J'hésite a faire mon coming out

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour tout le monde,
Alors voila, j'aimerais savoir si certains d'entre vous avez fait votre coming out auprès de vos parents, comment ça c'est passé et les réactions qu'ils ont pu avoir. Ma mère est homophobe et j'ai peur qu'en apprenant elle me regarde plus comme avant... Presque tout mes amis le savent et ma sœur aussi et ils l'ont tous très bien pris, mais mes parents je sais pas si c'est une bonne idée si je leur dit...
Sa serait gentil de me faire part de votre aide :)


photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Pour ma part ça s'est très bien passé mais je n'avais jamais senti de réticence de leur part.
Est-ce que tu as questionné ta soeur pour savoir ce qu'elle en pense ?
Ca sera forcément difficile au début, il faut laisser du temps.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tes parents n'étaient pas homophobe?
Ma sœur je sais très bien que ça la dérange pas si je suis avec une fille ou un garçon, j'ose pas trop en parlé plus avec elle, même si je sais qu'elle le prend bien
Ouii ça je sais mais le problème c'est que comme je l'ai dis dans le premier message je veux pas que la relation que j'ai avec ma mère changent

photo de l'auteur dochouse95
Dochouse95
Homme de 23 ans
Limoges

1 remerciement
Pour ma part, c'est arrivé un samedi soir à table, j'étais crevé et énervé à cause d'autre chose, et puis c'est sorti comme ça, ce n'était absolument pas prévu, et finalement ce n'est pas plus mal.
En revanche cela s'est passé un peu comme je l'avais imaginé, ma mère l'a plutôt bien pris, ça n'a rien changé pour elle. En ce qui concerne mon père c'est un peu plus difficile. Ce n'est pas qu'il l'a très mal pris, c'est qu'il n'y a pas cru, en fait il n'y croit toujours pas^^ il est persuadé qu'il suffirait que je sorte avec une fille pour "rentrer dans le droit chemin".
Bref.
Donc si je peux te donner un conseil, n'essaye pas trop de le planifier, ça ne se passera pas comme prévu, attends simplement le moment où d'un seul coup tu vas sentir, allez j'en ai marre, je le sors, enfin c'est comme ça que je vois les choses.
En attendant oui, tu peux sonder un peu ton entourage pour avoir une idée de leur réaction. Parfois les gens que tu croyais très tolérants ne le sont pas tant que ça et vice-versa.

photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Nanadu69 ça changera forcément les choses. En bien ou en mal par contre ça je ne peux pas le dire.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que tu dois prendre ton temps avant toute chose, mesurer les pour et les contre, et si tu n'es pas sûr, au pire, attends d'avoir un pied en sûreté, comme quand tu auras ton propre appart, avant de le faire, au cas où ça se passerait mal. Je n'aime pas être négatif, mais un homme (ou une femme) averti(e) en vaux deux !

Bon courage ! ^^

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Peut-être pourrais tu demander à ta sœur (ou a une autre personne qui connait la situation) de sonder le terrain avec ta mère.
Et qu'entends tu par "Ma mère est homophobe"?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Sinon tu n'es pas obligée de leur dire, (même si ça te soulagerait et t'enlèverait un poids) parce qu'ils peuvent aussi le découvrir ou le comprendre au fil du temps (essaye de trouver des p'tits trucs ou de sortir des p'tits bouts de phrase par ci par là pour que tu n'ais pas à leur dire directement). Moi je ne l'ai jamais dit explicitement à ma mère, même si ca ne la gene absolument pas et que c'est une personne très ouverte et tolérante mais elle a compris et l'a deviné par elle même.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je me doute bien que ça changera les choses mais comme dit Clem00 ça me permet d'enlever un poid et de me sentir libre.
Pour répondre à Greg ma mère est homophobe, car elle "taille" les personnes homosexuelle quand elle y voit a la télé par exemple, comme quand le mariage gay à été accepté, elle a dit des propos négatif sur ce sujet, pour elle les homosexuelle ne devrait pas existé alors que c'est quelque chose de tout à fait normale mais ça elle ne le comprend pas, c'est pour cela que j'ai peur de lui dire.
Ouii c'est une bonne idée Clem00, ça sera surement plus facile qu'elle le devine toute seule plutôt que je lui en fasse part moi même. Tu as bien de la chance d'avoir une mère qui comprend ce genre de situation.

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Je comprends mieux. C'est difficile de te donner des conseils sur un sujet aussi sensible. Si il y a une vraie intolérance de ta mère à l'égard des homos, c'est peut-être délicat de faire ton comming-out pour l'instant.
Ce ne sont que des hypothèses, mais si tu es matériellement dépendante d'elle, un rejet pourrait te mettre dans une situation très difficile. En attendant un peu, tu pourrais sans doute amener le sujet subtilement par petites touches. Et puis c'est plus facile à assumer quant on est entièrement émancipé de ses parents. Même si on ne l'est jamais entièrement, en tout cas affectivement.

photo de l'auteur baptiste
Baptiste
Homme de 24 ans
Paris

4 remerciements
Pour ma part, mes frères et soeurs m'ont formellement déconseillé de l'annoncer à mes parents car ils a pu leur arriver d'avoir des réactions comparables à celles de ta mère.

Le truc c'est que j'étais hyper décidé, et donc du coup, j'ai souhaité le faire quand même et ils m'ont globalement surpris, même si ça été un peu dur au début.

Pour ma part je ne l'ai pas trop planifié, mais je crois que comme tous, il y a ce moment où il y a ce déclic qui fait que tu te sens presque obligé de le faire, quoi qu'il arrive par la suite...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour répondre à Greg, oui tu as peut être raison j'attendrais le bon moment, je préfère ne pas me retrouver à  la porte à 17ans :p
Oui c'est sure que c'est plus facile à assumer, pourtant en face de mes amis je l'assume complétement, je leur ai avouer du jour au lendemain sans stress et sans prise de tête mais la famille c'est quelque chose de plus difficile malheureusement :^

Et du coup Baptiste, t'es parents l'on plutôt bien pris? Tu leur a avouer directement ou tu leur a simplement fait comprendre ta situation?

photo de l'auteur baptiste
Baptiste
Homme de 24 ans
Paris

4 remerciements
Je leur ai avoué clairement.

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Mes parents étaient ouverts sur la question et n'ont eu aucun problème à accepter ma sexualité. Ils ont calmé le jeu en nous disant, quand nous étions adolescents : peu importe la sexualité que vous choisirez, nous l'accepterons et cela ne nous posera aucun problème. En parler ne fut pas bien difficile. J'ai seulement attendu d'être sûr de mon orientation sexuelle pour le faire.

Quels indices te font dire que ta mère risque de mal le prendre ? Elle critique les homosexuels en général par exemple ?

Peut-être demander à ta sœur de tâter le terrain avec tes parents comme suggéré plus haut ?

Astarothius86 a écrit :
 Je pense que tu dois prendre ton temps avant toute chose, mesurer les pour et les contre, et si tu n'es pas sûr, au pire, attends d'avoir un pied en sûreté, comme quand tu auras ton propre appart 

Tout à fait d'accord avec toi.

@Nanadu69 : Si tu penses que ta mère n'est pas prête à entendre ton coming-out, la solution la plus sûre est peut-être d'attendre que tu sois totalement indépendante, uniquement si tu en ressens le besoin. Cela évitera de te mettre dans une position délicate surtout si tu as besoin de leur soutien pour tes études par exemple.

Bref, reste zen par rapport à ça et tu sauras quand le moment sera venu d'en parler.

Mieux vaut avoir une situation amoureuse, ça aide d'être soutenu(e) par le partenaire et surtout ça évitera la rengaine des parents : " comment tu peux savoir que t'es lesbienne si t'as encore aucune copine à nous présenter ? Et puis tu sais, le fils du voisin il est beau quand même, t'es sûr que t'es vraiment homo ?... "

Il n'y a pas d'âge de prédilection, on peut faire son coming-out à quarante ans comme on peut le faire à quinze ans, ça n'a aucune importance. :)

Bon courage !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Toi aussi tu as de la chance d'avoir des parents qui comprenne ça et c'est tout a fait normale d’ailleurs que tes parents réagissent ainsi à mon égard. Je pense que ma sœur peut que me défendre devant mes parents, elle me dira que c'est à moi de leur parler et pas à elle d'essayer de leur expliquer.
Oui elle critique les homosexuelles, par exemple ça la dégoute de voir deux femmes ou deux hommes ensemble etc.
Tu as raison je prefere attendre j'ai encore bien besoin d'elle, je veux pas qu'elle me mette à la porte :p en exagerant.
Justement  je suis en couple et ma copine est venu à la maison, ma mère pense que c'est une simple pote.
Mercii beaucoup de votre aide :)

photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Tu sais on critique ce qui nous fait peur. Je ne sais pas si elle est confronté dans son quotidien à des homos mais si elle n'a pas l'habitude je peux la comprendre. Je pense que c'est aussi aux enfants de permettre de faire évoluer ses parents. Avec toi elle dépassera peut-être cette peur de la différence et commencera même à faire évoluer son discours.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non elle connait aucun homosexuelle dans son entourage, c'est peut être pour ça comme tu dis qu'elle a peur entre guillemet .
Je l’espère vraiment car sinon je me sentirais jamais à l'aise avec ma copine devant elle.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour ma part ça s'est très bien passé, ma mère n'a souhaité que mon bonheur, me disant qu'après tout nous avions une famille normale, avec un fils homosexuel. Après j'ai conscience que j'ai eu de la chance, et surtout beaucoup de recul dans la mesure ou je vivais dans mon propre appartement, je n'ai pas craint d'être mis à la porte.
J'ai mis longtemps à m'assumer, le déclic pour moi à été de trouver un compagnon avec qui j'ai partagé deux belles années. J'ai compris que la clé du bonheur était en moi et ne dépendait pas des autres. 
Pour mon ex ba son père bossait à l'usine donc je te laisse imaginer la mentalité. Ses parents ont eu un peu de mal, il est vrai, mais quand ils m'ont rencontré ça c'est très bien passé, et finalement ils l'ont très bien accepté. Il ont juste vu qu'on était des gens normaux, qu'un couple homo c'est un couple normal.
Moralité, il faut du temps, un entourage, et puis un copain ou une copine, parce que à mon avis c'est plus facile à faire son comming out quand tu peux te confier à celui que tu aimes. Il faut parfois un peu de temps pour accepter ce genre de choses, mais en général ça se passe bien.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai toujours eu des rapports très conflictuels avec mes parents, je ne me suis jamais vraiment senti à l'écoute ni même entendu. Alors je ne l'ai pas dis, j'ai laissé un mot sur le frigo "Maman, Papa, je suis Gay." et je suis partis dormir chez une copine. Le lendemain m'a mère m'a appelé en pleure "Tu ne peux pas nous faire ça, c'est juste une passade blablabla." Et puis quand je suis rentré après les cours nous n'en avons jamais plus parlé, ni avec elle, ni avec mon père.

Au moins, ça a été  dit et je n'ai pas eu à essuyer de rejets ni d'insultes. J'en avais besoin de le dire, j'ai été soulagé ensuite, même si ça ne s'est pas passé comme dans les films aux happy end sans surprises.

Ma manière de faire est vraiment provocatrice et c'était son but, mais je conseille toujours de faire son CO par écrit à ses parents.
D'un coté, ça permet de se livrer vraiment, au calme, de l'autre ça permet aux parents d'y réfléchir de leurs cotés et d'éviter des paroles blessantes et d'y réfléchir entre eux sans l'effet de la colère, de la surprise ou de la déception.

photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Ma manière de faire est vraiment provocatrice et c'était son but, mais je conseille toujours de faire son CO par écrit à ses parents. D'un coté, ça permet de se livrer vraiment, au calme, de l'autre ça permet aux parents d'y réfléchir de leurs cotés et d'éviter des paroles blessantes et d'y réfléchir entre eux sans l'effet de la colère, de la surprise ou de la déception.


La manière de faire était un peu brute mais je trouve le raisonnement derrière vraiment très intéressant.
Une lettre où tu laisse s'exprimer ton cœur ça peut permettre de dire les choses sans essuyer les regards de tristesse, de dégout, de colère, de rejet, etc.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit