Comment savoir si on est homo ou pas

Ancien membre   - Modification par Fredreamer le 12/06/2015 - 11:12:00
Bonjour à toutes  Alors voilà je suis sortie avec des mecs sans jamais me poser de questions... Et puis aujourd'hui à bientôt 25 ans je me pose pleins de questions, je me demande qui je suis et qui m'attire : homme, femme... je ne sais plus répondre... Comment avez-vous su que vous étiez homo, bi ? Merci :)
Ancien membre  
Héhé! Si tu te poses la question, c'est qu'il y a anguille sous roche! Ca peut être de l'homosensualité (genre t'aimerais embrasser une fille, mais faire l'amour avec, ça dépasse les limites de ton imagination). Dans tous les cas, lance-toi, tu verras bien ^^
Ancien membre  
Mmm je sais pas quoi en penser... En tout cas ça me répugne pas... Et puis je trouve les mecs tellement pathétiques... Me lancer ? je serai morte de trouille... Franchement je suis pommée.
Ancien membre  
Arf, si tu trouves les mecs pathétiques, là... Après tu es peut-être tombé sur un/des abruti(s), ou tu es en période de rébellion contre la gent masculine!  Quoi qu'il en soit, j'ai une fois, trop soule, embrassé une fille dans un bar, et là j'ai compris. J'ai compris que c'était la plus belle sensation du monde, j'ai compris que je pouvais plus me mentir, ça a déclenché un ouragan de questions en moi. J'ai mis à peu près deux ans à tout bien assimiler, mais ça en vaut vraiment la peine :) Après, suis tes envies, dépasse tes peurs, parce que tu pourrais rater un truc génial! Et de toute façon, viendra un moment où ça t'obsédera tellement que tu seras contrainte d'essayer. La curiosité et l'envie dépasseront la peur!
Ancien membre  
Merci de me répondre en tout cas :) ça me fou la trouille de me dire ça j'ai l'impression de ne pas savoir qui je suis en fait. Après oui il y a de la curiosité pour voir comment ça pourrait être c'est sûr mais comme je le dis je suis morte de trouille et peut être même un peu en panique^^
Ancien membre  
Ouais, j'ai eu ce même sentiment de panique! C'est un peu comme quand on est une une falaise: tant qu'on est sur les terres, pas près du bord (hétéro, donc), on se sent tranquille. Puis on commence à se poser des questions, à s'approcher du bord. Puis vient un moment où on ne peut plus se mentir, on est tout au bord, face au vide. Puis à un moment on saute... Ta vie défile devant tes yeux (nan je déconne :p). Bref, souvent, on se rend compte qu'on a pas sauté d'une falaise, mais juste sauté au-dessus d'une crevasse ^^ Etre homo n'est pas la fin de tout, c'est une chose nouvelle pour toi, que tu dois apprendre à appréhender et assimiler. :)
Ancien membre  
Jawax a raison: à partir du moment où tu te poses des questions c'est forcément un signe. Et pour savoir et être sûre, il faut essayer et...ça prend du temps !
Ancien membre  
ça fou la trouille et j'ai mal à la tête à force de trop de questions :( ....
Ancien membre  
Ben, ne te pose plus trop de questions et essaye... La peur freine toujours et quelque part, c'est normal d'avoir peur, mais... Demande toi d'abord ce que tu risques de perdre à ne pas tenter. En parallèle, que risques-tu à essayer? Pour le moment en tout cas, pense à toi en premier lieu et surtout pas au regard des autres. Courage :)
Ancien membre  
Pourquoi je me pose cette question ... j'ai l'impression de pas me connaitre moi même en fait je suis pommée :( ...
Ancien membre  
Du calme Mystere tout va bien ^^ toutes ces questions sont normales mais pour y répondre il faut que tu tentes. Dis toi que tu ne perds rien à essayer et que toutes expériences sont bonnes à prendre dans la vie. Et c'est en essayant telle ou telle nouvelle chose que tu apprends à mieux te connaître :) Car en réalité, on ne se connaît jamais réellement en entier, on met tous des années avant de se connaître vraiment et ces connaissances qui s'acquièrent au cours du temps viennent des différentes expériences que tu fais dans ta vie. Après ce n'est que mon avis personnel, mais je ne pense pas avoir complètement tort dans ce que je dis.
Ancien membre  
Oui effectivement je n'ai rien à perdre à essayer après ça me fou quand même la trouille mais je crois que j'ai besoin d'essayer en tout cas...
Ancien membre  
Ben voilà :) C'est une phrase positive ça! Tu nous raconteras quand tu auras franchi le cap j'espère... Courage à toi :)
Ancien membre  
oui je vous raconterai ;) après je pense qu'il va me falloir du temps ... mais on verra bien... je pense que ça me permettra d'apprendre à me connaitre aussi. Merci à toutes en tout cas :) vous êtes supers ;)
Ancien membre  
Et puis de toute façon tu ne risques rien du tout comme les autres te l'ont dit. C'est assez normal d'avoir des appréhensions mais il ne faut surtout pas qu'elles te bloquent !
Ancien membre  
C'est quand même de l'inconnu pour moi.... J'ai pas la moindre idée de comment je dois faire...
Ancien membre  
Il n'y a pas de manière de faire. C'est une question de partage, ça viendra naturellement. Exactement comme avec un homme :)
Ancien membre  
J'ai eu la trouille aussi quand j'ai eu ma première copine. Et il ne s'est rien passé de terrifiant au final, et j'ai eu la réponse à beaucoup de mes questions. Y'a pas de raisons que ça se passe mal pour toi !
Ancien membre  
Comment vous assumez au quotidien ? (oui question bête mais dans la société c'est pas la norme^^...) :/
Ancien membre  
Mystere : Selon moi il y a rien à assumer. En même temps, c'est pas marqué sur notre front et on n'a pas à le crier sur tous les toits. Que ce soit la "norme" ou pas... Personne ne sait vraiment ce qu'est la norme aujourd'hui, seulement des idées subjectives se rapprochant de la réalité... surtout que peu de gens y répondent au final, à leurs "normes" (c'est pour ça que je trouve cette idée de norme absurde. Personne n'a la même donc comment se dire "normal" ?). Mais j'ai vu que tu te posais beaucoup de questions, par conséquent je comprends tout à fait que tu aies du mal à faire face, les choses ont sans doute changé pour toi, donc tes repères s'en trouvent perturbés... Commence à en parler à tes proches, pour commencer. S'ils sont compréhensifs ils sauront te faire te sentir en sécurité et soutenue. A partir de là tout devient plus simple. Les gens que tu ne connais pas, après tout, n'ont rien à dire sur ta façon d'être, s'ils le font pète leur les dents.  Mais ne cherche pas à te sentir normale, surtout. Personne ne l'est vraiment au fond ;)
Ancien membre  
Mes amis me savent bi, mes parents, non je vois pas l'intérêt de leur dire tant que je n'ai pas de relation avec une fille (je n'ai eu que des relations avec des garçons jusqu'à présent), pas besoin de le dire cash à tout le monde mais en principe, si tu connais un minimum les personnes, tu sais si tu peux leur en parler ^^
Ancien membre  
Franchement je pense que mes parents ne prendrait pas "bien" la nouvelle...
Ancien membre  
Lillianrill : Ben les mettre devant le fait accompli, en plus de les mettre encore plus mal à l'aise, mettrait ta copine dans une situation plus qu'embarrassante. Ce sera déjà tendu entre tes parents et toi à ce moment précis. Il faut au moins préparer tes parents à l'idée avant de faire quoi que ce soit... Après, ils peuvent très bien le prendre, hein. Mais personnellement, je ne prendrais pas le risque d'impliquer ma copine avant d'être sûr qu'elle soit bien accueillie... Tes parents tiennent souvent des propos homophobes, Mystere ? :/
Ancien membre  
Disons que ça ne pose pas de problème "chez les autres"....
Ancien membre  
Je vois... Ils disent sans doute ça parce que justement, ils ne soupçonnent pas que ça puisse "arriver chez eux"... Confrontés à ce fait, ils pourraient se dire "Ok, chez nous aussi". Bien sûr il faut aux parents le temps de l'intégrer, de comprendre ce qui se passe, de se faire à la situation. C'est comme leur annoncer une réalité autre que celle qu'ils connaissent. Leur annoncer que tout ce qu'ils ont "prévu" pour toi (un parent s'imaginera toujours la vie parfaite selon lui pour toi) ne se réalisera pas et qu'ils doivent l'accepter. Si leurs propos ne sont pas plus homophobes que ça, c'est pas dit qu'ils pètent un câble. Tu devrais d'abord t'entraîner avec tes amis. Personnellement je l'ai d'abord dit à mes amis, qui l'ont tous "bien pris" dans le sens où tous s'en doutaient un peu! Niveau famille, c'est venu après, je l'ai d'abord annoncé à ma grand-mère, puis à ma petite soeur, avant de l'annoncer à ma mère (parents divorcés), pour finir par le reste de la famille et ma meilleure amie dont j'étais in love ^^ Souvent on a peur pour "pas grand chose". A force de s'imaginer le pire, on se dit que c'est tout ce qui peut se passer.
Ancien membre  
Merci à toutes :) en tout cas avant de faire "des annonces" je vais déjà essayer de faire le tri dans ma tête mais ça fait un peu mal au cœur de voir comment tout cela peut être perçu... (sinon j'ai embrassé une fille et c'était très bien...) du coup moi qui m'étais crue hétéro et bien aujourd'hui... JE NE SAIS PAS :/
Foufy  
Lance toi c'est la meilleure solution, franchement la première fois que tu sois bi,homo, trans ou autre dans tout les cas la peur est la!!! si tu trouve les homme pathétique effectivement tu as du tomber sur un abruti, mais si tu as autant de question oui comme a dis Jawax "y a anguille sous roche"... essai de mettre tes peur de côté et explore ce monde qui te questionne autant!! Et rassure toi est "NORMAL" toute personne vivant selon ses convictions ;-)
Ancien membre  
Mystere : Quoi, c'était juste "très bien" ? Sans plus ? Arf ben voilà, j'ai la chanson de Katy Perry dans la tête, maintenant !
Ancien membre  
Non très bien dans le sens qui donne envie de recommencer, troublant, délicat....

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.