L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous. N'oubliez pas de nous laisser un avis =)
BeTolerant application sur Google Playstore

Le monde végétal vs le monde animal

Café du commerce


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le monde végétal vs le monde animal

Bonjour à tous, je fais ce topic afin d'avoir votre point de vue à propos d'un sujet qui m tiens à coeur: j'aimerais savoir ce que vous pensez du règne animal et végétal et celui que vous préférez avec la raison bien évidemment...

Pour ma part, les végétaux représentent l'évolution par excellence car au fil du temps, certains végétaux ont développé des systèmes très intéressants pour la défense/survie dans certains milieux hostiles. Malgré ce que l'on pense, les végétaux sont très actifs... il faut également le remarquer avec les plantes carnivores...
aussi leur capacité à survivre en plein soleil grâce à la rétractation des feuilles en "épines" comme pour le cactus..

enfin voilà, je ne vais pas mattarder sur le sujet je vous laisse commenter :)

photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
Bonsoir.
Ton topic est un peu casse tête.
Je n'ai pas de préférence. Ça ne fait pas avancé le schmilblick, mais c'est mon avis.
Mais tu m'as appris une chose sur les plantes carnivores :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ce soir je suis d'humeur créative donc normal que je sois casse tete :)

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
Pourquoi choisir? Rien ne vaut la symbiose entre le Barteria et certaines espèces de fourmis. Les végétaux et les animaux ne sont pas forcément antagonistes.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
DocGrossman, c'est pourquoi il a parlé de préférence, pas d'antagonisme, pour ma part la vision des deux "règnes" végétal et animal est une continuité qui inclus d'ailleurs aussi le minéral, et ce parce qu'il n'y a pas de rupture d'espèce dans leur "évolution"...

je mets ce mot entre guillemets car il faut le comprendre comme une disposition inclusive de trois principes : le multiple, le diverse et le semblable...ce sont en effet ces trois moteurs communs aux trois règnes qui disposent les espèces les une par rapport aux autres, sans rupture entre elles, puisque la plus aboutie d'un règne touche la moins aboutie du règne supérieur, mais je m'empresse d'ajouter, ne pas entendre supériorité qualitative dominante, mais supériorité qualitative inhérente, chaque espèce en évolution et chaque type de stabilisation sont en eux même parfait...la gradualité se fait parce qu'il y a une direction commune...mais ce n'est pas le sujet ici...

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
Gilou, c'est juste mais Clément semble former une dichotomie entre le deux règnes. J'estime que l'on peut apprécier les merveilles de la biologie de façon égale, et la symbiose en est l'exemple idéal.
Concernant les minéraux, ce n'est pas un règne à proprement parler, puisque non vivant et non soumis à l'évolution (au sen Darwinien du terme). Mais c'est vrai que la géologie est un domaine fascinant aussi.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ce n'est pas en utilisant le sens devenu commun d'évolution que je posais mon propos, et je ne pense pas que Clément voulais séparer les deux, mais juste chercher à nous faire choisir entre l'un ou l'autre...

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
Mais faire un choix implique de séparer le deux. En tout cas l'évolution est un dénominateur commun du vivant et c'est un des critères pour déterminer ce qui relève de la biologie.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
non juste de distinguer les deux , subtile nuance me diras-tu ! pas pour moi, la distinction garde l'intégralité des spécificités, alors que la séparation se fait avec des normes et une idée préconçue, c'est aussi pour cela que je ne réfléchie pas avec des théories même fondées, mais je cherche à  fonder mon savoir sur le réel ...
de plus je ne passe pas par la biologie pour parler de ce sujet...
puisqu'il s'agis de dire sa préférence, pour un des trois règnes, cela relève plutôt d'un sentiment de proximité sensible, ou esthétique ou autre...bref, mon regard sur la nature n'est pas académique..., mais ça tu l'as déjà remarqué...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui je voulais juste avoir votre avis, je ne voulais pas que ça devienne un débat...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
à oui ? bah c'est trop tard lol

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
DocGrossman avait bien compris le but du sujet. Après ça sert à rien de venir commenter si c'est pour embêter les gens

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
chacun garde le droit d'exprimer sa pensé comme il le veux, et je ne pense pas embêter qui que se soit ici... le sujet une fois posté ne t'appartient plus...
 reste que je continuerais à parler de ce sujet car je le trouve intéressant ...

bien à toi  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Vive le règne des champignons !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
tout à fait d'accord... ils sont partout et très discret pas comme moi lol

