logo BeTolerant.fr Applications et site de rencontres LGBT
avatar célibataire connecté
 Invité

Un mariage posthume gay, un vrai symbole

photo de l'auteur Wiloooo

Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 33 remerciements
Administrateur
Ce sujet est une actualité

Un mariage posthume gay, un vrai symbole

Voici une histoire assez émouvante. Mark Pace (visible sur l'illustration de gauche), professeur de danse du Ballet du nord et Bertrand d’At, chorégraphe, devaient sceller leur union le 6 juillet 2014. Malheureusement pour les deux amoureux, le 2 juillet 2014, le destin en a décidé autrement.


Le reconnaissance d'une union


Bertrand d’At de Saint Foulc est victime d'une rupture de l'aorte. Vingt-cinq années de vie commune s'arrête brusquement. L'histoire ne s'arrête pas là, le professeur de danse a la ferme intention de faire reconnaitre leur union coûte que coûte. Voici ce que déclare le principal intéressé :


Bertrand m’a fait sa demande dès l’entrée en vigueur du mariage pour tous, c’était très important pour lui. J’ai voulu aller au bout de notre histoire. Faire reconnaître cette union par l’administration française comptait beaucoup pour moi.

C'est un véritable combat qu'il va mener pour prouver leur ancienne vie commune, une enquête avec le voisinage a même été organisée. Après avoir prouvé leur ancienne union, Mark Pace a pu épouser le 28 mai 2015 à titre posthume Bertrand d’At de Saint.


Mariage posthume une spécialité franco-allemande


Cette intiative peu commune émane de la première guerre mondiale. Ce statut a été créé pour éviter le statut de fille-mère aux femmes ayant perdu leur conjoint pendant la guerre. Néanmoins cette spécificité est réservée en temps de guerre et exclusivement aux veuves de soldats ou de marins.


Ceci dit depuis la loi 31 décembre 1959 le champ d'application de cette législation est étendue aux civils même en temps de paix, mais en supprimant le statut d’héritier au marié. Le mariage posthume est donc plus un symbole qu'une question d'héritage.


L'article 171 du code civil accorde au Président de la République Française à autoriser la célébration d'un mariage malgré la mort d'un des deux époux, à l'unique condition que le consentement du défun soit établi sans le moindre doute. Une fois marié, l'époux obtient le statut de veuf immédiatement.


Source et illustration LaVoixduNord : Mariés à titre posthume: «J’ai voulu aller au bout de notre histoire»


Informations

Date de publication : 17/06/2016 à 00:14


photo de l'auteur Wiloooo

Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 33 remerciements
Administrateur

Voici une histoire assez émouvante. Mark Pace (visible sur l'illustration de gauche), professeur de danse du Ballet du nord et Bertrand d’At, chorégraphe, devaient sceller leur union le 6 juillet 2014. Malheureusement pour les deux amoureux, le 2 juillet 2014, le destin en a décidé autrement.


Le reconnaissance d'une union


Bertrand d’At de Saint Foulc est victime d'une rupture de l'aorte. Vingt-cinq années de vie commune s'arrête brusquement. L'histoire ne s'arrête pas là, le professeur de danse a la ferme intention de faire reconnaitre leur union coûte que coûte. Voici ce que déclare le principal intéressé :


Bertrand m’a fait sa demande dès l’entrée en vigueur du mariage pour tous, c’était très important pour lui. J’ai voulu aller au bout de notre histoire. Faire reconnaître cette union par l’administration française comptait beaucoup pour moi.

C'est un véritable combat qu'il va mener pour prouver leur ancienne vie commune, une enquête avec le voisinage a même été organisée. Après avoir prouvé leur ancienne union, Mark Pace a pu épouser le 28 mai 2015 à titre posthume Bertrand d’At de Saint.


Mariage posthume une spécialité franco-allemande


Cette intiative peu commune émane de la première guerre mondiale. Ce statut a été créé pour éviter le statut de fille-mère aux femmes ayant perdu leur conjoint pendant la guerre. Néanmoins cette spécificité est réservée en temps de guerre et exclusivement aux veuves de soldats ou de marins.


Ceci dit depuis la loi 31 décembre 1959 le champ d'application de cette législation est étendue aux civils même en temps de paix, mais en supprimant le statut d’héritier au marié. Le mariage posthume est donc plus un symbole qu'une question d'héritage.


L'article 171 du code civil accorde au Président de la République Française à autoriser la célébration d'un mariage malgré la mort d'un des deux époux, à l'unique condition que le consentement du défun soit établi sans le moindre doute. Une fois marié, l'époux obtient le statut de veuf immédiatement.


Source et illustration LaVoixduNord : Mariés à titre posthume: «J’ai voulu aller au bout de notre histoire»

photo de l'auteur Wiloooo

Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 33 remerciements
Administrateur

Voici une histoire assez émouvante. Mark Pace (visible sur l'illustration de gauche), professeur de danse du Ballet du nord et Bertrand d’At, chorégraphe, devaient sceller leur union le 6 juillet 2014. Malheureusement pour les deux amoureux, le 2 juillet 2014, le destin en a décidé autrement.


Le reconnaissance d'une union


Bertrand d’At de Saint Foulc est victime d'une rupture de l'aorte. Vingt-cinq années de vie commune s'arrête brusquement. L'histoire ne s'arrête pas là, le professeur de danse a la ferme intention de faire reconnaitre leur union coûte que coûte. Voici ce que déclare le principal intéressé :


Bertrand m’a fait sa demande dès l’entrée en vigueur du mariage pour tous, c’était très important pour lui. J’ai voulu aller au bout de notre histoire. Faire reconnaître cette union par l’administration française comptait beaucoup pour moi.

C'est un véritable combat qu'il va mener pour prouver leur ancienne vie commune, une enquête avec le voisinage a même été organisée. Après avoir prouvé leur ancienne union, Mark Pace a pu épouser le 28 mai 2015 à titre posthume Bertrand d’At de Saint.


Mariage posthume une spécialité franco-allemande


Cette intiative peu commune émane de la première guerre mondiale. Ce statut a été créé pour éviter le statut de fille-mère aux femmes ayant perdu leur conjoint pendant la guerre. Néanmoins cette spécificité est réservée en temps de guerre et exclusivement aux veuves de soldats ou de marins.


Ceci dit depuis la loi 31 décembre 1959 le champ d'application de cette législation est étendue aux civils même en temps de paix, mais en supprimant le statut d’héritier au marié. Le mariage posthume est donc plus un symbole qu'une question d'héritage.


L'article 171 du code civil accorde au Président de la République Française à autoriser la célébration d'un mariage malgré la mort d'un des deux époux, à l'unique condition que le consentement du défun soit établi sans le moindre doute. Une fois marié, l'époux obtient le statut de veuf immédiatement.


Source et illustration LaVoixduNord : Mariés à titre posthume: «J’ai voulu aller au bout de notre histoire»

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit