Jeux des 7 familles : je demande … les grands parents maternels !

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/11/2022 à 10:11

Voilà on arrive doucement mais sûrement à la fin du jeu, on a abattu toutes les cartes… toutes ? Non! il nous restes les grands parents!

Ici il s’agira des grands parents côté maternel !

On les imagine papy et mamies gâteaux couvrant leurs petits enfants de cadeaux, bonbons, jouets , baisers bref! Un étouffement d’amour mais est ce que cela à êtes vraiment le cas pour vous ?

avatar contributeur de Judeline
Judeline
04/11/2022 à 10:42

Mon grand père est décédé le 7 novembre 1977, j'allais avoir 3 ans.

Autant dire que je ne m'en souviens pas.

Ma grand mère était adorable. J'ai passé de nombreux étés dans la maison de campagne dans laquelle ils auraient dû finir leur vie tous les deux et qui est restée figée dans le temps après le décès de mon grand père.

Maman de 4 enfants, (ma mère est en 3è position), grand mère de 7 petits enfants, (je suis la première) arrière grand mère de 10 arrières petits enfants, elle avait des idées bien arrêtées et un humour caustique. Elle était capable de balancer une vanne et se trahir avec les plis des yeux qui se renforçaient. Elle partait en un rire silencieux qui se manifestait par les rebonds de la bonne femme comme si elle était montée sur ressorts.

Elle était obsédée par le manque... elle achetait tout et n'importe quoi... au cas où.

Elle achetait aussi des "cadeaux", mais si je vous dis comment elle faisait les pizzas, vous aurez une idée de qu'étaient ses cadeaux...

La pizza version mamy : une tranche de pain de mie... et une rondelle de tomate !?

Un jour elle a fait cuire des oeufs... mais elle a oublié la gamelle sur le feu.

L'eau... s'est évaporée... les oeufs ont explosé, repeignant intégralement la cuisine !

Je plains la personne qui a dû se taper la corvée du nettoyage.

En 1995, pour les 20 ans de mon cousin, j'ai voulu faire une vidéo avec la complicité de notre Tante (la 2è de la fratrie, le père de mon cousin étant le 4è et dernier). J'ai demandé à ma tante d'organiser chez ma grand mère, un défilé de mode... féminine.

J'étais encore un garçon physiquement à ce moment là et j'avais embarqué dans ma galère mon cousin (le frère de celui qui allait avoir 20 ans), mon Meilleur Ami et ma Soeur. Quand ma tante nous a maquillés, on était méconnaissables et ma grand mère a bien failli rejoindre mon grand père plus tôt que prévu.

Malheureusement, je n'avais pas la logistique nécessaire chez ma grand mère, ma tante nous a donc rapatriés chez elle, traversant la ville en voiture pour nous y rendre. Contrairement à mes infortunés compagnons de soutifs je me sentais bien et sur la vidéo, j'ai une aisance qui aurait pu me trahir. (mais en 1995, il n'y a pas internet et je ne sais même pas que la transidentité existe)

Bref.

Quand en 2016 j'ai fait mon coming out, ma grand mère a grincé des dents, elle a eu beaucoup de mal à m'appeler Adeline, me disant même en me regardant de la tête aux pieds "Et ben t'es joli garçon !"

Merci mamy.

Ou encore en visant mon soutif "Tas besoin de mettre ça, on dirait que t'as des oeufs sur le plat !"

"Ben justement si je ne le mets pas, J'AI des oeufs sur le plat."

Mais elle n'a jamais été démonstrative niveau affection, ni avec nous ni avec ses enfants d'après ce que j'ai compris.

Un jour un s'est mise à psychoter et n'est plus jamais sortie de chez elle. Ses derniers jours, elle les a passés branchée sur un lit d'hôpital.

Aujourd'hui, elle repose avec mon grand père dans le cimetière tout proche de cette maison chère à leurs coeurs dont ils n'ont jamais profitée.

avatar contributeur de Cinkey528
Cinkey528
04/11/2022 à 15:05

J'ai à peine connu les parents de ma mère. La mère de ma mère est décédée à 62 ans en janvier 1994 alors que j'avais deux ans et demi : j'ai du la voir une fois dans ma vie.

Décédée relativement jeune suite à des décennies de tabassage et de viols de son mari (du coup mon grand père maternel, j'ai honte) qui était un alcoolique dans ce qu'il y a de plus pire. Ces viols sous l'effet de l'alcool ont créé neuf enfants et ce dans une maison pas si grande. Ma grand-mère, elle "répondait" à ces violences, sur ses filles qu'elle cognait - envieuse que son mari ne s'en prenne pas physiquement à elles - foutait dehors à l'âge de 16 ans.

Mon grand-père maternel, que j'ai du voir trois ou quatre fois est décédé en 2001. Et il est la raison pour laquelle je déteste les alcooliques, allergique à toute personne buvant ne serait ce qu'un verre d'alcool.

Ma mère refusera d'agir comme ses parents - tout comme ses frères et soeurs qui sont plutôt de bons parents.

Voilà, ma chère Nemesis Inu, t'inquiète pas ma réponse aux grands parents paternels sera nettement plus folichon. 😊

avatar contributeur de Save-animals
Save-animals
04/11/2022 à 19:00 - 04/11/2022 à 19:02

Mon père m'a raconté vers mes 8 ans à ma demande, que mes grands-parents maternels étaient décédés avant ma naissance, l'un en se cassant un bras, l'autre en se cassant une jambe. Bof, j'ai pas cru à l'histoire.

J'en ai reparlé plusieurs fois et il changeait jamais sa version.

Un jour (il y a environ 2-3 ans), il m'a dit que finalement, le père de ma mère, il détestait mon père, avait déconseillé à ma mère de se marier avec lui. Et aussi, il était décédé d'un pace-maker où il avait apparemment oublié de changer la pile.

En enquêtant un peu sur un site de généalogie qui référence tous les décès, j'ai découvert que ma grand-mère maternelle était décédée à mes 5 ans, soit après ma mère et mon grand-père 1 ou 2 ans avant ma naissance.

Mais là, idem, je suis dans l'incompréhension de ne pas l'avoir connu quand j'étais petite, mon père ne sait plus du tout où elle était, ce qu'elle faisait, quoi... Il m'a juste raconté qu'à un moment donné, dans la vie de ma grand-mère maternelle, le grand-père maternel l'avait fait interné car elle voulait mettre le feu à la maison.

Voilà, fin de l'histoire, à y croire ou pas.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr