Fière de l'être (?)

Place aux débats - Créé le - 19 Participations

Fière de l'être (?)

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour, bonsoir a tous ! :)

J'entends souvent les homos dire qu'ils sont fière de l'être, ce que je ne comprend absolument pas vue que ce n'est pas un choix. La seule fierté que l'on peut tirer c'est d'avoir réussi a l'accepter si on était entourer par des personnes homophobe ou parce qu'on a réussi dépenser nos peur a cause du regard des autre, etc...

Mais ça ne concerne pas seulement l'homosexualité, certaine personne sont fière de tout est n'importe quoi. Récemment j'ai entendu : je suis fière d'être une femme. 

Pour moi on ne être fière que de c'est actes et non ce que qu'on a pas choisie. Je ne peux pas être fière d'être une femme vue que je suis née comme ça, mais je suis fière d'avoir réussi a surpasser certaines de mes problème personnelle. Enfin vous avez compris ^^

Est-ce que certain d'entre vous arrive a être fière de chose qu'ils n'ont pas choisie ? Telle que leurs orientation sexuel, leurs sexe, ou même ( soyons fou ! ) de la taille de leurs auriculaires ^^

Si oui : pourquoi ? 

Pour vous de quoi peut-on être fière ? 

0 vote

Tu as bien raison.
On ne peut être fier que de ses actes choisis.
Être fier d'être homo n'a pas de sens stricto sensu, tout comme être fier d'être français.
On peut en revanche être fier d'assumer son homosexualité ou fier d'assumer son patriotisme.
Après c'est simplement un problème de raccourci sémantique.
0 vote

Ouais, t'as raison.. Je suis homme, gay et handicap. Pourquoi je serai fier de tout ça ? Ce n'est pas un choix, c'est plutôt destin, non ?
0 vote

Coucou !

Je pense que la fierté ne peut venir de plein de choses, tu peux par exemple être fier de ton grand père qui à fait la guerre pour son pays, ou encore fière que ton petit frère est eu son bac et pourtant tu n'y serais pour rien.

Alors je pense que la fierté est lié à la satisfaction de ce que tu es ou de ce que ceux que tu aimes sont.

Ce n'est que mon avis :p
0 vote


ArtiShaw, que ton grand-père ait fait la guerre, ou que ton petit frère ait eu le bac, ce sont des choses qu'ils ont faites, et ils se sont battus ou ont travaillé pour aboutir à leur but. Tu peux être fier d'eux. Mais es-tu fier d'eux parce que ce sont des hommes, ou parce qu'ils ont fait pipi ce matin?
0 vote

SheWolf ta question est très intéressante.

Tu dois sans doute avoir raison, être fière de quelque chose que l'on n'a pas choisi revient à être fière de qqch de plus profond qui y est lié. Mais au final c'est un raccourci, c'est pas si grave...

Par exemple, rien ne me choque à ce que quelqu'un dise être fière d'être Normand, Corse ou encore Tunisien.
"Être fière de XXX" revient finalement à dire "Je suis d'accord avec les valeurs portées par XXX".
Par exemple "être fière d'être une femme", ça peut être : être fière de vivre en cohérence avec les qualités que l'on reconnait à la femme en général.

Mais "être fière", c'est aussi "assumer". Quelqu'un qui n'assume pas d'être petit car il est complexé ne dira pas qu'il est fière d'être petit (ou alors c'est un faux semblant pour faire bonne figure face aux moqueries). Même exemple avec le fait de supporter telle ou telle équipe de foot, même en cas de défaite.

Il reste néanmoins des thèmes plus discutables. Par exemple quelqu'un qui dirait "être fière d'avoir gagné au Loto", là ça ne voudrait rien dire puisque ça n'a pas demandé d'effort de sa part (sauf si on considère son acharnement, mais je parlais plutôt de la chance).

En conclusion, oui SheWolf, la fierté renvoie bien à qqch qu'on a fait, sauf que ce qqch peut être simplement la résistance à la critiques ou aux moqueries gentilles (ou moins gentilles) des autres personnes, ou même encore à la façon dont la société voit les choses en général sur le sujet.
Le fierté peut donc parfaitement s'appliquer à une appartenance géographique, au fait d'être homo ou d'être né comme ci ou comme ça. :)

CQFD XD
0 vote

Bonjour,

Je suis totalement d'accord avec toi (l'auteur). :)

Il n'y a aucune fierté à tirer d'être homosexuel, comme tu dis on peut être fier du fait que l'on s'accepte mais pas de son orientation.

J'ai jamais pensé une seule seconde à une quelconque fierté d'être comme je suis, d'ailleurs ça m'a plus ennuyé qu'autre chose. Cependant là où j'estime être un minimum fier de moi c'est que je l'ai accepté au point d'avoir des relations avec des garçons, et également puisque j'en ai parlé à mes proches.

Mais (sans stéréotypé), ce sont plutôt les "folasses" qui estiment être fier d'être homosexuel et qui s'assument peut être un peu trop (c'est un autre débat par contre).
0 vote

Salut,

Je pense que beaucoup définissent le mot fierté comme le fait de n'avoir plus honte.
Certaines personnes ne se rendent pas compte de la chance que nous puissions aimer la personne que l'on veut.
Ils n'ont pas connu la criminalisation de l'homosexualité, ni l'époque où elle était considérée comme une maladie mentale...
Bien sûr on entend plus que jamais parler de harcèlement et d'intimidation à notre encontre.
Il est donc normal que quiconque dont la diversité sexuelle permet de mesurer tout le chemin qui lui reste à faire pour atteindre sa véritable inclusion sociale et donne un aperçu de la résilience dont il doit faire preuve pour passer de la honte à la fierté peut avoir de tels propos.

En conclusion:
L'utilisation de se mot n'est pas fausse, il faut prendre en considération le vécu de la personne. 

kiss!
0 vote

Shewolf, je parie que tu avais ce sujet au Bac philo de cette année :p (it's a joke evidemment)

je suis vraiment surpris (agréablement d'ailleurs) par la maturité des écrits et autres échanges.
Je rejoins l'ensemble des intervenants indiquant que l'on ne peut être fier de soit qu'après la réussite ou l'atteinte d'un objectif mais en aucun cas d'un acquis.

Mais il est vrai qu'on a tendance à utiliser "Etre fier de" dans un raccourci d'explication afin que ce soit lisible pour tous. Comme une équation mathématique simplifié qui est en vrai toute une théorie derrière.. On a tendance à penser que chaque personne connaît nos équations mais malheureusement ce n'est pas le cas..
0 vote

AustinPowerj'aurais bien aimée avoir des cours de philo au lycée, mais il faut avoir fini le collège pour ça ^^

Et tu as raison on pense trop souvent que les gens connaissent nos équations

0 vote


Perso je suis très fier d'être homo ! J'aime à penser que ça fait partie de ma personnalité, de mon caractère... Enfin je suis comme je suis, content d'être homo, et puis basta ! ;)
0 vote

Bonjour tout le monde,
Tout est question d'interprétation.
Mais quelle est la définition du mot fierté :
"La fierté est un sentiment qui fait suite à un succès après la conduite d'un projet, d'une action, ayant exigé des efforts pour surmonter des difficultés . Ce sentiment est légitimé par trois critères : - l’engagement personnel dans l'action et/ou le projet à mener - la présence d'épreuves à surmonter - le succès. Ce sentiment est confondu à tort avec l'orgueil ou la vanité qui sont des sentiments qui ne reposent sur aucune légitimité autre que celle d'exister. La fierté est une satisfaction légitimée de soi, par l’adversité ou les difficultés surmontées, avant de parvenir au succès."

Il y a donc bien une notion de succès dans ce que peut être la fierté. On peut donc tout à fait penser que cela n'a pas de sens d'être fière d'être une femme ou d'être blanc, noir, homo, etc.

Mais je rejoins ceux que certaines et certains ont écrits. Il y a la notion d'être fier de supporter les valeurs de. 

N'y a-t-il pas le mot "pride" dans Gaypride et une très grande fierté de marcher côte à côte pour défendre l'égalité des droits pour toutes et tous ;-)
0 vote

Pour moi, comme beaucoup l'ont déjà dit, on ne peut pas tirer de la fierté de quelque chose d'acquis, d'innée. On va par exemple être fier d'avoir eu son bac, son permis, réussi son année de fac, etc .. Mais dire que l'on est fier d'être "homo", d'être une femme ou d'être de n'importe quelle région du monde, cela me semble assez .. absurde car cela n'est pas un choix ! :)
0 vote

Etre fier d'être homo c'est quelque chose que je n'intègre pas franchement... On peut être content de l'assumer, mais tirer de la fierté à un aimer un sexe ou l'autre, je ne vois pas trop... Pour moi on peut être fier de quelque chose que l'on a accompli, mais pas de quelque chose "d'inné". Bref, non je ne suis pas fier d'être homo, c'est dans ma nature, je fais avec. 
0 vote

Tout tourne toujours autour du sens (des sens plutôt) du terme fierté.
Je ne suis pas fière d'être homo dans ma vie quotidienne, mais j'avoue que dans certaines circonstances (genre gay prise) je me sens fière. Alors que je sais bien que ce n'est pas justifié...
0 vote

je ne suis pas d'accord avec vous, je suis fier de l'être, parce qu'on mène un combat tous les jour, on mène un combat rien qu'en étant nous même, on fait partie de ces choses dans le monde qui prouve que

L'AMOUR EST UNIVERSEL, L'AMOUR N'A PAS DE TYPE, LA SEULE NATURE DE L'AMOUR EST L'AMOUR 

en bref, on est un peu la preuve que l'amour transcende tout, et on est la preuve de ce merveilleux combat

 tout ça me rend extrêmement fier d'être homo, on est un peu l’incarnation de cette cause et c'est magnifique.
0 vote

C'est joliment dit, et vu comme ça, c'est pas faux...
Tes arguments me paraissent très justes !
0 vote

merci^^ je suppose que si on fait la part des choses, on pense tous ça au fond avec un peu de positif! mais pour certain c'est plus dur de trouver le positif malheureusement :s...
0 vote

(si t'as la flemme, lis le dernier paragraphe)

A priori, je serais du côté de la majorité dont shewolf : on est fier d'un acte, d'un choix (donc d'une volonté particulière), mais pas d'un état (ce que l'on est par nature et donc de façon passive).
Pourtant, le mot "fierté" est employé de pas mal de façon différentes : fier d'avoir le bac, fier d’être homo, fier de mon petit frère.
Alors si pour qu'une fierté soit légitime il faut y être pour quelque chose, est-ce insensé d'être fier de ce que la nature nous a donné ou carrément d'être fier de quelqu'un d'autre dont le succès n'a rien à voir avec nous ?

Dans le premier cas je dirais que la fierté est un auto-contentement qui flatte notre égo, on vante notre mérite. C'est ainsi que j'ai pour habitude de voir la fierté, avant de m'être posé réellement la question via ce topic.

Si tu es fier d'être homo, tout comme tu pourrais être fier d'être français ou d'avoir un sex-appeal de ouf' : je dirais que c'est de la reconnaissance envers quelque chose qui fait parti de toi et/ou dont tu affirme faire parti (avoir l'esprit patriote par exemple, marche dans les deux sens). Si tu es fier de tes gènes, c'est un auto-contentement par reconnaissance envers ce que mère-nature t'as donné et non pas de mérite. Si tu es fier d'être gay, peut-être sera-tu solidaire envers ta communauté.

Enfin, être fier de quelqu'un d'autre : soit tu y es pour quelque chose en dans ce cas tu es indirectement fier de toi (= mérite), soit tu te réjouis intensément que cette personne ait réussi, ou tu éprouve de la reconnaissance à l'idée qu'elle fasse parti de ta vie.

Dooooonc, que puis-je conclure de tout ça ... ? Le point commun est dans tout les cas une réjouissance, provoqué par de la gratitude envers nous-même (=mérite), ou envers ce que la nature/les événements/une communauté nous a offert (=reconnaissance). Dans tous les cas c'est un sentiment positif, alors que le motif paraisse bête ou non, pourquoi vouloir le retirer à quelqu'un ?
Bon bah... maintenant je ne peux plus me moquer de la fille qui portait un T-shirt "fière d'être blonde", et pourtant c'est tentant !
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit