Quels conseils pour l'arrêt de la pillule?

photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Femme de 22 ans
Landerneau
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour!
Après 5 ans de bons et loyaux services, je souhaite me séparer de ma pillule d'ici fin juin.
En effet, ça ne me plaît pas de prendre des hormones que je rejette dans la nature, et qui la pollue (les hormones se retrouvent notament dans l'eau qu'on consomme, la féminisation des orgnanismes vivants tel que les poissons...), et elle m'apporte des désagréments (irritabilité, prise de poids,... ) .
La question que je me pose est la suivante: est-il plus commode d'arrêter net à la fin d'une plaquette, ou il est préférable que j'effectue un sevrage progressif?
Enfin, est-il nécéssaire de prendre des complément alimentaires pour équilibrer tout ça?


J'attend vos réponses et vos suggestions, merci ! :)


photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Femme de 22 ans
Landerneau
Justement, je ne compte pas reprendre de nouvelle méthode de cpntraception par la suite

photo de l'auteur kuro80
Kuro80
Homme de 27 ans
Amiens

1 remerciement
La pilule ne nécessite aucun sevrage, ça se stoppe a la fin d'une plaquette et basta. Apres si tu veux continuer de prevenir une grossesse il y a des moyens plus naturel : DIU au cuivre, cape cervicale, diaphragme ou même le preservatif. Il y a des tas de contraception disponible, il doit t'être possible de t'en trouver une adaptée si tu te renseigne auprès de ton médecin/gyneco/sage-femme.

photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Femme de 22 ans
Landerneau
En fait, ce dont j'ai peur, c'est que le changement hormonal lié à mon arrêt déclenche de l'herpès (dont je suis souvent la victime), et des règles abondantes et imprévisibles.... Ce qui me fait surtout peur, c'est l'herpès... L'acnée, les cheveux gras, ça finira par disparaître, et c'est pour moi, le moins embêtant.

photo de l'auteur kuro80
Kuro80
Homme de 27 ans
Amiens

1 remerciement
L'herpès n'est pas lié aux changements hormonaux mais plutôt aux changements de temperature corporel (d'où la dénomination de bouton de fièvre). Il est possible que tu fasses une poussée après mais ce sera sans lien avec la pilule. De toute façon les hormones données dans la pilule sont les mêmes que celle sécrétée naturellement par le coeur. Le seul but de la pilule est de mettre en pause l'axe hypothalamo-hypophysaire pour bloquer l'ovulation.
Tes regles pourront peut etre etre plus abondante car ce sera le retour des vrais règles dans un vrai cycle menstruel. Normalement tu devrais retrouvé la même abondance que celle avant pilule, idem pour l'acné et les cheveux gras quoi que avec la fin de l'adolescence ça peut s'être stabilisé.

photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Femme de 22 ans
Landerneau
Heu... Sans mettre en doute tes paroles, a tu déjà fait de l'herpès?
Personnelement, j'en fait souvent juste avant mes règles, quand je stressée, fatiguée, ou énervé... Et j'ai pas le sentiment de faire de la fièvre... Après, je me trompe peut être, ce n'est que mon expérience personnelle, et je ne suis pas médecin.

Après pour l'abondance des règles, l'acnée et tout... Je ne me souviens pas trop de ce que j'avais avant la pillule ^^ mais oui, ça c'est sans doute stabilisé.

photo de l'auteur kuro80
Kuro80
Homme de 27 ans
Amiens

1 remerciement
C'est pas une certitude pour la stabilisation des règles et autres mais c'est possible.
Pour l'herpès comme je t'ai dit c'est des changements de température sans forcement que ce soit de la fièvre. Par exemple au moment de l'ovulation la courbe de température dune femme augmente un peu (cf methode des température pour tomber enceinte). Mais il y a d'autre chose qui donne des poussés, le stress notamment comme tu l'as dis. Mais ce nest pas lié aux hormones rassure toi

photo de l'auteur Poupouceamel
Poupouceamel
Femme de 27 ans
Lens

3 remerciements
Jai arrêté la pilule début septembre et je n'ai eu aucun soucis en particulier et avec une perte de poids, moins de fatigues cycle régulier ..
Par contre depuis janvier j'ai un cycle complètement déréglé voir aucune règle. Mes proches me disent que c'est du au décès de mon père et que mon corps est chamboulé mais est-ce cela peut venir de mon arrêt de pillule ?

photo de l'auteur kuro80
Kuro80
Homme de 27 ans
Amiens

1 remerciement
Non rien à voir avec l'arrêt de ta pilule qui remonte en plus à plus de 6 mois (l'élimination des hormones est bien plus rapide). Par contre le décès de ton père peut éventuellement joué sur tes cycles c'est une certitude. Neanmoins si ça dure plus de 6 mois va consulter ça peut aussi être un autre problème. Tes cycles dont ils irreguliers ou complètement stopper?

photo de l'auteur veluma
Veluma
Femme de 43 ans
Grenoble, Isère, France

9 remerciements
Je vous conseil l'huile d'onagre http://julie-duhont.over-blog.com/article-l-onagre-une-fleur-amie-des-femmes-61808719.html qui régule.

et en complement la bourrache : http://odlg.org/1506/Huile-De-Bourrache-Proprietes-Bienfaits-Effets-Secondaires

bien meilleurs que la pilule (enfin je crois je l'ai jamais prise 😂 )

photo de l'auteur ClassAgirl
ClassAgirl
Femme de 26 ans
Paris

2 remerciements
??Alors juste une petite rectification de ce qu'a dit Kuro (oui je suis un peu tatillonne) mais les hormones concernant les cycles ovariens ne sont absolument pas secrétées par le coeur.
Et effectivement pour l'herpès, c'est plutôt les baisses d'immunité ou la fatigue qui entraîne les poussés car oui la mise en place d'un cycle peut demander plus d'énergie au corps et PAF le virus en profite pour s'installer.
Donc ces situations peuvent se retrouver à d'autres moments qu'avant les règles.

Voilà pour ma maigre contribution qui en plus ne répond même pas au sujet de Amornelson, désolée

photo de l'auteur kuro80
Kuro80
Homme de 27 ans
Amiens

1 remerciement
Euh merci de ta correction jai dû faire une faute de frappe avec l'écriture intuitive de mon tel (je voulais mettre corps pas coeur). Je connais mes axes hypothalamo-hypophysaire et donc l'axe gonadotrope dont il est question ici

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour à toi...
En effet, les hormones effectuent tellement de changement dans notre corps, qu'il est préférable à mon sens de les stopper... Personnellement je n'ai effectué aucun sevrage, j'ai arrêté complètement à la fin d'une plaquette et je n'ai pas eu de souci ensuite.
Après, la manière et méthode pour arrêter dépend aussi si tu comptes choisir une autre contraception ou pas par la suite.
Bonne journée

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit