Quelle idée se faire du milieu gay?

photo de l'auteur Flume
Flume
Homme de 21 ans
Lyon

1 remerciement
Bonjour/bonsoir !

Ca fait assez longtemps que je sais que je suis gay et à travers mes petites années j'ai passé plusieurs étapes qui m'ont permit de me faire une idée de ma communauté, néanmoins il y a toujours une chose dont j'arrive pas à me faire idée, c'est le milieu gay.

Tantôt jovial tantôt faux-cul, tantôt solidaire tantôt malsain, je suis déjà partis en exploration de ce drôle de monde, mais personnellement j'y arrive pas, je le trouve d'une certaine façon vulgaire, j'ai l'impression que tout revient aux relations faciles voir sexuelles, les "folles", les gars archi sophistiqués et hautains qui te regardent de haut en bas, l'impression d’être de la viande quand quelqu'un te regarde avec des yeux plus gros que lui..

tout ce que je viens de dire peut être pour certains un ramassis de clichés un peu pourris, j'en suis moi même conscient et c'est justement pour ça que je suis à l'écoute de votre vision, votre expérience, votre avis de ce petit monde, que je pense peut-être avoir mal interprété, car j'ai du aller 2 fois dans un établissement "gay", j'en conclus en avoir vu uniquement la surface.

Merci pour ceux qui répondent :)


photo de l'auteur Veevee
Veevee
Femme de 23 ans
Paris
C'est peut-être pas le milieu gay en soi qui te pause problème, mais juste le mode de rencontre dans le contexte d'une boite de nuit ou d'un bar ? Par exemple certains établissement lesbiens ou juste des boites "hétéros" me donnent cette impression. 
Dans quel genre d'établissement t'es allé?

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Bah écoute je suis assez d'accord avec toi ...
Sauf que moi je ne fais parti d'aucune communauté, encore moins les lgbt.

Après, c'est bien car tu es curieux et tu es allé voir ce qu'il s'y passé, ça te fait une expérience ;)

photo de l'auteur Flume
Flume
Homme de 21 ans
Lyon

1 remerciement
Citation de Veevee : C'est peut-être pas le milieu gay en soi qui te pause problème, mais juste le mode de rencontre dans le contexte d'une boite de nuit ou d'un bar ? Par exemple certains établissement lesbiens ou juste des boites "hétéros" me donnent cette impression.  Dans quel genre d'établissement t'es allé?
                       Je suis allé une fois dans un bar une fois dans une boîte! Mais je me dis que je suis quand même vachement detaché de cette communauté, dans le sens où je m'y reconnais uniquement dans le sens où de pars ma sexualité je m'englobe dans dans le G de LGBT, et justement je pense que c'est ce détachement qui a pu aussi jouer sur le fait que je me suis senti mal à l'aise, parce que qu'il a rien de gay qu'une boire gay haha, et de voir autant d'homo d'un coup, ca a pu d'une certaine façon"""""m'effrayer""""" dans ma position vis à vis de cette communauté

photo de l'auteur Veevee
Veevee
Femme de 23 ans
Paris
Oui possible ! C'est sûre que si tu connaissais tout le monde ça n'aurait pas été la même expérience !

photo de l'auteur Flume
Flume
Homme de 21 ans
Lyon

1 remerciement
Citation de Superpositoire : Bah écoute je suis assez d'accord avec toi ... Sauf que moi je ne fais parti d'aucune communauté, encore moins les lgbt. Après, c'est bien car tu es curieux et tu es allé voir ce qu'il s'y passé, ça te fait une expérience
                         Je pars du principe que pour avoir un avis de quelque chose il faut un minimum qu'il soit fondé haha! En en ce qui concerne la question de communauté, comme je l'ai dis plus haut je me reconnais juste à titre de ce qu'on englobe dans la communauté gay, je ne m'y reconnais que par mes attirances, je suis le dernier à aller manifester au nom de, je ne vais pas au gay pride, et je suis pas plus fier d'être gay que d'avoir deux oreilles :)

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Alors ça va, on est sur la même longueur d'ondes xD
Moi perso, je ne me reconnais absolument pas dans cette "communauté", pour deux principales raisons :

D'abord, parce qu' en général, ces gens ne se reconnaissent et se définissent uniquement par leur orientation sexuelle, et donc leurs choix de vie et leur façon de vivre sont souvent en rapport à elle.

Et enfin, je suis anti-communautaire tout simplement xD

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Personnellement, je ne veux pas qu'il y ait une communauté LGBT, et là je ne parle pas de la cause LGBT qui est notre outil pour se défendre et faire avancer les choses, mais je parle de la création de cette culture LGBT où les gens commencent à s'approprier des traits communs et construisent une "société" autour de la sexualité. Si on ne veut pas qu'on nous catégorise tous dans une boite, il faut pas créer la boite nous même.
(Si je suis hors sujet, excusez-moi c'est 3h du matin! lol)

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 24 ans
Paris

29 remerciements
J'sais pas, faut voir la définition de "milieu"

J'traine qu'avec des pd (genre à part mon meilleur ami et ses potes, et un groupe de potes d'un pote, je traine uniquement avec des gays/bis/trans
Et je me sens pas "du milieu gay"
On est une (des) bande(s) de potes parce qu'on s'aime, on partage des passions, des rires, des délires, des affinités, qu'on se retrouve un peu dans l'autre
Et il se trouve qu'on est tous pd (parce qu'on s'est rencontrés sur un forum gay principalement)
Mais on est comme tout le monde, on fait des piques-niques quand il fait beau et on joue aux cartes, on fait des soirées en appartement ou sur les quais, on se boit des verres en se racontant nos vies...

Après si tu parles exclusivement des bars/boites gay, c'est des endroits ou beaucoup de gays vont pour pécho donc forcément si toi t'es pas là pour ça bah désolé.
Et c'est pas nouveau que beaucoup de gays peuvent se diviser en catégories très simplistes comme "la folle", "le mec hautain", "le daleux"...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Flume :
Bravo, rares sont les jeunes homosexuels qui ne succombent pas aux appeaux de la "mentalité gay" et qui perçoivent d'emblée l’hypocrisie derrière la tolérance, la superficialité derrière la jovialité, l'égocentrisme derrière le communautarisme, l'intéressement sexuel derrière la sympathie de façade, etc...
Mais fort heureusement avec l'âge beaucoup d'homosexuels finissent par comprendre (plus ou moins douloureusement) ce que tu as déjà compris. En fait, tu découvriras avec le temps que l'immense majorité des homosexuels ne fréquente pas la "communauté gay", et que les vieux homosexuels qui la fréquentent encore sont de vrais déchets humains quand tu grattes un peu le vernis.
Bon courage pour ta vie sentimentale homosexuelle (il en faut!), mais tu pars déjà avec d'excellentes bases pour que ça se passe bien ;-)

photo de l'auteur Cedwick
Cedwick
Homme de 22 ans
Lille
Merci beaucoup d'avoir posté ce sujet car je me posais les mêmes questions! Je n'ai aucun doute sur mes attirances envers les hommes mais quand je regardais autour de moi, que je m'intéressais à la communauté LGBT je ne m'y reconnaissais pas du tout voire j'étais effrayé! Du coup je me suis souvent demandé si j'étais fait pour ça mais je suis rassuré, apparemment tout le monde n'est pas comme ça! :) 

Malheureusement, le milieu gay est le seul où tu sais que la personne en face de toi est comme toi et que tu ne pourras pas avoir de faux espoirs! (Reprenez moi si je me trompe! ) 

photo de l'auteur Louvinol
Louvinol
Homme de 19 ans
Paris

9 remerciements
Roh j'ai pas tôus compris mais si tu veux dire que chez les gays les couples ne durent pas tu te trompes mdrrr Apres traîne avec qui tu veux homo ou pas ca change rien ... Le milieu gay j'y connais peu et j'ai pas envie de le connaitre ca m'intéresse pas mais tu peux faire Dz bonne rencontres ici.

Ouais Jsuis paumé mdr

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est le monde de la nuit quoi.

Pour faire de la fête de temps en temps je trouve ça très bien, ils savent très bien festoyer dans le " milieu gay ".  Les hétéros en boite gay juste pour l'ambiance c'est un grand classique.

Je ne le fréquente pas suffisamment pour avoir un autre avis, je sais pas si des liens moins artificiels peuvent être tissés mais je trouve ça très bien qu'il y ait des endroits ouverts où les personnes lesbiennes, bi, homosexuelles puissent ou être " folle" ne signifie pas  subir  le regard des autres, le jugement désapprobateur des autres.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Effectivement , si tu vas en boite , tu risque pas de trouver l amour , ca c est dans les boites gay ET hetero , un hetero aura les meme chances de trouver l amour en boite qu un gay.C est pas le lieu pour...
Ensuite , je comprends le sentiments de ne  pas appartenir a la "communauté" , je le partage mais il faut pas partir dans l excès , pas TOUT les gays te voient comme un vide-**** , effectivement il y n a mais chez les heteros aussi .
Aller , keur sur vous

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le milieu gay qui permettait à la base un regroupement pour cacher ses tendances, est devenu un moyen pour beaucoup de satisfaire leur besoin de reconnaissance. Internet, les smartphones (et la tolérance) l'ont rendu complètement inutile. Et satisfont en plus en partie le besoin de reconnaissance par les réseaux (seulement, comme la drogue, cela peut l'amplifier excessivement) ...

Avant bien sûr que c'était presque le seul moyen de rencontrer. Maintenant même en réel, dans certaines grandes écoles dont je tairai le nom, il n'est pas mal vu d'aborder une personne de même sexe en soirée (ça paraît normal). [Pratiques minoritaires réservées aux élites?]

Outre ce besoin de reconnaissance, certains en effet ne sont là dans ce milieu uniquement pour satisfaire au plus vite leurs pulsions sexuelles. Pulsions qui ne sont pas forcément dominatrices, elles peuvent aussi consister à vouloir être le fruit défendu à attraper (ce qui rejoint en fait si, finalement le besoin de reconnaissance excessif).
Beaucoup aussi, vivent dans le présent, l’opulence ou l’oisiveté sans projet à long terme. Dans l'immédiateté de la tentation, un ami me racontait, "j'ai perdu mon copain dans une boîte gay" (sachant qu'ils n'avaient que 18 ans). Et sans projet à long terme, cela donne les déchets dont parle @Regenesis. Après il faut bien comprendre que ces "déchets" souffrent de leur incomplétude, en tout cas je le pense. Sauf quand ils sont vraiment très riches, ils ont quelques rustines.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit