Elle ne veut pas habiter avec moi

avatar contributeur Fred23
Fred23
23/05/2021 à 20:10

Bonjour :) je suis en relation avec ma copine depuis plus d’un an. Elle est une personne super indépendante qui a besoin de bcp d’espace et de sa bulle. En couple, c’est important pour moi d’avoir le projet éventuel de demenager avec ma partenaire. Hors, même si on se projette dans deux, trois ans, habiter avec moi ne l’intéresse pas. Je ne sais pas quoi faire, car c’est un compromis difficile à accepter, autant pour moi que pour elle. Jaime vivre seule, mais lorsque je suis en couple, la cohabitation avec la personne que j’aime est une étape importante à franchir pour moi. Avez-vous des conseils à me donner? On s’aime et je ne sais pas quoi faire ):

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
23/05/2021 à 20:42

Avis totalement perso... sans conseil. Dans ma tendre jeunesse, je pensais comme toi...mais quand tu y goûtes , que tu le vis, tu comprends vite que le quotidien avec l'être aimé est un tue l'amour. Je repete c'est tres subjectif. et il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis aussi...

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Absoboy
Absoboy
23/05/2021 à 21:34

Personnellement je pense que tu devrais lui laisser le temps d'avoir envie d'habiter avec toi. Elle doit certainement crainte de ne plus être dans sa bulle autant qu'elle le souhaite.

Je suis aussi très solitaire et en couple je préfère ne pas habiter avec la personne que j'aime car je ne me sent pas aussi libre que quand je suis seul.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre
23/05/2021 à 21:36

Ouais ben moi etre en couple chacun chez soi c est pas trop mon truc , ça à l’ avantage de se sentir libre mais bon ce n’ est pas ma conception d’ un couple ... perso j’ ai besoin de présence physique , de caresses , de regards , de partager un maximum de moments ...

C est juste ma vision des choses

avatar contributeur de JustMe
JustMe
24/05/2021 à 00:49

C'est très personnel comme sujet effectivement, certains vont trouver que vivre chacun de son côté permet d'encore mieux se retrouver quand on passe des moments ensemble, les autres veulent plus de temps ensemble et vivre ensemble est important... perso je suis comme Rosso, c'est une étape pour le couple d'emménager ensemble et ça apporte tellement !

Je me dis que si l'autre ne se sent pas libre aux côtés de son/sa conjoint/e, il y aurait de quoi se poser des questions sur la relation... ce n'est que mon avis mais vivre ensemble n'empêche pas d'avoir des moments seul, son intimité etc .. A partir du moment où il y a une confiance dans le couple je ne comprends pas qu'on puisse ne pas se sentir libre 🤷‍♀️

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre
24/05/2021 à 10:05

Hello,

je vais donner ma vision d’introvertie…

La vie à deux sous me même toit pour certains peut être éreintant, l’absence de lieu « à soi » où on peut se replier, aussi. Ce n’est pas être libre, mais être libre d’être soi, sans interaction, sans regard de l’autre, pour quelques minutes, quelques heures ou quelques jours.

Sans cette possibilité, comme n’importe qui privé de soi-même, on s’étiole.

(De la même manière que des extravertis vont péter un plomb si on les empêche de voir du monde, quoi.)

C’est un gros dilemme parce que quand on aime on a envie de pouvoir se blottir contre l’autre le soir et de se réveiller avec, et en même temps avoir envie de fuir parce que y a un manteau qui traine sur une chaise…

Je pense que ça aurait sauvé mon couple quand j’étais mariée si j’avais pu prendre du recul et vivre à part.

Aujourd’hui si j’imagine une relation au quotidien, j’essaye d’inventer des alternatives, vivre dans deux studios sur le même palier, ou une grande maison avec chacun-e-x sa chambre, comme une colloc, mais où selon les nuits on va inviter l’autre ou se laisser inviter ?

Il y a sûrement des choses à explorer, proposer, tester, négocier…

Bon courage à toi et bonne exploration !

avatar contributeur de JustMe
JustMe
24/05/2021 à 19:09

Vivre sous le même toit mais avec des chambres séparées c'est tout à fait faisable pour garder une pièce à soi ! En formation de sexologie la formatrice disait que c'était génial car on décide quand on veut aller dormir avec l'autre (sans forcément = sexe) ou comme tu dis se laisser inviter..

C'est d'autant mieux si l'un des 2 ronfle ou bouge bcp la nuit par exemple ^^

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre
24/05/2021 à 20:50

Bonjour

Je suis un peu beaucoup dans le même cas que toi bien que pas du tout pour les mêmes raisons et je suis complètement de l’avis de rosso.

Un conseil? Et bien....bien que dans la même situation que toi ou presque....je ne pense pas du tout être la bonne personne pour te conseiller. La seule chose que je peux te dire c’est que personnellement je fais comme je peux : un coup je patiente en souriant et je m efforce de croire qu’on finira par y arriver et un coup je « pete un câble » et je romps avec elle parce que j’ ai un éclair de lucidité, parce que j’arrete De me mentir et parce que je sens je sais que cette situation qui ne peut me « convenir » que temporairement n’aura jamais de fin... et puis elle trouve les mots pour me rattraper pour me faire revenir voire culpabiliser et je la crois parce que l’envie d’y croire revient....et ainsi de suite et ça fait plus de deux ans que ça dure...un coup elle un coup moi etc mais je ne suis pas prête à la perdre pour le moment et c’ Réciproque parce qu’on s’aime réellement malgré tout...

Alors quoi te dire? Sinon de faire au mieux en respectant son rythme certes mais sans t’oubli Non plus... bon courage

avatar contributeur de LoremIpsum
LoremIpsum
28/05/2021 à 12:52

Avis perso : 1 ans c'est un peu tôt ^^". Bon désolé d'avance si j'extrapole…

Déjà voir, si vous ne venez pas squattez des jours chez l'une ou l'autre, je ne vois pas l'intéret de bouscouler les choses.

La solution colloc' parait être un compromis, par contre si les deux personnes ont un rythme de vie radicalement différent ça peut être compliqué (avec risque que ça nuise à vos santés).

Le principal est de découvrir de votre coté et puis ensemble ce dont vous avez vraiment besoin en en discutant et de trouver des compromis (sans forcément presser les solutions). Il peut y avoir des passifs qui font que … aussi si ta copine est née femme, c'est probable qu'elle a aussi à gérer avec une pression extérieure plus forte de s'installer en couple et ça peut d'autant plus la saouler.

Je peux juste dire d'expérience que ce sera plus douleureux (pour les deux) de voir ses câlins rejetés (juste parce que pas d'humeur) par une personne avec qui on habite que par une personne qu'on voit genre une fois par jour.

avatar contributeur de Ctrl+w
Ctrl+w
28/05/2021 à 21:14

Citation de LoremIpsum #362844

pareil 1 an c’est peux sur une vie

emménager à 2 encore plus ci chacun à déjà un appart n’est pas à prendre à la légère quels meubles on garde ? que fait on des autres ? quel appart on choisi ....

vivre h24 avec quelqu'un ci ont ne s’est pas déjà

retrouvé pendant des mois sous le même toit peut tuer un couple c’est là que l’ont ce rend compte des petits travers personnels ainsi que ceux de l’autre et des choses non acceptable personnellement

un emménagement à 2 n’est pas comme des vacances une fois dans le logement ont ne peux pas dire au bout de 6 mois ”on à tester ça ne nous convient pas on prend chacun notre appart” c’est un engagement sur la durée

avatar contributeur de ZeroTwo
ZeroTwo
29/05/2021 à 17:07

Hello,

Personnellement ça m’aurai choqué voir même blessé si ça m’arrivait, mai, vous êtes en couple "que" depuis 1 ans ça peut se comprendre, ce qui me choque c'est qu’elles veulent tous simplement pas le faire.

La, je t'avoue que je comprends rien, un couple doit vivre ensemble un moment donnée, au début c'est compréhensible mai vivre toutes sa vie de couple séparément c'est impensable pour moi, autant rester célibataire ou alors couple libre ...

A quoi ça sert d’être en couple alors ? ou alors peut être que tu as mal compris non ?

Un couple qui accepte tous les deux cette vie pourquoi pas, même si pour moi ça me parait vraiment pas possible, mai pour toi, la, franchement j'ai pas de conseil.

J'ai rien contre vous, mai ça me choque c'est la première fois que je vois ça, personnellement jamais de la vie je vivrais en couple comme ça.

( j’espère que mes propos vous blessent pas, c'est pas mon but encore une fois ).

Bon courage en tout cas, et désolé pour cette souffrance ...

avatar contributeur de Clem13
Clem13
01/06/2021 à 13:44

Je suis assez d'accord avec Maedbh pour la partie où on peut se retrouvé drainé par l'autre car la sociabilisation h24 n'est pas naturelle pour nous, introvertie. Cela n'a rien à voir avec ce que l'on ressent pour l'autre personne ou quoi. Il me faut un lieu à moi pour me "recharger".

Et je trouve que l'idée de JustMe est bien et j'aimerais tendre vers cela, mais l'autre peut se sentir exclue d'une manière, alors que je trouve ça excitant aussi ce système d'invitation!

avatar contributeur de Cin91
Cin91
05/06/2021 à 20:48

Je n'ai jamais compris pourquoi se précipiter à vivre ensemble lorsque tout se passe déjà bien.

Attention, comme viennent de le dire certain.e.s. vivre ensemble au quotidien est un sacré compromis et ca peut être un tue l'amour à la longue.

Je pose cette question vraiment pour comprendre. Sans jugement. Pourquoi lorsque ca se passe bien il y a des personnes qui veulent aller aussi loin et aussi vite? Qu'est ce que ca apporte de plus? De la sécurité? Parce que comme dit LoremIpsum, l'une peu très bien squatter chez l'autre, ce n'est pas suffisant?

Vivre ensemble pour ma part, ce n'est pas un truc de couple mais un ENGAGEMENT.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
05/06/2021 à 22:03

Citation de Cin91 #363516

Oui vivre ensemble est un engagement ... à plus ou moins long terme ...

avatar contributeur de Neofelis
Neofelis
05/06/2021 à 22:19

Je suis assez perplexe, quand je lis certaines personnes dire qu'un an, c'est trop rapide. L'impression du temps qui passe, comme beaucoup de chose, c'est relatif : ça dépend des caractères de chacun.e, des conceptions du temps et même de l'âge.

Moi, par exemple, j'ai toujours eu une impression temporelle lente, c'est-à-dire que pour moi, le temps passe lentement. C'est un ressenti : cette impression ne me fait pas parler plus vite, tiquer ou n'est en rien lié à une éventuelle hyperactivité, c'est juste que pour moi, par exemple, un ou deux ans, c'est long. Du coup, particulièrement au niveau professionnel, je fais beaucoup dans peu de temps, je suis moins lente dans le ressenti, plus rapide dans la décision, etc. C'est une particularité.

Aussi, l'impression du temps varie énormément en fonction de l'environnement et des réalités dans lesquelles on se trouve. Par exemple, quand il est question de couple et d'engagement, le temps qui passe n'est pas vécu de la même façon à 20 ans qu'à 45.

Dans le premier cas, on a toute la vie, rien n'est écrit, on a un boulevard de possibilités et d'expériences à vivre. Deux ans avec quelqu'un, ça parait une éternité et s'installer ensemble après une telle période, paradoxalement, c'est beaucoup trop court.

Dans le second, on n'est plus perçu.e comme aussi attractif.ve qu'avant (particulièrement lorsque l'on est une femme, patriarcat oblige) et on est souvent plus isolé.e (les amis de l'époque de la trentaine ont désormais leurs vies, leurs familles, des jobs, ne font plus du tout autant la fête et ne sont donc plus aussi disponibles qu'avant). Dans tel cas de figure, deux ans avec quelqu'un, ça parait rien du tout et s'installer ensemble après une telle période, éventuellement, ça parait beaucoup.

Au-delà de ce point sur l'impression du temps qui passe et pour revenir au point initial de Fred, moi, j'ai plutôt envie d'aller poser la question qui fâche : est-ce que l'impression du court temps passé ensemble pour justifier le refus de vivre à deux, c'est un prétexte ou c'est vraiment l'impression de ta copine ? Car tu dis, Fred, que même à la projection à X années, la réponse reste négative. Comment ça se passe, en ce moment, dans ton histoire...?

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
05/06/2021 à 22:32

Citation de Neofelis #363523

La relativite du temps est un phénomène réel ... le temps ne s’ écoule pas de la même façon dans l univers selon les courbures éventuelles de l’ espace temps , mais sans allez jusque là Einstein disait pour comprendre la relativite du temps , mettez votre main une minute dans le feu cela vous semblera durez des heures ... passer une heure en bonne compagnie cela vous paraîtra une minute ...

Moi aussi j ai un gros problème , attendre un an pour moi ce n’ est pas long c est carrément de la science fiction ... un avenir loiiiiiintain

avatar contributeur de JustMe
JustMe
06/06/2021 à 09:38

Je trouve qu'attendre 1 an pour s'installer ensemble c'est correct ! Yen a qui le font au bout de 3 mois et je trouve ça presque irresponsable lol

Pour celles qui s'aiment et veulent se marier par exemple (je ne dis pas forcément au bout d'un an ça serait rapide pour le mariage ! Mdr) mais il faut forcément une adresse commune, et pour celles qui veulent un enfant ? Comment faire en étant chacune de son côté ?

La meilleure solution c'est, si les moyens le permettent, d'avoir un logement avec une pièce type bureau où chacune peut avoir une activité de loisir, s'isoler quand on en ressent le besoin etc, ou bien 2 chambres comme je le disais plus haut ce qui pourra choquer certains mais même si je ne l'ai pas vécu ça ne me choque en rien, c'est une bonne alternative !

Je pense (et ce n'est que mon avis entièrement subjectif !) que pour un couple qui s'aime et souhaite une relation durable il y a forcément un moment où on parle d'habiter ensemble... et le plus important reste la communication : que ta copine ne veuille pas emménager avec toi ou mais pourquoi ? Et quels compromis serait elle prête à faire pour toi si elle t'aime ? Car l'amour c'est aussi ça : faire des compromis ! Et la communication +++

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Hystorie
Hystorie
08/06/2021 à 16:09

Citation de Maedbh #362636

Je plussoie à mille pour cent !!!

Après moults essais de relations cohabitantes (écheeeec), je réalise que je fais partie de ces personnes qui ont un besoin vital d'être seul au quotidien, vivre l'espace de vie sans autre être vivant que l'enfant et un éventuel chat si jamais j'en trouvais un autre dans la rue.

Je perdais beaucoup d'énergie pour l'autre ce qui m'amener dans une forme d'hibernation personnelle (empathie, altruisme trop exacerbés) qui annihilait à la longue ce que je suis, donc ce que l'autre aime en moi.

Donc....

@Fred23 si cela t'es si difficile, alors peut-être se demander si persister ne signe pas un désaccord insurmontable et chercher ailleurs ? Eventuellement.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr