L'homosensualité...


Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


Fantasme* homosexuel ou homosensualité* ?

Doit-on forcément parler d’homosexualité refoulée ?

Vous fantasmez sur un homme donc vous êtes gay ? Pas si sûr...


* Le fantasme est un désir secret qui s’exprime le plus souvent en sexualité. Hétérosexuel ou homosexuel, il peut arriver à tout le monde d’avoir un fantasme homosexuel. La question est alors de savoir si exprimer un fantasme homosexuel indique une homosexualité cachée ou refoulée.

*L'homosensualité est un terme assez nouveau que l’on utilise pour décrire un comportement qui est spécifique dans tout l’Orient & en particulier chez les Arabes ; une sensualité qui est due à la ségrégation des sexes.

Strictement parlant, il s'agit d'une phase intermédiaire, un état entre l'hétérosexualité & l'homosexualité & aussi un précurseur de l'attitude de séduction permanente. Elle trouve son expression dans des comportements typiques des jeunes gars tels que l'habitude de poser souvent la main sur la main d’un autre garçon ou de passer le bras sur son épaule etc... & de même dans des comportements entre filles.

L'homosensualité n'est pas nécessairement liée à l'homosexualité & il ne faut pas oublier que c'est en fait une phase "normale" dans la maturation des sentiments d'amour, un phénomène temporaire des adolescent(e)s & pas une forme définitive.

Cependant, il n'est pas non plus impossible que certains jeunes découvrent l'homosexualité à partir de cette situation & qu'ils s'en tiennent à leurs premières expériences amoureuses.


P. S. : il manque la rubrique "QUESTIONS - AIDE - SOUTIEN SUR L'HÉTÉROSEXUALITÉ" :D

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


Boumvoyageur qui parle de fantasmes !!!!!!!!!!!!!!!!! :D :D :D :D :D

en fait il ne pense qu 'à ça !!!!!!!!!!!

pour lui tout est bon , Homo, hétéros.............
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


Je urajouterai un autre truc concernant l'homosensualité. Je ne sais pqs si c'est partout pareil mais en France, je trouve que de plus en plus d'ados s'habillent "gay". Jeans slim, vetements moulants, bijoux etc... Apres, est ce plutot de la metrosexualité ou de l'homosensualité?
Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


Je sais plus si c'est dans les années 90 ou début 2000 mais on parlait à Paris du "Pouvoir Gay" : c'est à dire l'influence "des gay's" dans la mode chez les hétéro's à porter des vêtements moulants, prêt du corps etc...

Après, je pense que c'est devenu du business tout ça 8-/ comme l'esthétique (chirurgie, salon de beauté etc...) qui était réservé qu'aux femmes avant & maintenant les hommes n'hésitent plus à faire pareil... donc, peut-être plus de la metrosexualité voire de l'homosensualité...

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


Hummm.. l'homosensualité n'est pas nécessairement lié à l'homosexualité... ou la bisexualité ??
Cette phrase me fait réfléchir...

Dans ta description je ne me sens pas du tout homosensuel, pourtant dans l'intimité (confort intime) ma sensualité/séduction avec un homme ou avec une femme (n'est forcément pas la même) mais elle est fortement présente... mais uniquement dans l'intimité en ce qui concerne les hommes.

Aurais-je une homosensualité refoulé en public ou aurais-je des gestes inconscients ? :?

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


Bonne question ! Mdr

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


Pour la différence entre métrosexualié et homosensualité, il me semble que l'une est d'avoir un comportement et "un sens de la mode" (parce que j'ai pas trouvé mieux) typés gay (la métrosexualité) et que l'autre consiste à être sensible aux personnes de même sexe... Donc, en France, la métrosexualité commence à devenir la mode, oui :p

Quant à l'homosexualité refoulée... hum, eh bien une chose est sûre, c'est, homosensualité ou homosexualité, le fantasme est très mal vécu par la personne.
Mais à mon avis, on peut parler d'homosexualité refoulée quand la personne fait souvent (voire très souvent) ce genre de fantasme et le nie. A moins que son homophobie soit si forte qu'elle la pousse à craindre son homosensualité (mais j'en doute).
Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


Déjà, il faut arrêter de mettre la bisexualité partout à toutes les sauces ! Même si j'adhère au concept de la bisexualité qui serait l'orientation sexuelle naturelle de l'être humain. Mais notre orientation sexuelle se définie par une préférence, une attirance d'un côté OU de l'autre, à un moment donné de notre vie : le degré d'attirance envers les deux sexes pouvant très largement varier.


Ici, c'est de l'homosensualité qui est question. Ce n'est pas "une sexualité" & ce n'est pas forcément une attirance sexuelle.

Vous sentez-vous sensible au charme d’un collègue ? Vous avez tendance parfois à faire des compliments aux hommes sur leur tenue vestimentaire ou tout autre accessoire ? Cela montre juste que vous êtes sensible au charme masculin & que peut-être vous aimeriez vous identifier à cette personne, objet de votre admiration & non d’une attirance sexuelle à proprement parler. Pareil en situation chez les femmes.
Autre exemple : être fan d'un(e) artiste, un(e) sportif(ve) etc... de même sexe que soi : c'est une forme d'homosensualité.

---------------------------------------------------------------
"Le fantasme homosexuel" (le fruit de l’imagination/juste une projection de l’esprit dans une réalité imaginaire) peut tout simplement aussi représenter une partie de vous. Vous êtes « multiple » & vous découvrez une autre facette de vous-même à travers ce rêve.

Une femme / un homme peuvent avoir un fantasme sexuel avec le même sexe sans que ça soit lié avec l'homosexualité & la bisexualité : juste une expérience ou bien oui, la découverte de sa sexualité : gay ou bi...
---------------------------------------------------------------

L'homosensualité n'a rien à voir avec un état caché ou refoulé (c'est le fantasme qui cache ou refoule...). L'homosensualité est "naturelle" ; "normale"... donc c'est un état inconscient.

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


Lol le Bi sera toujours plus incompris de l'homo que de l'hétéro (constat perso HS pour le sujet qui nous concerne^^)

Merci pour tes éclaircissements BoumVoyageur concernant cette définition encore un peu abstraite pour beaucoup. Je parlais bien d'homoSENSualité réfoulé et pas d'homoSEXualité Cariroux :)

Donc l'Homosensualité étant inconsciente elle transpire malgré nous... humm il va falloir que je me surveille LOL.

------------------------------------
PENSEE / REFORMULATION
Je pense que de nombreuse pensées homosensuelles (si on peut dire^^) flirt avec l'homosexualité/bisex et je crois ne pas me tromper en considérant l'intérêt ou l'attirance des sens (poser une main sur une autre, sentir le parfum d'une chemise, aimer un timbre de voix des individus du même sexe) comme de l'homosensualité et non de l'homosexualité. L'intérêt y est présent mais pas la notion de désir... sexuel notamment. N'est ce pas ? Dès lors, la frontière ne serait pas la pulsion sexuelle ? En retirant l'homosensualité à l'homosexualité que reste t-il ?? Le désir et l'amour de la personne du même sexe en tout cas.
Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


Ça serait intéressant d'avoir ton propre avis & d'autres... sur le sujet : "le Bi sera toujours plus incompris de l'homo que de l'hétéro" ^^ parce que pour moi, c'est la sexualité la plus complexe, "variée" de toutes & la plus intéressante... ^^ : je m'en expliquerai plus tard pourquoi je dis ça... car il y a un lien avec ce qui va suivre... bien plus tard... :red:


"(...) l'Homosensualité étant inconsciente elle transpire malgré nous (...)" : Oui, je pense. C'est un mécanisme qui fait appel à nos sens : c'est une forme de sensibilité mais qui ne se traduit pas forcément par une attirance sexuelle, chez les hétéros, attention ^^ tout au moins dans notre période d'adolescence. C'est pour ça que c'est un sujet pour les hétéros (il manque la rubrique : "QUESTIONS - AIDE - SOUTIEN SUR L'HÉTÉROSEXUALITÉ" :D ) mais ce sujet peut répondre au pourquoi du comment de notre orientation, d'une certaine façon.

C'est aussi, ce mécanisme qui est "palpable" dans la période de l'adolescence : "le flirt" avec l'homosexualité & la bisexualité dans la recherche de sa sexualité. Ou encore, en Orient & en particulier chez les arabes avec "des comportements" allant de la sensualité à la sexualité entre hommes.

Donc, "L'intérêt y est présent mais pas la notion de désir... sexuel notamment. N'est ce pas ? Dès lors, la frontière ne serait pas la pulsion sexuelle ?" : oui, la frontière est mince dans certaines situations qui peuvent aller à des fantasmes, à des pulsions sexuelles jusqu'à du concret...

"En retirant l'homosensualité à l'homosexualité que reste t-il ?? Le désir et l'amour de la personne du même sexe en tout cas." : sans doute & aussi sa propre image, son reflet dans le miroir... à travers la personne du même sexe.

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


PaDDy13, sans vouloir te vexer, avant de répondre aux messages précédents le mien, je répond toujours et avant tout au premier message : "Doit-on parler d'homosexualité refoulée ?" était une question posée par BoumVoyageur, qui lui, donc, en parle :)

Boum : "L'homosensualité n'a rien à voir avec un état caché ou refoulé (c'est le fantasme qui cache ou refoule...). L'homosensualité est "naturelle" ; "normale"... donc c'est un état inconscient." : oui, mais je ne pense pas impossible que, de manière plus ou moins consciente, il y ait des personnes qui cherchent à refréner cet aspect de leur personnalité (les gens craignant que les autres découvrent leurs secrets enfermeraient ceux-ci à Fort Knox et doubleraient les systèmes de sécurité s'ils le pouvaient, et ça vaut aussi pour ceux qui craigne d'être pris pour des homos).


Mais sinon, grosso modo, si j'ai bien compris l'homosensualité c'est une étiquette qu'on a posé sur "la sensibilité au charme d'une personne de son sexe".
Et voici donc ma question : cette étiquette sert à quoi et à qui ? A celui qui dira à l'hétéro craignant d'être homosexuel à cause de sa proximité envers un ami et de sa pseudo-attirance pour lui : " Vous n'êtes pas homosexuel, mais homosensuel" ? Ce qui conduira le pauvre gars à se demander "merde, mais c'est quoi un homosensuel ?" et à se faire encore plus de soucis, alors que tout simplement on aurait pu lui dire direct : "Vous êtes sensible au charme masculin, ça ne signifie pas que vous êtes homosexuel pour autant. C'est un processus normal au cours de l'adolescence. Quant au fantasme, blablabla...".
Franchement... je pense pas que nommer quelque chose que tout le monde ou presque connait soit vraiment utile (parce que oui, l'homosensualité, tout le monde connait, mais y a cette étiquette qui en fera passer certains pour des gens cultivés et d'autres non, alors qu'au final ils diront la même chose).
Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


@Cariroux : "(...) je ne pense pas impossible que, de manière plus ou moins consciente, il y ait des personnes qui cherchent à refréner cet aspect de leur personnalité (...) : je pense qu'il faut distinguer l'homosensualité au fantasme même si dans certains situations la frontière est mince mais je pense que.. ce que tu parles, est plus de l'ordre du "fantasme homosexuel" caché ou refoulé. Puis, un fantasme est un désir secret donc qui ne se partage pas en principe.

-----------------------------------------------------
Le fantasme représente juste une projection de l’esprit dans une réalité imaginaire. Dans l’absolu, une personne qui, dans un moment de colère, exprime une envie de tuer ne devient pas forcément un tueur en série. De la même manière, l’homme qui a pour fantasme de se faire faire une fellation par une personne du même sexe ne passe pas forcément à l’acte.

Il faut considérer le fantasme comme étant le fruit de l’imagination. & dans cette logique, l’imagination n’exprime pas ce que l’on ressent. Votre sexualité ne se définit que sur la base de ce que vous ressentez dans la pratique. Tout en ayant eu un fantasme homosexuel, êtes-vous prêt à passer à l’acte ? & même si vous avez déjà eu une relation sexuelle avec un homme, seriez-vous prêt à recommencer ? Parce que le tout n’est pas de passer à l’acte, encore faudrait-il apprécier cette relation homosexuelle au point d’en faire un mode de vie & de renoncer à votre hétérosexualité... "voire à votre bisexualité" ^^.
-----------------------------------------------------

Puis, je ne pense pas également que ça un rapport avec l'homophobie que tu parlais, on peut nier, être mal à l'aise avec son fantasme homo mais sans être homophobe pour autant. Je pense que c'est normal pour certaines personnes quand elles se découvrent ou juste "un fantasme homosexuel" : d'être mal à l'aise face à une société qui a "une seule norme" : l'hétérosexualité.
-----------------------------------------------------


Ensuite, je n'aime pas les étiquettes :red: L'homosensualité n'est pas une sexualité ou je ne sais quoi d'autres, comme un compliment, ou encore une qualité/un défaut etc... L'homosensualité ne se dit pas dans la société comme : " Vous n'êtes pas homosexuel, mais homosensuel" ! Tout comme ses fantasmes d'ailleurs : ça ne se dit pas sur la place publique.

L'homosensualité : c'est plus une observation du comportement de l'humain face à des situations. C'est "scientifique" : sociologie & sexologie.


Après, tu peux "te la péter" ^^ en sortant le mot : "l'homosensualité" au cours d'un dîner par exemple ^^ mais tu le trouveras jamais, selon moi, dans le langage, les conversations de tous les jours etc...

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


Boum : "Puis, je ne pense pas également que ça un rapport avec l'homophobie que tu parlais, on peut nier, être mal à l'aise avec son fantasme homo mais sans être homophobe pour autant" : je vais vite dans les extrêmes quand je parle, c'est pour ça, mais je conçois parfaitement d'être simplement mal à l'aise face à un fantasme "inhabituel".

"Ensuite, je n'aime pas les étiquettes" : c'en est une qu'en même :red: A partir du moment où un mot désigne quelque chose, on met cette chose dans un flacon et on colle le mot dessus pour mieux l'observer et l'étudier.

"L'homosensualité ne se dit pas dans la société comme : " Vous n'êtes pas homosexuel, mais homosensuel" : Cela ne se dit peut-être pas tous les jours, mais le fait est là : certaines personnes pensent/craignent être homosexuel simplement parce qu'ils sont sensible au charme d'une personne du même sexe et demandent à être rassurées (je l'ai vu suffisamment de fois sur des forums) et je ne vois pas ce qui empêcherait les gens de dire : "non mais ça c'est juste de l'homosensualité" ou des trucs du genre :) (j'dis ça parce que je sais que moi j'en suis capable ^^ ).
Et oui, comme les fantasmes, on va pas dire "ouais, moi j'suis homosensuel les gars" (déjà parce que je pense que y a peu de gens qui comprendraient et ça créerait vachement de malentendu ^^). Cela n'empêche pas qu'au détour d'une conversation, on puisse tomber dessus. ^^

"L'homosensualité : c'est plus une observation du comportement de l'humain face à des situations. C'est "scientifique" : sociologie & sexologie." : situations comme celles que tu as citées en exemple, càd la séparation des genres au Moyen-Orient ? (on aurait pu faire un peu plus près et dire les écoles non-mixtes en France à j'sais plus quelle époque).
M'enfin, en gros, les gens ils ont vu un truc et ils lui ont collé un nom donc, alors que c'est un phénomène connu (bien qu'il n'avait pas de nom jusque là) et qu'on s'en passait plutôt bien (puisque ça ne viendra pas dans le langage de tous les jours de toutes façons :p ).
Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


8-/ Je ne vois pas où est la problèmatique avec l'homosensualité. C'est une observation, des comportements, une phase etc... qui doit être exprimé avec des mots, un terme général...

"(...) certaines personnes pensent/craignent être homosexuel simplement parce qu'ils sont sensible au charme d'une personne du même sexe et demandent à être rassurées (je l'ai vu suffisamment de fois sur des forums) et je ne vois pas ce qui empêcherait les gens de dire : "non mais ça c'est juste de l'homosensualité" (...)" :

& alors !?! Je ne vois pas où est le mal, le danger... d'utiliser ce terme pour désigner un état "réel" pour certaines personnes.
Après, c'est un processus individuel pour certains jeunes qui découvrent leur homosexualité ou bisexualité à partir de situations homosensuelles. & de plus, on n'a pas besoin de ce terme pour dire ça : "non mais ça c'est juste de l'homosensualité" = ça se dit déjà sous cette forme très cliché : "non mais ça c'est passager, il se cherche... ça va lui passer.".


Après, si j'ai fait ce sujet sur l'homosensualité : c'est qu'il y a une raison, tout un raisonnement avec le fantasme, l'homosensualité & l'histoire... en lien avec notre orientation sexuelle à chacun... comme ce qui se passe en Orient & dans toutes les civilisations, à travers le temps... Mais, je n'ai pas encore approfondi le sujet... Je tâte le terrain là :red:

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


Le fantasme homosexuel peut tout simplement aussi représenter une partie de vous. Vous êtes « multiple » & vous découvrez une autre facette de vous-même à travers ce rêve.

Quoi qu’il en soit, faire un rêve homosexuel ne signifie pas que vous êtes homosexuel, loin de là ! & même si c’est le cas, finalement, où est le problème ?

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


"qui doit être exprimé avec des mots, un terme général..." : c'est pas mon avis ^^ si on arrive à exprimer quelque chose sans un mot précis, c'est que ce mot est pas utile et que sa création tient juste d'une volonté de caser les choses (on en revient à l’étiquetage) ^^

"Je ne vois pas où est le mal, le danger" : Y a ni l'un ni l'autre, c'est l'utilité du terme que je remets en question ^^

" ça se dit déjà sous cette forme très cliché" : oui, c'est ce que je dis depuis tout à l'heure : on a pas besoin de ce mot ^^

Je ne doute pas que tu aies une raison pour créer ce sujet o: Après, je ne connais de "l'homosensualité" que ce que j'en ai lu ici, donc voilà ^^ Mais j'suis pas super fan des mots crées par les scientifiques, à la base (ça crée une restriction du langage à mon sens) c'est tout. Je nie pas le moins du monde l'existence de ce fait et j'espère que c'est pas ça qui a été compris ^^ Simplement, créé un mot pour désigner quelque chose, ça donne l'impression qu'on vient de le découvrir, alors qu'on a juste (pour me répéter) pris un assemblage de fait connu, qu'on les a reliés et qu'on les a étiquetés ^^
Mais continue de tâter le terrain, et je serais le premier à t'encourager ;)
Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


Tu dis : "Parce que je suis cynique, voilà pourquoi J'aime bien exposer les côtés négatifs, y a pas vraiment d'autres raisons ^^" ptdr :D


Euh... non ce n'est pas un étiquetage. Enfin bref, le mot existe : faites pas chier mdr :D :red:

& je développe mon sujet à travers ce terme :red: voilà :)


Ensuite, l'homosensualité n'a pas de point commun avec le cliché que j'ai cité en exemple : il ne faut pas tout mélanger. C'est de la nuance...

Si vous butez déjà sur le terme : alors vous n'allez pas apprécier ce qu'il va suivre mdr :D :red:

Gardons l'esprit ouvert :)

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


"Tu dis : "Parce que je suis cynique, voilà pourquoi J'aime bien exposer les côtés négatifs, y a pas vraiment d'autres raisons ^^" ptdr" : c'est un tout autre sujet ça xD

"Euh... non ce n'est pas un étiquetage" : tous mots existant sont des étiquettes, le mot animal est une étiquette posée sur un certain type d'êtres vivants, le mot mammifère sur un certain type d'animaux, et le mot humain sur un certain type de mammifère :) les verbes sont des étiquettes posées sur des actions "manger" désigne l'action d'ingérer une nourriture, etc... Donc "homosensualité" est une étiquette :)


"Ensuite, l'homosensualité n'a pas de point commun avec le cliché que j'ai cité en exemple" : les deux se passe à l'adolescence, non ? ;)

"Gardons l'esprit ouvert" : trop de vent, le peu que j'ai appris pendant ma courte vie va s'envoler... 8-/

Bon aller, sérieusement, ça va être une rhétorique sans fin si on continue, je t'invite donc à poursuivre ton tâtonnement sans tenir compte de ce message :)
Auteur : BoumVoyageur
BoumVoyageur - 40 ans
De Bordeaux
  il y a 4 ans


"Etiqueter" dans le sens péjoratif mais ce n'est pas le cas là avec ce terme & tes exemples. L'homosensualité n'est pas un cliché mais un fait naturel... qui se vit dans notre vie...



J'ai eu à plusieurs reprises des échanges de conversations (entre autres ^^) avec des hétéros & des bi's pour parler de fantasme(s) :red:

& c'est assez représentatif, pour certains :

- Il y a "les hétéros curieux"...

Les fantasmes : juste de se faire faire une fellation par un mec ou d'apprécier de le faire... Ou encore, sodomiser un mec voire se faire prendre "sans voir le visage du mec" par exemples...

& souvent, pour beaucoup de mecs hétéro's & bi's : des rapports avec un travesti ou un transexuel = un schéma "hétéro" en lien avec le côté féminin, le rapport homme/femme dominateur/soumise du fantasme... ??? 8-/




 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 ans


Je sais bien que les gens y connaissent rien sinon pas grand chose, mais pour faire cours:

Un transsexuel = Female-to-male - un homme (à l'origine femelle).
Une transsexuelle = Male-to-female - une femme (à l'origine male).

Et encore rien à voir avec intersexe et assez différent de "transgenre" (un million de définitions).

Mettre sur la même ligne trav' et trans' je trouve ça extrêmement insultant pour les trans'. Mais bon je suis pas très tolérante avec les trav&@#... :roll: ....et il parait même que je suis transphobe en plus. :D ROTFL


Sinon, l'homosensualité, la psychologie humaine est tellement vaste qu'il est difficile de mettre dans quelques cases des profils sans se fourvoyer. C'est comme schizoïde, autiste, schizophrène, ce sont au final des boites passe-partout où l'on met des choses très différentes. La sexualité est donc tout aussi vaste: le ressenti, l'envie, l'attirance, la sexualité, le fantasme, etc.... pour faire simple.

Bon j'arrête de faire ma prof de psy. :D



Pour participer à [ L'homosensualité... ] il faut être obligatoirement inscrit