L'hétérosexualité n'existe pas à 100 poursent, selon une étude

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
31/07/2023 à 21:34

« Selon une étude, la sexualité est beaucoup plus fluide que ce que les normes sociales tendent à nous faire croire. Explications.

Sommes-nous tous bisexuels ? En 2015, une étude publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology jetait un pavé dans la marre en indiquant que des personnes s'identifiant comme hétérosexuelles peuvent être attirées par des personnes du même sexe.

Découvrir notre dernier podcast

Les yeux se dilatent quand on voit des personnes du même sexe se masturber

Au cours de cette étude, les chercheurs ont étudié le cas de plusieurs hommes et femmes auxquels ils ont demandé de regarder des contenus pour adultes mélangeant hétérosexualité et homosexualité.

Ces derniers ont ainsi cherché à savoir si les personnes en train de regarder ces films montraient des signes d'excitation sexuelle, à savoir une dilatation de la pupille (un mouvement incontrôlable, qui peut être observé de manière non invasive).

Après plusieurs jours d'observation, cette étude a montré que les pupilles des femmes se dilataient quand celles-ci voyaient un homme et une femme en train de faire l'amour ou de se masturber, mais plus étonnant, aussi lorsque deux femmes se livraient entre elles à une activité sexuelle. Un phénomène similaire également observé du côté masculin.

La bisexualité, un spectre

Comment interpréter cette étude ? Dans un entretien accordé à Vice, Ritch C Savin-Williams, l'un des chercheurs, explique :

"Lorsque nous montrons aux hommes hétéros la photo d'une femme en train de se masturber, on constate que physiologiquement il y a une excitation. Mais ensuite lorsque vous leur montrez aussi un homme qui se masturbe, leurs yeux se dilatent également. Nous sommes en mesure de démontrer que physiologiquement aucune personne ne peut se dire gay, hétéro, ou bisexuelle".

Autrement dit, si l'on fait abstraction des barrières sociales, et que nous prêtons attention aux réactions de nos corps, nous ne serions pas strictement hétéros. Attention, cela ne signifie pas que vous êtes inconsciemment attiré par votre boulanger ou la caissière de votre supermarché ou que vous êtes secrètement gay, mais plutôt que la bisexualité serait un spectre. Une valeur relative, que la société nous pousserait à plus ou moins exprimer... Enfin, plutôt moins que plus, comme le précise le chercheur :

"Il existe des aspects [de la sexualité masculine] sur un continuum, tout comme nous l'avons toujours reconnu pour les femmes. Les hommes ont subi tellement de pressions culturelles que même s'ils éprouvent une certaine attirance sexuelle pour les hommes, ils ne le diront jamais." «

Source : Arsène Raphaël pour Gentside


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar ancien membre
Ancien membre
25/08/2023 à 10:55

Bonjour,

Très exactement, la complexité et les nuances des sexualités humaines - masculines notamment, empêchent les affirmations fermes et universelles.

La question de la bisexualité comme sexualité majoritairement répandue était largement débattue par Freud dans ses ouvrages psychanalystes.

Je vous renvoie donc à ses travaux, notamment la théorie de Gestalt ainsi que les différents stades psychanalystes.

Prenez soin de vous,

avatar contributeur de Anon
Anon
25/08/2023 à 12:58

J'irais plus loin que ça perso, je pense que les orientations sexuelles ne sont que des constructions sociales. D'un point de vu purement biologique les orientations sexuelles n'ont juste aucun sens. On observe des comportements homosexuelles chez beaucoup d'espèces animales, vous pensez qu'ils se prennent la tête avec ça ?

avatar ancien membre
Ancien membre
25/08/2023 à 19:59

Citation de Anon #473641

Oui, c'est tellement évident, mais le besoin de reproduction de l'espèce fait qu'il y a des marges en dehors de ce besoin vital pour l'espèce, mais rien n'empêche les relations extras, après forcément certains individus prèfèrent rester dans la marge. Donc les marges existent depuis belle lurette, on le sait tou.te.s.

D'ailleurs à cela me rappelle une anecdote de ma jeunesse lointaine..., j'avais un ami qui était attiré par mon côté andogyne, bon il n'a jamais osé, mais il avait un chat qui se faisait sauter par son lapin, depuis je me méfie des lapins 😂

avatar ancien membre
Ancien membre
16/09/2023 à 16:47 - 16/09/2023 à 17:24

Citation de AnonOn observe des comportements homosexuelles chez beaucoup d'espèces animales, vous pensez qu'ils se prennent la tête avec ça ?

Ce n'est en rien comparable. Les animaux n'ayant pas le même degré de jugement et de connerie que les êtres humains, c'est assez bancal comme allégation. Les animaux n'ont pas besoin de se prendre la tête, leur intelligence et leurs émotions recèlent une forme de pureté. Nous concernant nous ne pouvons pas toujours en dire autant. En outre cette tendance à se comparer aux animaux est plutôt hypocrite. La plupart du temps certaines personnes manifestent un dédain déplorable en balançant "On est pas des animaux enfin !". Or dés qu'il s'agit d'appuyer des arguments pour se donner raison, paf ! Les animaux ont soudain de la valeur pour étayer une opinion. Et vu le peu de considération et d'amour qu'on leur donne... ça me fait serrer les dents.

J'irais plus loin que ça perso, je pense que les orientations sexuelles ne sont que des constructions sociales.

Outch ! Mais pourquoi une telle pensée ? Je trouve même cette affirmation très dangereuse. C'est un raisonnement qui m'étonne 😶 L'amour, l'attirance physique... sont des constructions sociales ? Mais alors où est passé tout ce qui est profondément humain là-dedans ? C'est presque dire que chaque personne étant homo, bi, hétéro etc, est incapable d'éprouver viscéralement quelque chose par elle même. Nous ne sommes pas des machines.

Citation de JstopheNous sommes en mesure de démontrer que physiologiquement aucune personne ne peut se dire gay, hétéro, ou bisexuelle"

Il y a pourtant des gens pouvant certifier sans détour qu'elles-ils sont exclusivement homo, bi, hétéro... d'ailleurs il me semble que des gens continuent de souffrir et de lutter pour avoir le droit de vivre leur orientation sexuelle. J'ai eu beau te lire attentivement Jstophe, j'ai du mal avec ce genre d'étude à l'emporte-pièce.

Pour ce qui est de l'hétérosexualité, beh la mienne n'a jamais bougé d'un iota. Tout comme il y a des lesbiennes et gays qui sont catégoriques quant à ne pas vouloir brouter à un autre râtelier (on me passera l'expression 😅).

Il peut certes y avoir des exceptions, je ne doute pas qu'on puisse un jour éprouver une émotion particulière pour quelqu'un. Seulement je n'aime pas qu'on déclare sans complexe que l'orientation sexuelle de la population est malléable quoi qu'il arrive. Sachant que les thérapies de reconversions ont aussi recours à ce genre de réflexions pétées pour refouler les gens.

la bisexualité serait un spectre. Une valeur relative, que la société nous pousserait à plus ou moins exprimer...

Là j'avoue que je sèche, je ne saisis pas trop où veut en venir celui qui a déclaré ça ?

avatar ancien membre
Ancien membre
16/09/2023 à 20:57 - 16/09/2023 à 21:03

le résultat de l'étude était certains, c'est l'interprétations de ses résultats pour conclure "tous bi" qui est problématique.

comment les résultats étaient t'ils prévisible?

En neuroscience , il existe 2 systèmes dit "miroir" ° , dont les pierre angulaires sont les neurones miroir°° , qui nous font vivre les expérience que l'on voit

Voila, c'était juste pour éviter de s'enflammer, sur ces résultats surinterprétés/orientés

sinon, je serais cependant enclin à le croire (mais pas par les résultats de cette étude ^^)

° https://neuronup.fr/actualites-de-la-stimulation-cognitive/troubles-neuro-developpementaux/tsa/neurones-miroirs-fonction-dysfonctionnements-et-reeducation

°° https://fr.wikipedia.org/wiki/Neurone_miroir

avatar ancien membre
Ancien membre
17/09/2023 à 00:32

on serait tous bi apparemment ^^

avatar contributeur de Anon
Anon
20/09/2023 à 21:34

Citation de Deelinph #476930 L'amour, l'attirance physique... sont des constructions sociales ? Mais alors où est passé tout ce qui est profondément humain là-dedans ? C'est presque dire que chaque personne étant homo, bi, hétéro etc, est incapable d'éprouver viscéralement quelque chose par elle même. Nous ne sommes pas des machines.

Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit, bien au contraire ça montre qu'on peut éprouver de l'amour pour tout le monde et ça brise les barrières des orientations sexuelles. Chaque personne ne se limite pas qu'à sa simple orientation sexuelle et devrait pouvoir vivre ses émotions à fond

avatar ancien membre
Ancien membre
20/09/2023 à 23:32

L'humain est un animal domestique ; et, chose étrange, il s'est domestiqué lui-même. Il aspire à ne faire l'amour que muni d'un « laissez-passer ». Cet animal, vraiment, a de la chance d'avoir découvert le feu

(Remy de Gourmont: Epilogues).

avatar ancien membre
Ancien membre
21/09/2023 à 08:18

Citation de AnonChaque personne ne se limite pas qu'à sa simple orientation sexuelle et devrait pouvoir vivre ses émotions à fond

Pas qu'à sa simple orientation sexuelle ? Alors là je sèche, je ne vois pas où tu veux en venir.

avatar contributeur de //**LoU**\\
//**LoU**\\
21/09/2023 à 09:57

Citation de Prométée #477428 L'humain est un animal domestique ; et, chose étrange, il s'est domestiqué lui-même. Il aspire à ne faire l'amour que muni d'un « laissez-passer ». Cet animal, vraiment, a de la chance d'avoir découvert le feu

ouga ouga

🐒



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr