Pourquoi je n'est jamais souffert d'homophobie o_O

avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 17:20

Bonjour, bah je voulais savoir si la maturité des gens avais changer ou quoi parce que cela fait maintenant 1 an que j'ai fait mon coming out donc en 3eme et on ne m'a j'amais insulter, frappée, on ma plutôt respecter meme mes annemis mon dit (respect) alors je trouve ça super choquant la maintenant je suis au lycée et tout le monde ces que je suis gay ces ce qui me permet d'avoir beaucoups d'amies mdr, mais sinon la maturité et la meme, aucune insulte et meme pour les mecs comme pour les garçons n'ont pas peur de m'approcher, bon apart les mecs qui me pose des questions bizzare sur comment fons les hommes pour faire l'amour avec d'autres hommes mdr mes sa ces partout mes apart tout sa je ne pourrais jamais savoir et ressentir ce qu'un gay et maltraité par l'homophobie et je veut dire que j'ai meme plus peur d'en parler avec mes potes de mon homosexualité ils le prennent tous très bien et normalement y a des homophobes partout ou l'on vas mes depuis deux ans ou plus de 2 lycée entier savent que je suis gay car ce genre d'info sa fait vite le tour, je n'est jamais connu un homophobe :o dsl pour les fautes mais flemme d'écrire et je suis crever :p
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 17:31

Et donc tu te plains de pas avoir été la cible d'homophobie ? :roll: C'est peut-être aussi que tu n'étais pas au collège Versailles de Marseille ou dans un lycée de banlieue parisienne ? bon nombre de lieux sont non comparables. Profites d'être dans un de ceux ou la haine et l'intolérance ne sont pas des valeurs primaires. Mais pour répondre à ta question, dans un sens global oui la mentalité a changé depuis quelques années c'est certain.
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 17:37

Tu trouves ça choquant ou étonnant ? Choquant est un peu fort comme mot pour une situation qui devrait au contraire te réjouir. Certainement que les gens ne te jugent pas que sur ça mais sur toute ta personne, et que tu as une façon d'être qui fait qu'on ne peut pas te détester (du moins pour cette raison là).
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 18:57

Ce n'est pas très étonnant. Tu fréquentes certainement un lycée de province, où les mentalités sont plus souples. Ça a été mon cas et je n'ai absolument jamais entendu de propos homophobes, du moins me concernant. Par contre, lors de débats sur l'homosexualité (en sciences sociales, ça arrive de temps à autre), certains éprouvaient de la difficulté à accepter ce genre de comportement déviant (ils le toléraient, « tant qu'ils ne me draguent pas » ou « tant que ce n'est pas devant moi »). Bon, après, moi-même j'ai tenu quelques remarques déplacées envers certaines personnes. Jamais devant elles-même, parce que je n'aime pas blesser autrui, mais entre potes, ça nous arrivait de qualifier certaines personnes de « tapettes » de par leur comportement. Et très souvent, presque toujours même avec des potes qui savaient très bien que je suis gay. Si tu ajoutes à ça les blagues très lourdes qu'on se balançait de temps à autre... Comme quoi, lorsqu'on cherche des propos douteux, il suffit bien souvent d'écouter ses propres paroles.
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 19:26

ca dépend sûrement du milieu social des gens que tu côtois chaque jour, et de l'éducation qu'ils ont reçus. Généralement, dans les milieu cultivé (et souvent favorisé), la tolérance est prôné dès le plus jeune âge. Personnellement j'étais dans un lycée de centre ville, bourré de fils/fille de bobo, et être homosexuel passait très bien. Être bi? c'était presque une mode, ca montrait un côté ouvert d'esprit et no limit x) ne te plains surtout pas de ne pas avoir souffert d'homophobie, ce n'est pas le cas de tout le monde en France, malheureusement! Soit heureux d'être dans un environnement où l'homosexualité est considéré pour ce qu'elle est : une attirance légale comme une autre. :)
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 19:39

Hé bien tu a bien de la chance, je t envie! Perso, j ai eut quelques confrontation qui on mal fini :-( Heureusement, c pas qui a souffert... Cause d être plus malin :D
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 20:03

Qu'est-ce qu'il faut pas lire. Si tu viens d'une petite ville comme ça a été dit plus haut, c'est sur que les mentalités peuvent ne pas être les mêmes. Après quant tu dis que ça t'aide à te faire des potes.. Je veux pas juger, tu branles c'que tu veux de ta vie, mais j'vois un peu ça comme un phénomène de foire, du moins comme c'est raconté. La mentalité des collègiens-lycéen est certes différente, mais quand t'arriveras dans la vie active faudra peut-être que tu la joues plus fine. Ou alors je ferme ma gueule et tu pourras continuer à te faire des 'potes' avec ça, ahah..
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 20:11

Je cite 4Nobody : ----- Généralement, dans les milieu cultivé (et souvent favorisé), la tolérance est prôné dès le plus jeune âge ----- Permets-moi d'en douter. Bon, tu commences ta phrase avec « généralement », du coup ça m'empêche un peu de te troller, mais des gens tolérants et intolérants, tu en trouves un peu partout. Et la culture ne fait pas la tolérance... loin de là, même. C'est souvent synonyme de mépris et de comportement distant à l'égard des différences. Quant à savoir qui sera le plus tolérant entre un fils d'agriculteur et un fils de notaire, ça j'en sais rien, et ce sera certainement au hasard dans les deux cas.
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 20:33

On avait étudié plusieurs études l'année dernière sur l'homophobie et l'acceptation de l'homosexualité. Les conclusions étaient que bien souvent, lorsque la société décide qu'il est normal d'être ainsi, les gens vont changer leurs comportements. En bref, si la société -lois- dit qu'il est normal d'être homosexuel, les gens "homophobes" vont la plupart dire qu'ils n'ont rien contre l'homophobie pour éviter d'être jugé comme en retard sur son temps. Aussi, il était démontré que les grandes villes étaient plus ouvertes à l'homosexualité que les petites villes. Personnellement, dans mon village natale, lorsque les jeunes allaient sur la "place" du village pour se retrouver, les vieux appelaient les flics car "ce sont des voyous, ils m'ont volé mes pinces à linge" (véridique). Avec de tels préjugés : jeune = voyou, rassemblement de jeunes = mauvais coup en préparation, je pense que l'homosexualité aurait été très mal accueillie. Auxerre, environ 30 000 d'habitants, n'est pas une ville très ouverte non plus je trouve. Dijon, beaucoup plus, les gens te regardent avec étonnement, mais rien, c'est plus de l'amusement et de la curiosité. Paris, j'ai l'impression que les gens en ont rien à faire. Bref, à mes yeux une grande ville sera plus propice à accepter les choses qu'une petite ville, qui bien souvent a des idées qu'elle refuse de lâcher. Si 4Nobody entent par culture l'éducation, je le rejoins. L'éducation permet de faire comprendre aux gens ce qui est bien ou non (entre autres choses). C'est ainsi qu'on peut travailler sur l'ouverture d'esprit des gens et c'est aussi pour cela que beaucoup ne veulent pas qu'on dise aux enfants que l'homosexualité c'est normal, car les enfants, en général, assimileraient ça plus facilement. D'ailleurs, l'éducation a, tout au long des siècles, permis l'acceptation de beaucoup de choses.
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 20:41

Après, personne toute ma classe à tendance à dire rarement des insultes homophobe, je pense que certains serait choquer de l'apprendre et ne me parlerais plus comme d'autre en aurait rien à faire Après le collège je pense que c'est une autre idée, car le collège ça manque de maturité comparé au lycée comme tu dis
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 20:50

Je cite Boobsy : Aussi, il était démontré que les grandes villes étaient plus ouvertes à l'homosexualité que les petites villes. Désolé mais cela est aussi vrai que faux ! Je te déconseille vivement de te balader main dans la main avec un mec dans le 3ème ou le 15ème arrondissements, ou même certains quartiers d'autres arrondissements de Marseille (2ème ville de France, juste comme ça). Comme dans toutes les villes il y a des endroits qu'il faut éviter. Et ça, cela dépend fortement de la culture (et de l'éducation) de la population locale !
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 20:58

Karlek : évidemment, il y a des exceptions partout. Mais j'ai fait mon collège a la campagne et les remarques étaient parfois un peu homophobes lorsqu'elles venaient des quelques enfants d'agriculteurs, qui se sont arrêtés scolairement, suite au brevet. Les autres adolescents (la majorité) qui, comme moi, ont poursuivis les études au lycée, justement dans ce lycée aisé de centre ville, étaient tous très ouvert d'esprit. Je ne cite que mon exemple, je ne fais pas de mon cas une généralité :) Et oui, Boobsy, par culture, j'entendais éducation, bien que je pense qu'on peut être sous éduqué et cultivé, et que dans ce genre de cas, la culture aide a l'ouverture d'esprit ;)
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 21:07

Apgar : Quand je dis qu'il a été démontré que les grandes villes étaient plus ouvertes cela ne veut pas dire que toute la population est d'accord avec l'homosexualité, mais que c'est globalement mieux accepté. C'est aussi à lier avec l'autre point de mon message qui dit : "En bref, si la société -lois- dit qu'il est normal d'être homosexuel, les gens "homophobes" vont la plupart dire qu'ils n'ont rien contre l'homophobie pour éviter d'être jugé comme en retard sur son temps.". Dans les petites villes, les gens connaissent tout sur tout le monde et les gens n'aiment pas bousculer leur petite vie. Dans une grande ville, les gens sont plus individualistes. 4Nobody : Je ne dis pas le contraire, je te rejoins même.
avatar ancien membre
Ancien membre
10/01/2014 à 23:20

Mentalité et non pas Maturité :D sinon tant mieux pour toi. Moi il suffi parfois que je tienne la main a ma meilleure amie pour qu'on ce fasse insulter
avatar ancien membre
Ancien membre
11/01/2014 à 21:30

"Moi il suffi parfois que je tienne la main a ma meilleure amie pour qu'on ce fasse insulter" pour ces cas là, un bon coups dans la trachée calme les esprits généralement. Technique testée et approuvée.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/01/2014 à 22:03

Moi il suffi parfois que je tienne la main a ma meilleure amie pour qu'on ce fasse insulter" pour ces cas là, un bon coups dans la trachée calme les esprits généralement. Technique testée et approuvée. Mouais, face a 4mecs de cité je préfère rien dire 8-/


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr