »* par choix, par contrainte ou de naissance ne sont (/seraient) pas tourmentés par le désir, comme les autres hommes. Ils peuvent comprendre ce qu’est l’union mystique, l’union spirituelle ou simplement l’Amour, l’essence du mariage entre deux êtres complémentaires, parce qu’ils sont affranchis de la pulsion sexuelle. Si un homme n’était pas aveuglé par ses désirs, il pourrait comprendre cela et n’éprouverait pas le besoin de répudier sa femme pour mieux « connaître » d’autres femmes (commettant l’adultère sous couvert d’autres mariages). Il saurait se contenter charnellement de sa femme, puisqu’il serait uni à elle sur un plan plus élevé, par un Amour véritable.

*Le terme « eunuque » prête à confusion, même métaphoriquement, car on sait aujourd’hui que les eunuques pubères sans testicules peuvent avoir des relations sexuelles, avec érection et que le désir ou la relation sensuelle/sexuelle peut perdurer et revêtir d’autres formes pour un homme hétérosexuel sans organes génitaux.

À défaut d’un autre terme qu’ « eunuque » pour décrire les trois catégories d’hommes n’ayant pas ou plus de relations sexuelles, on peut citer les asexuels, intersexes ou non, certaines des personnes ayant subi une ablation des organes génitaux, les abstinents par idéologie religieuse ou non.

Si le verrou apparent de l’union entre un homme et une femme sautait dans ce passage, ce chapitre pourrait aussi bien s’appliquer à un couple d’hommes ou de femmes, car il s’agit ici de porter l’attention sur l’Amour, au-delà du désir sexuel. De plus, quand on est homosexuel et que l’on n’a pas beaucoup d’opportunités de rencontres amoureuses, que l’on doit se cacher, on peut donner à la relation affective lorsqu’elle se présente au moins du temps de Jésus, une portée bien plus profonde que certaines personnes hétérosexuelles.
Comme tu l’écris, la citation initiale pourrait revêtir un sens contemporain assez audacieux, si on considérait que le célibat peut être dû aussi à l’homophobie des hommes poussant un homosexuel à l’abstinence (« il y en a qui le sont devenus par les hommes »).

C’est une interprétation libre, non religieusement éduquée pour ma part, du passage que tu cites ;)

 96 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
pudum
Pudum - 20 ans
De Troyes
  il y a 11 jours


Je suis content de trouver un passage de la Bible ici!

Je pense qu'il faudrait l'associer avec le verset précédent

"Les disciples lui dirent: Si telle est la situation de l'homme par rapport à la femme, il n'est pas intéressant pour lui de se marier.
Il leur répondit:
- Tous les hommes ne sont pas capables d'accepter cet enseignement. Cela n'est possible qu'à ceux qui en ont reçu le don."

En fait c'est le don du célibat.
"Celui qui n'est pas marié se préoccupe des intérêts du Seigneur. Son seul souci est de lui plaire. " 1 corinthiens 7. 32
Je recommande de lire tout le chapitre 7 de 1 corinthiens.

Lindos
Lindos - 35 ans
De Lyon
  il y a 10 jours


Dans le monde oriental, plus que le célibat c'est l'abstinence qui est généralement attendue de ceux qui renoncent par choix religieux.

Je doute un peu que Jesus ait pu penser aux homosexuels parmi les "eunuques", l'homosexualité se pensait comme une sexualité pouvant concerner ou pas tout le monde surtout avant le mariage, pas comme un style de vie.

Le plus intéressant dans cette leçon de morale aux pharisiens, c'est qu'à aucun moment Jesus a envisagé d'étendre le droit de répudiation aux femmes, autrement dit établir une égalité homme-femme qui était totalement incongru à cette époque là dans ce monde sémitique.

Par contre la lutte contre la répudiation, dans l'esprit de protéger les femmes si comme cela se fait encore celles-ci perdaient tout lorsqu'elles sont répudiées, conjointement à la lutte contre le divorce existant dans la civilisation romaine occupante, était envisageable.

C'est la cohérence que personnellement je vois, loin d'être idiote pour qui cherche à unifier conservatisme et libéralisme des moeurs en luttant contre les deux.

Mais cette problématique devrait être anachronique de nos jours.
Si ce n'était que de nouveau le conservatisme oriental monte à l'assaut de l'élitisme occidental, qui à l'époque était neuf et incarné par Rome. A trop vouloir comprendre ce conservatisme oriental il existe le risque de devoir de nouveau s'y plier. Et la dernière fois on en a pris pour 1500 ans.

 36 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Damien93
Damien93 - 36 ans
De Saint-Denis
  il y a 7 jours


Merci à vous tous (que des gars) pour ces participations à ma réflexion perpétuelle. Je n'aurais pas l'affront de dire que je comprenne malgré tout. J'essaye d'interpréter pour mieux vivre avec. Ciao



Pour participer à [ Eunuques du Royaume (Mt 19-12) ] il faut être obligatoirement inscrit