Parler mal de son ex.

photo de l'auteur Ezrealll
Ezrealll
Homme de 26 ans
Rennes

1 remerciement
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Salut tout le monde,

Plusieurs personnes, parlent mal de leurs ex, et je ne sais pas pour quoi ils font cela.

Une amie m'a raconté plein de trucs sur son petit ami quand il était son ex (elle est de nouveau avec lui maintenant), des trucs sur son passé, sa famille, sa vie privée en général. Je suis certain qu'elle a rajouté des mensonges pour je ne sais quelle(s) raison(s).


[i]A-t-on le droit de parler mal de son ex? Même avec quelqu'un de confiance? Cette personne a-t-elle le droit de savoir ces trucs sur ton
ex? Quand a-t-on le droit de raconter ces choses?


Personnellement je pense que le seul cas où l'on peut raconter ces trucs privés, c'est quand ton ex parle mal de toi et qu'alors tu as
besoin de te défendre
.


Parler mal de son ex n'amène à rien, seulement à des rumeurs et du mépris pour celui qui a raconté ses bêtises...




------------------------------------------------------------------------------------------------------------


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour commencer, il faudrait que tu définisses ce que tu entends par "mal parler de son ex".

Raconter des mensonges ? Raconter la vérité, mais qui est dégradante ?

Tu sembles supposer que ton amie ment au sujet de son ex. Les deux seules personnes à le savoir sont ton amie et son ex. Et encore, si une des deux personnes est un pervers narcissique, ou autre, il n'aura pas conscience de son côté malsain.

De toutes les manières, ce n'est pas une question d'avoir le droit ou non. On le fait parce qu'on a envie de le faire. Après, si cela vient heurter l'image qu'on se fait de soi, on se justifie/rassure comme on peut face cette attitude qu'on trouve mauvaise mais qu'on adopte.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Avec l'âge... (et la maturité?) on apprend à ne pas avoir de haine contre ses ex (sauf évidemment situation particulière.....). 
En tout cas, pour ma part, j'essaie d'apprendre des choses de cette rupture. Je fais mon autocritique, j'essaie objectivement de savoir quels étaient les éléments dans sa personnalité que j'aimais et ceux que j'aimais moins pour en retour me comprendre mieux.. 
Si cela est possible je préfère garder de bonnes relations, donner des nouvelles de temps en temps ou pas... en gros laisser le temps faire les choses.

Avant j'étais beaucoup plus impulsive... cela prenait des proportions monstres et je me sentais très mal. J'ai réalisé que c'était complètement contre productif et que le monde est grand, la vie est longue... il y a plein d'autres (+/- belles) rencontres qui nous attend.

Bref, pour en venir à ton post, parler mal de son ex doit sûrement constituer un exutoire à sa colère, à sa déception. J'ai remarqué que cette colère est souvent proportionnelle aux attentes et aux espoirs qu'on peu investir dans une relation. C'est pourquoi il est préférable de pas surinvestir une relation surtout quand elle est naissante.  Il est plus facile de se laisser aller à la colère... mais se vider ainsi ne change rien au vide qu'on ressent. Il est beaucoup plus intelligent et du coup difficile de dire du bien de son ex :-). Mais maintenant c'est ce que je fais.. je dis bah j'aimais bien telle ou telle chose chez lui, et j'essaie d'oublier ces petites choses qui m'ont énervées. 

J'espère avoir été claire.

Bisous ami du Wild Wild West

photo de l'auteur Ezrealll
Ezrealll
Homme de 26 ans
Rennes

1 remerciement
Salut Anoaj, merci pour ta réponse,

Oui je suis d'accord avec toi, je pense que c'est très relié à la maturité de la personne, parce que comme t'as dit, une personne intelligente parlera bien de son ex.
Je pense que t'as raison sur ce point "Il est plus facile de se laisser aller à la colère... mais se vider ainsi ne change rien au vide qu'on ressent".

Bisous belle Anoaj!

photo de l'auteur Ezrealll
Ezrealll
Homme de 26 ans
Rennes

1 remerciement
Fencer tu peux lire la réponse de Anoaj.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
L'aigreur et la rencoeur sont les déterminants du trash-talk.

Ils sont également le meilleur moyen de ne pas aller de l'avant.

Fort heureusement, je ne l'ai jamais constaté :-]

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai vécu 10 ans avec Pierre (mon "titi") nous nous sommes séparés en août 2015 mais je prends de ses nouvelles 2 fois par moi et quand j'en parle à mes amis j'évoque toutes les belles journées passées ensemble. Nous nous sommes fâchés quelques jours au moment de la rupture mais maintenant Pierre reste le garçon qui a vécu 10 ans avec moi. Je ne l'aime plus, il ne m'aime plus mais nous avons tout de même du respect et de l'attachement encore l'un pour l'autre.    

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oulalah je la voyais venir la déferlante d'hypocrisie... Heu il va falloir se réveiller hein, la haine, c'est humain : bien sûr qu'avec le temps on prend du recul et on s'apaise, mais faut arrêter de dire qu'haïr est immature. Si demain vous êtes très amoureux et qu'on vous quitte brusquement bien sûr que vous allez haïr la personne, arrêtez de me faire croire que vous allez "philosopher" comme vous adorez dire : Non, sur le coup on a mal, on souffre on pleure, on a la haine!! On est "blessé", c'est une douleur, comme lors d'un accident hein : lorsqu'on se fait renverser par une voiture on ne regarde pas le pompier pour lui dire "non, je vais bien, je rationalise et je dépasse la douleur, rentrez chez vous"... Il n'y a aucune question de maturité, et si murir signifie ne plus ressentir de sentiments humains alors laissez-moi comme je suis. Si vous ne détestez pas, 2 raisons possibles : 1) le temps est passé derrière votre blessure et vous a apaisé, ou 2) la situation ne vous a pas blessé; évidemment, si la rupture ne vous blesse pas il n'y a pas de raison d'être en colère... (Je parle pour ceux qui disent qu'ils ne détestent pas leur ex) Même à 60, 80 ans, avec toute la philosophie du monde, si on me blesse, bien sûr que je haïrai, je m'en remettrai quelques semaines, ou mois ou même années plus tard, mais je haïrai...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mahm1s je ne sais pas si tu me mets dans le lot de ce à qui tu reproches de "philosopher" mais ce que moi j'ai expliqué c'est qu'après ma rupture j'ai été blessé et triste à en pleurer mais qu'aujourd'hui si je fais le bilan de 10 ans de vie commune avec mon ex il y a 90 % du temps passé avec lui qui fut merveilleux donc je ne peux pas dire du mal de quelqu'un qui m'a comblé autant pendant aussi longtemps. Mais certains réagissent comme des clients de restaurant à qui on a servi un mauvais café à la fin d'un bon repas, ce qu'il retiennent c'est le café dégueulasse... c'est dommage ;) après si le repas c'était juste une salade et un café ouais ok on peut se lâcher ;)     

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Mahm1s : Oulalah je la voyais venir la déferlante d'hypocrisie... Heu il va falloir se réveiller hein, la haine, c'est humain : bien sûr qu'avec le temps on prend du recul et on s'apaise, mais faut arrêter de dire qu'haïr est immature. Si demain vous êtes très amoureux et qu'on vous quitte brusquement bien sûr que vous allez haïr la personne, arrêtez de me faire croire que vous allez "philosopher" comme vous adorez dire : Non, sur le coup on a mal, on souffre on pleure, on a la haine!! On est "blessé", c'est une douleur, comme lors d'un accident hein : lorsqu'on se fait renverser par une voiture on ne regarde pas le pompier pour lui dire "non, je vais bien, je rationalise et je dépasse la douleur, rentrez chez vous"... Il n'y a aucune question de maturité, et si murir signifie ne plus ressentir de sentiments humains alors laissez-moi comme je suis. Si vous ne détestez pas, 2 raisons possibles : 1) le temps est passé derrière votre blessure et vous a apaisé, ou 2) la situation ne vous a pas blessé; évidemment, si la rupture ne vous blesse pas il n'y a pas de raison d'être en colère... (Je parle pour ceux qui disent qu'ils ne détestent pas leur ex) Même à 60, 80 ans, avec toute la philosophie du monde, si on me blesse, bien sûr que je haïrai, je m'en remettrai quelques semaines, ou mois ou même années plus tard, mais je haïrai...


Il y a une différence entre haïr et aller raconter des saloperies sur son ex... Le premier est un sentiment le second une mise en action de ce sentiment .... 

photo de l'auteur mehdyy
Mehdyy
Homme de 25 ans
London

1 remerciement
Que ce soit mon ex ou une autre personne je dis le positif et le négatif,
Je parle de mon ex en positif et en négatif ça dépend des sujets mais oui je ne vois pas l'intérêt de parler mal de son ex à part si vraiment il t'as fais du mal ça peut servir de défouloir mais en général quand je m'adresse directement a la personne concernée quand j'ai un truc a dire 
Et toi comment tu as finis tes relations?
Tu n'as jamais dis du mal de quelqu'un?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Sebygo, je te met simplement dans la catégorie des gens qui ont eu le temps de refermer leur blessure. J'ai bien saisi la différence entre parler mal et haïr .
Citation de Anaoj : Avec l'âge... (et la maturité?) on apprend à ne pas avoir de haine contre ses ex (sauf évidemment situation particulière.....).  En tout cas, pour ma part, j'essaie d'apprendre des choses de cette rupture. Je fais mon autocritique, j'essaie objectivement de savoir quels étaient les éléments dans sa personnalité que j'aimais et ceux que j'aimais moins pour en retour me comprendre mieux 
C'est surtout cette citation qui m'a dérangé. Cette Citation est hypocrite (désolé pour la virulence du terme, d'ailleurs je le trouve irrespectueux envers toi Anaoj, je m'en excuse, c'est simplement que pour le moment je n'en ai pas trouvé d'autre) parce que la prochaine fois qu'on te blessera tu ne rationnaliseras pas, tu auras mal, et tu auras la haine, tu n'essaieras pas de différencier ce qui était beau ou pas... Etc... Avec le temps oui, certes, tu pourras être capable de faire une "autocritique", mais avant que tes blessures se referment, non. "Avec la maturité on apprend à ne plus avoir de haine contre ses exs" Non, tu auras de la haine, s'il te blesse, à n'importe quel âge, mais peut-être qu'après quelques mois, là oui tu n'auras plus de haine. 
Après pour la partie "Parler mal de ses exs" c'est stupide ça par contre, répandre des bêtises sur quelqu'un, je n'en parle dans aucun de mes posts parce qu'il me semble évident qu'une personne censée ne fait pas ça :) (C'est vrais que j'ai détourné un peu le sujet pour aborder un sujet qui me tenait à coeur : le fait qu'on nous demande de philosopher, rationaliser, dans des moments où c'est impossible, parce qu'on est humain... )

photo de l'auteur Ezrealll
Ezrealll
Homme de 26 ans
Rennes

1 remerciement
@Sebygo Ah je pense que c'est trop bien ce que tu dis :) Et c'est difficile de rester ami avec son ex mais t'as réussi à le faire...
@Mahm1s Mais mec calmes toi et arrêtes d'accuser les gens d'hypocrites, on t'a pas appris à parler au gens? comme Anoaj a dit, y a une différence entre penser haïr son ex et parler mal de lui à tout le monde. Et t'as dit " répandre des bêtises sur quelqu'un, je n'en parle dans aucun de mes posts parce qu'il me semble évident qu'une personne censée ne fait pas ça" et c'est ce que les gens disaient, et tu les traitent d'hypocrites pour dire que "normalement" on doit détester son ex??? Bff je ne vais pas trop me casser la tête avec toi mais n'insultes pas les gens stp.
@Mehdy Comme tu le sais déjà, si j'ai un truc à dire je le dis directement à la personne et pas dans son dos. Et j’évite de parler mal de quelqu'un et c'est rare que je le fais (seulement pour me défendre peut être ) mais JAMAIS de la vie, je parlerai d'un truc privée que quelqu'un a partagé avec moi à n'importe qui, on m'a déjà fait le coup mais j'ai rien fait en retour pour me venger.
?

photo de l'auteur misterbi
Misterbi
Homme de 42 ans
Cantal

1 remerciement
On dit souvent du mal de son ex car de l'amour à la haine il y a qu 'un pas !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est "normal" dans la société actuelle, de se plaindre de problèmes avec des personnes (ex ou non) et de ne pas en parler aux principaux intéressés. Ce sont les non-dits qui font du mal. Et parler mal de qui que ce soit, dans son dos, reste dégueulasse. Personne ne devrait être en droit de juger qui que ce soit. On choisi chacun la vie qu'on veut, et les gens qui nous respectent, ne nous jugent pas.

Bref', si je pars sur ce sujet, je risque d'écrire un roman --'

photo de l'auteur UneRousse
UneRousse
Femme de 20 ans
Le Havre 76600

6 remerciements
Débat intéressant. :)

Beaucoup de personnes parlent mal de quelque chose quand elles se sentent mal. C'est normal, c'est logique, on est tous conçu pour ne pas apprécier ce qui nous fait mal. On peut très bien mal parler de son ex quand on vient de rompre. Plus qu'un moyen de se sentir mieux c'est un moyen d'auto défense (en tout cas de ce que j'ai vu jusqu'à présent) : quand on ne peut pas encore se remettre en question, ou tout simplement quand on ne peut pas encore accepter la rupture on parle mal de son ex.
Parfois aussi notre ex nous a fait tellement souffrir qu'on ne peut pas parler d'elle/de lui autrement que en termes négatifs. J'ai eu une très mauvaise expérience il y a deux ans (qui s'est terminée au commissariat) et même si je ne cherche pas à lui faire une mauvaise réputation (pour reprendre le premier post) je ne peux pas parler de lui gentiment. Le mieux à faire est de ne pas parler de lui, en effet, et je pense que tôt ou tard c'est ce que nous faisons tous : mais en attendant je ne peux pas faire autrement.
Bien sûr je suis d'accord avec l'auteur de ce post, faire une mauvaise réputation à quelqu'un n'est pas forcément utile. C'est même méchant, d'autant plus que il est plutôt rare de n'avoir aucune responsabilité dans la rupture. Mais mal parler de son ex est une réaction normale. En tout cas de mon point de vue :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Personnellement je n'ai jamais parlé mal de mon ex, seulement quand celui-ci l'a cherché mais c'est tout. ça sert à rien de ruminer le passé, bref. Pourquoi je suis le seul à pas écrire un roman ? :v

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis resté presque 7ans avec mon ex, quand ont s'est quitté comme tout le monde j'ai eu pleins de sentiments en meme temps : la colère, la tristesse, le dégout etc ... mais j'ai jamais parlé en mal de lui.

Je vais peut être me faire crier dessus lol mais je pense que c'est plus une question de personnalité, d'orgueil et d'éducation car a la base parlé en mal d'une personne n'amène rien de bon et de bien glorieux ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Gabinouilleu : Je vais peut être me faire crier dessus lol mais je pense que c'est plus une question (...) d'éducation


Amen.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je parle mal de mes exs car ce qu'ils font de mon point de vu c'est mal et m'ont fait du mal. Si tu fais du mal à quelqu'un t'assume les conséquences de tes actes, sinon tu le fais pas. Ensuite si une personne (comme moi par exemple dans le cas présent) a besoin de parler mal de quelqu'un c'est qu'elle a un truc au fond d'elle qui lui pourrit le cerveau et le seul moyen qu'elle trouve pour pallier à ce mal être c'est d'en parler mal. C'est aussi une manière de démystifier la personne pour de bon. C'est un processus de deuil. Après c'est justement à la personne a qui elle parle qui peut l'aider a passer outre. Sans oublier que ce qui fonctionne pour soit même ne fonctionne peut-être pas pour l'autre. Autre chose, quand t'es en couple avec quelqu'un, tu atteint un tel niveau d'intimité que cette intimité explose les barrières de la conformité. Et c'est aussi une certaine manière de se faire plaindre et de trouver un bouc émissaire moral. (D'une certaine manière si l'autre n'en est même pas au courant qu'est-ce qu'on s'en bat les kouilles)

C'est pas mieux que quelqu'un qui ne va rien dire, et qui au bout de 1 semaine tu vas apprendre sont suicide ou sa dépression. Ou l'autre qui va continuer d'être amoureux de son ex et lui trouver toute les qualité du monde alors que c'est fini. Après t'as l’intermédiaire c'est vrais. Mais il faut vouloir atteindre un certain stade expérimental, soit tu deviens blasé de la chose ou alors c'est que t'es ultra sage. 

Chacun vit ses ruptures différemment et voit ses exs différemment. Personne n'a tort, personne n'a raison. il y à une multitude presque infinie de raison qui fait qu' une personne réagis comme elle réagit. Et les gens peuvent juger et critiquer, mais est-ce que ça va vraiment changer quelque chose en bien ? C'est moins sûr. 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit