Le Contrat Moral dans son Couple

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Hi everybody,

Aujourd’hui je lance un débat conflictuel sur le sujet épineux du contrat moral pour son couple :

Parfois on peut lire que l’on ne doit pas changer pour son couple, que l’autre doit nous accepter comme on est, sans faire d’effort de son coté, etc, mais ne serait-ce pas justement le rôle d’un véritable couple, que l’autre nous fasse surpasser et devenir une meilleure version de nous-même ? (et réciproquement) Un(e) alcoolique ne doit-il pas arrêter de boire, un(e) jaloux apprendre à faire confiance à son conjoint, un(e) drogué revenir à la réalité, un(e) égoïste apprendre à partager à vivre ensemble, etc...

Et vous, seriez-vous prêt à faire des efforts et des concessions si votre couple en dépendait ? Avez-vous déjà eu ce type de changement à faire dans votre vie ? Ou, êtes-vous en projet de faire des changements pour le bien-être et le futur de votre couple ?

Vos témoignages, vos questionnements et vos points de vue sur la question, c’est à vous :p


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Une fois, j'ai essayé de m'adapter à ma partenaire du moment. J'ai failli devenir dingue. A mon sens, les compromis ne doivent être que sur des points de détails. S'ils concernent ce qui nous façonne de manière profonde, nous nous épuiserons.

Par exemple, on ne peut pas attendre qu'un bordélique devienne ultra ordonné et accroc au rangement. Cela étant, on peut lui demander de laisser les parties communes un minimum fonctionnelles et arrangées.

photo de l'auteur Malazac
Malazac
Homme de 24 ans
le boulou

8 remerciements
Bonjour,

Pour ma part un couple, ne peux pas fonctionner si il n'y aucun effort d'un côté ou de l'autre.
Un couple ne seras jamais d'accord sur TOUS les sujets. 
Il y'a des petits changements (genre faire le ménage pour celui qu'on aime etc) qui ont pas une énorme importance, mais qui doit se faire.
Et des changements beaucoup plus important, comme tu le cites si bien, l'alcoolisme, le manque de confiance en soi ou autres.
Pour notre couple, on veut toujours ce qu'il y'a de mieux et je pense qu'on DOIT faire des efforts, si on veut le garder.
Après il y'a effort et effort, il ne faut pas effacer notre personnalité pour devenir une autre personne par amour, ça serait seulement de la bêtise de mon point de vue.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne pense pas que l'on puisse effacer un trait de caractère. C'est difficile à expliquer mais les traits de caractères sont un peu comme des compétences acquises au cours de notre vie. On peut choisir de les exploiter ou non. Lorsque l'on "change", c'est comme  si l'on n'utilisait plus la compétence, en général pour acquérir celle opposée ou tout au moins parce que cette "compétence" ne nous arrange pas tant que ça. Mais ce trait de caractère ne s'en ira jamais. D'où l'expression "chassez le naturel, il revient au galop". Si l'on ne fait pas attention, le trait de caractère resurgit. 

Donc, tout ça pour dire qu'il me parait sain de vouloir changer pour l'être aimé. Ce n'est pas un renoncement à quoi que ce soit. C'est l'acceptation de l'influence de l'autre et du respect pour ses valeurs. Au niveau de la réciprocité, ce n'est pas obligatoire. Personnellement, je trouve que la personne qui ne change pas dans le couple perd beaucoup car elle ne s'enrichit pas de cette relation. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu confonds deux phénomènes : évoluer au contact d'autrui, et, changer volontairement un aspect de sa personne.

Pour le premier phénomène, il s'agit d'un acte naturel d'adaptation qui se fait de manière inconsciente, sans prise de décision. Cela se produit quelle que soit la nature de la relation.

Quant au second phénomène, il s'agit de rejeter volontairement un aspect de notre personne qui ne plaît pas à autrui. Cela n'est en aucun cas une condition sine qua non à une relation.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En fait, je ne sais pas quoi te répondre car je n'arrive pas à comprendre ce qui t'as fait croire que j'ai confondu les deux. J'imagine que c'est la partie "l'acceptation de influence de l'autre" alors je reformule. C'est "l'acceptation de la demande de l'autre". Puisque qu'elle soit formulée oralement ou non, la volonté de changer vient à priori d'une demande de l'autre. (Pourquoi changer si aucune demande n'a été faite ? )

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hey je pense qu'être en couple c changer de tt manière mais pas mettre sa personnalité de côté au contraire c continuer à se découvrire plus à évoluer ensemble sur une base solide se construire ensemble évoluée notre personnalité et notre manière d être car la personne avec qui on est amoureux nous fait sentir autrement elle nous fait découvrir des partis cache de nous même et je pe'se aussi que le fait de s attaché à u'e personne et être amoureuse créé aussi de nouveau comportement qui vienne naturellement parce-qu on idolâtre cette personne elle dévien essentiel certaine personne cela se manifeste par la jalousie, d autre une tristesse déprimante quand ils ne sont pas à 'os côtés bref tout sa pour dire qu avec l'amour faut pas êtres surpris l'amour sincère vous changeras mais cela sera pas vraiément de vous enfin pour ma part comme tt les choses que j'ai dit c'est ma manière de penser biensure 

photo de l'auteur Pierre4269
Pierre4269
Homme de 26 ans
Lyon / Nancy

2 remerciements
Bonsoir,
personnellement, je trouve que le principal problème est la manière dont les gens tombent amoureux. On nous a inculqué des mœurs qui sont, je trouve, pas exemplaires. Tout commence ici. J'ai l'impression que beaucoup d'entre nous tombent amoureux avant de connaître véritablement la personne, comme si nous étions pressé que cet "état second" nous arrive, comme si nous voulions être casé à tout prix. (Je parle de généralités donc il y a forcément des gens qui ne se reconnaîtront pas).
Or, je pense qu'avant de se mettre en couple avec une personne, il faut véritablement apprendre à la connaître, savoir les concessions qu'il y aura à faire, savoir ce qui peut nous déranger, ce qui nous attire chez elle... Enfin pour répondre à toutes ses interrogations, il faut déjà parfaitement se connaître personnellement et être bien avec soi-même ! Par exemple, tu parles du "manque de confiance au conjoint", ceci est un problème personnel à la base car ceux qui ont ce manque de confiance aux autres ont un véritable complexe de confiance en eux... Et ce n'est surtout pas à l'autre de devoir masquer ou réparer ce "manque de confiance"..
Pour répondre au sujet, je trouve tes exemples un peu farfelues : l'alcoolisme et la drogue ne sont pas des sujets "basiques", forcément là il y a des efforts à faire car je pense que personne n'accepterait en aucun cas de vivre avec un alcoolique.. Pour ce qui est de l'égoïsme, je ne comprends pas alors pourquoi se mettre en couple car le but du couple est de partager... Si c'est pour "faire comme tout le monde" et ne pas être épanoui, autant rester seul ;)
Alors oui, pour moi dans un couple, il y a forcément des concessions à faire, par exemple effectivement vous abordez le ménage, c'est sûr qu'un bordélique ne peut pas devenir ultra-maniaque, mais faire des efforts la-dessus est possible. Tout ce qui concerne les tâches ménagères en général, personne ne prend un Grand plaisir à faire tout ça, mais le partage des tâches est évidemment logique...
Après il faut trouver la bonne recette, bien communiquer avec son conjoint car c'est surtout l'accumulation de frustrations qui éteignent la flamme...
Pour finir, je dirai simplement que la personne que l'on choisit ne doit pas changer de comportement et de personnalité pour quelqu'un, pourquoi vouloir la changer alors qu'on l'a choisit à la base ?! Des concessions sont tout de même possibles, qui n'impactent pas nos valeurs et notre intérieur... Comme je dirai, on ne choisit pas une personne pour apprendre à l'aimer mais on doit aimer une personne parce que c'est elle que l'on a choisi...

photo de l'auteur Mookie
Mookie
Homme de 22 ans
Nantes

1 remerciement
Savoir s'adapter c'est pas exclusif au couple.
Mettons qu'une personne soit bordélique. Si elle fait aucun effort de base y'a aucune raison qu'elle en fasses plus en étant en couple. C'est primordial de savoir prendre sur soit sans pour autant changer qui on est. Si on me demande demain de faire des efforts sur la gestion de mon stress ou de mieux m'organiser pas de soucis. Si on me dit "Va plus aux concerts parce que j'aime pas quand tu y va" la personne pourra aller cordialement se faire voir, y'a certaines choses qui sont pas négociables.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que dans un couple il faut à la fois savoir faire des concessions et être lucide sur le fait que les gens changent peu ou rarement.

Être en couple, c'est vivre à deux, évoluer ensemble. Il faut donc respecter l'autre, ne pas vouloir le changer pour qu'il ressemble au portrait de l'homme idéal que l'on a tracé dans sa petite tête, ce qui serait ultra malsain. Il faut aussi être prêt à s'adapter aux besoins de l'autre. Par exemple, si ton partenaire n'aime pas quand tu chantonnes sous la douche (toi même tu sais. Ou bien s'il est végétarien, évite de lui cuisiner une entrecôte saignante ^^ Blague à part, ce qui me semble vrai, c'est que l'on peut faire des concessions sur des éléments du quotidien, sur notre façon de vivre ensemble, de concevoir le couple, mais pas sur des traits de notre personnalité.

Je pense que c'est en effet très difficile de changer de traits de caractère. Même par amour, un homme ou une femme stressé.e le restera. Elle le sera peut être moins, parce qu'elle ou il sera apaisé.e par sa nouvelle relation. De même, quelqu'un qui n'est pas fidèle aura du mal à être heureux dans une relation exclusive et sera tenté de tromper son partenaire. Autre exemple, celui qui voit le verre à moitié vide, aura du mal du jour au lendemain à devenir un optimiste façon Bisounours. Bref, pour savoir si l'on va faire un bout de chemin avec une personne, mieux vaut d'une part être prêt à accepter ses défauts, d'autre part être sûr qu'il ou elle partage un certains nombres de valeurs minimum qui seront le ciment du couple. Je ne sais pas si c'est cela, le "contrat moral" qu'évoquait POzitivelif3. Cette expression sent un peu son Rousseau ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui dans un couple tu t adapte , ton /:ta conjoint a le droit de te demander de faire des efforts. Impossile de trovuer quelqu un sans defauts , et le but d un couple c est de vivre enssemble , si on fait rien pour que se soit le plus agreable possible , c est inutile.
Pour le faite d etre jaloux , je le resterai , mais si mon copain me demande si il peut aller dormir chez un pote gay , meme si ca me ferai pas plaisir biensur que je le laisserai y aller.Faut prendre sur sois.
Jai arreter la drogue pour mes copains , enfin ex x)  j ai diminuer ma conso de canabis a un point inimaginable et pareil pourl  alcool

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Alexandre8 : Jai arreter la drogue pour mes copains , enfin ex x) j ai diminuer ma conso de canabis a un point inimaginable et pareil pourl alcool

Bravo Alexandre8 ! Pareil pour moi j’ai arrêté de fumer pour ne pas être un cendrier pour mon (futur) copain haha et j’ai diminué grave l’alcool qui me fait péter complet les plombs, des fois je parle même aux satellites devant ma fenêtre xD en tout cas ça me fait dire n’importe quoi que je regrette après donc à éviter !

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 24 ans
Paris

29 remerciements
Avant de changer les autres, apprenez à vivre avec vous même, c'est déjà grave dur

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les changements que vous (Alexandre8 et POzitivelif3) avez accomplis, sont des changements que vous auriez pu faire pour vous-même.

Dans le même genre, mon ex colocataire, s'est mise au sport et à manger des légumes parce qu'elle venait de se mettre en couple et voulait renvoyer une image positive à son mâle. Le fait de mêler autrui dans notre rapport personnel à notre corps me dépasse complètement.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Moi j'ai jamais signé de contrat :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
pas de signature pas d'engagement c'est tout :p 

photo de l'auteur Phyl0s
Phyl0s
Homme de 29 ans
Rosny-sous-Bois

2 remerciements
En fait, le plus important dans les "changements" que l'on concède à l'autre, c'est :
- est-ce que ce changement m'améliore, sur le long terme ?
          * Notons que la notion d'améliorations étant totalement personnelle, cette question ne peut être répondue que par soi-même.
- est-ce que ce changement est nécessaire à la survie du couple, et ce, dans quelle mesure ?
- est-ce une adaptation mutuelle avec la façon de fonctionner de l'autre (chacun fait sa part d'effort) ou bien est-ce unilatéral ?
- ce changement est-il induit par un "manque" dans sa personnalité propre, par rapport aux critères communément admis de ce que l'on "devrait être" ?
- est-ce que le changement va restreindre mes libertés, me causer de l'angoisse, du stress, modifier de façon profonde mes relations avec les autres ?


Je pourrais trouver tout un tas d'autres questions qui sont indispensables à se poser avant toute remise en question de sa façon d'agir. Après, libre à chacun, avec les réponses qu'il trouve, d'opérer un changement, ou bien d'envoyer le demandeur du changement promener :)
L'idéal, je pense, dans une relation, n'étant pas de demander du changement, mais de le laisser suggérer, et de laisser l'autre prendre la décision finale de travailler ou pas à modifier / améliorer certains points de sa personnalité, en fonction de ses propres réponses aux questions.

Parfois, on manque simplement de recul sur son propre soi pour prendre conscience de ce qu'on fait.
La discussion est, bien évidemment, la clé de tous les soucis ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je vais presque tomber amoureuse de Phyl0s tellement il met bien en mots ce que je pense :-) 

photo de l'auteur Malazac
Malazac
Homme de 24 ans
le boulou

8 remerciements
En effet POzitive, je ne pense pas qu'il va s'en plaindre.
C'est pas très agréable déjà l'odeur de la clope, lorsqu'on ne fume pas et notre chéwi oui.
Alors le matin, c'est encore pire :P
Sinon, félicitation d'avoir réussi :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de POzitivelif3 : Citation de Alexandre8 : Jai arreter la drogue pour mes copains , enfin ex x) j ai diminuer ma conso de canabis a un point inimaginable et pareil pourl alcool Bravo Alexandre8 ! Pareil pour moi j’ai arrêté de fumer pour ne pas être un cendrier pour mon (futur) copain haha et j’ai diminué grave l’alcool qui me fait péter complet les plombs, des fois je parle même aux satellites devant ma fenêtre xD en tout cas ça me fait dire n’importe quoi que je regrette après donc à éviter !


 L alcool faut en boire si ca te reussis , si ca te rend violant ou un peu trop libertein , c est pas quelque chose de positife , Apres tout le monde dit/fait des conneries quand t es bourré ,c'normal c est un peu le but , ca doit etre sympa de parler a  des satelites x)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit