Un autre deuil..

photo de l'auteur Stelmaria
Stelmaria
Femme de 20 ans
Paris

4 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.
Désolée ce n'est pas un topic très joyeux malheureusement.
Je vous explique ma situation, j'ai vécu une dépression au collège à cause d'évènements tragiques dans ma famille, j'avais réussi à remonter la pente.
Mais assez récemment j'ai perdu une amie proche  que je connaissais depuis 2 ans maintenant, que j'avais d'ailleurs rencontré ici et qui s'est suicidée....
Je ne culpabilise pas pour son suicide, j'accepte cette situation très brusque mais j'ai l'impression de ne plus vivre par moment, de n'être qu'une chose vide.. Il m'arrive pourtant de rires aux éclats ce  sentiment n'est pas constant, mais ca me bouffe quand même.. Depuis qu'elle est morte j'ai changé, je vois la vis différemment, je ne hais pas la vie, mais par moment je ne me sens plus de ce monde. Je n'ai pas envie de mourir non plus.
Je ne sais pas si vous avez des conseils à me donner, comment je pourrais arriver à mieux vivre cette situation..
Et si (malheureusement) ça vous ai arrivé, comment vous en êtes vous sorti?
Merci d'avance 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour Stelmaria
A quelle date précise s'est suicidée ton amie?

photo de l'auteur Micka77120
Micka77120
Homme de 22 ans
Mouroux

2 remerciements
Bonjour stelmaria, 

Je vécu la même situation il y à 2 ans .
 Un 17 décembre au soir on ma appris le suicide d'un amis très proche, je le connaissais depuis plusieurs année , j'ai été anéantie.  
Le 2 janvier on lui à dit en revoir une dernière fois " le plus douloureux moment de ma vie"  Je suis restez plusieurs semaine dans les pleure et la tristesse jusqu’à ce que je remonter la pente, en me disant tout simplement que même si il est partie il est toujours présent dans nos cœur.
Sa na pas été facile mais j'ai chercher un moyens de me distraire ( sortir avec des amis ) , et sa ma beaucoup aidez.
J'ai mis 1 ans à faire le deuil, il ne ce passe pas un moment sans que je ne pense à lui mais j'ai appris avec le temps de parler des bon moment à en rire mais aussi à en pleurée. 
Il est totalement normale de sentir de gore de sentiment et avec le temps sa passera .

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
N'ayant pas traversé la même situation à l'identique, c'est impossible pour moi de me mettre à ta place, donc je ne te dirais pas concrètement ce que tu dois faire - même si j'ai déjà perdu des proches. 

Tu dois trouver ou retrouver où tirer son énergie, puis parvenir à la canaliser dans le sens de la vie. Car je pense que c'est en la vie que notre âme trouve son bonheur.
Essaie d'aller dans le sens du don de soi, de la vie, de la création, du bien - car cela te sera rendu. Plus tu feras les choses avec sincérité et amour, et moins tu auras recours à l'hypocrisie et à l'égocentrisme. Non seulement tes efforts seront moins épuisants, mais en plus ils seront reçus et reconnus par ceux qui t'entourent, comme bons, créatifs, justes et vrais. Et tu pourras les pousser à agir dans ce sens là pour le bien et le bien de tous.

A chaque épreuve que nous envoie la vie (pour ne pas dire Dieu), il faut comprendre ce signe et voir ce qu'on peut faire de bien pour équilibrer la situation, la rendre meilleure pour tout le monde, même si on en est pas responsable. Il faut éviter le plus possible de tomber dans le faux et la fausse image de soi (égo), pour se relever et relever le monde le mieux possible.

photo de l'auteur Stelmaria
Stelmaria
Femme de 20 ans
Paris

4 remerciements
Citation de MonsieurS : Bonjour Stelmaria A quelle date précise s'est suicidée ton amie?


Bonjour, elle s'est suicidée le 1er août, elle m'avait parlé la veille...

photo de l'auteur Stelmaria
Stelmaria
Femme de 20 ans
Paris

4 remerciements
Citation de Micka77120 : Bonjour stelmaria,  Je vécu la même situation il y à 2 ans .  Un 17 décembre au soir on ma appris le suicide d'un amis très proche, je le connaissais depuis plusieurs année , j'ai été anéantie.   Le 2 janvier on lui à dit en revoir une dernière fois " le plus douloureux moment de ma vie"  Je suis restez plusieurs semaine dans les pleure et la tristesse jusqu’à ce que je remonter la pente, en me disant tout simplement que même si il est partie il est toujours présent dans nos cœur. Sa na pas été facile mais j'ai chercher un moyens de me distraire ( sortir avec des amis ) , et sa ma beaucoup aidez. J'ai mis 1 ans à faire le deuil, il ne ce passe pas un moment sans que je ne pense à lui mais j'ai appris avec le temps de parler des bon moment à en rire mais aussi à en pleurée.  Il est totalement normale de sentir de gore de sentiment et avec le temps sa passera .


Merci beaucoup, je pense que je ne vais que repenser au bons moments, de toutes façon je n'ai pas le choix :/

photo de l'auteur Stelmaria
Stelmaria
Femme de 20 ans
Paris

4 remerciements
Citation de MaximusV : Tu dois trouver où tirer son énergie, puis parvenir à la canaliser dans le sens de la vie. Car je pense que c'est en la vie que notre âme trouve son bonheur. C'est impossible pour moi de me mettre à ta place, donc je ne te dirais pas concrètement ce que tu dois faire . Je n'ai pas traversé de même épreuve à l'identique.  Juste, il te faut toujours essayer d'aller dans le sens du don de soi, de la vie, de la création, du bien - car cela te sera rendu. Par exemple plus tu feras les choses avec sincérité et don de soi et moins tu auras recours à l'hypocrisie et à l'égocentrisme. Non seulement tes efforts seront moins épuisants, mais en plus ils seront reconnus par ceux qui t'entourent. A chaque épreuve que nous envoie la vie (pour ne pas dire Dieu), il faut comprendre ce signe et voir ce qu'on peut faire de bien pour équilibrer la situation, même si on en est pas responsable.


Merci de me répondre, je suis désolée de voir que plusieurs d'entre vous ont vécu la même choses ..
En fait je dois avoué que c'est le deuxième suicide que je dois supporter du coup je crois que j'ai un peu plus de mal... Mais tu as raison, je vais canaliser mon énergie de façon positives et éloigner les idées négatives !

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Bonjour Stelmaria, 

Avant tout, courage à toi car il te faudra du temps..Il atenue les peines, pas le souvenir.

En 1980 & 1981 j,ai perdu 2 frères de 18 & 16 ans dans des accidents de la route & il m,à fallu du temps, beaucoup de temps, mais ça m,à fait prendre conscience à quel point ma vie est précieuse malgré tout. J,avais 20 ans & ça m,à prématurément rendu plus mâture. 

J,ai perdu un grand Ami qui s,est donné la mort en 1988, il avait 28 ans & ne supportait plus être parmi les premières victimes du VIH. Avec mon compagnon de l,époque,  nous l,avions hébergé & témoigné beaucoup d,attention, mais nous sommes partis 3 mois à Londres pour apprendre l,anglais & se retrouvant seul, il n,à pu supporté cette absence. Un Ami nous a informé par téléphone qu,il avait fait fait une ts & se trouvait à l,hôpital,  j,ai laissé mon compagnon à Londres & pris le 1er avion. Mais malgré mon retour pour lui & après l,avoir ramené chez nous, un jour il est parti & nous n,avions plus de ses nouvelles.  C'est au bout de quelques temps, que j,ai appris qu,il était parti à Venise & s,y était donné la mort.

Longtemps j,ai culpabilisé de l,avoir laissé seul pour partir à Londres,  puis avec le temps, je suis parvenu à me dire que c,était son libre arbitre, que rien n,aurait pu le retenir à la vie , car il n,y avait pas encore de traitements & sa grande frayeur était de se voir dépérir. Son "mal de vivre" l,à emporté & nous ne pouvions rien y faire.

photo de l'auteur Stelmaria
Stelmaria
Femme de 20 ans
Paris

4 remerciements
Pierre2lune : merci, tu as vécu beaucoup d'épreuves.. :/ en fait ce qui me fait peur c'est que je n'ai que 18 ans et j'ai déjà vu des choses horrible et j'ai peur d'en voir beaucoup encore... mais bon je me dis que je ne suis pas la plus malheureuse du monde et que je devrais déjà être heureuse d'avoir une bonne santé. .

photo de l'auteur Stelmaria
Stelmaria
Femme de 20 ans
Paris

4 remerciements
Steph4190 : ca n'a pas du être facile j'ai également perdu mon père, enfin c'est cet enchaînement de décès qui avec le décès de mon amie en plus font que je commence à lâcher un peu prise. 
Mais bon va falloir que je pense au présent et au futur.. 
Je saigne mes jeux vidéos en ce moment pour ne pas y penser 

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Bonsoir Stelmaria, 

C,est injuste d,avoir tant à subir à 18 ans, rien ni personne ne t,à préparé à ces drames.
Tu peux te confier à un psy dans un centre d,écoute pour jeunes adultes, cela pourrait beaucoup t,aider à traverser ces épreuves.  La parole est libératoire. .

photo de l'auteur Stelmaria
Stelmaria
Femme de 20 ans
Paris

4 remerciements
Citation de Pierre2lune : Bonsoir Stelmaria,  C,est injuste d,avoir tant à subir à 18 ans, rien ni personne ne t,à préparé à ces drames. Tu peux te confier à un psy dans un centre d,écoute pour jeunes adultes, cela pourrait beaucoup t,aider à traverser ces épreuves.  La parole est libératoire. . Vous avez dit merci


Je vois déjà un psy depuis 4 ans ! Mais c'est vrai que les rendez vous sont de plus en plus décalé peut être que je devrais aller consulter chaque semaine comme au départ.
Merci

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit