Si l'argent n'existait pas, que feriez vous ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Un petit lien (BD d'une ou deux pages) pour vous inspirez : http://tranquilmonkey.com/wp-content/uploads/2014/06/alan-watts-comic-money-no-object.jpg (en anglais, mais c'est assez facile à comprendre)

Si l'argent n'existait pas, si vous n'aviez aucune contrainte matérielle à assumer, qui seriez vous ? Que feriez vous avec votre vie ?

La même question, posée différemment :
Vous avez 99 ans, vous êtes sur votre dernier lit, vous regardez en arrière, et vous revenez à ce moment exact, ce moment précis, ici et maintenant. Que faites vous ?

Ceci est la question la plus importante à mes yeux (bien que je me rappelle aussi qu'il ne sert à rien de prendre la vie trop au sérieux, puisque de toute façon, je n'en sortirais pas vivante ! ;) ), à savoir "est-ce ce que je suis ? ce que je veux être ?" alors chaque jour qui passe (une journée, une vie. Koan zen) je réponds à cette question, plus ou moins consciemment.
Si vous souhaitez y répondre consciemment aujourd'hui (et je souhaite que vous le souhaitiez !), j'espère que vous prendrez un petit temps pour y réfléchir et que vous y répondiez avec une sincérité du cœur la plus haute que vous ayez jamais atteinte !

Du coup je me lance, puisqu'il faut bien commencer !

Si il n'existait aucune contrainte, aucune, je commencerais par me faire une petite maison tranquille dans la nature, éloignée du vacarme absurde de ce monde, où je resterais plus ou moins seule quelque temps, à faire des origami et des maisons à oiseaux, et d'autres petites choses simples pour me retrouver sereinement avec moi même. Ensuite, dans mon petit coin, avec l'aide d'amis intéressés, je construirais d'autres petites maisons peu communes, et une plus grande, comme un centre, pour organiser une vie en communauté, avec un collectif d'individus, qui aurait pour but principal, mais pas unique, de se ré-éduquer à entrer en relation avec soi même, les autres, et le monde. Où l'on pourrait s'entraider mutuellement à s'approprier son identité d'individu présent dans le monde, à explorer les profondeurs de nos êtres (toutes les profondeurs...), à exprimer nos émotions, qui sont quasi systématiquement refoulées dans ce monde où l'on craint sans arrêt le regard de l'autre (souvent même lorsqu'on est seul). Un lieu où l'on pourrait partager nos connaissances et nos expériences sur tous les sujets imaginables, dans le respect de la diversité et de la contradiction (pour moi, le respect de la contradiction, c'est accepter que malgré notre présence à tous sur cette belle terre, nous vivions tous une réalité différentes, car nous avons chacun notre propre point de vue, d'ailleurs une citation de Gandhi l'exprime ainsi : "chacun à raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tord"). Ensuite, comme évidemment cette petite communauté irait parfaitement bien et fonctionnerait harmonieusement (pas de contrainte, AUCUNE j'ai dit !), j'ai ferait une autre. Et encore une autre. Et puis encore quelques unes.
Et comme ces lieux ne se voudrait pas coupés du monde, mais comme faisant partie du monde, (avec une connexion internet haut débit et tous ces trucs là en plus), et que les personnes qui y viendraient, y trouveraient une occasion de reconnecter avec conscience (conscience, pour moi : avec une connaissance profonde) et harmonie à eux mêmes, nous instaurerions des activités, mouvements, pour promouvoir la joie dans le monde, on repeindrait les murs avec des couleurs joyeuses, on distribuerait des fleurs et des câlins, on proposerait des idées de solutions aux personnes en détresse, peut importe la nature de la détresse, nous pourrions aussi proposer une source d'information différente, pour pallier (comme de nombreuses personnes le font déjà, voir Basta! et Mr.Mondialisation, et bien d'autres encore) à la condescendance, l'absurdité et l'infantilisation dont font preuve les grands médias actuels (saviez vous que le générique du 20h de TF1 est la musique des dents de la mer, retravaillée ? Pour vous mettre dans un état de stress et vous rendre plus réceptifs aux gros titres. Pour plus : Google is your friend), ou nous diffuserions toutes sortes de messages, telle une épidémie d'inspiration et de fraternité parmi les êtres humains !
Nous replanterions des arbres, des légumes, dans les villes et en dehors, nous aiderions tous ceux qui demandent et ont besoin d'une aide, à commencer par nous même.
Nous référions notre monde à notre image. Nous référions le monde pas à pas, et intégralement, pour manifester une égalité, non pas de fait (il serait presque malsain de vouloir mettre tout le monde dans le même panier, quand on voit que la nature s'évertue à créer chaque chose qui existe comme étant unique dans l'espace et le temps, car tous les flocons de neige sont différents les uns des autres), mais une égalité de chance, où chacun aurait autant de chance que n'importe quel autre de se réaliser.
Dans chacun des aspects de nos vies, nous pourrions ré-apprendre à nous accomplir.
Avec toutes ces initiatives, et des milliers d'autres encore, la vie deviendrait de plus en plus agréable.
Voici une autre citation, dont j'ai oublié l'auteur : "si nous poursuivions le bonheur de la manière dont nous poursuivons l'argent, le paradis toucherait la terre."


Et pour finir une autre petite phrase inspirante, et totalement vraie dans mon monde :
Ne vous demandez pas ce dont le monde à besoin. Demandez vous comment vous sentir vivant. Parce que ce dont le monde à besoin, c'est de personnes qui se sentent VIVRE.

Plein de bisous et d'amour aux gentilles personnes qui auront lu, et je vous en promets encore plus si vous répondez à cette question, au moins pour vous même ! :D


photo de l'auteur Ebenezer
Ebenezer
Homme de 28 ans
Lons-le-Saunier
je pense que beaucoup de gens feraient la meme chose que toi, ou a peu pres. j'ai l'impression que derrière les apparences la plupart souhaitent en réalité se défaire de la société moderne et de la croissance a tout prix...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
quote: Ne vous demandez pas ce dont le monde à besoin. Demandez vous comment vous sentir vivant. Parce que ce dont le monde à besoin, c'est de personnes qui se sentent VIVRE. 

Si seulement cela pouvait être le cas de tout le monde, malheureusement le course effrénée vers la réussite matérielle de sa vie implique des chaînes et des règles tellement contraignantes quelles étouffent les véritables personnalités et aspirations des gens...
Ne pas suivre le mouvement de la société signifie souvent devenir marginal, et ça, ça fait peur...
Peu de personnes sont prêtes à l'assumer... Pourtant, on aurait tant à y gagner :-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ebenezer : je ne sais pas, je n'ai malheureusement pas la chance de pouvoir lire dans l'esprit des gens...! J'espère que c'est le cas, car alors, les gens seront plus enclin à modifier leur conscience des choses, et leurs actes, leurs modes de vie, mais je pense que pour ça, il faut commencer par en parler, semer des idées pour qu'elle puisse germer dans la réalité !
Toi, as tu envie de changer ces choses dans la société ? Que penses tu même de la société telle qu'elle est ? Te sens tu satisfait, insatisfait ? Te sens tu impliqué ? Impuissant ?
Si tel est le cas, rappelles toi : « Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir. »
Dalaï Lama
:)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Coucou :)
C'est un sujet très compliqué, dans l'état actuel des choses, si on nous enlevais seulement le besoin d'argent et les besoins matériels (déjà, je pense que beaucoup de personnes se retrouveraient perdues, sans repères), personnellement
[/i][i]je ne ferais rien de spécial, je continuerais mes études et peut être que je ferais plus d'activités (si il en existe encore). Comme tout est basé sur l'argent, j'ai du mal à me faire une idée du monde sans cette contrainte. Je pense qu'on reviendrais au troc, je te rend un service, et tu m'en rend un (comme les schtoumphs! :p ). Ou alors je me casserais dans une montagne, ou une forêt et je vivrais en autarcie :)
Par contre dans un monde utopique sans aucune contraintes de besoins matériels, on serais beaucoup moins nombreux sur Terre, on aurais pas besoin d'outils nécessitant de puiser dans les ressources de la Terre comme on le fait (ou beaucoup moins vu qu'on serais moins nombreux), pas besoin de toutes ces ondes liées aux médias, pas de surveillance sur internet, sur toute notre vie, pas de contrôles, pas de manipulations. On vivrais en harmonie avec la nature, on communiquerais réellement (et pas fictivement sur les réseaux sociaux), on ne serais pas pourris par la société donc pas de racisme, de préjugés, de rejet, de dénigrement, aucun problèmes psychologiques liés à l'image qu'on à envie de (ou que l'on croit devoir) transmettre à la société (bref on retournerais à notre place, dans la nature quoi ^^). Bien sûr comme on à besoin de vivre en société, ou en groupe, on le ferais naturellement, mais on serais vraiment solidaire. Mais on aurais quand même des contraintes, liées à ce nouveau mode de vie, sans aucune contraintes on est perdus.
Cependant selon certains philosophes (dont je ne me souviens plus du tout du nom) ou en tout cas certaines idées, plus on à de contraintes, plus on se sent libres (parce que du coup, la moindre petite liberté parait énorme).
Bref j'espère que personne n'as perdu son temps à tout lire, sinon bonne journée tout le monde!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Baz39 : Oui, oui, tellement d'accord avec ce que tu viens de dire ! LA PEUR ! Partout tout le temps, où que tu regardes, tu vois la peur dans l'esprit des gens, et c'est tellement dommage.
C'est basé sur la loi du plus fort, le nous contre eux, la séparation. On a peur d'un pays, d'un parti politique, d'une religion, d'un groupe de gens, du voisin, et on finit par avoir peur de nous même.
Pourtant, le monde est beau également, et je crois profondément que tous les gens le sont aussi, profondément. C'est juste que chez certains, cette beauté, que je me représente comme une petite perle au centre de chaque, est recouverte, étouffée par tout un tas de craintes, d'appréhensions qui sont venues se greffer au cours de la vie. Mais pour chacun, je continue de croire que si il le veut, il peut atteindre cette perle et l'incarner pleinement.
Mais il n'est pas facile d'ôter ces craintes, car elles ont quelque chose de rassurant, on a l'habitude de vivre avec (cf la zone de confort), donc les regarder pour ce qu'elles sont, c'est à dire des craintes illusoires, est plus effrayant que de vivre avec, car cela nécessite de changer sa perception, et de par la perception, qui l'ont est.
Cependant il est vain de chercher à ne pas changer les choses, car elles évoluent avec ou sans notre consentement ! Et nous aussi, d'ailleurs. De là viens l'importance de la conscience, j'imagine, car quand on comprend que le changement est la seule chose qui ne change jamais dans l'univers, on comprend aussi qu'il est vain de chercher à rester à la même place mentale, et il en découle ainsi une absence de peur qui réduit, qui restreint, on se libère de cette peur, de la peur de l'extérieur (comprendre par là, les autres, le monde), autant que de la peur du regard, la peur du jugement.
Alors pour éveiller les gens à eux même, je pense que la chose à faire, c'est d'être éveillé à soi même !
Car comme à dit le merveilleux Gandhi (un des seuls hommes au monde qui m'excite (intellectuellement) !) "L'exemple n'est pas le meilleur moyen de convaincre, c'est LE SEUL."

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Atchoum78 : Merci d'avoir répondu :)
J'ai du mal exprimer ma question, car je ne me demandais pas ce que serait le monde ou les gens en général si l'argent n'existait pas, ma question était centrée autour de VOUS, personnellement. Dans le monde actuel, réellement, ici et maintenant, VOUS PERSONNELLEMENT, n'avez aucune contrainte par rapport à l'argent (c'est à dire, aucune contrainte liée à ce qui est matériel), que faites vous ? Qui êtes vous ? Qu'exprimeriez vous, à qui, à quoi, pour qui, pour quoi, comment et pourquoi ? Que voudriez vous faire pour vous sentir vivre ?
Voilà, désolée si j'ai du mal à me faire comprendre !
Merci encore de répondre, grâce à ça, je me sens vivre un peu plus ! :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Atchoum78 : Merci d'avoir répondu :)
J'ai du mal exprimer ma question, car je ne me demandais pas ce que serait le monde ou les gens en général si l'argent n'existait pas, ma question était centrée autour de VOUS, personnellement. Dans le monde actuel, réellement, ici et maintenant, VOUS PERSONNELLEMENT, n'avez aucune contrainte par rapport à l'argent (c'est à dire, aucune contrainte liée à ce qui est matériel), que faites vous ? Qui êtes vous ? Qu'exprimeriez vous, à qui, à quoi, pour qui, pour quoi, comment et pourquoi ? Que voudriez vous faire pour vous sentir vivre ?
Voilà, désolée si j'ai du mal à me faire comprendre !
Merci encore de répondre, grâce à ça, je me sens vivre un peu plus ! :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Atchoum78 : Merci d'avoir répondu :)
J'ai du mal exprimer ma question, car je ne me demandais pas ce que serait le monde ou les gens en général si l'argent n'existait pas, ma question était centrée autour de VOUS, personnellement. Dans le monde actuel, réellement, ici et maintenant, VOUS PERSONNELLEMENT, n'avez aucune contrainte par rapport à l'argent (c'est à dire, aucune contrainte liée à ce qui est matériel), que faites vous ? Qui êtes vous ? Qu'exprimeriez vous, à qui, à quoi, pour qui, pour quoi, comment et pourquoi ? Que voudriez vous faire pour vous sentir vivre ?
Voilà, désolée si j'ai du mal à me faire comprendre !
Merci encore de répondre, grâce à ça, je me sens vivre un peu plus ! :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le truc c'est qu'à partir du moment où tes désirs, tes rêves etc, implique un tant soit peu du matériel, ou le savoir-faire d'autres personnes, l'argent (qu'il soit matériel comme un billet -ou nimportequel objet-  ou immatériel comme le temps que tu passes a rendre un service), bref la notion de valeur des choses, d'échange, de compensation, et donc d'Argent au sens large, sera toujours présente d'une façon ou d'une autre, à partir du moment ou des compétences sont échangées, et que des gens dépendant les uns des autres. Bien sur entre notion de valeurs marchandes (jte donne une table, j'estime que ça vaut bien une de tes matinées pour me cueillir des fraises) et le capitalisme (mettre des intérêts partout, donc créer des richesses et des dettes à partir de rien, et tout faire capoter l'égalité et les chances des moins riches), c'est pas la même chose. Mais l'argent au sens large, qu'on le sente ou pas, dans n'importe quelle société de plus de 50 personnes qui ont des rôles différents pour s'entraider, il est là. 
Maintenant, pour répondre a ma question, si l'argent n'existait pas, que je pouvais donc tout obtenir sans contrepartie et donc avec une bonne foule d'esclave pour me donner des vêtements, des vols en avion, du matos pour mes expériences etc, bah je suppose que j'improviserais des activités tout au long de ma vie, tout ce qui donne des sensations fortes, ce qui est beau a voir, etc... jusqu'à en avoir assez de bouger et retrouver mes proches dans une grande maison peut-être ? Est ce qu'après avoir vécu 36000 expériences je me sentirais accomplie, probablement pas ^^ mais on pourra dire que j'aurais bien consommé ma vie, car pour moi c'est juste du temps que l'on consomme à essayer de se sentir heureux le plus souvent possible, mais sans but véritable.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Après pour tenter de répondre plus précisément à la question de base, sincèrement j'ai aucune idée de ce que jme dirais si dans un espace temps parallèle j'avais 99 ans et que jpouvais  parler à mon «moi actuel»  en direct pour changer mes actes d'aujourd'hui. Sûrement de continuer à improviser mais d'oser d'avantage, de ne pas avoir peur des rateaux ou de la honte, car dans 99 ans de toute façon ce sera oublié. De moins avoir peur de l'ephemerité de la vie et de profiter au moins tant que c'est possible, comme actuellement : au chaud et au sec avec des gens que jaime. Ou l'inverse, d'être beaucoup plus responsable et de commencer dès maintenant a m'inquiéter de mon avenir et de mieux prévoir... des choses dont j'ignore encore l'existence. Bref, impossible de trancher sur quel ton jme parlerais, entre «fais gaffe» ou «profite».

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Effectivement j'ai répondu à coté, désolé ^^.
Bon ben si c'est juste moi personnellement qui n'as pas besoin d'argent ni aucune contraintes (j'entends des contraintes matérielles, mais aussi morales ou mentale, enfin liées aux autres style famille/amis). Ben je ferais comme j'ai dit plus haut, je me casserais loin, très loin d'ici dans une montagne perdue en mongolie avec un chien ou deux, un cheval/poney et surtout aucun humain à la con avec ses idées à la con, son capitalisme à la con et je ferais le tour du monde pour découvrir toutes les cultures de tout les pays (oui, là je verrais des gens mais ce ne seras pas toujours les mêmes :) ). Ça c'est du point de vue totalement égoïste :p (non, je ne suis pas du tout anti-sociale ^^). voilà voilà ^^.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que je resterais le même moralement,  sauf que je commencerais par quitter mon boulot (qui ne sert au final qu'a payer mes factures), j'échangerais ma maison en Bretagne contre un petit chalet en montagne avec un terrain et un bois.
Je vivrais tranquillement avec ma moitié et on ferais des escapades pour connaitre d'autres personnes et régions/pays.
On passerait des soirées sa tête sur mon épaule au coin du feu, après des journées bien occupées je pense.
Un peu à l'ancienne mais avec les moyens de communication d'aujourd'hui.

Mais la cela tient d'un fantasme un peu survivaliste/ermite (internet ne comptant pas^^).

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit