Qu'il est difficile, les souliers rouges

avatar contributeur de Arena
Arena
26/04/2023 à 23:24

Personne n'appartient à personne, c'est ce à quoi elle pensait en lisant les élans possessifs, les tristes pronoms qui ne signifient rien. Ma chérie, ma ceci, ma cela, au féminin comme au masculin.

.

Effarant de croire qu'un tel élan puisse séduire, rassurer, faire sourire celui où celle qui se fait posséder. Effarant de croire que les écrire n'a d'autre intention que d'exclure.

.

Non tu n'es pas ma ou mon, tu es et c'est difficile en soi, en moi. Lire ou ne pas lire, s'arrêter ou passer, ce n'est pas un coup de plume noire, ce n'est qu'un pincement là où tu es...........à jamais. Un souffle froid qui ralenti le printemps.

Quel rapport avec les souliers rouges ? Les paroles.

avatar contributeur de RêveuseParis
RêveuseParis
27/04/2023 à 07:07 - 27/04/2023 à 07:10

Ma très chère Arena ,

J ai souris en vous lisant..... Pourquoi ? Parceque, je suis dans les MaMon 😂

Et pourtant, je pense tout comme Vous, l autre n est pas à Soi et d aucune façon, pour ma Part, mes MaMon , sont une manière chaleureuse de dialoguer et non de m approprier la personne..... J aime que l Autre soit dans le progrès de son propre Être et qu elle est toute la Liberté de ne surtout pas changer dans une proximité Amicale ou Amoureuse avec Mouah

Ce MaMon est une sorte de lien pour Mouah qui me relie dans les échanges avec les autres...

Après, c est vrai que dans un contexte amoureux, Faut pas que je fasse de gros mensonges, Mon MaMon a une attache affective très forte... Mon MaMon est un possédant quand même à un certain niveau dans un contexte Amoureux et qui n empêche en rien, toute la Liberté d Être à l autre....

Je vous envoie tous mes baisers de Branleuse 😍

Je signe cette fois par : Votre MaMon 😂😍

avatar contributeur de Occamj
Occamj
27/04/2023 à 08:33

Bonjour,

La langue existait avant nous, elle nous survivra.

Lorsque je dis "ma chérie" à ma chérie, je lui dis qu'elle est dans mon coeur et mon esprit, non qu'elle m'appartient.

Au pied de mon arbre, je vivais heureux, disait Brassens. Je pense qu'il n'a jamais suggéré sue l'arbre lui appartint jamais.

Il serait agréable que notre langue puisse dire le fait qu'une chose nous est chère sans évoquer de possessif... ça sera pour une autre fois.

avatar contributeur de Cerises
Cerises
27/04/2023 à 08:40

J'adore ce groupe Normand

Et je vous pose la fameuse chanson dont tu parles ( je ne suis pas capable de la chanter)

https://youtu.be/judrisxdBqE

avatar ancien membre
Ancien membre
27/04/2023 à 10:01 - 27/04/2023 à 14:13

Très jolie chanson, merci , j'avais oublié ce groupe!!!

Edit : Merci plutôt à Occamj qui s'est planté de chanson et m'a permis d'écouter le groupe Mes souliers sont rouges !! Cet emmêlage de pédales ! 🙃

Pour revenir au sujet même. Je dirais (je reprends avec mes mots, un peu dans l'idée de RêveuseParis qui me fait bien rire au passage) : Tout dépend de l'intention derrière le mon/ma/mes. Derrière chaque mot, l'intention prime.

Pour l'anecdote, j'avais passé un we avec une thérapeute pendant une formation collective et elle était CONTRE tout mot possessif. Même quand je lui ai parlé de Ma profe de yoga, elle était montée sur ses grands chevaux.

À l'époque je m'étais dit, ah oui, c'est vrai, toute cette possessivité , il FAUT arrêter 😂.

Du coup je faisais des phrases à rallonge genre LA profe de yoga avec qui je prends des cours, blablabla. J'ai fini par arrêter....et franchement ça ne changeait rien dans l'énergie...

Et puis parfois, oserais-je ajouter, si on se laissait aller à un peu de possessivité, ce ne serait pas si grave et ça passerait, comme tout passe un jour si on ne stresse pas dessus...

De toute façon personne n'a de pouvoir sur soi à moins qu'on ne le/la laisse faire.

Je me dis que parfois celui ou celle qui semble essayer de te posséder a juste des problèmes de limites (de corps, d'esprit?).

Voili voilou , une petite réflexion sur ce thème. Merci de l'avoir posé ici Arena.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
27/04/2023 à 10:08

Citation de Arena #452067

Je ne vois aucun souci à ce que mon aimé-e me dise ma chérie, ma femme. C’est plus de la tendresse et de l’affection tout comme on dit mon bébé à son enfant.

Chacun compose avec le ressenti de l’autre. Si ta-ton partenaire apprécie l’utilisation sur lui - elle de l’utilisation de ces articles possessifs, tu va les lui priver parce que ça te pose problème à toi ?

avatar contributeur de RêveuseParis
RêveuseParis
27/04/2023 à 11:46

Citation de Sankalpa #452097

Maaaa très chère Sankalpa, Contente de voir que Vous êtes aussi MaMonne que Mouah 😍😍😍😂😂😂

Femme qui rit, Femme dans MON Lit 😂😂😂😂

Même pas vrai que suis possessive Mouah 😍😍😍 on peut pas me l interdire quand même 😂😂😂....

avatar ancien membre
Ancien membre
27/04/2023 à 12:09

@Rêveuse

Tu as bien raison de dire Femme dans mon lit et non pas à moitié!

Vive l'entièreté!

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
27/04/2023 à 13:51

Citation de Arena #452067

Merci pour la référence à cette chanson,

"Qu'il est difficile", par Les Souliers Rouges,

que je ne connaissais pas : j'adore !

https://youtu.be/FEGr2EqS7PI


Concernant ta question, comme @Rêveuse,

impossible pour moi d'échapper au Mon/Ma :

étant méditerrranéen.ne, je ne sais pas aimer

autrement qu'intensément, c'est ainsi...

avatar contributeur de Narikya
Narikya
27/04/2023 à 18:42

@Rêveuse

Je dois bien avouer que moi aussi, je suis très "MaMon" même s'il est aussi important à mes yeux que ma compagne puisse s'accomplir et se forger son destin, son indépendance, se réaliser, mais je crois que j'ai besoin d'exprimer et de sentir une forme de singularité de ce qui nous lie, d'exclusivité.

Et que j'aime aussi être "son chéri", qu'elle m'approprie un peu. Parce que les liens sont là, l'histoire commune, les sentiments.

Tout en sachant évidemment que jamais elle ne m'appartiendra et que si elle voulait partir, je ne pourrais rien pour la retenir. Qu'elle est libre. Et que je n'ai pas l'âme d'un geôlier ni d'un tyran. Que je ne peux qu'espérer, souhaiter, favoriser son amour. Rien de plus.

avatar contributeur de Cerises
Cerises
27/04/2023 à 18:58

Je comprends ce problème de possessivité on ne peut pas posséder une personne mais il ne faut pas tomber dans les extrême, dire mon amour c'est aussi dire je t'aime à la personne qui partage notre vie

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
29/04/2023 à 02:29 - 29/04/2023 à 22:01

Il ne faut pas confondre attachement et possession même si les frontières sont parfois flous Quand deux personnes se tiennent la main est-ce de la possession, quand deux personnes se promettent fidélité est ce de la possession.

Petite réflexion pourquoi dit-on Bonjour Ma dame bonjour Mon sieur. Est-ce un signe d'appropriation du genre que l'on veut assigner à l'autre.

Ce n'est pas simple cette histoire de M ( prononcé Aime)

Je sors j'ai mal à la télé.

Monique 💋👠🎼❤️



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr