Cinéma, LGBT et parcours positifs !


Auteur : Hitcleef
Hitcleef - 35 ans
De Angers
  il y a 10 mois


Bonjour, 
je suis en discussion avec un membre de Betolerant et nous cherchions des films mettant en scène des Lesbiennes, Homo, Trans, Bi et qui exposeraient une vision positive, des parcours de vie heureux. 
Nous avons regarder Free Fall, film allemand réalisé par Stéphane Lacant. 
Il raconte l'histoire de deux CRS allemands qui vont découvrir une attirance respective et vivre une histoire d'amour. L'un des personnages est en couple hétéro et sa compagne attends un enfant. 
Va s'en suivre une descente aux enfers : discrétion dans un premier temps puis outing forcé, rejet, violence et explosion de la cellule familiale du dit CRS. 
Nous faisions le constat que nous ne connaissions pas de films représentants un parcours positif représentant l'homosexualité et plus largement les parcours sexuels hors de la norme hétéro, qui finissent bien. 
Bien sûr, ces films représentent les difficultés qu'il y a vivre encore aujourd'hui ces choix personnels, intime face à une société qui ne les valide pas.
Mais vu la progression de la reconnaissance LGBT de ces dernières décennies (il reste du chemin à parcourir nous en sommes tous conscient), n'existe t'il pas des films plus positifs qui donnent l'espoir de vivre une sexualité et une vie épanouie sans descente aux enfers systématiques ?
De beau films et de beaux parcours de personnes heureuse et libres ?  
En connaissez vous ? 
Nous sommes donc preneur de vos conseils cinématographiques. 
Sur ce à bientôt. :-)
Hitcleef 

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 10 mois


Hello homme qui pose des questions / olà compadre / salutations andégaves !

Puisque je vois que ta question reste pour l'instant sans retour je vais tenter une réponse.
Sans être un spécialiste patenté du sujet j'ai tout de même quelques heures de visionnage au compteur et rassure-toi, OUi des films LGBTQ avec "parcours positif" existent.
En français Freier Fall s'appelle Chute libre, et donc oui ça va plutôt dans le mur que vers des lendemains qui chantent, mais sans surprise, comme le titre l'indiquait.
Je crois profondément que les films de déception sont de très bons relais de formation et que ceux ou quelqu'un meurt à la fin sont parmi les miroirs les plus poignants qui puissent nous être proposés, mais, je te l'accorde, une belle histoire qui finit bien et galvanise les énergies positives ça fait aussi du bien !
En voici quelques-uns proposés à ta curiosité, regroupés selon quelques affinités arbitraires.

- Top 3 des films à énergie positive :

J'aime bien le cinéma quand il n'a pas peur de se frotter au réel. Hollywood produit plein de "feel good movie" aux scénarios et aux acteurs aussi lisses que vite oubliés. Ce n'est pas le ces de ces trois films, dont deux sont anglais, qui n'ont pas peur d'être aussi politiques, ou engagés à leur manière.
Numéro  1 dans mon cœur >>> Beautiful Thing (1996) : un ado avec sa mère célibataire dans une cité/ une voisine fofolle qui écoute The Mama and  Papas d'un côté/un père célibataire violent de l'autre, et au milieu de tout ça des gens qui construisent leur chemin avec émotion et détermination;
Plus belle "première fois" du cinéma selon moi.

>>> un autre favori des classements : Shelter (2007) petit film indé américain sans grands moyens mais plein de cœur et de beaux paysages de bord de mer où on surfe. Pressé par des obligations familiales un jeune homme qui mime l'hétérosexualité sans trop y croire est proche d'abandonner ses rêves de pratique artistique; une rencontre viendra tout changer, et la fin est des plus beaux "contrat de responsabilité et de confiance" que j'ai vu.

>>> bien plus récent, le très tonique Pride (2014), qui mêle découverte de la sexualité et découverte de la solidarité et du militantisme et nous emmène au fin fond de l’Angleterre chez les mineurs en grève pour une alliance aussi brève que joyeuse. Une fin qui donne envie de se lever et de sortir jouer de la musique dehors!

- Top Queer et autres destins bizarres mais heureux :
(J'ai vu que tu imais le proverbe " heureux les fêlés car ils laissent passer al lumière" : moi aussi; ces personnages se rattachent à cette filiation fantasque selon moi)

>>> Breakfast On Pluto  de Neil Jordan (2005), improbablement sous titrè sur la jaquette " les aventures d'un travesti au pays des attentats" et qui est un des mes films préférés de tous les temps pour redonner des couleurs à mon arc-en-ciel intérieur quand celui-ci perd de son teint.
C'est un conte inventif et pop, parfois cruel, toujours surprenant et qui montre qu'avec un caractère différent de la norme et un optimisme à toute épreuve on peut toujours trouver son chemin dans la vie. Il y a ici un refus absolu et joyeux de finir en fait divers, d'être considéré comme une victime, une énergie contagieuse qui me fait à chaque fois penser que j'ai vu trois - ou quatre , - films en un...

>>> Shortbus de Jon Cameron Mitchell (2005) est aussi une utopie stimulante, un expérience de cinéma vérité où les acteurs rejouent une partie de leur vie et partagent sans voyeurisme des moments de leur intimité sexuelle dans une forme de club fantasmatique tenu par une tenancière androgyne, et qui est un beau refuge pour tous les exilés de la normalité.


>>> Un petit dernier pour la route : Paris Is Burning (1990) documentaire sur la scène Ballroom/Voguing new-yorkaise et les familles qu'on s'inventent quand on a été rejetés de sa famille. L'énergie dégagée de ses scènes de battle est explosive et contagieuse...

Le fait est que je pourrais encore continuer un peu ( et citer qques films avec des filles, il y en a aussi de très bons même si je m'y connais peu) mais que je vais te laisser disposer de ses propositions, et reprendre le fil si tout ça t'intéresse pour d'autres belles découvertes.

Soyez heureux, lumineux et inspirés.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 10 mois


Bonus pour enfoncer le clou en musiques, paillettes et chanson : cette reprise de "I am what I am" d'Harvey Fienstein, auteur original de The Birdcage ( devenu chez nous La cage aux folles, transposition hasardeuse) interprétée et dansée par Ginger Minj et ses amies drags de Ru Paul Drag Race All Stars season 2, une autre source de joies et d'identités différentes et heureuses :
Je ne suis pas très sûr de la manip "insertion vidéo"; j'aurais essayé...


Auteur : veluma
Veluma - 43 ans
De Grenoble, Isère, France
  il y a 10 mois


Fims lesbien:
When night is falling
Oublier cheyenne

 9 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Hitcleef
Hitcleef - 35 ans
De Angers
  il y a 10 mois


Cool Merci Veluma ! 

Auteur : veluma
Veluma - 43 ans
De Grenoble, Isère, France
  il y a 10 mois


Avec plaisir il y aussi la comedie:
but i'm a cheerleader

 9 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : aragon
Aragon - 26 ans
De Angers
  il y a 10 mois


"Au premier regard" c'est mon coup de cœur et ça finis bien :)

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 10 mois


Bonne idée, perso en films LGBT un peu happy, je connais "10 Year Plan", "4th Man Out" et "John Apple Jack" :)
Auteur : Hitcleef
Hitcleef - 35 ans
De Angers
  il y a 10 mois


Allez, je fais un résumer de vos propositions, comme la documentaliste du CDI : 

Friendlyfire nous propose ce mois ci: 

Beautiful Thing (1996) : un ado avec sa mère célibataire dans une cité/ une voisine fofolle qui écoute The Mama and  Papas d'un côté/un père célibataire violent de l'autre, et au milieu de tout ça des gens qui construisent leur chemin avec émotion et détermination;
Plus belle "première fois" du cinéma selon moi.

Shelter (2007) petit film indé américain sans grands moyens mais plein de cœur et de beaux paysages de bord de mer où on surfe. Pressé par des obligations familiales un jeune homme qui mime l'hétérosexualité sans trop y croire est proche d'abandonner ses rêves de pratique artistique; une rencontre viendra tout changer, et la fin est des plus beaux "contrat de responsabilité et de confiance" que j'ai vu.

Pride (2014), qui mêle découverte de la sexualité et découverte de la solidarité et du militantisme et nous emmène au fin fond de l’Angleterre chez les mineurs en grève pour une alliance aussi brève que joyeuse. Une fin qui donne envie de se lever et de sortir jouer de la musique dehors!

Breakfast On Pluto  de Neil Jordan (2005), improbablement sous titrè sur la jaquette " les aventures d'un travesti au pays des attentats" et qui est un des mes films préférés de tous les temps pour redonner des couleurs à mon arc-en-ciel intérieur quand celui-ci perd de son teint.
C'est un conte inventif et pop, parfois cruel, toujours surprenant et qui montre qu'avec un caractère différent de la norme et un optimisme à toute épreuve on peut toujours trouver son chemin dans la vie. Il y a ici un refus absolu et joyeux de finir en fait divers, d'être considéré comme une victime, une énergie contagieuse qui me fait à chaque fois penser que j'ai vu trois - ou quatre , - films en un...

Shortbus de Jon Cameron Mitchell (2005) est aussi une utopie stimulante, un expérience de cinéma vérité où les acteurs rejouent une partie de leur vie et partagent sans voyeurisme des moments de leur intimité sexuelle dans une forme de club fantasmatique tenu par une tenancière androgyne, et qui est un beau refuge pour tous les exilés de la normalité.

Paris Is Burning (1990) documentaire sur la scène Ballroom/Voguing new-yorkaise et les familles qu'on s'inventent quand on a été rejetés de sa famille. L'énergie dégagée de ses scènes de battle est explosive et contagieuse...

Veluma, quant à elle conseille : 

"When night is falling"

"Oublier cheyenne"

"But i'm a cheerleader"


Aragon, lui est fan de : 

"Au premier regard"


Edrazel, elle, propose

"But I'm a Cheerleader" ; un film qui aborde les camps d'"hétéroïsation" avec humour.

"Butch Jamie" ; qui évoque le travestissement, avec humour aussi.

"Pourquoi pas moi ?" ; film français qui parle du coming-out. 

"It's in the Water" ; film qui parle du sida et de l'homophobie dans un milieu catholique conservateur, avec aussi une petite touche d'humour.


Enfin, Lusheta nous signale

"10 Year Plan"
"4th Man Out"
 "John Apple Jack"

Aller en prend les couettes, on ce met sur le canapé, un thé du pop corn et on passe son week end devant le grand écran ! Merci à tous pour vos propositions. 
Auteur : Lenny
Lenny - 20 ans
De Lyon
  il y a 10 mois


Perso j ai adoré Imagine me and you
C est une comédie romantique dans toute sa splendeur: coup de foudre, triangle amoureux... c est joyeux et droles!!! Petit plus les actrices sont magnifiques!
Auteur : mawalou
Mawalou - 25 ans
De Nimes
  il y a 3 mois


Un film lesbien que j'ai adoré c'est Carol
je suis pas très douée pour décrire les films mais vraiment il est très beau et kate blanchett dans le rôle de Carol est juste envoutante. Peut être que tout le monde ne le rangera pas dans la catégorie positif mais il ne dresse pas un portrait négatif de l'homosexualité et les personnages féminin sont loin des clichés et ça pour moi c'est un ++
Bref si vous le regardez pas, vous passez à côté de quelque chose :p
Auteur : DeliriumXs
DeliriumXs - 36 ans
De Ath
  il y a 3 mois


Dans les positifs j'adore "better than chocolate" et "imagine you and me".
Ce sont des films que je peux regarder pour me rebooster un peu ^^

Auteur : Lanaawyn
Lanaawyn - 20 ans
De Nîmes
  il y a 3 mois


Un complément sur un forum voisin, pour notre liste de films qui sortent du lot:

https://betolerant.fr/forum/10115/films-traitant-des-lgbti-et-pas-deprimants#255031
Auteur : Dessinetoi
Dessinetoi - 52 ans
De Paris
  il y a 3 mois


Pour moi il y a

Better than chocolate
Embrasse moi
Un film que j'ai vu il y a très longtemps que je n'arrive pas à retrouver il s'appelle FIRE très beau film lesbien
Auteur : Lehlie
Lehlie - 24 ans
De Lons Le Saunier
  il y a 3 mois


As tu vu :

Les histoires d'amour , Le secret de Brokeback mountain , Harvey Milk , Au premier regard , les joies de la famille , easterns boys , 120 battements par minutes , Moonlight , Philadelphia , Tout va bien ! The kids are alll rights , House of boys , Angels and cowboy , Jamais sans toi do começo ao fim , le premier qui l'a dit , comme les autres , juste une question d'amour , tomboy , notre paradis , boys don't cry , pourquoi pas moi , quand on à 17 ans , la vie d'Adèle chapitre 1 et 2 .
Auteur : medee
Medee - 36 ans
De Pierrefonds
  il y a 2 mois


"Below her mouth" actuellement dispo sur netflix ;-)
Auteur : Lehlie
Lehlie - 24 ans
De Lons Le Saunier
  il y a 2 mois


Epouse moi mon pote ( sortie le 25 Octobre de cette année ) .



Pour participer à [ Cinéma, LGBT et parcours positifs ! ] il faut être obligatoirement inscrit