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
oui vive les eumycètes

photo de l'auteur Demel
Demel
Homme de 21 ans
Paris

1 remerciement
A quand le débat sur pour ou contre la batavia ? <3

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
C'est une distinction sémantique, mais soit. N'empêche que se baser sur des théories permet de découvrir beaucoup de choses. Je n'ai hélas pas l'occasion ni les compétences pour observer l'univers et le boulot des scientifiques du passé n'a pas été vain. Je ne vais pas réinventer chaque discipline depuis le début.
De plus, le réel peut nous induire en erreur. Mieux vaut connaître les biais qui nous influencent pour espérer les contourner. Mais rien n'empêche de porter un regard critique sur les conclusions académiques.

Clément, demander leur avis aux gens, c'est en quelque sorte la base d'un débat. Ce qui peut être très enrichissant et passionnant. ^^

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
Et à propos de la batavia, j'ai un avis très tranché mais ce n'est pas le sujet qui nous occupe ici. :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
je vous cite DocGrossman  :
"De plus, le réel peut nous induire en erreur. Mieux vaut connaître les biais qui nous influencent pour espérer les contourner"
 je respecte cette option mais ne la partage pas du tout, et justement comme cela n'a rien de sémantique, mais part d'une distinction sur d'intelligibilité du réel, je préfère distinguer les nuances qui me sont accessibles, que de les séparer par conformité à un model...
même si comme vous le dites une théorie peut nous faire avancer dans le champ de la connaissance, reste que se confronter à ses expériences sensibles et s'interroger a toujours été une source de savoir...
dommage d'avoir à se justifier sur une option de méthode au cours d'un sujet naturel ou seule la connaissance partagée devrait nous réunir...

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
Le modèle qui sépare les choses est utile pour les comprendre mieux. Ce n'est pas par essentialisme mais par rigueur que la science adopte cette pratique.
Les expériences consistent une source de savoir, mais comment distinguer le savoir de l'erreur? Le plausible de l'illusoire? Je pense qu'on y arrive par l’expérimentation.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
il y a bien une cause commune entre l'expérience personnelle et l'expérimentation, c'est la recherche de vérité, mais la seule différence c'est que les sciences encodent leur résultats dans une forme avancé de symbolisation, alors que l'expérience est reproductible en tout temps et tout lieux propre au questionnement personnelle...
même si nous devons refaire chacun une part du chemin, connaître de son propre acte intellectuel est plus naturel...

la science n'est pas rigoureuse elle est progressiste, la rigueur tient au fait que l'on ne déborde pas de son hypothèse de départ, ou de son donné brut, hors beaucoup de sciences construisent des modèles théoriques ou pratiques qui influx sur les résultats, d'où le dicton " ce que mon filet prend je l'appel poisson" ...

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
Concernant la vérité, la science ne la recherche pas : elle tente de produire des conclusions temporaires basées sur des expériences reproductibles. Temporaires, parce qu'elles seront remplacées par des théories plus justes si suffisamment de preuves vont dans ce sens.
Que veux-tu dire par symbolisation? L'une des preuves de la validité d'un résultat est la possibilité de le reproduire.
Faire confiance à la science n'implique pas nécessairement de faire abstraction de l'acte intellectuel. Au contraire, elle enrichit l'esprit et ouvre de nombreux horizons pourvu que l'on sache trouver la justesse des sources.
As-tu des exemples de modèle théoriques qui influent sur leurs résultats? J'ai du mal à comprendre ce que tu veux dire par déborder de son hypothèse de départ. Car si l’expérimentation prouve que ton hypothèse est fausse, il est nécessaire de modifier l'hypothèse, voire de la rejeter complètement. Un scientifique rigoureux ne s'accroche pas à une hypothèse en dépit de ses résultats.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
je ne tient pas à ouvrir un débat dans le débat, je l'ai déjà fait pour un autre sujet il y a quelque temps...notre choix respectif de méthode est actuellement impossible à concilier, théoriquement et pratiquement, c'est pourquoi je vais juste répondre à cette question que tu poses:

Que veux-tu dire par symbolisation?

la symbolisation dont ce sert la méthode scientifique est une appropriation logique d'une loi causale perçue à partir d'un fait du réel expérimenté, mais l'encodage qui est utilisé pour la formuler se pose comme une réduction symbolique des faits observés, réduction qui limite la connaissance du champs d'influences de cette loi et surtout qu'elle avait avec les autres lois attenantes ...autrement dit voir dans la partie une justification du tout fait passé à coté de ce tout...
c'est pour moi la critique majeure du fractionnement de l'intelligibilité de la méthode scientifique, à trop vouloir isolé pour étudier, on reste dans le comment et on perd le sens du pourquoi...

la reproductibilité en ces conditions ne prouve qu'une chose, à même cause même effet...

As-tu des exemples de modèle théoriques qui influent sur leurs résultats?
 il y en a suffisamment pour que tu les trouve toi même, et dire que la science ne recherche pas la vérité n'est pas la position dominante du milieu scientifique...

P.S cet héritage intellectuel de la preuve à été théorisé par Descartes entre autre, je lui préfère Aristote comme premier moment de la recherche scientifique.

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
Si par "pourquoi", tu veux dire la raison profonde qui transcende, alors non, la science ne s'en préoccupe pas. La science décrit et expliques les phénomènes perceptibles et le reste est affaire de philosophie ou de théologie. La science ne justifie pas ni ne prescrit, elle décrit.

La matière telle que nous la percevons ne représente que 5% de la masse totale de l'univers. Non, la science ne prétend pas non plus percevoir un "tout".

A même cause même effet, c'est exactement la caractéristique descriptive de la science. Les déductions que l'on peut en tirer sont énormes.

Désolé d'insister, mais j'aimerais bien que tu me donnes des exemples précis de modèles qui influent sur les résultats, que l'on puisse se comprendre. Tout dépend de ce que tu considères comme la vérité. Une vérité absolue et impossible à remettre en question est hors de propos en science, puisque tout se bâtit sur la correction des théories.

Je ne suis pas calé en philosophie, ni en philosophie des sciences, mais Aristote semble commettre beaucoup d'erreurs dans sa méthodologie.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ce n'est pas premièrement dans un regard critique que l'on connais ce qui nous entoure mais dans la saisie des principes, en philosophie Aristotélicienne c'est la recherche de l'ensemble des éléments d'un problème qui analogiquement ouvre à sa connaissance...(ex: l'induction de la substance première(
pour ce que tu demande, il faudrait voir dans les sciences qui utilisent des modèles quantiques, et comment elles forcent une extrapolation pour atteindre ce que l'on nomme l'équilibre des données, c'est en épistémologie des modèles comparés que l'on s'est aperçu de cette anomalie, quant les conditions d'expérimentations influaient sur le modèle étudié...tu dois bien avoir entendu parlé de cette chose ?

quant à la correction des théories, elle ne se fait que par unilatéralité des choix dominants, qu'ils soient émis par les responsables ou par une nécessité plus technique voir économique... souvent quand un fait en contredit un autre, la méthode scientifique continue dans la direction qui lui semble nécessaire pour sortir de cette contradiction, c'est à dire dans la direction du possible le plus cohérent avec ce qui l'a mis en doute ...
c'est comme avancer sur son ombre pour aller vers la lumière !  si je peux oser cette métaphore, ma méthode est plutôt de regarder le plus évident et de remonter à son origine,( en faisant simple)...

de plus l'être humain peut très bien connaître sans la théorisation scientifique le comment et le pourquoi d'une réalité, mais cela doit partir de fait observable par tout le monde, et qui "reste" (c'est notre plus grande différence) compréhensible et donc communicable universellement...alors que certains travaux scientifiques ne sont plus compréhensible que par une poigné de personnes...c'est une forme élitiste de connaissance, ce qui en fait pour moi une méthode réductrice...je tend à un savoir universel et naturel du réel...

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 34 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
[quote]Citation de Clement69 : Le monde végétal vs le monde animal Bonjour à tous, je fais ce topic afin d'avoir votre point de vue à propos d'un sujet qui m tiens à coeur: j'aimerais savoir ce que vous pensez du règne animal et végétal et celui que vous préférez avec la raison bien évidemment... Pour ma part, les végétaux représentent l'évolution par excellence car au fil du temps, certains végétaux ont développé des systèmes très intéressants pour la défense/survie dans certains milieux hostiles. Malgré ce que l'on pense, les végétaux sont très actifs... il faut également le remarquer avec les plantes carnivores... aussi leur capacité à survivre en plein soleil grâce à la rétractation des feuilles en "épines" comme pour le cactus.. enfin voilà, je ne vais pas mattarder sur le sujet je vous laisse commenter  

tu nous met un grand bordel là ^^

je dirai que la logique veut que toute chose sur terre a dû s'adapter avec le temps. la preuve en est que la terre évolue constamment sur le côté chimique et climatique à sa surface (au moins).

nous somme aussi le résultat de cette évolution.

végétaux et animaux ne sont'ils pas alliés par une évolution chimique ?  la sélection naturelle se fait par diverses formes. mais en fin de compte, si nous cherchons profondément, la chimie permet ces changements.

c'est tiré par les cheveux, mais je voudrais des commentaires de scientifiques. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Aha je dirais aussi vive le monde des champignons, ou des bactéries, parce que ce sont elles les boss niveau adaptation, elles peuplent la terre depuis 3.5 milliards d'années avec beaucoup beaucoup beaucoup de représentants :)
Enfin... je trouve.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui, la vie est d'un grand parasitisme...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Boah toutes les bactéries ne vivent pas par le parasitisme :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Doit-on nécessairement avoir une préférence ?

Quant à ce qui est de l'évolution, il faut savoir qu'à un instant t sur la planète, toutes les espèces sont également évoluées. Un asticot est aussi évolué qu'un lion ou qu'un pommier, en termes biologiques. Car l'évolution ne rime pas forcément avec la complexité, ainsi un parasite comme le tenia (qui est une sorte de simple tube dans sa composition) est très simple... mais bien adapté à son environnement, haha.

A choisir, je préfère les plantes à fleur, simplement parce que j'aime bien les fleurs.
Mais y'a quand même un nombre de bestioles mignonnes ! (cf les chatons)
Et en bestiole amusante, il y a la limace de mer Elysia Chlorotica, qui après ingestion de l'algue Vaucheria est capable de photosynthèse ! Une limace de mer toute verte qui peut se passer de nourriture des mois durant. En plus elle s'appelle Elysia, joli nom pour une limace.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je suis ni carnophile ni végétophile, ni carnivore si végétarien, si on me laisse le choix je préférerais ne pas avoir de préférence. Ma préférence va plutôt vers la biodiversité, animale comme végétale, et le multi-ethnisme mais ça s'apparente à de la biodiversité.

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 34 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
https://planetarium-galilee.montpellier3m.fr/medias/fichier/evolution-chimique-jld-2012-26-04_1340006544978.pdf

Citation de Ileam : Aha je dirais aussi vive le monde des champignons, ou des bactéries, parce que ce sont elles les boss niveau adaptation, elles peuplent la terre depuis 3.5 milliards d'années avec beaucoup beaucoup beaucoup de représentants Enfin... je trouve.


voilà un petit cours pendant que tu t'embête :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci Friendly, ce qui est dans le cours je l'ai déjà
Citation de Friendlyy85 : https://planetarium-galilee.montpellier3m.fr/medias/fichier/evolution-chimique-jld-2012-26-04_1340006544978.pdf Citation de Ileam : Aha je dirais aussi vive le monde des champignons, ou des bactéries, parce que ce sont elles les boss niveau adaptation, elles peuplent la terre depuis 3.5 milliards d'années avec beaucoup beaucoup beaucoup de représentants Enfin... je trouve. voilà un petit cours pendant que tu t'embête  
fait en première année du coup, pour la plupart du contenu en tout cas :)  

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 46 ans
Lyon

105 remerciements
Salut Clément !

Je ne suis pas calé autant que toi sur le sujet (loin de là), mais comme toi j'habite Lyon et je visite de temps en temps la serre aux plantes carnivores au Parc de la Tête d'or. C'est vrai que je trouve ces plantes fascinantes et je ne me lasse pas de les regarder. Ce sont des merveilles d'adaptation :-)

++

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui les plantes aussi c'est super beau !

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 34 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
une amitié se créera t'elle ? 

quoiqu'il en soit, les jardins de plantes sont toujours fascinant.

et de rien ILEAM, tout le plaisir est pour moi

photo de l'auteur Bifrost
Bifrost
Homme de 24 ans
Paris
Les bactéries c'est le swag ultime. Regarder comment ces petites Listeria pique le squelette des cellules pour pouvoir littéralement naviguer en elle!  Si chou ^^ <3

photo de l'auteur DocGrossman
DocGrossman
Homme de 27 ans
Lille

1 remerciement
Splendide, mais le parasite le plus classe c'est la douve du foie! Trois hôtes dans leur cycle de vie et capables de modifier le comportement des fourmis. C'est le nec plus ultra.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
je suis de retour les amis ! j'ai été banni par un petit rigolo à 3 reprises :')
m'enfin bref je reprends le topic en vous disant que la photo est de toute beauté

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit