Toute croyance s'oppose t'elle à la raison?

Publicité
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par Huldo07 le 13/10/2014 - 13:12:27
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur
Coucou les amis , petit sujet du jour que j'ai eu au bac et que aujourd'hui je souhaite remettre sur table .
"Toute croyance s'oppose t'elle à la raison ?"

Coucou les amis , petit sujet

1er point :

Croire à l'amour , c'est bien connu l'amour il n'a pas d'âge ni de sexe , ni de couleur !
Par contre la croyance rationalise l'amour , je pense que l'humanité de ce fait nous induit en erreur !
Car ce sont des "dictateurs" de la bienveillance humaine qui ont fait les croyances !

2ème point : 

Croire en son destin 

Beaucoup d'entre nous croient que l'on a un destin prédestiné , je suis plutôt de l'avis de Spinoza sur cette question,
les grandes lignes de notre vie sont écrites mais le reste c'est nous qui en sommes maitres.
Tout n'est donc pas hors de notre portée !
Chaque choix que nous faisons a des conséquences propres sur notre vie.

3ème point : 

Croire en Dieu

Que l'on soit chrétiens , orthodoxes , musulmans , protestants , boudhistes ou hindouistes on croit presque tous en Dieu (je m'explique en une divinité suprahumaine qui nous guide pas forcément en terme religieux) pour répondre à Jawax sur la question de l'athéïsme
🆙
Oui mais voilà , pour ma part je suis chrétien non pratiquant et je ne me définis pas comme simple chrétien mais comme Universaliste car je pense encore une croyance peut être fausse je ne sais pas que Dieu existe mais il est le Dieu unique de toutes les religions , car chaque religion apporte quelque chose de différent à Dieu mais également quelques similitudes. Pour moi Dieu n'a pas d'apparence , il est immatériel et il peut se transformer comme bon lui semble.

Tout ça pour exprimer mon idée principale qui est que les Croyances ne sont que des préconçus de l'esprit et que chacun qu'importe ces croyances n'a pas la Raison inébranlable et inattaquable.

Date de publication : 13/10/2014 à 10:42
#165980
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
La réponse est dans la définition du mot croyance:

croyance: nom féminin
(ancien français creance, du bas latin *credentia, du latin classique credere,croire)

Fait de croire à l'existence de quelqu'un ou de quelque chose, à la vérité d'une doctrine, d'une thèse : La croyance en Dieu, aux fantômes.
Ce qu'on croit ; opinion professée en matière religieuse, philosophique, politique : Respecter toutes les croyances.

Ainsi, on peut croire en des choses raisonnables, ou déraisonnables (comprenez "qui s'accordent avec la raison" et "qui s'opposent à la raison"). Perso, je crois vraiment dans le fait que les mathématiques sont une science exacte.

Cependant, j'imagine que si ça donne lieu à un sujet de philo, c'est que la réponse n'est pas si évidente que ça. J'imagine que par croyance, on entend toutes ces choses auxquelles ont croit, mais qu'on ne peut prouver car elles ne sont pas palpables (exemple: Dieu, Allah, ou toute autre entité divine, la dame blanche, la petite souris, etc.).

Pour en revenir à ce que tu as dit, Huldo, "nous croyons presque tous en Dieu", tu t'avances un peu, car les athées sont peut-être moins nombreux que les croyants, mais cela dépend du référentiel que l'on prend. Exemple: en Suède, 85% des citoyens ne croient pas en Dieu. (ma source? Ok, wikipédia >> lien?.)

Dans ce >>lien<< (datant de 2012), une cartographie de l'athéisme (qui d'ailleurs ne montre pas que la Suède est particulièrement athée... Allons bon), mais surtout, une étude (à la fin de l'article) que j'ai parcourue, qui montre une nette augmentation du nombre d'athées à travers les âges. Selon moi, une mythologie sert essentiellement à expliquer des choses qui ne trouvent pas d'explication logique (exemple: dans la mythologie grecque, Apollon tirait le soleil dans son char, ce qui expliquait la course du soleil d'Est en Ouest). Mais au fur et à mesure que la connaissance s'étend, et que les phénomènes deviennent explicables, la mythologie devient de moins en moins utile. 

On en revient à un débat déjà abordé sur ce forum: science et religion sont-elles opposées? Dans l'hypothèse où la science un jour aura tout expliqué, la religion aura-t-elle encore une raison d'être? (la science incarnant à mes yeux la raison, puisque tout est mis en oeuvre dans les protocoles scientifiques pour ne laisser aucune place à une conclusion hâtive).

Bref, vous l'aurez compris, pour ma part, toute croyance religieuse s'oppose à la raison. Mais je ne dis pas que c'est un mal d'être croyant, je dis qu'une croyance, dans ma vision des choses, sert à nous apporter des réponses à ce que nous ne pouvons expliquer. Pour moi, ce qui reste à expliquer, chaque question sans réponse logique, c'est autant de nouveaux défis pour la science.
#165983
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
C'est officiel, je n'ai plus rien à dire / rajouter après le passage de ma chère Jawax. La prochaine fois je serai là avant xP

Mais si je devais moi aussi donner ma réponse en essayant de ne pas paraphraser Jawax : Je ne pense pas que Raison et Croyance soient, en effet, compatibles, pour les raisons citées par Jawax.

Après tout dépend de ce qu'on entend par Raison :
Nous avons chacun nos raisons de croire en quelque chose, sans pour autant que nos raisons (subjectives, donc) soient objectivement raisonnables (si toutefois cette phrase signifie quelque chose ^^).
#165985
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par pistache le 13/10/2014 - 12:38:43
Je vois les choses plutôt comme ça : une croyance, on prend parti pour ce qu'on voudrait être vrai, et APRÈS on cherche peut-être à le rationaliser (ou pas) pour y croire pour de bon. La raison, ça me semble plutôt partir d'un point de vue neutre, et puis au fil de notre raisonnement, les arguments qu'on trouve de tous les bords, on opte pour la solution qui nous parait la plus logique, sans que le verdict soit influencé par ce qu'on VOUDRAIT être vrai afin de se rassurer ou d'y trouver une certaine joie. Les croyances ça se choisit, les vérités ça se démontre, bien que ça reste très discutable à cause de notre ignorance sur tout un tas de choses, ce qui errone plus ou moins le résultat de la démarche vu qu'on n'a jamais toutes les info en main.
#165988
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Je vais donner une réponse toute bête et toute philosophique : peu importe le raisonnement entrepris, il se base forcément sur des croyances, des présupposés. Par exemple, quand on évalue une distance, on part du présupposé que la représentation visuelle que l'on a de la réalité est représentative de manière assez fiable de la réalité.
#165991