fantasmes homos

Membre anonyme
Publiée le 06/12/2015 à 17:25
Bonjour à tous. Je voudrais vous parler de mes fantasmes. Non pas vous les citer tous, car vous seriez sans doute catastrophés (ou pas!) Non, simplement, est-ce-que comme moi de nombreux fantasmes très hard vous habitent ou mon cas est-il grave docteur? D'une façon générale les homos n'ont -ils pas tendance à fantasmer énormément comme c'est mon cas? Enfin qui osera publier un de ses fantasmes?

Membre anonyme
Publiée le 06/12/2015 à 17:48
Je pense que chacun d'entre nous à des fantasmes avouables ou non. C'est cela aussi notre capacité d'imagination.
Membre anonyme
Publiée le 06/12/2015 à 17:53
Après certes cela fait parti de notre imagination mais aussi de notre désir le plus intime !
Membre anonyme
Publiée le 06/12/2015 à 18:10
fantasmes homos J'ai pas pu m'en empêcher.
Membre anonyme
Publiée le 06/12/2015 à 18:16
Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnn! Prasten! yeark! J'ai l'image dans la tête maintenant! Je vais encore claquer tout mon fric chez mon analyste. C'est malin.
Membre anonyme
Publiée le 06/12/2015 à 18:17
Mon dieu Prasten qui vient de casser ma motivation à répondre à ce sujet :D
Membre anonyme
Publiée le 06/12/2015 à 18:22
Prasten : bravo quand même lol
Membre anonyme
Publiée le 06/12/2015 à 21:10
Pour revenir au sujet, je n'ai pas vraiment de fantasmes délirants. A part peut être celui de le faire dans un confessionnal. Et encore, c'est moins un fantasme purement sexuel qu'intellectuel. Histoire de dire "Tu vois? Bah je t'emmerde". C'est juste l'idée qui me plait. Même pas sur que je le fasse si j'en avais l'occasion et les moyens. Ou alors un peu de bondage, mais soft. Avec du fil barbelé électrifié. Et une perceuse à choc. Et éventuellement, si il y avait un costume d'Albator en cuir et un lavement au miel d'acacia, ça serait un plus. Classique quoi. Sérieusement, je n'ai pas trop de fantasme. C’est grave?
Membre anonyme
Publiée le 07/12/2015 à 04:03
Pour détourner légèrement le sujet, j'aimerai bien savoir d'où vient le fantasme "homo"... chez les filles ou hétéros. ^^ Je suis dans une fac de civilisations étrangères et en contact avec le département Japon et Coréen, il y a une vraie culture du genre "yaoi" (je vous laisse chercher si vous ne connaissez pas), très typé, codé, personnages archétypales, situations récurrentes, banalisation du viol et des rapports non consenti, etc. et tout cela de façon très décomplexé, (souvent) chez la gente féminine, comme si s'était construit une illusion à la fois angélique et malsaine de l'amour homosexuel. Je suppose qu'on peut mettre ça en parallèle avec le fantasme "lesbien" de certains hétéros, mais quand même... on se retrouve avec des situations très farfelues, tirées par les cheveux et il faut régulièrement intervenir pour rappeler que "non, une relation homo, ce n'est pas QUE ça". L'exemple le plus typique reste que dans cet imaginaire, le couple homo est forcément composé d'un passif et d'un actif au caractère déterminé par leur position dans le rapport sexuel, un dominant un dominé, appelez ça comme vous voulez. Du coup je me demandais 1) d'où peut bien venir cette culture de l'idéalisation de l'homosexualité et de sa banalisation - y compris dans ses aspects les plus trashs - 2) pourquoi cette fascination ? Le yaoi en arrive à largement dépasser le hentai (je laisse chercher aussi, c'est l'équivalent hétérosexuel) dans la popculture. Bref... J'ai déjà quelques éléments de réponses, nottament avec le traitement de la pornographie au Japon et son rapport paradoxal à l'homosexualité, mais ça n'explique pas comment le phénomène a pu autant apparaître en France où les mentalités y sont moins préparées.
Membre anonyme
Publiée le 19/12/2015 à 18:37
Moi mon fantasme (puisque j'ai lancé le sujet) c'est d' être soumis et dévoré comme un steak.
Membre anonyme
Publiée le 20/12/2015 à 03:06
stp Klasu dis-en nous un!
Membre anonyme
Publiée le 20/12/2015 à 07:23
Pour le steak tartare, si tu mets la sauce.
  S'inscrire pour participer au sujet