Bisexualité/Pansexualité? Étiquettes?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur


https://www.youtube.com/watch?v=JQ5asslby-ESalut le forum! 
Moi et ma copine on a une chaîne YouTube (Lez Talk), où on parle de thèmes LGBTQ. Récemment on avait mis nos coming out stories, racontant comment on s'était rendues compte de nos sexualités. 
Ma copine est bisexuelle et elle a eu plusieurs commentaires en lui demandant si elle n'était pas plutôt pansexuelle. Ça nous a un peu "dérangé" que d'autres personnes affirment que non, toi t'es ci toi t'es ça alors que nous trouvons que c'est quelque chose de très personnel. 
Donc suite à ça nous avons fait une vidéo sur ces thèmes, en plus des ETIQUETTES que tout le monde trouve si important. J'aimerais bien savoir vos opinions là dessus ! Je vous laisse la vidéo ici: 

Commentez notre vidéo pour qu'on puisse en savoir plus aussi !  
Merci beaucoup!


photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Personnellement je fais partie de ceux qui pensent que c'est nous même qui savons ce qu'on est, pas celui d'a coté ;-) (à condition d'être honnête avec soi-même)

Après au final, j'ai presque envie de dire "on s'en fout", bi, homo, hétéro, renard ou framboise; l'essentiel est d'être bien dans sa tête :-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Vidéo intéressante je trouve ,et je suis d'accord avec Kattarsis l'important c'est d’être bien comme on est et d’être honnête avec sois même (et j'aime l'idée d’être une framboise ^^) 
Je dirais que chacun fait ce qu'il veux ,qu'on est ce que nous somme et si on se considère comme étant gay/hétéro ou autre il ne faut pas forcement prêté attention à l’étiquette qu'on nous donne ,chacun peut être assez mature et honnête avec ce qu'il est pour le dire ,et comme vous dite une lesbienne qui as eu une relation avec un homme a tout a fait le droit de se considérer lesbienne même si d'autre peuvent ne pas être d'accord avec ça.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il n'y a pas longtemps, j'ai vu un meme qui circule sur internet et se traduit par: "Il est drôle qu'une communauté [LGBT] qui ne veut pas être aliénée se crée et se définit par une cinquantaine d'étiquettes." C'est une critique qui me parait raisonnable.
En même temps, on cherche à mettre en évidence des termes et des labels pour donner plus de visibilité à certaines personnes, tout en désapprouvant leur utilisation comme quoi on est pas défini par une sexualité. 

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 24 ans
Paris

29 remerciements
Au final c'est bien joli mais on pourra jamais arrêter les gens suspicieux

Je lisais hier soir un article sur la dépression et les maladies mentales liées au stress et dedans une remarque d'une interviewée m'avait paru très très juste, c'était le fait que les maladies mentales demandent plus de temps pour récupérer que les maladies ou blessures physiques, mais comme elles ne sont pas visibles on les sous estime totalement (Très difficile de faire un arrêt maladie ou dépression ou burn-out pck difficilement prouvable contrairement à une jambe cassée par exemple). Pour finir le hors sujet et relier, je dirais que la sexualité c'est pareil

C'est quelque chose de non-visible, qui peut changer au court du temps, ce qui en soi la rend impossible à étiqueter, et qui développe en même temps un besoin de délimiter les choses et de nommer les envies et passades qu'on a

Donc on arrêtera jamais les gens de dire "nan mais tu dois être ci/t'es ça etc..."
Les gens interpréteront toujours et faut pas forcément leur en vouloir, c'est un sujet libre à l'interprétation, et essayer de catégoriser les gens avec des noms, des labels, c'est souvent simplement un moyen pour eux d'essayer de processer quelque chose qu'ils ne comprennent pas ou peu
Même si ça peut être relou, tu expliques les choses une ou 2 fois, et si après ça passe toujours pas bah tu dis fuck et OSEF de leur vie j'sais pas

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements
Citation de Kattarsis : Personnellement je fais partie de ceux qui pensent que c'est nous même qui savons ce qu'on est, pas celui d'a coté  (à condition d'être honnête avec soi-même) Après au final, j'ai presque envie de dire "on s'en fout", bi, homo, hétéro, renard ou framboise; l'essentiel est d'être bien dans sa tête
Citation de Kattarsis : Personnellement je fais partie de ceux qui pensent que c'est nous même qui savons ce qu'on est, pas celui d'a coté  (à condition d'être honnête avec soi-même) Après au final, j'ai presque envie de dire "on s'en fout", bi, homo, hétéro, renard ou framboise; l'essentiel est d'être bien dans sa tête


Ah ! J'adore la framboise !!!!!!!!!!!!!! (HS je sais ;p)

photo de l'auteur MargauxLFP
MargauxLFP
Femme de 32 ans
Calais 62100

4 remerciements
Je trouve ça chiant que d'autres personnes essayent de me définir à ma place donc je comprends très bien.
Pour moi, on n'as pas à dire ce qu'est tel ou tel personne car c'est à cette personne de se définir :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci beaucoup pour vos réponses! Je suis d'accord.

Et si je pouvais être framboise, je le serais aussi. hahaha 

photo de l'auteur MargauxLFP
MargauxLFP
Femme de 32 ans
Calais 62100

4 remerciements
Moi ce serait Violette car j'adore ça ahahah :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Kattarsis : Personnellement je fais partie de ceux qui pensent que c'est nous même qui savons ce qu'on est, pas celui d'a coté  (à condition d'être honnête avec soi-même)

Tout est dit. Dommage que ce soit entre parenthèses !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Kattarsis : Personnellement je fais partie de ceux qui pensent que c'est nous même qui savons ce qu'on est, pas celui d'a coté  (à condition d'être honnête avec soi-même) Après au final, j'ai presque envie de dire "on s'en fout", bi, homo, hétéro, renard ou framboise; l'essentiel est d'être bien dans sa tête
en peu de mots, c est exactement ce que je pense. Ceux qui sont mal dans leurs baskets en raison de leur orientation sexuelle 
( je conçois qu il y en ait et que parfois, ce n est pas facile à vivre ) devraient un peu plus penser a  ce monde et toutes ses misères....... et regarder un peu moins leur nombril.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Studio54 : Citation de Kattarsis : Personnellement je fais partie de ceux qui pensent que c'est nous même qui savons ce qu'on est, pas celui d'a coté  (à condition d'être honnête avec soi-même) Après au final, j'ai presque envie de dire "on s'en fout", bi, homo, hétéro, renard ou framboise; l'essentiel est d'être bien dans sa tête en peu de mots, c est exactement ce que je pense. Ceux qui sont mal dans leurs baskets en raison de leur orientation sexuelle  ( je conçois qu il y en ait et que parfois, ce n est pas facile à vivre ) devraient un peu plus penser a  ce monde et toutes ses misères....... et regarder un peu moins leur nombril.
Bien dit!

photo de l'auteur BlueS
BlueS
Homme de 20 ans
Secret
Perso, je préfère juste parler d'amour, mais après entre deux j'aimerai que ce soit plus précis.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Moi au contraire, je pense que, d'une manière générale (pas seulement avec la sexualité), ce sont les autres qui nous définissent, ce n'est pas nous. L'homme, seul, sans les autres, n'est rien. Ce sont les autres qui permettent à ladite personne d'être quelqu'un. 
Après sexuellement, moi je m'arrête à l'aspect purement technique, cad à l'acte simplement : tu as eu plusieurs rapports sexuels avec des hommes (en supposant que la répétition de l'acte signifie que l'on aime ça, simple déduction, même si après on peut se rendre compte que l'on aimait pas, etc.), tu es hétérosexuelle. Si tu as eu des rapports avec des femmes également, tu es bisexuelle. Avec des femmes seulement, homosexuelle. Je ne prends pas en copte "le genre", le "sexe psychologique", seulement le sexe physique. Je ne prends donc pas en compte la notion de pansexualité.

De la même manière, je suis contre "parler d'amour". Ses notions sont à la base médicales, elles se limitent donc au physique. Combien de mec me sortent "je baise des mecs mais je suis hétéro. Je pourrais pas faire ma vie avec un homme". Y'a pas à chercher trois heures, il s'agit d'un bisexuel. 

photo de l'auteur Neptunide
Neptunide
Homme de 35 ans
Choisy-le-roi

1 remerciement
Les étiquettes servent juste à catégoriser et séparer les gens :)
People are People comme dirait Depeche Mode. Savoir qui aime qui et comment, cela ne regarde que les individus concernés. Je ne vois pas en quoi cela rendrait la personne plus ou moins intéressante pour autant, à moins de n'être obsédé que par la sexualité. Mais dans ce cas là, je pense qu'il vaut mieux consulter ;)

On m'a déjà sorti avoir été surpris car je n'ai "que des potes hétéros". Hé oui, je ne choisis pas mes fréquentations en fonction de leur orientation sexuelle, c'est juste une question de résonance les uns envers les autres. A vouloir se mettre une étiquette sur le front, on créé sa propre prison / ghetto :)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit