Les insultes homophobes

photo de l'auteur Mathze
Mathze
Homme de 19 ans
Lille
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour à tous !
On a tous déjà entendu des insultes homophobes telles que "pd" ou "enculé".

Or ces mots se sont banalisés et la plupart des gens les utilisent sans penser à la signification originelle et sans volonté homophobe. De plus certains l'utilisent aussi pour taquiner gentiment.

Pensez-vous qu'il faille ne rien laisser passer pour ne pas régresser dans nos droits (ça commence par de l'homophobie passive puis ça finit en actes) ou pensez vous au contraire que ce n'est pas génant du moment que ça ne nous atteint pas ?

Je remercie tous ceux qui vont répondre et sur ce, bonne journée ! 😃


photo de l'auteur Nathan
Nathan
Homme de 20 ans
Strasbourg
Je pense qu'il ne faut pas laisser passer ça quand il y a une vraie volonté d'insulter derrière. Mais quand il s'agit juste de taquiner sans homophobie derrière, je pense qu'il n'y a rien de grave et qu'il ne faut pas se stigmatiser pour rien, on retrouve cela dans toutes les minorités ( autiste pour les handicapés, salope ou pute pour les filles même si je sais pas si on peut appeler ça une minorité^^, binoclard..etc que nous avons tous au moins utilisé une fois je pense).

photo de l'auteur Bathman
Bathman
Homme de 22 ans
Rennes
Personnellement, j'utilise le mot "pd" de manière banale, comme pour dire gay ou homosexuel mais, seulement quand je m'adresse à des amis ou à des personnes dont j'ai cerné à peu près l'humour. Ce mot n'a pour moi aucune réelle représentation homophobe étant donné que je ne l'utilise pas avec cette pensée.
C'est l'arrière-pensée et la manière de dire qui fait du mot une insulte pour moi. Je préfère largement entendre un ami dire "pd" sachant qu'il rigole et qu'il n'a aucune volonté de blesser qu'un inconnu sortant "homosexuel" d'un ton plus venimeux/rabaissant.

Après, si ça gêne vraiment mon(mes) interlocuteur(s) que j'utilise ce terme, évidemment, je ne le dirais plus.

photo de l'auteur Mathze
Mathze
Homme de 19 ans
Lille
Citation de Nathan
il ne faut pas se stigmatiser pour rien, on retrouve cela dans toutes les minorités ( autiste pour les handicapés, salope ou pute pour les filles même si je sais pas si on peut appeler ça une minorité^^, binoclard..etc que nous avons tous au moins utilisé une fois je pense).


Oui c'est vrai que dit comme ça les minorités sont raillées gentiment et quand il n'y a pas de haine le problème est moindre. C'est parce que des fois je vois des gens sur les vidéos YouTube que "pd veut dire pederaste tu ne dois pas le dire" alors que le youtubeur avait stigmatisé personne.
Merci d'avoir répondu ☺️

photo de l'auteur Mathze
Mathze
Homme de 19 ans
Lille
Ah Bathman c'est intéressant ce que tu dis, surtout qu'à partir du moment où tes amis ne t'ont pas tourné le dos apres ton CO tu peux les considérer comme relativement tolérants

photo de l'auteur TheLifewired
TheLifewired
Homme de 30 ans
Coulommiers
Ça depends du contexte mais dans chacun d'entre eux ces insultes continuent à me faire grincer des dents.
Pd, c'est qd mm pederaste, pedophile...inconsciemment on associe les homo a des pedophiles. Je n'aime pas ça.
De même que neigre , negrioo, renvoie à l'esclavage, je ne préfère pas l'employer.
De même, babtou vien de toubab, un dignitaire etranger dans les pays d'Afrique de l'ouest. Utiliser ce mot finalement revient à se dénigrer (denigrer...se noircir encore un mot tendancieux) soit même. C'est stupide.

Je préfère utiliser des termes neutre comme gay lesbienne homo pour parler des gens.

photo de l'auteur Helmor
Helmor
Homme de 30 ans
Saint Etienne

4 remerciements
L'Insulte "PD" a l'histoire qu'elle a. Maintenant, son utilisation n'a d'impact que selon le contexte et la volonté que l'on peut y mettre derrière (si je puis me permettre). La banaliser pour faire perdre sa connotation "homophobe" est un argument qui peut être avancé, comme celui de la prohiber totalement.

En revanche, avec ton deuxième exemple "enculé", plusieurs approches sont possibles. A ma connaissance, ce n'est plus/pas, cloîtré à l'insulte purement et simplement homophobe. L'acte sexuel, en soi, se retrouve partout. Je crois que cela est maintenant dissocié au milieu homo. Par contre, il est vrai que cela reste toujours une insulte mettant en évidence la position de dominant et du dominé, ramenant à abaisser le dit "enculé". Mais là encore, ce n'est pas propre qu'aux homos (enfin je ne crois pas). Puis, j'ai presque envie de parler aussi d'abus de langage, voire de patois. Le "enculé du Sud-Est n'apporte pas du tout une connotation homophobe, mais simplement un acte de ponctuation intégral. Ok, j'exagère un peu, mais l'idée est là !
Tout cela pour dire que les arguments d'utiliser à outrance ou de bannir à jamais ces termes peuvent, l'un et l'autre, s'entendre.

photo de l'auteur Mathze
Mathze
Homme de 19 ans
Lille
Merci Helmor personnellement je n'aime pas utiliser le mot "pd" mais si quelqu'un l'utilise sans mauvaise intention ça ne me choque pas.

Merci TheLifeWired pour ta réponse :)

photo de l'auteur Kyloe
Kyloe
Homme de 20 ans
Angers
Honnêtement je comprend très bien qu'on puisse utiliser "pd" sans vouloir nuire et sans vouloir blesser ! mais personnellement peut importe qui utilise ce mot, quand ou pourquoi ça reste tjrs un mot qui me touche et que je déteste même si je sais qu'il n'est pas forcément utilisé pour insulter

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Perso, j'entends parfois mes collègues dire "c'est un pédé" pour insulter quelqu'un même sans qu'il soit homo et j'avoue que ça me met un peu mal à l'aise, mais je mets plutôt ça sur le compte de l'ignorance. C'est un monde que mes collègues ne connaissent pas, mais je ne pense pas que ça soit spécialement homophobe. Comme quand moi je dis "putain", c'est juste un mot que j'utilise inconsciemment, je n'insulte pas les prostituées pour autant, mais je n'ai aucune prostituée dans mes connaissances alors je le fais. Si ces gens connaissaient vraiment des homos ou si mes collègues savaient que j'étais homo, je pense qu'ils éviteraient.

Enfin de toute façon on est une minorité, et pour toutes les minorités, il y aura toujours un petit nom péjoratif qui sortira de la bouche des ignorants, c'est comme ça.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Même s'ils ne sont pas utilisés par des hétéros dans un sens consciemment homophobe, les mots "pd" et "enculé" demeurent des témoignages d'une période archaïquement homophobe. Nous vivons dans une société où plusieurs époques psychologiques coexistent et nous devons composer avec ses représentants, qui ne sont souvent pas de mauvais "bougres" ;)
Heureusement, nous sommes encore aidés par des lois qui contiennent les débordements excessifs.

Pour le tout-venant, des collègues, des camarades plus ou moins proches, le discernement est de rigueur pour différencier un usage innocent d'un usage haineux. Ce qui n'empêche pas, si on le peut, d'éduquer, avec tact, la personne, mais parfois, il faut carrément slalomer entre les cons. C'est presque une discipline olympique ^^

photo de l'auteur enygma
Enygma
Homme de 31 ans
Paris
Effectivement, c'est devenu une insulte ordinaire, sans réelle signification, mais bon, si elle n'est pas liée à l'orientation, je préfèrerais tout de même que ce ne soit pas utilisé comme une insulte mais une caractéristique.
Ou sinon, l'usage de termes plus neutres, homo, gay, bi, lesbienne, sans connotation d'insulte.
Puis j'entends trop souvent "comme un pd" pour dire quelqu'un de faible, alors que ce n'est pas le cas, et que je connais de nombreux homos plus masculins,virils que certains de mes amis hétéros et "métrosexuel" (un peu effeminé mais hétéro) qui se soucient beaucoup de leur apparence, de leur style, d'être fashion, de diététique et de sport.
Après c'est plus de l'ignorance qu'autre chose, et que dans n'importe quelle communauté, c'est les plus visibles et spectaculaires qui servent de clichés, qu'on retient, en oubliant qu'il y en a plein qui ressemblent à mr tout le monde. Mais tout de même, ca véhicule le cliché, l'impression de différence, qu'un gay est nécessairement effeminé, ou même caricatural(je ne veux vexer personne, je parle là de l'impression vu de l'extérieur par les gens hors de la communauté, je n'ai rien contre les gens effeminés ou disons un certain folklore, comme aux marches de fierté ou certains danseurs dans les bars)
Comme quand je me suis balladé dans le marais et que je demandais si tel bar(gay) était bien, et que la personne m'a répondu "mais c'est un bar gay" d'un ton qui voulait dire "ca va pas être ton délire" parce que je ne suis pas spécialement visible ou correspondant au cliché qu'on imagine.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit